Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 08:09
_________________________ Fête de l'Humanité Septembre 2019_______

SUR LE DOUBLE MOUVEMENT DE PARCELLISATION ET DE COMMUN, DANS LE SYSTÈME PRODUCTEUR-PRODUTIF *, LES MENTALITÉS QUI EN SONT ISSUES ET LEURS AUTONOMIES RELATIVES. texte du 16 février 2015

 

 La prise de pouvoir par la classe bourgeoise dans une partie du monde des XVIII° - XIX° siècle a permis à cette dernière de développer son mode de production (1) et les forces productives jusqu’à les généraliser dans la mondialisation-informationnalisation de la production, des échanges, des gestions, des politiques nationales et mondiales, des spéculations financières elles aussi mondialisées, liées au système.

C’est, contradictoirement sinon paradoxalement en s’appuyant sur le développement des forces productrices dominées par une classe exploiteuse, et sur les besoins en consommateurs du marché, que la classe ouvrière productrice, et les autres couches dominées (2) dans le système, ont pu par leurs luttes s’approprier une part des nouvelles capacités productrices humaines.

Sur le plan des mentalités, cette révolution économico-politique a eu un double effet :

(a)  Une émancipation de croyances figées à travers les siècles, une avancée générales de connaissances nouvelles en développement, la capacité, à l’image de la bourgeoisie de s’organiser individuellement dans sa vie et dans les limites imposées par le système évidemment.

(b)  Mais cette émancipation a son revers de médaille. Au fur et à mesure que les forces productrices et le système productif de plus-value se développent, c’est l’organisation en commun du travail producteur des biens nécessaires à la vie humaine, sa parcellisation et surtout l’écart croissant entre l’organisation collective croissante et l’autonomie relative croissante entre les individus dans leurs poste de travail (3) qui se développent.

Dans ce double mouvement de parcellisation et de commun, c’est le commun qui disparaît relativement, objectivement et subjectivement, malgré et à cause de leur croissance respective (c’est le sens de l’adverbe « relativement » de cette phrase). Cette disparition relative connaît une accélération liée au paroxysme du développement des lois du système, leur rigidification-dissolution (4) dans le développement accéléré et terminal du système.

Le double mouvement créateur-destructeur de commun, de commun objectif et subjectif, issu des contradictions du système social, est à la fois lourd de menaces des incapacités à surmonter les contradictions et de les résoudre, ET porteur d’espoir de transformation du système dans un système nouveau surmontant ces contradictions, par l’action des victimes du paroxysme du système.

J’en finis, à l’instar de Berlinguer, par là : il s’agit de passer, objectivement et subjectivement de la démocratie restreinte, dont nous défendons toutes les avancées, malgré leurs limites, à la démocratie de l’homme producteur des biens « matériels et moraux dans leur unité » nécessaires à l’humanité, du « que, quoi et comment produire », du "produire commun" (5).

Cette dichotomie du travail n’empêche pas le travailleur d’exister en tant que producteur de valeurs d’usages, en tant que création d’activité humaine auto-créatrice d’humanité (6), mais induit un type de maladie de la production qui est propre au système capitaliste. Maladie qui ressemble à celle de l’Empire Romain à un niveau supérieur de développement objectif et subjectif des forces productrices et de leur rapport écologique au monde.

Pierre Assante, lundi 16 février 2015

(*) Producteur en tant de créateur de produits, productifs en tant que créateur de plus value.

(1) L’accumulation du capital par la plus value (partie non payé au travail humain transformateur-créateur de produits), dans l’échange « Argent-Marchandise-Argent plus ».

(2) Ouvriers, employés, enseignants et chercheurs, petits paysans propriétaires, petites professions libérales, petits commerçants…bloc historique au sens gramscien et non à son sens dévoyé fourre-tout...).

(3) Poste de travail ouvrier dans l’industrie informationnalisée et mondialisée en premier lieu, mais aussi dans la gestion, l’échange, la recherche, même si paradoxalement, mais « naturellement » il  a un double mouvement d’autonomie et de commun…

(4) Rigidification-dissolution inhérente à toute transition d’un système social à un autre, transition dans laquelle co-habitent puissamment l’ancien et le nouveau.

(5) La recherche paradoxale du commun en dehors du travail, dans les rapports festifs par exemple, etc., ce qui est agréable et utile en soi et pour soi, outre la parcellisation-séparation du travailleur, reflète l’indifférence du capital vis-à-vis de la valeur d’usage, c'est-à-dire, peu importe pour ce capital ce que l’on fait concrètement de son cerveau et de ses muscles, peu importe l’activité humaine, mais importe pour ce capital le profit qu’on en tire en matière d’accumulation de capital.

(6) Yves Schwartz en fait la démonstration, dans « Expérience et connaissance du travail », entre autres de ses ouvrages, présenté dans ce blog à plusieurs reprises.

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 09:36

 

LE TRAVAIL. De l’innocence de l’enfance à la coopération comme essence humaine en passant par l’égoïsme de la personne.

 

« … Le travail aliéné s’est résolu pour nous en deux éléments qui se conditionnent réciproquement ou qui ne sont que des expressions différentes d’un seul et même rapport. L’appropriation apparaît comme aliénation, dessaisissement, et le dessaisissement comme appropriation, l’aliénation comme la vraie accession au droit de cité…

… L’essence humaine de la nature n’est là que pour l’homme social, car c’est seulement dans la société que la nature existe pour lui comme lien avec l’homme, comme existence de lui-même pour l’autre et de l’autre pour lui, ainsi que comme élément vital de la réalité humaine… »

Karl Marx. 1844.

 

Marx, Engels, les marxistes non dogmatiques ont traité de l’économie, analyse de la production, de la distribution, de la consommation, contradiction du mode de production, crise de suraccumulation-dévalorisation du capital, propositions de solution à la résolution de ces contradictions. C’était est c’est encore la tâche du moment.

Mais ce travail sur l’économie et la construction d’un autre type de mode de production et d’échange  n’est pas une fin en soi.

 

Cette construction va de pair avec celle d’une civilisation de toute l’humanité, de toutes les conditions « matérielles et morales » en unité de mouvement, et développement inégaux des

mouvements dans le mouvement, pour atteindre cette civilisation de toute l’humanité, étape pour un processus universel d’appréhension de la nature en santé, ce qui suppose une théorie philosophique assortie à la pratique quotidienne, mimétique, poïétique sur :

 

LE TRAVAIL

*Formation de la pensée

*Autocréation de l’homme dans son activité

*Le jeu est un travail pour l’enfant

*L’être social

*Construction du soi et de l’être social

*De l’exploitation des richesses de la nature pour répondre aux besoins à l’exploitation raisonnée coopérative de l'homme richesse de la nature : usage de soi par soi en tant qu’élément de la société.

*Conscience de soi en tant qu’élément de la société.

*Construction du JE coopératif, devenant essence

*Conscience d’être à la fois une partie d’un ensemble et un élément conscient à part entière de cet ensemble.

*Partie des contradictions globales de la société.

*Résolution des contradictions de la personne

*L’activité c’est le corps : le corps-soi

*L’activité de la société c’est le corps-social

*La construction du novum-corps-soi. La résolution provisoire et les sauts micro et macro de résolution des contradictions du corps-soi et du corps social.

*Oppositions corps-soi et corps social et contradictions économiques et sociales (1).

*Dépassement. Nouveaux conflits. Elargissement en spirale des conflits et de leurs résolutions.

*Conflits de qualités nouvelles dépassant le type de conflits de la société non coopérative

*Société imbriquée non coopérative de fonctions communes 

*Développement de type universel au-delà de l’environnement immédiat

*Le bigdata coopératif non financier

*Un autre type d’échange de travail mutuel

*Le développement de l’individu dans le développement de la société hautement coopérative hautement consciente de la coopération.

*L’innocence de l’enfance est celle de la résolution de l’alimentation, du logement, de la charge de l’éducation par la dépendance.

*L’adolescence est l’apprentissage plus périlleux encore de l’autonomie.

*L’adulte celle de l’exercice "en achèvement relatif" des contradictions et conflits entre individu dans une coopération inconsciente, une conscience limitée des rapports sociaux, une conscience non synthétique.

*Il en est de même des âges de la société marchande jusqu’à son depassement dans une societe possible à venir, sans classes mais pas sans nouvelles contradictions.

Pierre Assante. 17 septembre 2019.

(1) "...Le salaire est déterminé par la lutte âpre entre capitaliste et ouvrier. La victoire appartient nécessairement au capitaliste. Le capitaliste peut vivre plus longtemps sans l'ouvrier que l'ouvrier sans le capitaliste..."

Marx ne dit pas par là en 1844 que le capitalisme est éternel, évidemment. Il rend compte d'un état du moment. Tous les salariés ne sont pas des ouvriers, mais le salarié sous les formes anciennes ou actuelles, dans le capitalisme mondialisé, numérisé, financiarisé à encore à combattre et dépasser cet état des choses dans un nouveau mode de production et d'échange, une civilisation de toute l'humanité.

P.S. Les illustrations ne sont qu'un clin d'œil à une hypothétique et fantaisiste cosmologie personnelle ....

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 10:27
"Tout changer pour que rien ne change"

 

HUMANISATION RELATIVE DE LA VENTE-ACHAT DE LA FORCE DE TRAVAIL (Salariat). Social-démocratie, démocratie chrétienne, dégagisme et partis social-libéraux de substitution permanente.

 

L’humanisation relative du cycle en spirale de la vente-achat de la force de travail (salariat) procède :

1) Du rapport de force, des luttes d’intérêts de classe dans les périodes moins défavorable au vendeur de sa force de travail.

2) Des besoins de développement du marché capitaliste et des périodes de progrès relatif ou de régression relative ou absolue du marché capitaliste. La régression absolue lente ou rapide est égale à la mort d’une société humaine, lente ou rapide, ou son remplacement radical et progressif par une civilisation de toute l’humanité en ce qui concerne le dépassement du capitalisme. C’est l’une ou l’autre.

Ces deux éléments, luttes d’intérêts de classe et besoins de développement du marché capitaliste procèdent d’un même mouvement, dans sa complexité, mais d’un même mouvement. En ce sens les contradictions du mode de production tiennent dans les contradictions entre ces deux éléments.

3) Du rapport entre infrastructure et superstructures et mouvement du rapport de force des besoins du marché. Ce rapport est le lien entre les deux éléments et constitue leur unité de mouvement.

Les superstructures dépendent du mode de production, des transformations, de l’évolution du mode de production. Les effets de cette dépendance ne sont pas mécaniques, les rapports dialectiques infrastructures/superstructures ne déterminent pas un unique type de résultats, de résultante, mais une infinité aléatoire en accord ou pas avec le mouvement des infrastructures.

S’il y a désaccord parce que les lois propres de développement d’un mode de production et d’échange entrent en contradiction telle que le cycle production-consommation ne fonctionne plus, il y a transformation qualitative sous l’effet des besoin et des actes humains, de la classe qui vend sa force de travail, sous les formes ancienne ou nouvelles, pour ce qui est du mode de production et d’échange capitaliste. Si tant est qu’elle ait développé des capacités de gestion de la transformation du système économique politique et social et de gestion du mouvement vers une société nouvelle et son développement.

Lorsqu’il est fait référence des progrès dans les rapports capital/travail, il y a confusion entretenue sur les capacités du capital à se réformer lui-même. Il y a oubli des luttes sociales qui ont permis un progrès des conditions de travail et de vie. Cet oubli et la politique de collaboration de classe prôné par la social-démocratie et la démocratie chrétienne ont partie liée.

L’extinction relative  de la social-démocratie, de la démocratie chrétienne au profit d’un dégagisme et de partis de substitution permanente social-libéraux, en résulte.

Ce qui ne réduit en rien les contradictions du système et sa crise de suraccumulation-dévalorisation du capital et ses tentatives palliatives de reformes financières mondiales qui ne mettent pas en cause le système, qui repoussent l’échéance de sa chute ou l’effondrement civilisationnel, selon les capacités de réponse des vendeurs de leur force de travail et de leurs alliés possibles dans l’ensemble de la société.

Pierre Assante. 16 septembre 2019.

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 08:24

Mis en ligne une première fois le 12/09/2019

 

La numÉrisation, l’algorithmisation, l’automatisation, l’intelligence artificielle, le taylorisme, l’Économie et l’ergologie.

 

Les derniers évènements de la crise économique dans la crise de croissance générale de l’humanité, cette crise économique intervenant en dernière instance mais de façon déterminante, les analyses et propositions des économistes communistes ont pris de l’ampleur dans le débat savant comme le débat populaire et dans l’action des salariés et de la population.

Certes nous n’en sommes qu’au début des travaux pratiques généralisés de ces analyses et mise en œuvre des propositions. Mais les choses avancent ! Il faut par contre que la course entre ces avancées et la dégradation économique, écologique réclamant des mesures économiques, et ergologiques, devienne « gagnante » pour la société humaine, alors qu’elle est en retard jusqu’à ce moment.

Il est évident que des mesures économiques positives non accompagnées des capacités de gestion du nouveau en santé par les êtres humains, dans l’ensemble de leurs activités multiples et diverses, liées entre elles, ça ne peut pas marcher ! Les expériences passées n’ayant pas débouché sur les capacités de gestion du nouveau en témoignent.

Orientations nouvelles en santé et développement des capacités de les mettre en œuvre vont de pair…

Une des tâches de l’ergologie est de développer l’expérience et la connaissance du travail en liaison avec les capacités de choix et de décision en santé. Le débat sur la numérisation, l’algorithmisation, l’automatisation, l’intelligence artificielle fait ressortir le taylorisme prégnant et pesant qui domine la mise en œuvre de ces techniques de grande capacité de développement humain à condition de se libérer de ce taylorisme.

L’ergologie et née en grande partie du constat des dégâts du taylorisme sur l’activité humaine et de l’étude des conditions pour le dépasser en offrant à l’homme producteur les conditions d’exercice d’activité libérée de ce taylorisme, et les marxistes ajouteront du système d’échange A-M-A’ et de la vente-achat de la force de travail dont découle le taylorisme.

Il n’y aura pas d’effets suffisants, réels, d’une réforme radicale et progressive, révolutionnaire, du système financier , Fonds démocratiques, Crédits, Banques centrales et système bancaire, FMI, DTS, loi SEF, préconisés par les économistes communistes (1) sans une mise en œuvre d’une organisation du travail et sans une cohérence entre la personne et son lieu d’exercice micro et macro (local, élargi et global), pour laquelle  l’ascèse ergologique donne des clefs.

Les chercheurs de l’ergologie, universitaires comme autodidactes, syndicalistes et militants politiques entre autre, ont à cœur de faire converger les multiples disciplines vers cette ascèse qui consiste non seulement à proposer des solutions à la crise mais encore de donner à l’activité humaine les capacités de choix, de décisions, de réalisations, d’expérimentations, de révisions permanentes nécessaires en aller-retour et d’avancées nouvelles. Normes antécédentes, normalisation-dénormalisation, double anticipation, schéma dynamique d’activité à trois pôles, gestion, marché, politéïa et la transformation de leurs rapport dialectiques en santé, contradiction de la mesure de la valeur et valeurs sans dimension, réserves d’alternatives,  etc…

Cette marche de développement des capacités de choix, de décisions, pour la transformation, les « grands penseurs et acteurs » des « grandes expériences sociales », leurs réussites, leurs échecs, et les « redémarrages », les continuités et les sauts de transformation qualitative en santé, cette marche ils l’ont préconisée et pratiqué autant que possible.

Mon insistance à lier économie et ergologie, malgré leurs différences d’approche et les contradictions qui peuvent naître de ces différences, est motivée par ces raisons.

Certes, l’avancée actuelle de l’analyse économique que la crise économique, particulièrement financière dans cette période de bégaiements de la BCE, des banques centrales en général, du G7 etc., que l’on trouve en alerte dans les grands médias et leur enfumage « social-libéral », ne débouche pas sur cette question de l’analyse pluridisciplinaire des conditions de travail, de l’usage de soi par les autres « tel quel aujourd’hui » dans le taylorisme moderne, dans le capitalisme numérisé et financiarisé. C’est pourtant une condition de mise en œuvre de transformations économique et anthroponomiques radicales et progressives nécessaires.

Le syndicalisme, par exemple, doit lier revendications et travail concret des salariés, en lien avec le travail abstrait, la valeur, le salaire et la plus-value,  qui semblent occuper tout l’espace au détriment du travail concret, et en fin de course, la baisse tendancielle du taux de profit et la suraccumulation-dévalorisation du capital et la nécessité incontournable de son dépassement en santé. Syndicalisme de métier et de transformation du mode de production et d'échange ! Oui, le syndicalisme le fait car le travail concret, c’est la vie des salariés, syndiqués ou pas… mais il le fait le plus souvent sans le savoir, c’est-à-dire sans la capacité consciente de le faire dans un objectif concret de transformation pratique et en santé du travail concret…

Lier ergologie et économie, si tant est que l’ergologue ou le savoir ergologique ne soit ni un supplément d’âme ni une application dogmatique des concepts et découvertes ergologiques, sera un grand progrès essentiel dans les capacités humaines de transformation sociale en santé, et de conscience du réel et des possibilités de sa transformation en santé.

Le développement du marxisme non dogmatique contient cette vision du réel et de sa transformation possible en santé. Transformation en santé et développement humain c'est la raison d'être de ce mouvement de pensée que l'industrialisation capitaliste et ses douleurs ont provoqué. Développement du marxisme et prise en compte de la réalité du capitalisme numérisé, mondialisé, financiarisé et sa transformation-dépassement en santé ont partie liée.

Pierre Assante. 12 septembre 2019

(1)Sur ces questions  et pour plus de détails, voir les articles du blog les concernant et la Revue Economie et Politique.

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 07:44

FÊTE DE L'HUMA. VIDEO.

https://www.facebook.com/Particommuniste/videos/715428332215876/

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2019 5 13 /09 /septembre /2019 13:17

 

C'est reparti ! La chronique économique de

Pierre IVORRA

parue dans "L'Humanité" de ce mercredi 11 septembre 2019.

 

"...Une grave récession semble proche

alors que l'endettement public et privé est au zénith..."

 

 

Crise : des libéraux sonnent le tocsin

L’ancien président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, qui n’a rien d’un boutefeu révolutionnaire, soulignait il y a quelques mois que « la vulnérabilité du système économique et financier mondial demeure considérable » et alertait : « Nous sommes dans une situation pire que celle que nous avions à la veille de la grande crise de 2007-2008 ». La croissance mondiale ralentit sensiblement, une grave récession semble proche alors que l’endettement public et privé sont au zénith. Selon les données de la Banque de France, au premier trimestre 2019, la dette des agents non financiers privés (entreprises et particuliers) équivaut à 148,3 % du PIB aux Etats-Unis, 151,8 % au Japon, 118,7 dans la zone euro avec, notamment, 92,4 % du PIB en Allemagne, 133,2 % en France, 105,5 % en Italie, 127,8 % en Espagne, et aussi 151,7 % au Royaume-Uni. A cela s’ajoutent les montagnes de dettes accumulées par la puissance publique dans nombre de pays. Aussi, de doctes économistes libéraux découvrent-ils la lune en nous annonçant que cette énorme accumulation de capitaux va s’effondrer d’ici peu.
Tous insistent sur ces risques mais passent sous silence les causes essentielles de cette enflure financière et de cet effondrement de la croissance réelle. En premier lieu, dans tous les grands pays développés le pouvoir et le patronat ont tout fait pour affaiblir les services publics, les mettre encore davantage au service des grands intérêts privés. Ainsi, en Europe, le service public de la monnaie, assuré par la BCE, a déversé des centaines de milliards d’euros de prêts ces dernières années à des taux d’intérêt très bas sans que soient établies de sélection des projets à financer. Aussi, cet argent a-t-il été utilisé par les banques, les fonds, les grands groupes davantage dans des activités spéculatives, des opérations financières que pour promouvoir le développement humain, lutter contre les périls écologiques, objectifs qui, tout au contraire, pourraient être au cœur de services publics de l’éducation, de la formation, de la santé, des retraites, de la transition écologique, ... efficaces et démocratisés.
En second lieu, l’activité humaine de production de richesses est aujourd’hui gangrénée par la volonté d’accumuler toujours plus d’argent et de pouvoir, de verser des dividendes aux fortunes et aux fonds de placement, de museler les droits des travailleurs plutôt que de développer la richesse utile dans de bonnes conditions pour les salariés, le peuple et l’environnement. Les services publics et l’entreprise, c’est là que se trouvent les clés du redressement.

*******

L’HUMANITÉ ENTRE DANS SON ADOLESCENCE. RECUEIL 2019.

SUR CE LIEN :  http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2019 4 12 /09 /septembre /2019 13:25

ÉCONOMIE ET POLITIQUE. Dernier numéro -

Dossier défi ECOLOGIQUE défi REVOLUTIONNAIRE

Au moment même où Emmanuel Macron se posait, devant le G7, en héraut planétaire de la cause écologique, son gouvernement scellait l’abandon des recherches sur la filière nucléaire de quatrième génération, une contribution pourtant majeure de la France aux efforts pour baisser les émissions de CO2 et répondre aux besoins d’énergie par la conception et le développement de filières plus sûres, économes en matières premières, allant vers la réutilisation des déchets. Bref profondément renouvelées par rapport aux technologies nucléaires actuelles....

Télécharger la revue en PDF :

https://www.economie-et-politique.org/wp-content/uploads/2019/09/ecopo-780-781.pdf

 

Au sommaire

Éditorial

Répondre d’un même mouvement aux urgences et à l’exigence d’une nouvelle civilisation

Actualités France

De Croizat à Delevoye. Vers la « liquidation » des régimes de retraite complémentaires obligatoires par points et par répartition (AGIRC-ARRCO)

Pour un système de retraites du XXIe siècle

Réforme des retraites Macron, jusqu’à moins 40 % sur les pensions !!!

Une réforme de l’assurance chômage contre le droit à l’indemnisation

Projet de budget 2020 : des choix d’enkystement dans une conjoncture dégradée !

Taxe d’habitation: le problème, c’est sa suppression !

Europe/Monde

Mondialisation : Fin ou besoin d’une nouvelle phase ?

Les dossiers d’économie et Politique / Défi écologique, défi révolutionnaire

Introduction

Écologie : les entreprises et la domination du capital au cœur de la révolution nécessaire !

Une nécessaire révolution écologique et sociale pour un développement humain harmonieux

Face à l’impasse de la gestion marchande de la forêt française, l’enjeu d’un service public rénové de la forêt

La transformation révolutionnaire de l’agriculture: un enjeu communiste du XXIe siècle

50 ans de travaux au PCF sur l’écologie ! Rétablir les faits. Retour d’expérience

Préserver la biodiversité c’est la condition de notre existence!

Luttes et écologie, quelle visée révolutionnaire ? Les luttes sociales, un vecteur fondamental du dépassement de la contradiction écologie/industrie

CETA et écologie: d’autres accords sont possibles !

Emploi, entreprises, luttes

Oui, la lutte paye !

Formation et théorie

Anthologie des grands textes et itinéraire intellectuel et politique de Paul Boccara

Télécharger la revue en PDF :

https://www.economie-et-politique.org/wp-content/uploads/2019/09/ecopo-780-781.pdf

Et aussi

L’abandon de la recherche sur le nucléaire du futur : une catastrophe industrielle et écologique

L’arrêt par le CEA du programme de recherche-développement dans le domaine des réacteurs à neutrons rapides, appelé aussi réacteur de « quatrième génération », témoigne d’une absence de vision de long terme concernant les grands défis qui nous font face : l’épuisement des ressources énergétiques et le réchauffement climatique.

Télécharger la revue en PDF :

https://www.economie-et-politique.org/wp-content/uploads/2019/09/ecopo-780-781.pdf

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2019 3 11 /09 /septembre /2019 23:31

De l’analyse du coût du capital à la recherche d’une autre régulation de l’économie. Frédéric BOCCARA

 

Le coût du capital, ce sont des chiffres que révèlent la comptabilité nationale et les comptes des entreprises. C’est surtout une logique – l’obsession du taux de profit maximum pour l’accumulation du capital – qui imprègne tout le fonctionnement de l’économie. Révéler cette logique permet de concevoir comment une autre régulation, visant au développement de toutes les capacités humaines, donnerait aux travailleurs de nouveaux pouvoirs pour mobiliser les moyens financiers des entreprises et des banques au service de nouveaux objectifs sociaux et écologiques.

 

Qu’est-ce que le coût du capital 

Faut-il parler d'un excès du coût du capital

 - Ce qu'il faut combattre : la logique dont est porteur le capital 

Une autre régulation est possible 

Bibliographie

 

Le lien général : http://www.economie-politique.org/110173

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

 

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2019 1 09 /09 /septembre /2019 10:48

Cette année encore, de nombreux débats sur l’éducation seront organisés à la fête. En espérant vous y voir nombreuses et nombreux !

Marine Roussillon.

 

Les deux débats nationaux du réseau école - enseignement supérieur :

 

- Samedi, 11h30, stand de la Mayenne.

Quand le libéralisme se saisit de l'école, table ronde-débat autour du dernier numéro de Carnets rouges.

avec Benjamin Moignard, professeur d'université, Paul Devin, inspecteur et secrétaire national du SNPI, Frédérique Rollet, secrétaire nationale du SNES.

Ce débat sera suivi du traditionnel apéro du réseau école. Venez nombreux échanger sur la rentrée, les mobilisations, les initiatives du PCF !

- Samedi, 14h, stand de la fédération de l’Essonne, fac Orsay

L’enseignement supérieur pour toutes et tous, c’est possible ?

Avec Pierre Clément (enseignant-chercheur université de Rouen Normandie), Anaïs Fley (secrataire nationale de l’UEC), et Marine Roussillon (resp. PCF secteur Enseignement Supérieur Recherche).

Et aussi...

- Samedi à 10h, village du livre, L'école Blanquer ou le pouvoir des neurosciences  avec Philippe Champy et Erwan Lehoux. Co-organisé par l'Institut de recherches de la FSU.

- Samedi, 16h, stand de Paris

La mixité sociale et scolaire à Paris

Avec Jean-Noël Aqua (conseiller de Paris), un-e représentant-e du Snes Paris et Marine Roussillon (membre du CEN du PCF en charge des questions d’éducation).

Ce débat sera suivi d’un apéro des luttes contre Blanquer et ses réformes.

- Samedi, 17h00 - Stand PCF 76
C’est l’heure du goûter, et si on parlait de l’école ?
En présence de : Céline Brulin, Sénatrice de Seine-Maritime; Nathalie Nail, Conseillère municipale du Havre; et des représentants de parents d’élèves et enseignants en lutte contre les mauvais coups du Ministre Blanquer.

******

 

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2019 6 07 /09 /septembre /2019 06:58

 

DE BRETTON WOODS

À JACKSON HOLE.

L'HUMA du 6 septembre 2019

La numérisation entre les mains du capital mondialisé et financiarisé, c'est le nouveau Jacquard des Canuts

 

....Keynes a étudié la sous-consommation pour agir sur cette sous-consommation et relancer l’investissement et la production. Le rapport de force issu de la guerre, la victoire sur le nazisme, les conditions techniques de croissance de la productivité dans ce rapport de force favorable à un prélèvement plus grand de la plus-value (1) a créé les conditions de la politique économique keynésienne vantée par la social-démocratie devenue libéral-démocratie et ceux qu’elle entraîne avec elle.

La domination du capital des USA et du dollar, du capital mondial tout court a dû s’accommoder de ce rapport de force dans les « 30 glorieuses » (2). Ce n’est plus le cas.....

Texte et notes au lecteur :

 http://pierre.assante.over-blog.com/2019/08/de-bretton-woods-a-jackson-hole.html

 

S'abonner ou acheter au numéro : 

https://boutique.humanite.fr/common/product-article/2837

******

L’HUMANITE ENTRE DANS SON ADOLESCENCE.

 

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 18:08

L'AVENIR DE L'INDUSTRIE EN FRANCE. FÊTE DE L’HUMA. Et 12 Autres rencontres et débats avec la participation d'ECONOMIE & POLITIQUE.

 

l'avenir de l'industrie en France

Fête de l’huma.

Dimanche 15 septembre

de 14h à 16 h

 

sur le stand de la fédération PCF des Bouches-du-Rhône.

 

Frédéric Boccara, Henri Guaino et Arnaud Montebourg

débattront de l'avenir de l'industrie en France.

Stand du PCF 13 à la fête de l’humanité, Avenue Muhammad Ali.

ET

 

Autres rencontres et débats avec la participation

d'ECONOMIE & POLITIQUE :

 

Jeudi 12 septembre

Repas de soutien à la revue Progressistes

 Comme chaque année, plusieurs membres de la Commission économique seront présents au repas.

19H30 - Stand de la Gironde

Vendredi 13 septembre

Bataille General Electric

Rencontre et échanges avec des syndicalistes et des belfortins. En présence de Frédéric Boccara.

17H - Stand du Territoire de Belfort

Autour du livre L'autre voie pour l'humanité

Autour de l'ouvrage dirigé par André Prone, avec la participation de Denis Durand.

18H30 - Village du Livre

Rencontre des syndicalistes avec Fabien Roussel

19H30 - Stand du CN

Rendez-vous des militants des Finances-Banques et Assurances

20H30 - Stand de la Drôme

Samedi 14 septembre

Et si on s'attaquait au capital ?

avec Laurent Brun (CGT cheminots), Marie-Claire Cailletaud (CGT), Denis Durand, Thomas Porcher (Économistes Attérés) et Dominique Seux (Les Echos).

11H30 - Stand du CN

Les enjeux de la rentrée : rencontre des correspondants de la Commission économique avec sa direction

Venez partager un moment politique et convivial autour d'un verre avec l'ensemble des correspondants de la Commission économique !

13H - Stand du CN

"Ils veulent privatiser la Sécu!"

Débat avec Frédéric Rauch, Loïc Pen, Jean-Jacques Verchay et Bernard Teper

15H45 - Espace ESS

Attaques contre l'administration des Finances et enjeux locaux

Débat avec Jean-Marc Durand, Nicolas Thirion et Pascal Salvoldelli

17H - Stand de la Drôme

Dimanche 15 septembre

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

Débat avec Rémy Herrera, Frédéric Boccara et Gaël de Santis.

10H30 - Village du Monde

Désindustrialisation de la France : que faire ?

Débat avec Frédéric Boccara, Henri Guaino et Arnaud Montebourg

14H - Stand des Bouches-du-Rhône

 

Voir le programme complet de la fête !

https://fete.humanite.fr/

 

*******

L’HUMANITÉ ENTRE DANS SON ADOLESCENCE 

RECUEIL JANVIER.FEVRIER.MARS.AVRIL. REMANIÉ AU FUR ET A MESURE DE SON ELABORATION.

SUR CE LIEN : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 *Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 08:06

 

TELERAMA, FINANCES, CAPITAL  ET ILLUSIONS.

L'hebdomadaire, excellent sous certains aspects, et que je lis, découvre le fil à couper le beurre et sème l'illusion que le capital pourrait se réformer par lui-même. Mais il est intéressant de voir que le sujet de la politique financière du capital, dangereuse et obsolète, comme le système lui-même parvenu au terme de ses contradictions, ne peut plus être contourné par les médias grand public. 

 

Voir le lien : 

https://pierreassante.fr/dossier/TELERAMA_28.08.19.jpg

 

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 06:33

 

RETOUR SUR L’INDIFFÉRENCE DU CAPITAL VIS-À-VIS DU TRAVAIL CONCRET. 2009

 

On confond culture de la production et culture du capital, le capital ayant investi séculairement la production. On en fait un même objet de par les apparences de fonctionnement et d’activité du système de production et d’échange. Il faut aller au-delà de l’apparence pour rechercher la réalité.

La culture du capitalisme n’est pas la production, mais l’accumulation du capital.

La culture de la production est celle de l’homme producteur, du pasteur, de l’agriculteur, de l’ouvrier, de l’employé, du chercheur, du formateur… jusqu’à l’industrie  numérisée en passant par l’industrie mécanisée, le cœur de la naissance et du développement du capital.

Jamais les effets de l’indifférence du capital vis-à-vis du travail concret n’ont été aussi puissants et dévastateurs. La numérisation n’est pas porteuse d’accumulation en soi, au contraire. D’autant qu’elle « abandonne » le cœur du développement du capital, l’industrialisation mécanique « pure » originelle des expansions capitalistes nationales et mondiales. L'Effet de la contradiction entre production des biens nécessaires à la vie humaine et de l’accumulation A-M-A’ et de la vente-achat de la force de travail s'amplifie.

Je reprends ces textes du recueil « L’INDIFFERENCE », de 2009.

SUR CE LIEN :

https://pierreassante.fr/dossier/L_indifference_472KB.pdf

 

*******

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 00:54

 

HISTOIRE SYNDICALE. 

Négo. 2001 

TEMPS DE TRAVAIL.

 

SUR CE LIEN, 7 pages :

https://pierreassante.fr/dossier/TEMPS_DE_TRAVAIL_TOS_NEGO_2001.pdf

 

********

ET

« L’INDIFFERENCE » 2009.  SUR CE LIEN :

https://pierreassante.fr/dossier/L_indifference_472KB.pdf

 

*******

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 12:22

 

1979. Année charnière.

Plan d’intervention pour débat militant élargi. 4 septembre 2019

Notes.

 

Les années 1970

Les succès, Vietnam, Portugal, Chili etc.

La Trilatérale, Japon, U.E., U.S.A. Variations d’influence et de rapports de force. Giscard.

Exemple des Moteurs Baudouin. Numérisation de la production. Encore Giscard. Ouvriérisme et lucidité ouvrière mêlées. Henri Claude, « la concentration capitaliste » et l’économie mixte, Aragon, "l'Epilogue" des "Poètes», Maïakovski,  la critique de la bureaucratie soviétique, « Les Bains »....

Classe ouvrière est à la fois lucide et « traditionaliste » vis-à-vis de l’organisation de classe nationale. Sa « mise à l’écart progressive mais de fait, à la fois par les conditions de luttes dans la « reprise en main » du travail de la Trilatérale et par l’orientation de parti.

« Crise pétrolière ».

Programme commun 1973. Eurocommunisme. Compromis historique. Coup d’Etat Pinochet-CIA. Berlinguer de retour : « que souhaite la classe ouvrière, la marque de la télé, ou de la voiture ou que quoi, comment produire ».

1981-82. Mesure sociales incontournables, retraite à 60 ans, loi sur le travail, statut de la F.P. etc… par Mitterrand et les luttes soutenues par les communistes et leurs ministres. Et « Ce n’est pas la première fois qu’on se casse les dents sur le mur de l’argent » de Mitterrand suite logique de sa prestation au Congres SD de Vienne.

ACCOMPAGNEMENT d’Etat de la mondialisation capitaliste. Entrée en vigueur de l’U.E. néolibérale liée à la trilatérale et ses avatar futurs, G7 etc. et son élection du Parlement U.E. au suffrage universel.

Son aboutissement de Giscard à Macron et les suites à venir.

Pourquoi ces événements. Baisse Tendancielle du Taux de Profit, suraccumulation-dévalorisation du capital. Son renflouement provisoire palliatif par l’austérité et l’organisation précaire du travail.

Déjà en 1982 : Comité Central et intervention de Boccara sur les mesures à prendre sur le coût du capital et son mouvement et les nouveaux critères de gestion. Cahiers du Communisme avril 1982.

Mes responsabilités et expériences. 10 ans secrétariat de section du PCF. Comité de ville. 30 ans délégué syndical CGT. 10 ans Conseil National  et Bureau Délibératif Fédéral National de la FSU, participation aux négociations ministérielles, et à une commission du Secrétariat Général au Plan sur le travail. Retraité CGT.

Les 30 Glorieuses et la suraccumulation.

La plus-value relative et ses limites.

La fascisation économique et politique en Europe et ses nations, FN-RN, Salvini etc. Crise politique de l’U.E. du Capitalisme Monopoliste Mondialisé Numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé.

Recul des « Lumières ». Pour de « nouvelles lumières ».

MARX. Critique de l’économie politique et philosophie.

La ComEco (Commission économique du PCF).

L’ergologie. Concepts, pratique et ascèses issus de l'analyse pluridisciplinaire des situation de travail.

Le financement de l’écologie.

Les Fonds démocratiques. Le crédit. Les Banques centrales. La loi Sécurité Emploi Formation. Le FMI, L’ONU, Les Droits de Tirage Spéciaux.

Les puissances émergentes. Leur rôle progressiste et régulateur. La guerre économique (et militaire).

Les coopérations locales, nationales, l’U.E. en tant que zone de développement possible en santé en coopération avec les autres zones mondiale de développement.

L’ homme processus de la conscience de la nature sur elle même

Le congrès de 1979 du PCF témoin par la suite gelé du débat de la transformation mondialisé du capital et sa crise et de son issue possible. Le « socialisme scientifique » remplace le « Marxisme léninisme » dans les statuts du PCF : une évolution nécessaire « résolue » formellement et non rationnellement ni affectivement, sans effet sur la compréhension et l’efficacité de l’action : confusion et handicap plus qu'éclaircissement sur la réalité nouvelle. Le conseil National de 1980 oublié. Des forces gaspillées. Les Cahiers du Communisme d’avril 1982 (1) sans lendemain dans l’organisation générale des solutions à la crise du capitalisme et des luttes.

La poursuite des efforts des économistes communistes, leurs résultats partiels dans l'organisation politique, mais essentiels et à développer.

Pour un Parti communiste du XXIème siècle.

 

Pierre Assante. 4 septembre 2019.

 

(1)  https://pierreassante.fr/dossier/BOCCARA_1982.pdf

 

*******

L’HUMANITÉ ENTRE DANS SON ADOLESCENCE 

RECUEIL JANVIER.FEVRIER.MARS.AVRIL. REMANIÉ AU FUR ET A MESURE DE SON ELABORATION.

SUR CE LIEN : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 *Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2019 2 03 /09 /septembre /2019 08:30

 

Publié une première fois le 23/08/2019

 

DE BRETTON WOODS À JACKSON HOLE.

COMPLÉTÉ AVEC NOTES.

 

Que Sortira-t-il de ce trou-là ?

Keynes a étudié la sous-consommation pour agir sur cette sous-consommation et relancer l’investissement et la production. Le rapport de force issu de la guerre, la victoire sur le nazisme, les conditions techniques de croissance de la productivité dans ce rapport de force favorable à un prélèvement plus grand de la plus-value (1) a créé les conditions de la politique économique keynésienne vantée par la social-démocratie devenue libéral-démocratie et ceux qu’elle entraîne avec elle.

La domination du capital des USA et du dollar, du capital mondial tout court a dû s’accommoder de ce rapport de force dans les « 30 glorieuses » (2).

Ce n’est plus le cas. La numérisation entre les mains du capital mondialisé et financiarisé, c’est le nouveau Jacquard des Canuts Lyonnais de 1831. La disparition, à la fin du XXème siècle, d’une relative zone mondiale de non-échange A-M-A’ (3) et de non accumulation-suraccumulation-dévalorisation du capital a  induit un nouvel état du monde défavorable au rapport de force entre le travail et le capital, entre le salarié mondialisé et le patronat mondialisé au détriment du premier. C’est aussi un affaissement de l’idéologie ouvrière  pesant sur toutes les populations, y compris la classe dominante et ses capacités d’analyse et de gestion.

De la réunion cette semaine (du 24 au 26 août) à Jackson Hole, Etats Unis d’Amérique, des grands argentiers du monde, directeurs et responsables des Banques Centrale ne peut sortir qu’un remède palliatif à la baisse tendancielle du taux de profit au détriment et de la consommation et de « l’épargne », comme dirait Keynes. Car qui va « payer » des taux mondiaux de prêts bas et négatifs des banques centrale au capital et aux Etats capitalistes les plus favorisés sinon le prélèvement croissant sur le progrès possible du pouvoir d’achat des populations et leur consommation, en qualité et en quantité.

Certes la protestation anti-G7 a sa raison d’être. Le G7 est le corollaire politique de l’économie et de la finance traitées à Jackson Hole. Les vœux pieux des banquiers mondiaux et représentants des Etats capitalistes dominants mondiaux, sur les progrès de l’humanisation, de l’écologie, les progrès techniques au profit de l’humain ne peuvent être que des cache-misère du capital en crise qui s’agrippe à ses privilèges.

La révolution n’est pas la révolte. Elle demande la compréhension de l’état du monde et l’invention de remèdes pour le guérir. C’est la tâche à laquelle s’attèlent depuis des décennies les économistes communistes et les tenants de tout savoir allant dans ce sens, dans l’organisation en santé du travail et de la production, comme dans toute mise en œuvre de savoirs permettant le développement humain.

La révolution scientifique et technique trouvera une issue de progrès avec une transformation radicale et progressive du mode de production vers le communisme, la mise en commun des efforts humains et le progrès de la conscience de la nature sur elle-même que nous pouvons constituer. Un usage nouveau de Fonds, de la création monétaire, du crédit etc. et une sécurité d'emploi et de formation, c'est le pont entre l'état actuel malade du monde et une organisation en santé de la vie humaine.

Pierre Assante. P/ Κασσάνδρα . Μυκῆναι. 23 août 2019.

(1) Une réduction relative de la plus-value relative, celle qui est produite non par l'augmentation du temps de travail non rémunéré, mais par l'augmentation de la productivité grâce à des techniques nouvelles, en particulier. Une période où l'accumulation-suraccumulation du capital n'entre pas en crise systémique grave comme après 1970.

(2) Une sorte de compromis historique qui a permis aussi des progrès sociaux relatifs, importants, réels mais contenant aussi des handicaps de retours-régressions, ce qui s’est produit  …

(3) A-M-A' :  cycle d'échange Argent-Marchandise-Argent plus. L'économie dite du "socialisme réel" échappait relativement à ce type d'échange et relativement à la suraccumulation-dévalorisation du capital, constituant ainsi une zone de développement et de stabilité mondiale relative. Mais nous avons vu que cette expérience avait ses propres limites de développement exposées sur ce  blog. L'abandon de la Nouvelle Politique Economique léninienne (NEP) de 1921, dans les choix politiques et économiques staliniens (et philosophiques conjoints)  a constitué un des points importants dans les difficultés de développement futur de cette zone.

 

Cliquer ci-dessus

https://pierreassante.fr/dossier/RECUEIL_FEVRIER_2019_L_HUMANITE_ENTRE_DANS_SON_ADOLESCENCE..pdf

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
30 août 2019 5 30 /08 /août /2019 08:55

 

La désaffection des Partis, le salariÉ expulsÉ par la machine… etc.

 

La désaffection des Partis, droite et gauche confondus, avec « des hauts et des bas », est évidente, au profit du « dégagisme », du populisme et des dernières créations à la mode des « réseaux sociaux », soutenues par le capital et ces, ses , réseaux sociaux qui font l’opinion et l’organisation de la société et du travail dans la société. La droite particulièrement frappée dans les dernières élections s’en désespère ou se bouche les yeux et le social-libéralisme perd toute notion de réalité dans ses échafaudages de ravalement de façade. Il n’est pas jusqu’au MEDEF qui dans un triomphalisme ne rie jaune en se posant la question de l’avenir et de l’issue de la crise, à travers la question du crédit des banques centrales et entre autre et surtout du financement de la modernisation numérique et le l’intelligence artificielle (1). Quel bonheur le salarié expulsé par la machine ! Mais ALORS comment développer la consommation et le consommateur pour assurer le marché sans lesquels la plus-value et le profit ne peuvent  se réaliser ?

Une des raisons certainement des plus importantes de cette désaffection (2), est la direction économique et politique de plus en plus assumée directement par le Marché et dans le marché par les firmes multinationales et leurs ramification par-dessus les Etats. Ce phénomène accéléré dans la création du pouvoir personnel gaulliste nationaliste social en 1958,  dépassé par l’entrée en scène de Pompidou en 1969 et sa « représentance » du milieu des grandes banques dans le Capitalisme Monopoliste D’Etat Social (3) , arrive à la fois à maturité et à obsolescence.

De ce mouvement « naturel » on connait les prémisses : « …Le père Mathias de Saint-Jean… affirmait (1646) ʺque le commerce des marchandises étrangères est toujours le meilleur et le plus grand profit ʺ…Au XVIIème siècle, on lui reconnait  un autre avantage, ʺrendre la bourgeoisie commerçante indépendante du Roiʺ » (cité par Braudel dans l’identité de la France, les hommes et les choses II, page 358.

Quant aux partis communistes, outre leurs succès et leurs échecs et leur travail sur les questions sociales au quotidien, ils ont le handicap de travailler sur un futur en santé nécessaire à la survie de la société humaine dans son milieu vital, à un moment où le néolibéralisme s’affirme chaque jour sans impression ou aspect  de retour ni de sortie possibles dans le processus humain. Et où l’organisation syndicale et politique du salariat est toujours et essentiellement limitée à l’espace national : grave handicap face à un capital extrêmement organisé mondialement !

De plus, plus un organisme est éloigné par le processus social de la gestion politique et sociale, plus les hommes qui l’incarnent perdent les capacités économiques et culturelles de la gestion politique et sociale.

Cependant la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital (4) et son « drainage de renflouement » aura des limites qui peuvent engendrer ou pas une renaissance progressiste, c’est-à-dire sur d’autres bases que ce capitalisme et ce néolibéralisme à leur paroxysme final.

Pierre Assante. 30 août 2019

(1) Voir la revue « Economie et Politique » et l’ouvrage de Paul Boccara sur les « théories sur la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital I et II ».

(2) Encore relative, mais la transformation libérale extrême avance en grand pas, et qu’on peut inclure dans le mouvement du capitalisme mondialisé, financiarisé, numérisé, sa crise systémique de suraccumulation-dévalorisation du capital.

(3) Le CME analysé par Paul Boccara dans les années 1960-1970.

(4) Schéma de la suraccumulation-dévalorisation du capital. Voir l'article spécifique sur ce blog.

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
29 août 2019 4 29 /08 /août /2019 08:36

 

ÊTRE ENTENDU-E-S OU NE PAS ÊTRE ENTENDU-E-S,

THAT IS THE QUESTION…

EXERCICE RÉPÉTITIF LASSANT ET DESAGRÉABLE ?

 

Aucun sujet, aucune activité, aucune personne qui les traite et les exerce ne sont secondaires.

Cependant, un est transversal à tous, à toutes, particulièrement en période de crise financière et économique caractérisée et galopante : c’est l’économie, les moyens financiers pour les traiter et les réaliser, écologie comprise.

Ce qui faisait dire à Marx et Engels et d’autre après eux, que « l’économie intervient en dernière instance ».

Le capitalisme est en crise parce que l’échange Argent-Marchandise-Argent plus (A-M-A’), la vente-achat de la force de travail sous toutes ses formes anciennes et nouvelles, la suraccumulation-dévalorisation du capital induite, parviennent au paroxysme.

La financiarisation généralisée du capitalisme mondialisé, numérisé, les thèses réactionnaires soutenues par les puissantes institutions du capital et sa domination sur le travail et les mentalités qu’elle induit d’une part , et les besoins de développement des êtres humains d’autre part entrent en contradiction comme jamais.

Les économistes  de quelque « école » que ce soit reconnaissent aujourd’hui dans leur majorité que l’investissement technique, de modernisation en « machines » mécaniques et numériques et matières rares ou raréfiées, entraîne dans le système A-M-A', dans le marché, un renchérissement du capital investi et une baisse tendancielle du taux de profit. Les dirigeants des banques centrales du Monde, FED (USA), BCE (Europe), Japon etc. réunis à Jackson Hole tentent de poursuivre une création monétaire massive de monnaie mise au service du renflouement du taux de profit à taux très bas et négatif. Jusqu’où peuvent-ils le faire se demandent-ils eux-mêmes, de concert avec les porte-parole des Etats capitalistes et des firmes multinationales. Les régulations proposées par la Chine ou du moins une partie des responsables politiques et économiques les plus lucides,  et d’autre pays émergents se heurtent à la guerre économico-militaire du capital dominant et le nationalisme du capital se durcit dans la recherche du taux de profit.

La loi du taux de profit qui traverse toutes les activités humaines  met en grande difficulté le présent et le devenir de l’humanité.

Echapper à la financiarisation, mode de fonctionnement incontournable pour le capital en fin de course, demande, pour aller vers un nouveau type de développement, de mode de production et d’échange en santé, une réforme radicale et progressive du crédit, de la création monétaire des banques centrales et du FMI passant par les Droits de tirage Spéciaux, la création de Fonds usants du crédit et de la création monétaire en fonction des besoins sociaux. Ce que le capital refuse évidemment puisque cela remet en cause sa domination et son existence.

Enfin, une réforme radicale et progressive demande une autre organisation du travail permettant une continuité, une stabilité et le développement de la production, de sa qualité, et le développement de la personne humaine, de l’homme producteur, de l’ascèse ergologique dans les rapports de production : le droit à une sécurité d’emploi et de formation à l’instar du droit à la santé et à la vie instauré par la Sécurité Sociale aujourd’hui mise à mal.

Tout ceci est répétition encore et encore des économistes communistes et de ce blog. En effet répéter c’est tenter d’être entendu, ce qui dans une société et ses populations, sur les rails libéraux, est extrêmement difficile.

Certes, répéter ces thèmes élémentaires est nécessaire. Mais les développer jour après jour en fonction de la réalité sociale et économique, en perfectionnant les propositions et en les faisant entrer si peu que ce soit dans cette réalité pour qu’elles puissent grandir dans une nouvelle réalité en santé, cela se fait aussi. Il est nécessaire de s’en informer, le soutenir, le promouvoir.

Aux politiques de s’en saisir, et de même aux salariés et aux populations d’y travailler, de les faire leurs.

Pierre Assante. 29 août 2019.

 

RECUEIL N°2-2019 : RÉVOLUTION. Tout commence quand la philo….

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/05/recueil-n-2-2019-en-construction.html

 *Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
28 août 2019 3 28 /08 /août /2019 07:35

 

Cher Pierrot,

 

J’ai eu connaissance de ta correspondance avec Augustin.

Ce n’est pas l’effet d’une indiscrétion mais de l’amitié que nous te portons.

 

Apprendre, comprendre, c’est « se dire que…». Ce que tu te dis par rapports à mes écrits montre que tu commences à comprendre ce que je voulais dire.

Mais méfie-toi ; temps de travail moyen socialement nécessaire, baisse tendancielle du taux de profit, c’est une étude de ma part du capitalisme anglais du XIX°. Ensuite, l’organisation de ton cerveau, ses processus et ceux qui étaient les miens, est différente et donc tes capacités aussi. Ce n’est pas offensant que de dire cela. Cela est vrai pour toi en tant qu’individu mais aussi c’est vrai pour la capacité de perception du moment, de votre moment historique, ce qui ajoute à ta propre difficulté : l’apparence des choses voile encore plus la réalité, à la mesure de la puissance des moyens techniques employés. La réalité elle-même est plus touffue, plus complexe, son unité moins évidente, votre intégration au système plus prégnante.

 

Tu as vu, je crois, que malgré la spécificité de mon étude, les prévisions concernant le développement du capitalisme, la poursuite de sa mondialisation et ses effets sur les salaires, la survaleur, la surpopulation relative se sont confirmées ; spécificité concernant les différences relatives de situations sociale, économique, politique, idéelle ; malgré les différences « tout court ».

 

Tu crains d’être quelquefois une « mouche du coche » par rapport à tes commentaires sur mon travail et celui d’Yves S. Pour éviter cela, il te faut plus de sens de la mesure, plus de patience, sans perdre ta spontanéité. D’ailleurs il faut que tu considères que mes écrits sont une « réflexion à haute voix ». C’est pour cela que je n’ai pas corrigé mes textes précédents au fur et à mesure, à l’exception du livre I du capital pour l’édition française en particulier. Je n’avais pas le temps de le faire et ce n’est pas mon caractère de refaire sans cesse exactement le même chemin, cela me provoque un ennui profond, du moins au départ et dans l’idée de le faire. Mais il est vrai qu’une fois commencé un travail de correction, on peut créer aussi du nouveau. Cette réflexion « à haute voix » par l’écriture « à plume déliée », me permettait de reprendre un raisonnement dans sa totalité afin de ne pas reproduire les mêmes insuffisances, ou plus, les mêmes erreurs, le dé-normaliser, le re-normaliser, à chaque nouvelle rédaction. Mais finalement, sur l’essentiel, je me suis retrouvé avec moi-même et avec une poursuite des concepts au point où je les avais ébauchés ou laissé à l’étape précédente, et des généralisations abstraites à reformuler.

 

Cher Pierrot, ne te prends pas au sérieux mais travaille sérieusement. Mets un peu d’humour dans ta cuisine intellectuelle, et tout ira bien, ou du moins le mieux possible, pour toi et pour les autres. N’oublie pas que toi-même, comme Augustin et moi-même, nous ne sommes que les héritiers de ce que nous avons à transformer et que nous devons prendre soin de ne pas nous approprier un héritage qui appartient à tous, ni de le gaspiller au détriment des générations futures. Transformer n’est pas détruire. Le mal n’existe pas en soi, la tendance à le croire est notre plus grande difficulté et notre plus grand ennemi pour survivre aux nécessités.

 

Ton idée de m’associer à Schubert me plait. Pour faire une caricature à la Daumier, Beethoven ce serait la violence et la tendresse, Schubert la puissance et la douceur. Je crois que tout ça m’a manqué un peu aussi, bien que je ne puisse pas dire que j’aie manqué ni de puissance ni de tendresse. Ton aspiration au « Schubertisme », c’est une demande de plus grande maîtrise de soi-même, essaie d’y répondre.

 

J’étais bien un produit de la révolution bourgeoise, française en particulier ; ceci dans une Allemagne en retard sur ce mouvement et qui puisait dans la recherche l’énergie qu’elle ne pouvait pas mettre dans la « transformation immédiate ». Cette forme de pensée, j’en ai trouvé avec Friedrich un champ d’application idéal en Angleterre avec le capitalisme et le développement des forces productives les plus avancées en quantité. Mais mon intuition me disait, nous disait, que le champ « vierge » de la population immigrée de l’Amérique du Nord allait donner des possibilités incroyablement plus vastes, ce qui s’est produit. Cependant, plus le capital se développe rapidement, plus il développe ses contradictions et les met en œuvre dans l’ensemble du globe et de l’humanité.

 

Cher Pierrot, je te souhaite d’être entendu, modestement, sans orgueil ni médiatisation à la mode. C’est ainsi que tu seras le plus heureux et le plus utile, dans ton petit travail et le déroulement de tes jours.

 

Je t’adresse, ainsi que Jenny, mes amitiés et mes encouragements. Embrasse Chiara et tes enfants de notre part.

 

 

Karl, Londres, le 5 février 2008

 

Post Scriptum, 9 Août 2019 : il émergera de la crise générale mondialisée, les femmes, les hommes et la maturité nécessaires à une transformation radicale et en santé de la société pour poursuivre le processus d'humanisation, conscience de nature sur elle-même, comme je l'ai dit en 1844. J'en avais eu l'intuition dans le livre 3 du Capital, que Friedrich à mis au propre, avec  la baisse tendancielle du taux de profit qui conduit à une suraccumulation-dévalorisation du capital, crise non circonstancielle mais de longue durée. C'est bien quand se posent les problèmes que se pose la question de les résoudre. C''est quand la crise se généralisera sans possibilité de "survie du système", que vous en construirez un autre avec les prémisses du nouveau dans l’ancien, comme disait aussi justement Friedrich dans son Anti Dühring.

 

*******

Cliquer ci-dessus

L’HUMANITÉ ENTRE DANS SON ADOLESCENCE 

RECUEIL JANVIER.FEVRIER.MARS.AVRIL. REMANIÉ AU FUR ET A MESURE DE SON ELABORATION.

SUR CE LIEN : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 *Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
27 août 2019 2 27 /08 /août /2019 07:36
______ Cliquer sur l'image

 

SUR LA REGULATION, recueil de Septembre 2018.

 

Il ne s'agit pas de la régulation du capitalisme, puisqu'on ne peut résoudre, sinon d'une façon palliative et provisoire, sans avenir, la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital, inhérente à l'échange A-M-A' et à la vente-achat de la force de travail.

Il s'agit du principe de régulation indispensable à toute société humaine pour poursuivre son processus d'humanisation, le processus de "conscience de la nature sur elle-même que constitue l'homme" l'humanité, la personne humaine.

https://pierreassante.fr/dossier/SUR_LA_REGULATION.pdf

 

 

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 13:58

 

Article publié une première fois

le 12 novembre 2018

en préparation du congrès PCF

des 23-25 novembre 2018

 

 

10 QUESTIONS au congrès.

 

I. Les révolutions des moyens de production DU CAPITALISME : 1) « Mécanique », 2) « électrique », 3) « électronique-automation restreinte », 4) « numérique « big data", réseaux et « intelligence » numérique dans la production ». Pour la 4ème, le capital et ses gestionnaires appellent çà par le terme à la mode "révolution 4.0 , quatre point zéro, en référence au numérique.

II. Révolution de la révolution des moyens de production et les 4 marchés. Marché des produits et des services, marché monétaire et financier, marché du travail, marché international, dans leur unité et leurs développements inégaux.

III. MAIS Révolution des moyens de production SANS révolution du mode de production A-M-A’ (Argent-Marchandise-Argent Plus), suraccumulation-dévalorisation du capital, baisse tendancielle du taux de profit, mondialisation CAPITALISTE de la production et de l’échange, mondialisation de la crise du capital, mondialisation de l’austérité, du chômage, de la crise de l’emploi, du travail et de leur organisation, des services publics. Crise des mentalités et des solidarités.

IV. Le rapport ENTRE la crise du capital dans les sous-systèmes qui « fonctionnent » dans l’unité de la société humaine et des entités humaines dans l’infinité et la diversité de l’activité de l’humanité,  qui constituent la régénération de l’humanité; Crise liée à celle du capitalisme crise de croissance de l’humanité dans la crise du capitalisme. Régénération : « moment » parental, « moment » travail, « moment » politique, « moment » informationnel, de la régénération, du renouvellent élargi, « matériel et moral » de l’humanité.

V. Le rapport entre la GESTION de la production et de l’échange dans le capitalisme mondialisé et financiarisé et la LUTTE DES CLASSES.

VI. L’organisation de la lutte de classe de la classe ouvrière et des salariés en reste encore essentiellement à une lutte nationale de protestation contre la gestion du capital et ses effets sur la vie quotidienne.

VII. Le handicap posé au futur humain par la poursuite du système économique et social ACTUEL gravement malade et obsolète, encore plus aujourd’hui et qui plus que jamais pose le problème que posait Marx et Engels et quelques autres dès la critique du programme de Gotha, 1875 : celui de construite un autre type de société à partir de la connaissance de la société et de la réalité et de « l’état des choses » du moment, répondant aux besoins nouveaux de l’humanité, en passant par une démocratie des hommes producteurs unie à une démocratie des citoyens, en unité organique. En passant par les « éléments » du réel allant vers une civilisation du progrès, du partage, du développement, à faire grandir pour qu’ils deviennent dominants dans des rapports humains en santé.

VIII. GESTION ET LUTTE DES CLASSES sont complémentaire. Les succès économiques et sociaux de La Libération, bien que limités puis mis à mal par le CME et ses suites mondiales, montrent bien leur utilité commune et inséparable. Dans la gestion et la lutte de classe, l’organisation du travail, de la personne à l’entité locale et  à la mondialisation, expérience et connaissance du travail, mode opératoire libéré du taylorisme et ses avatars sont essentiels et liée à la transformation en santé du mode de production et d’échange.

IX. Conscience climatique, politique et économique, conscience de l’activité humaine en miroir, en aller-retour, écologie, ergologie, économie vont de pair. Leur mouvement est à la fois  à la fois cause et résultante de la santé ou des maladies, de la maladie de la société en fonction des choix humains faits et leur mise en pratique. Les nécessités ne sont pas immuables, l'organisation sociale peut les transformer relativement et dans le sens du mouvement de la liberté.

X. La régulation démocratique entre consommation et investissement, entre production de moyens de consommation ET production de moyens de production des moyens de consommation restera au cœur d’une construction d’une société et d’une civilisation nouvelle en santé répondant aux besoins humains en complexification, conscience en mouvement de progrès de la nature sur elle-même.

Pierre Assante, 12 novembre 2018.

 

_______________________Voir aussi sur ce blog ____________________________

POUR UN MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE DU XXIème SIECLE

https://pierreassante.fr/dossier/Texte_38_congres_final_corrige.pdf

****

SUR LA REGULATION :

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/09/sur-la-regulation.html

****

 *Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie:  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 12:03
Rencontre entre amis militants italien et français en Ombrie.

 

Rodolfo RICCI.

« Sur l’arrivée d’une nouvelle crise ».

 

Sono d'accordo sull'arrivo della nuova crisi che sarà peggiore della precedente o più disorientante.

Penso anche io che ci sarà un tentativo di arroccamento dell'Europa venduto come dici tu.

In pratica, l'Europa tenterà di cavalcare la chimera del sovranismo portandola dal livello nazionale a quello continentale.

Penso che dentro questo processo si scontreranno ulteriormente i grandi poteri multinazionali europei tra una tendenza di restare legati agli USA, o di quelli che vogliono una partnership con la Cina.

In Italia, il partito "cinese", tendenzialmente è il M5S, mentre quelli delle due fazioni americane sono il PD e la Lega.

Gli stati nazionali (e le rispettive società) saranno coinvolte direttamente in questa partita e diciamo che lo sono già.

Il processo sarà molto complicato perché le grandi holdings (sia europee che americane) sono compenetrate da interessi intrecciati in cui permangono alleanze interne con capitali americani o interessi aperti alla Via della Seta.

La Russia è decisiva perché può spostare il peso relativo dei diversi imperialismi in competizione. E anche la Russia è chiamata a fare un'opzione.

In questo scontro il capitale ha comunque la possibilità di vedere se la caduta tendenziale del tasso di profitto può essere ancora allontanato un pò nel tempo aggredendo ulteriormente i paesi periferici (Africa, Sud America e alcune zone dell'Asia). In questo caso potremmo assistere ad una revisione e/o spartizione delle zone di influenza. Una sorta di nuova Yalta in prospettiva. Ma c'è il problema delle migrazioni internazionali e c'è la crisi climatica. Dovranno inventarsi qualcosa di molto nuovo per limitarne gli effetti.

Ma forse le contraddizioni sono arrivate al dunque: se le innovazioni tecnologiche (Robot, ecc.) nei prossimi anni comporteranno la riduzione ulteriore e velocizzata di occupazione nei settori produttivi e nei servizi, la caduta tendenziale del saggio di profitto sarà aggravata e non so se il suo rallentamento potrà essere gestito da una concentrazione ancora maggiore delle grandi multinazionali, perché le dinamiche sociali stanno manifestando un rifiuto totale del potere concentrato in poche mani e poi la concentrazione settoriale è arrivata al limite. Resta solo da aggregare tutti i settori in una decina di imprese globali... 

Ovviamente l'esito più probabile è un mondo che aggrava i suoi caratteri totalitari come sempre accade quando le contraddizioni sono più spinte. In questo caso la dinamica di « guerra tra poveri » continua ad essere una delle condizioni della guerra tra imperialismi continentali, ma io penso che le vicende degli ultimi anni mostrano (almeno nei paesi centrali) che questa opzione non trova sbocchi soddisfacenti (per il grande capitale) o rischia di travolgere tutto ; parallelamente la guerra tra basso e alto, tra cittadini ed elites si va infatti espandendo, anche se contraddittoriamente. Mentre in altri paesi (quelli più in difficoltà e periferici) questo trend potrebbe continuare.

Comunque sono d'accordo che c'è, teoricamente, tutta la materia disponibile anche per un cambiamento sistemico e di paradigma.

Rispetto alla teoria marxiana, ciò che ancora non si vede è il famoso soggetto che è tutto da ricomporre, il che significa che andrebbe prima scomposto rispetto agli assetti attuali.

Ma è anche possibile che la ricomposizione del soggetto non percorra le vie della teoria e che sia innescato da particolari eventi, per esempio da quelli climatici o da alcune evidenze di insostenibilità sistemica, come l’irruzione del tasso di interesse negativo...

Noi non abbiamo ancora ben chiaro quale esito concreto possono produrre le innovazioni degli ultimi 30 anni: possono essere estremamente negative, ma possono anche rafforzare un ambito di creatività sociale e politica.

Rodolfo Ricci. 19 août 2019.

*******

L’HUMANITÉ ENTRE DANS SON ADOLESCENCE 

RECUEIL JANVIER.FEVRIER.MARS.AVRIL. REMANIÉ AU FUR ET A MESURE DE SON ELABORATION.

SUR CE LIEN : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

 *Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 07:16
____________Cliquer sur l'image.

 

RECUEIL N4

AOUT 2019

 

Articles d'Italie

 

http://www.pierreassante.fr/dossier/RECUEIL_ARTICLES_DE_VACANCES_ITALIE_AOUT_2019.pdf

 

 

 

 

EXTRAIT.

I. PLUS LE CAPITAL CROÎT, PLUS IL EST MALADE. 11 AOUT 2019. CRISE DE CROISSANCE DU SYSTÈME DE PRODUCTION ET D’ÉCHANGE ET CRISE D’ADOLESCENCE DE L’HUMANITÉ. CRISE ÉCONOMIQUE ET CRISE DE CIVILISATION. ÉCONOMIE. ERGOLOGIE. ÉCOLOGIE.

En bref : Les données économiques multiples, diverses et approfondies montrent une crise de baisse tendancielle du taux de profit et de suraccumulation- dévalorisation des capitaux paralysant progressivement le processus de développement, quantitativement et qualitativement. Plus le capital croît, plus il est malade (1). Cette crise n’est plus de l’ordre des crises de cycle court ou long, mais une crise durable du système économique, une crise de croissance du système économique dont il ne peut sortir. Seul un dépassement du système économique de production et d’échange dans un système nouveau, en santé, peut permettre la poursuite du développement de l’humanisation. Reportée au développement de l’humanité sur la longue durée, de sa naissance, l’homo habilis au capitalisme mondialisé, financiarisé, numérisé, la crise du système et ses difficultés de dépassement révèle une crise de manque de maturité de la conscience humaine sur son devenir, ce qui correspond dans le développement ontologique de la personne à une crise d’adolescence. Crise économique, systémique et crise de civilisation relèvent une crise d’adolescence de l’humanisation. Analyse philosophique et analyse économique vont de pair. J'ajoute à l’intérieur de cette unité de crise, celle, essentielle, du travail, de son organisation et de la formation des savoirs et mentalités dans l’activité de travail, ce qui inclut l’ergologie dans la réflexion globale de la crise et de ses solutions. Quand à la crise écologique, elle n’est pas la cause de la crise générale du système mais sa conséquence.

11 août 2019.

(1) Voir plus bas l’article et le schéma de la baisse tendancielle du taux de profit.

SOMMAIRE :

I. PLUS LE CAPITAL CROÎT, PLUS IL EST MALADE. 11 AOUT 2019. CRISE DE CROISSANCE DU SYSTÈME DE PRODUCTION ET D’ÉCHANGE ET CRISE D’ADOLESCENCE DE L’HUMANITÉ. CRISE ÉCONOMIQUE ET CRISE DE CIVILISATION. ÉCONOMIE. ERGOLOGIE. ÉCOLOGIE. II. CASSANDRE, LA CRISE ET LES DOULEURS PARTAGÉES. 10 AOUT 2019. III. CHER PIERROT, 5 FEVRIER 2008 ET 9 AOUT 2019. IV. CE N'EST PAS LES IDEES QUI FONT L'HOMME ….. 7 AOUT 2019. V. MAIS IL NE S’AGIT ICI DES PERSONNES … CITATION. VI. LE DROIT A LA PARESSE. 2 août 2019. VII. "RAPPEL D’ÉTÉ" DE FORMATION ECONOMIQUE 2 AOÛT 2019. VIII. SUR DEUX OUVRAGES DE CHRISTA WOLF. "LE CIEL DIVISE" ET "CASSANDRE". 24 JUILLET 2OI9. IX. Jusqu’où peut aller la suraccumulation du capital sans le dÉpassement du système capitaliste ? X. Les cycles de 10 ans, 30 ans, 100 ans arrivent à convergence, comme arrive à maturité le fruit de cent ans d’activité humaine. 26 juin 2015. XI. IM-POSSIBILITÉ. XII. COURBE DES RENDEMENTS (1) ET RECESSIONS. XIII. TRICHET aux financiers dans la presse italienne : "Réformes ou la crise vous frappera fort ". XIV. Contre-tendance opposée à la tendance à la baisse du taux de profit.   CITATION. XV. DE BRETTON WOODS À JACKSON HOLE.

LE RECUEIL  : ici

http://www.pierreassante.fr/dossier/RECUEIL_ARTICLES_DE_VACANCES_ITALIE_AOUT_2019.pdf

 *Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

Partager cet article

Repost0
19 août 2019 1 19 /08 /août /2019 08:31

 

TRICHET aux financiers dans la presse italienne : "Réformes ou la crise vous frappera fort "

Certes cet avertissement est destiné à la finance, aux grands banquiers centraux qui se réunissent Jeudi.

Mais elle doit alerter les communistes et tous les humaines et humains de l’aggravation de la crise et de l’action à mener pour transformer radicalement et progressivement le mode de production et d’échange, à travers les luttes des salariés et des populations et le contenu à leur donner.

Il n’est pas question ici de développer, mais de renvoyer aux analyses de Paul Boccara et à la commission économique du PCF et ses propositions.

Pierre Assante. lundi 19 août 2019

Le rendez-vous de Jackson Hole. Les banques centrales prêtes à intervenir contre la récession :

 

_______________________Voir aussi sur ce blog ____________________________

POUR UN MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE DU XXIème SIECLE

https://pierreassante.fr/dossier/Texte_38_congres_final_corrige.pdf

****

SUR LA REGULATION :

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/09/sur-la-regulation.html

****

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90100 101 102 103 104 105 106 107 108

 

Partager cet article

Repost0
18 août 2019 7 18 /08 /août /2019 05:57
_________ "La Repubblica". 17 août 2019. Voir note (1).

IM-POSSIBILITÉ.

Une refondation en santé ne peut avoir lieu qu’avec la démonstration et la conscience des contradictions du système de développement capitaliste. Aucun événement n’est porteur en soi de cette démonstration sans la capacité d’intuition et d’invention humaines.

Une reconquête sera im-possible sans cela.

Pourquoi une reconquête sur le libéralisme au profit des idées de mise en commun des forces humaines est-elle difficile ? Parce que le libéralisme n’est pas seulement une mentalité mais avant tout un mode de vie basé sur un système économique et social dont, entre autres caractéristiques,  la pente naturelle est la facilité (2).

La démonstration des contradictions du système de développement capitaliste passe par celle de l’accumulation-dévalorisation du capital et par le lien à établir dans la conscience avec la loi du capital d’accumulation et les conséquences de cette accumulation-dévalorisation du capital sur la vie humaine quotidienne et son devenir. Et évidemment par la conscience d’une autre voie de développement à imaginer, projeter, expérimenter, mettre en œuvre, en partant de l’état présent de la société et de son mouvement.

Ce projet existe pour échapper à la crise finale générale catastrophique de suraccumulation du capital, dans un usage nouveau en santé et en capacités, radical et progressif, du crédit, de la création monétaire au service du travail, d’une  production de qualité et de droits nouveaux de l’homme producteur libéré progressivement de la vente-achat de sa force de travail sous toutes les formes : la démocratie du producteur, du que, quoi, comment produire.

Si la transformation du système économique en un système en santé dépassant la crise de suraccumulation du capital est incontournable pour poursuivre le processus humain, l’humanisation conscience de la nature sur elle-même, l’ascèse ergologique pour le permettre, conjointe à l’organisation du travail humain, de l’activité humaine dans sa complexité, sa diversité infinie, sa multiplicité, n’en est pas moins indispensable.

Pierre Assante. 18 août 2019.

Notes.

(1) Cet article parle de la  recherche par la BCE de moyens nouveaux dans la création monétaire pour pallier à une nouvelle crise financière et de production. Il s'agit en fait d'accroître la transfusion du sang-capital dans une part du corps social, la finance, au détriment de la part qui produit le sang : le travail, les hommes et leur santé matérielle et morale. Il ne montre pas que le système se bouche les yeux sur sa propre réalité, sur les causes de la crise, pour n'en soigner que les effets, ce qui est absurde. Il n'est pas question pour elle comme pour les tenants du système, décideurs et profiteurs du pouvoir sur le capital et son mouvement, de prendre des mesures économiques, politiques et sociales en dernière instance remédiant à  la suraccumulation du capital, seul moyen de dépasser la crise et le système qui l'engendre.

(2) "Le désir est l'appétit de l'esprit", note de la première page du Livre I du Capital

_______________________Voir aussi sur ce blog ____________________________

POUR UN MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE DU XXIème SIECLE

https://pierreassante.fr/dossier/Texte_38_congres_final_corrige.pdf

****

SUR LA REGULATION :

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/09/sur-la-regulation.html

****

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7