Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 21:39
Déclaration de Pierre Laurent Secrétaire national du Parti communiste français, et déclaration de Pierre Dharréville, Secrétaire du PCF 13, suite au 2ème tour des élections régionales.

Déclaration de Pierre Laurent
Secrétaire national du Parti communiste français, au soir du second tour des élections régionale
s.

*
Les résultats du second tour des élections régionales sont marqués par le sursaut de mobilisation des électrices et des électeurs, avec près de 9 % de participation supplémentaire. Manifestement, les votants ont ressenti comme un grave danger pour la démocratie, l'élection du Front national à la présidence de régions. Ils ont empêché cette menace de se concrétiser. Le Parti communiste, qui avait appelé à battre le FN dès dimanche soir, pousse un ouf de soulagement. Ce sera un atout dans la bataille à venir pour faire reculer les idées du Front national dans le pays. Car le danger persiste et rien ne doit faire oublier la gravité de ce qui vient de se passer : les scores atteints par le FN sont dramatiques et alarmants, un très grand nombre de conseillers régionaux du Front national sont élus, et dans deux grandes régions, PACA et Nord-Pas de Calais-Picardie, il n'y a plus de conseillers régionaux de gauche pour les combattre et soutenir les politiques publiques en faveur des besoins des gen
s.

La droite remporterait ce soir sept des treize grandes régions, soit un peu moins que ne le laissaient craindre les résultats du premier tour, mais toutes sont des conquêtes puisque la gauche gérait toutes ces régions à l'exception de l'Alsace dans le Grand Est. Dans ces régions s'annoncent des reculs pour les services publics, les politiques sociales, d'éducation et de culture, la vie des associations. Le Medef et la finance ont ce soir de nouveaux alliés dans ces régions, alors que c'est là qu'il faudrait mobiliser les richesses et les moyens publics pour lutter contre le chômage et la précarité. De nombreux combats s'annoncent dans lesquels les communistes entendent se mettre au service des populations et d'une République solidaire et fraternelle.

La gauche remporterait cinq régions.

Compte tenu des résultats du premier tour et du retrait des listes socialistes de deux régions, les communistes et le Front de gauche n'obtiennent ce soir des élus que dans cinq régions, : Ile de France, Normandie, Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, Corse et Auvergne-Rhône-Alpes. Pour le Front de Gauche, pour le PCF il s'agit d'un revers électoral important.

Les nationalistes remportent pour leur part la région Corse.

Ces deux tours d'élections régionales vont devoir être analysés en profondeur. Mais il est clair que la situation nouvelle n'est pas favorable au monde du travail. La responsabilité des politiques menées par François Hollande et Manuel Valls et leurs gouvernements est très lourde dans ce désastre. L'impasse économique, sociale, politique et démocratique dans laquelle ils ont enfoncé le pays se paie très cher. Poursuivre dans cette voie serait aller vers de nouveaux désastres et marquerait un grave mépris pour le message adressé par les électeurs. Il est urgent de sortir de l'austérité et dogmes du libéralisme.

Ces résultats ouvrent une nouvelle période politique. Les communistes entendent mener de front le combat contre la droite et l'extrême-droite et la construction d'un nouveau projet progressiste nourrit d'actions prioritaires et de mesures urgentes, pour sortir la gauche et le pays du piège du tripartisme dans lequel ils nous enferment.

En remerciant les communistes de leur engagement, je les appelle à se réunir pour tirer les leçons de cette bataille très difficile, à aller à la rencontre de nos concitoyens dans les quartiers, les entreprises... Nous n'oublions pas nos résultats insuffisants au premier tour. Nous allons devoir mettre beaucoup de choses à plat pour relancer notre combat. La direction nationale du PCF prendra toutes les initiatives pour favoriser ce débat. Se tiendront plusieurs réunions importantes dès la semaine prochaine. En janvier, le PCF lancera la préparation de notre Congrès. Trop de pauvreté, trop d'inégalités, trop de concurrence …. aux femmes et aux hommes qui convaincus que la société doit évoluer autrement, je les appelle à rejoindre notre parti pour agir ensemble. Sans attendre prenons et préparons ensemble toutes les initiatives de débats, d'actions, de rencontres avec toutes les forces citoyennes, sociales et politiques disponibles pour réinventer la gauche et un nouveau pacte d'espoir pour le pays.

*
Paris, le 13 décembre - 22h00

*

Déclaration de Pierre Dharréville suite au 2ème tour des élections régionales

*

Une seule question était posée aux électeurs à l’occasion du deuxième tour : acceptez vous de voir l’extrême droite diriger la Région PACA ? Ils ont répondu «non» parce que ce parti divise et que son projet ne rassemble pas une majorité. Nous l’avons souhaité ; et c’est une bonne chose pour la région. Mais le résultat est là, au bout de la séquence électorale, la droite a gagné en PACA et la population va le sentir passer.

Au premier tour, dans un vote clairement national, la politique gouvernementale a été durement sanctionnée, à la hauteur de la colère et des désillusions qu’elle a provoquées. Cette politique est plus que jamais minoritaire dans le pays.

Le regain de mobilisation électorale s’est produit au deuxième tour, au moment où le choix démocratique est le plus restreint. Cela montre que le ressort du vote supplémentaire est le sursaut. Mais jusqu’à quand ?

Ces élections marquent donc le franchissement d’un nouveau stade dans la crise politique de notre pays avec une gauche qui dirigeait la région hier et n’y sera plus représentée désormais. Dans tout le pays, la gauche est en lambeaux. L’abstention est toujours massive et le vote d’extrême droite progresse au point d’approcher la majorité absolue des suffrages exprimés. Notre démocratie est malade et la poussée d’extrême droite en est l’un des symptômes. Le FN qui se présente comme un parti anti-système en est,en réalité, la créature.

Cette situation est profondément grave. Elle est le signe d’une société en panne, en dépression, en repli.

Ce n’est pas une surprise. Voilà longtemps que les ingrédients sont là. Mais le choc dont on a parlé dans la presse doit devenir un électrochoc. Ce résultat appelle une réaction de gauche pour reconstruire des perspectives et en finir avec les politiques libérales, austéritaires et autoritaires qui sont le contraire de la gauche, désespèrent notre peuple et pèsent sur son quotidien. Ce résultat appelle le surgissement de mobilisations sociales et citoyennes qui remettent la société en dynamique, vers l’avenir. Il appelle notre peuple à refuser la mainmise des forces de la finance sur les choix politiques, car c’est bien le capitalisme en crise qui deshumanise et détruit ce que nos sociétés peuvent construire de meilleur. Il appelle une refondation de la République, une République commune, une République pour toutes et tous, une République qui redevienne propriété populaire.

Ici, en PACA, nous n’avons pas attendu pour entrer en résistance, contre la droite et l’extrême droite qui vont se retrouver dans un tête à tête mortifère à la Région.

Bien des questions sont sur la table pour refaire de la politique un objet d’enthousiasme et de mobilisation populaire pour l’avenir. Mais nous sommes convaincus qu’il existe dans notre société les ressources et les énergies pour inventer demain et le construire autrement. Pour recréer de l’espoir à vivre et à partager.

Dans cette situation, les communistes sont plus déterminés que jamais à agir avec toutes les forces disponibles pour contrer les mauvais coups, imposer d’autres thèmes, et un autre agenda politique que celui des forces de régression.

*

Pierre Dharréville, Secrétaire du PCF 13

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 10:42
J’entends et je lis certains camarades français, italiens ou autres...

J’entends et je lis certains camarades français, italiens ou autres...

-

J’entends et je lis certains camarades français, italiens ou autres à l’instar de la droite française, entre autre, avoir tendance à enterrer le PCF comme ils ont enterré vivant le PCI en le dissolvant.

-

En enterrant un parti on enterre aussi une politique, évidemment, ce quelle contient de positif en même temps que tout le reste, c’est ce qu’on appelle chez moi jeter le bébé avec l’eau du bain.

-

Attendez, chers camarades, qu’il soit vraiment mort, au moins ça, pour l’enterrer ! Ne faites pas comme en Italie !!

-

En tout cas, il est, pour le moment, et heureusement, qu’on le veuille ou non encore vivant et marque et la résistance au néo-fascisme et les options au changement démocratique.

-

J’entends aussi parler de la crise de l’Etat, de la démocratie, de l’écologie, de la famille, de la culture…. etc.…

-

Oui bien sûr ces crises existent, vraiment, fortement, sans conteste, mais la crise essentielle sur laquelle reposent en grande partie toutes les autres crises, c’est la crise économique de suraccumulation du capital, celle des subsistances qui en découle et les mesures austéritaires prises pour tenter d’y remédier.

-

Inutile d’arborer les portraits de Marx si l’on oublie ces choses élémentaires.

-

Remédier à la crise par l’austérité, c’est "l’erreur" grossière de la droite et du PS (et d’autres accessoirement) qui précipite les victimes de la crise dans les bras de l’extrême droite fascisante, toutes tendances confondues.

-

C’est aussi ce que devraient voir les « pré-diseurs » de mauvais augure, qui partant de faits et de réactions réelles dans la société et les diverses couches sociales, recourent à des bavardages superficiel.

-

Il y a une issue possible à la crise économique, qu’il faut expérimenter et mettre et œuvre dans et par l’union populaire, c’est la seule façon d’éviter de faire en Provence, en France et en Europe ce qui c’est fait avec Mussolini en Italie.

-

Eviter cela OUI, mais aussi construire démocratiquement le progrès nécessaire. C’est possible, au-delà de toute lamentation et prédiction semblant se réjouir maladivement ….des maladies de la société et de la personne dans la société.

-

La création d’un système financier nouveau et sain, dans une bataille européenne et nationale, en passant par l’action politique, devrait être la première préoccupation des camarades, sans mettre de côté toutes les autres, bien sûr, quelles qu’en soient les difficultés.

-

Optimisme de la volonté disait Gramsci. Qui ne tente pas l’acte et reste paralysé par la peur a encore moins de chance de marcher sur les chemins de la Liberté, Egalité, Fraternité, vertus majeures dont on nous rebat que les oreilles….

-

Pour ma part, ce n'est pas la mort du PCF que je souhaite, mais le développement en quantité et en qualité de son contenu et de ses liens avec la personne humaine et la société humaine, ensemble, pour lesquels j'apporte ma contribution autant que faire se peut, avec mon expérience et mes défauts de vieil homme.

-

Pierre Assante, 11 décembre 2015

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 09:26
Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 06:09
Sans mépriser aucune avancée, même très insuffisante, donc inefficace prise seule, je "croirai" vraiment une COP21 lorsque....

Sans mépriser aucune avancée, même très insuffisante, donc inefficace prise seule, je "croirai" vraiment une COP21 ou autre lorsqu'elle conclura sur un accord financé et mis en oeuvre sur la recherche de grande envergure d'énergie nouvelle : une énergie nouvelle, révolutionnaire partant d'une recherche internationale généralisée, mondialisée, pour une énergie propre tirée de l'énergie naturelle de la matière ("corpusculaire", "quantique" pour en donner une idée simple et imagée), à l'exemple d'ITER mais multipliée et accélérée, une énergie de 3° génération, après les deux premières 1) la révolution de l'usage du feu puis celle 2) de la production de l'énergie électrique par la combustion.

*

La réparation du climat ne se fera pas sans une réforme conjointe du système financier, un système financier nouveau réparateur de la crise de sur-accumulation des capitaux inhérente au systèmes sociaux nationaux, européens et mondial d'échange Argent-Marchandise-Argent plus qui est le notre, et qui plombe les capacités de décision et d'action de la personne humaine dans le société humaine.

Pierre Assante, 11 décembre 2015

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 08:58
La Marseillaise. 11 Décembre 2015. Cliquer sur l'image pour  l'agrandir.
La Marseillaise. 11 Décembre 2015. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 08:30
L'HUMANITE, 11 Décembre 2015. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
L'HUMANITE, 11 Décembre 2015. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 07:09
Pierre IVORRA sur la politique économique du FN

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 06:22
Deux questions apparemment sans relation, apparemment hors sujet dans le moment vécu, et peut-être « fumeuses », mais qui pourraient sous-tendre la cohérence de la réflexion de ce même moment….

*

Deux questions apparemment sans relation, apparemment hors sujet dans le moment vécu, et peut-être « fumeuses », mais qui pourraient sous-tendre la cohérence de la réflexion de ce même moment….

-

1) La communication empathique favorise la santé, son absence favorise la maladie, ce que met en évidence l’épigénétique (1). La communication empathique favorise la maturation du cortex et en conséquence l’auto contrôle de notre développement, de notre conscience.

Evidemment, la communication empathique familiale dès la naissance dépend aussi du développement de la communication empathique de toute la société.

Une organisation de la société basée sur l’échange « Argent-Marchandise-Argent’ » et la compétition égoïste du « chacun pour soi » qu’elle entraîne handicapante pour la communisation empathique, est handicapante pour le développement de la conscience et le développement du « cortex général de la société » constitué les cortex des personnes pris en commun dans un contexte commun malade.

Il ne s’agit pas là d’un concept mécaniste, mais de l’usage utile du développement des neurosciences pour agir sur la santé économique et culturelle de la société humaine.

-

2) L’usage d’un vocabulaire constitue toujours un usage d'idiotismes, puisque tout usage d’un vocabulaire est de fait personnel, particulier (2).

Expliciter le sens personnel d’un mot, d’un vocabulaire, autant que faire se peut, permet de résoudre en partie cette le sens de la communication.

-

Dans l’usage des termes « force productrice » et « force productive » :

-

J’associe « force productive », dans le type de système social qui est le notre, à :

-à la production de la plus-value (la confiscation par le contrôle privé de la circulation du capital d’une part grandissante du surproduit) qui est le moteur de la production dans le système capitaliste,

-au travail abstrait, représentation abstraite du travail qui permet la mesure de la valeur d’échange, le tout à la fois développant et handicapant et demandant libération des contradictions qui l’habitent.

-

J’associe « force productrice », à :

-au travail concret, l’usage, la dépense du corps (muscles et cerveau en unité) pour produire une valeur d’usage,

-

En précisant qu’il ne peut exister de force productive sans force productrice, ni de travail abstrait sans travail concret, ce qui devrait être une évidence mais qui échappe à l’idéologie dominante dans laquelle nous vivons, et nous échappe de fait.

-

« Conclusion » du 1) et du 2) : une fois relativement compris le sens d’un échange, cela évite de s’entendre réponde d’alhet (d'ail) quand on parle de ceba (oignon), ce qui est chose courante et relativement sans grave conséquence, quoiqu’on en dise, mais surtout permet d’ouvrir la possibilité de considérer l’humanité non plus sous un rapport essentiellement négatif à partir du moment où s’ouvre une vision du possible d’un développement en santé tranchant sur le spectacle qu’elle nous donne et sous lequel est caché le positif de son développement existant.

Et, ce qui permet aussi, en même temps, de poursuivre une communisation empathique entre tout un chacun, ce qui est l’autre versant d’un même problème et d’une même solution.

-

Autre conclusion, essentielle : la transformation et la création d’un système financier d’un autre type, du mode d’user de la représentation symbolique ( la représentation de la valeur qu’est la monnaie) dans l’échange des richesses d’usage produites, cette création est au cœur des multiples et divers remèdes à la crise de la société, de la politique, de la culture, de la civilisation.

-

Pierre Assante, 10 décembre 2015.

-

Notes :

(1) L'épigénétique décrit l'ensemble des mécanismes moléculaires ayant lieu au niveau du génome et de la régulation de l'expression des gènes qui peuvent être influencés par l'environnement et l'histoire individuelle ainsi qu'être potentiellement transmissibles d'une génération à l'autre.

L’épigénétique donne à comprendre l’erreur lysenkoienne et stalinienne et les crimes que cette erreur a entraînés, partant des insuffisances des connaissances génétiques d’alors, de leur refus, et de la croyance dans le débat de cette époque en une transmission générationnelle sans transformations au cours de l’activité de la personne humaine.

Une épigénétique se limitant à la personne, à l’ontogénèse, n’abordant pas la phylogénèse, le travail parvenu à son organisation mondialisée et informationalisée, l’être social ici et maintenant, comporte elle aussi des dangers idéologiques et de graves conséquences sur le développement de la société, de l’être social, un handicap vis à vis de l’hominisation et de l’humanisation.

-

(2) "Les processus de domination ont besoin des mots, parce que ceux-ci, dans un continu travail d'élaboration, ont rapport à la connaissance objective, aux forces productives, à la matérialité, aux conditions de vie et de mort dans toutes les dimensions sociales et culturelles que ces conditions impliquent. Le "langage autorisé", c'est l'hommage du vice à la vertu, selon une vieille histoire qui opposait déjà Platon et les Sophistes." Yves Schwartz, 1988

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 18:37
LES MEDIAS, LA POLITIQUE ECONOMIQUE DU FRONT NATIONAL ET NOUS, EN PASSANT PAR TOI ET MOI…ET RECONSTRUCTION DE LA SANTE ECONOMIQUE : Rendre la santé à la société en la rendant à l’échange en dépend. ECONOMIE ET DEBAT DE VALEUR

LES MEDIAS, LA POLITIQUE ECONOMIQUE DU FRONT NATIONAL ET NOUS, EN PASSANT PAR TOI ET MOI…ET RECONSTRUCTION DE LA SANTE ECONOMIQUE : rendre la santé à la société en la rendant à l’échange en dépend. ECONOMIE ET DEBAT DE VALEUR.

*

Lorsque tu ouvres un journal, tu cherches des informations sur des évènements, « petits » ou « grands », spectaculaires ou discrets, quotidiens, mimétiques ou créatifs et les 3 ensembles.

Mais toujours tu rencontres entre toi et le média, comme entre toi et tout autre, entre toi et toi, un débat de valeur.

Dans un édito, par exemple, la parole de l’éditorialiste rencontre ta propre pensée, ton découpage de ce que tu aimes, plus ou moins, de ce que tu n’aimes pas du tout, s’y confronte, dans la hiérarchie de valeur que tu as construite, en mouvement en fonction de tes expériences qui se poursuivent.

Pour ma part, y compris dans les débats de valeur que j’apprécie, à qui j’attribue une grande valeur humaniste, ou un contenu riche de connaissances, ou les deux, il me manque le plus souvent un élément qui détermine le tout, en dernière instance : l’économie, c'est-à-dire la production et l’échange des biens nécessaires à la vie, son organisation, ses choix.

Je constate une dichotomie, un traitement séparé des valeurs, une mutilation et un handicap que cette absence ou quasi absence, cette « mise à part » du débat de valeur sur l’économie induit dans le jugement de valeur.

L’économie est toujours traitée comme une activité à part alors qu’elle détermine toute la vie, toutes les activités humaines « en dernière instance », selon une fameuse formule.

L’activité sociale représentée par le schéma tripolaire, d’Yves Schwartz, pôle 1 (pôles des gestions), pôle 2 (pôle du marché ou de l’échange), pôle 3 (pôle de la politique) et leurs interactions est mutilée si la question de l’économie n’entre pas dans le débat de valeur.

Et si elle n’entre pas dans le débat de valeur, ce n’est pas par stupidité, mais c’est que le système à rayé ce débat dans les médias, qui dans le meilleur des cas occupe une place à part, chosifiée, est traité en dehors de l’unité de l’activité de la personne et de société humaine.

Dans ces conditions, le débat de valeur, aussi riche qu’il soit d’autre part, ne peut déboucher sur des solutions et des actions réparatrice de la maladie de la société et en reste à un malaise plutôt non défini alors que l’on ne peut changer que ce que l’on connaît suffisamment et collectivement.

La confusion entretenue par le FN sur la question économique, son emprunt démagogique, grossier, très partiel et partial, sans pertinence générale et schématique, aux propositions économiques des économistes communistes et syndicalistes procèdent de la mutilation consécutive au découpage du débat de valeur, et à l’isolement du débat économique dans la prise de parole politique.

Cette question, je souhaiterais qu’elle soit posée dans le mouvement social, au-delà des excellentes critiques de l’état des choses existant.

La transformation et la création progressive et radicale d’un système financier d’un autre type, répondant aux besoins et non au profit capitaliste y gagnerait en possibilité.

Pour ce faire je renvoie tout un chacun à englober dans le débat de valeur, d’une façon unie et non séparée, les propositions de la COMECO (Commission économique du PCF), en confrontation/complémentarité avec l’ensemble du tableau sur l’état des choses existant, politique, économique et culturel, comme l’on disait assez bien il fut un temps.

Quelque part, il s’agit, dit dans un autre vocabulaire, de réparer la déchirure entre valeur d’usage et valeur d’échange de l’objet à échanger inhérent au type d’échange « Argent---Marchandise---Argent’ plus »... et l’idéologie dominante que cela induit dans toute la société, chez la personne même la mieux intentionnée. Rendre la santé à la société en la rendant à l’échange en dépend.

Discutons-en !

Pierre Assante, 9 décembre 2015

P.S. Lire l’article économique de Pierre Ivorra (qui sera mis en ligne ici le 11 Décembre ) sur la politique économique du FN dans l’Humanité du 8 Décembre, dont le contenu ne doit pas être séparé de l’Edito sur l’état existant des choses, les évènements nationaux, européens et mondiaux de ce jour comme des autres jours.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 15:55
N° 7
N° 7

*

LIRE ICI

http://pierreassante.fr/dossier/

La_Philo_du_Prolo_N_7_

Devenir_capable_de_gerer_globalement.pdf

*

SOMMAIRE

PAGES

2. C'est sans doute ce que dit la vie qui continue et la jeunesse….

2. Sur la question philosophique et religieuse qui sépare le corps de l'esprit.

3. Avicenne et la gauche aristotélicienne

5. LE DESESPOIR POLITIQUE, SES INITIATEURS, SES « MAINTENEURS » ET L’INDISPENSABLE CONSTRUCTION D’UNE SOCIETE DE COOPERATION

6. Berlinguer, Pasolini, revenez !

6. PAIX ET DEVELOPPEMENT. CONTRADICTION ENTRE LE DISCOURS ET LES ACTES, ET SYSTEME SOCIAL.

8. BREF….., devenir capable de gérer globalement un monde globalisé. Et de gérer globalement la crise de croissance de l’humanité.

10. LUCIDITÉ ? Ou insoutenable légèreté de l’être ?

10. Une pensée spéculative sans débouché « réalisateur » est stérile.

13. REPRODUCTIO D’UN ENTRETIEN avec SVANTE PÄÄBO RÉALISÉ PAR ANNA MUSSO, VENDREDI, 30 OCTOBRE, 2015, L'HUMANITÉ.

16. UN TEXTE DE JUIN 2006 : Travailler à s’opposer aux effets du libéralisme mondialisé est une tâche relativement claire. Construire une alternative l’est moins.

Hominisation et Humanisation

Travailler à s’opposer aux effets du libéralisme mondialisé est une tâche relativement claire.

Construire une alternative l’est moins.

Hominisation et Humanisation…..

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 11:59
Suite au premier tour des élections régionales... :
Déclaration du Conseil départemental 
du PCF13 suite au premier tour des élections régionales :

-

Le premier tour des élections régionales confirme la catastrophe annoncée. Dans ce contexte dramatique pour développer un débat démocratique, La Région coopérative a cherché à construire une alternative, consciente cependant qu’une campagne électorale n’y suffirait pas.

-

Dans une période de crise durable, notre peuple a manifesté l’intensité de son désespoir et de sa peur de l’avenir. Durant des années, la droite a recyclé les idées de l’extrême droite. Dans l’exercice du pouvoir, le Parti socialiste a renoncé à s’attaquer à la domination de la finance, et à tenir ses engagements de campagne en menant une politique libérale et antisociale, alimentant l’incompréhension, la colère, le renoncement aux idéaux qui sont le moteur de notre peuple. Et pendant deux mois, le FN a été placé au centre du débat politique, comme si c’était un horizon indépassable. Il est grand temps de s’interroger et de réfléchir sur cette crise, de remettre en cause les choix politiques et les comportements qui sont à la racine de la situation, de s’attaquer au système capitaliste qui détruit l’humain dans l’humanité.

-

Malgré tous nos efforts, la gauche sera absente du second tour des élections régionales ; la droite et l’extrême droite seront en tête à tête dans l’hémicycle, sans autre contradiction, comme si cela suffisait à représenter la population de notre Région. Mais partout, nous continuerons à mener la bataille politique régionale.

-

Dans un second tour opposant la droite et l’extrême droite, nous voici placés au coeur d’une forte contradiction. En effet, nous ne pensons pas que la droite puisse constituer un rempart efficace face à l’extrême droite et nous constatons que ses politiques antisociales, lorsqu’elle exerce le pouvoir, ne font qu’alimenter la crise comme les peurs qu’elle provoque. Mais nous ne pouvons nous résoudre à voir l’extrême droite gagner des positions et mettre en oeuvre son projet haineux et destructeur du lien social et de la République, même si celle-ci est déjà bien abîmée.

-

Non seulement le FN n’apporterait aucune solution aux difficultés des habitants de notre région, mais il aggraverait dramatiquement leur situation par ses politiques discriminatoires, sa mise en cause des libertés et de la démocratie, sa destruction des politiques publiques solidaires menées par le conseil régional et une mise en œuvre redoublée de l’austérité. Nous ne voulons rien faire qui puisse conforter la progression insupportable de l’extrême droite.

-

L’extrême droite est aux antipodes de notre engagement, elle est une atteinte portée au bonheur de vivre ensemble, qui est le seul projet possible pour notre peuple.

-

Aujourd’hui comme hier, le Parti communiste français est de tous les combats contre l’extrême droite. Nous nous opposerons aujourd’hui, demain et après-demain à son projet monstrueux, nous le ferons en sortant notre peuple de ce piège. La force organisée que constitue le Parti communiste français, qui a traversé bien des épreuves, est d’ores et déjà dans la bataille et nous appelons celles et ceux qui veulent travailler la contre-offensive à nous rejoindre. Notre force sera là pour résister, écouter, partager, rassembler, agir au côté des hommes et des femmes de notre territoire. C’est par eux et avec eux que s’inventera demain. C’est par eux et avec eux que se construira un projet de société solidaire, fraternel, écologiste, citoyen et pacifiste. C’est aux citoyennes et aux citoyens, plus que jamais qu’il faut rendre la politique pour en faire un vecteur d’émancipation. Plus que jamais, faisons vivre les valeurs de la République aujourd’hui délaissées : Liberté, égalité, fraternité !

-

Dimanche, au second tour, les électrices et électeurs de gauche auront un choix difficile à faire. Ils devront le faire en se promettant de commencer dès le lendemain à reconstruire une gauche solide et capable de réveiller l’espoir et l’humanité de notre peuple.

-

Dans une situation que nous n’avons pas choisie et où une proposition de gauche aurait eu toute sa place, nous ne pouvons avoir qu’un seul souhait : QUE LE FRONT NATIONAL SOIT BATTU.

-

Marseille, le 7 décembre 2015.

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 14:27
Pour  ceux qui n’auraient rien compris sur les « super-régions »,  enjeu caché  de ce scrutin et du F.N.

*

Pour ceux qui n’auraient rien compris

sur les « super-régions »,

enjeu caché

de ce scrutin et du F.N.

-

Je vais faire très court :

-

La constitution de super-régions (13 au lieu de 22) répond aux besoins du capitalisme et de son outil-commission-européenne, de constituer des zones plus larges que les régions précédentes qu’il sera possible de gérer directement de Bruxelles, ce qui a déjà commencé, l’Etat Français et les autres états européens constituant des relais à cette politique

-

les grands groupes financiers, qui dépassent la Nation, qui contrôlent la production et les échanges des grandes zones du monde (Europe, E.U., zones d’économie dite émergente, etc.) et qui contrôlent la planète, dans le but de garantir leurs profits, mettent en place des institutions étatiques et supra étatiques à leur service.

-

La Commission Européenne, non élue, autoritaire, sous-contrôlée par un parlement européen à l’image des parlements nationaux soumis aux diktats de la finance telle quelle aujourd’hui, est l’outil de ces grands groupes financiers.

-

La cause de ce "phénomène" n’est pas due à des « méchants » au pouvoir face à des gentils impuissants car petits.

-

La cause tient en un système économique et social qui ne peut vivre que par la loi de l’accumulation du capital, son sang et son système nerveux et tient aussi par la dispersion et le manque de cohérence d’un mouvement populaire capable de le faire reculer dans son action de suraccumulation-dévalorisation du capital.

-

C’est bien s’attaquer au système de la circulation du capital telle quelle qui est nécessaire, et non rechercher une alternance de personnes, et pour cela il est nécessaire aussi de constituer au niveau des nations européennes et au niveau d’une Europe confédérale un mouvement suffisamment fort et uni pour imposer d’autre règles au système financier afin qu’il se consacre au développement et non à la spéculation.

-

En fait il faut créer un autre système financier.

-

Ce n’est pas cela que recherche le FN, ses dirigeants. Ce que recherche le FN c’est le pouvoir. Il constitue un danger immense pour la société de droit. C’est par petites touches puis en accélérant en fonction d’un processus de prise généralisée de pouvoir qu’il arrivera à ses fins si nous ne sommes pas capable de comprendre et la stratégie du capital et la stratégie du FN. Sa philosophie et sa politique sont à la même image, celle d’une élite d’une part, qui dirige la masse et celle d’une masse à disposer.

-

Au delà d’une action politique, syndicale, institutionnelle de fond, nécessaire au changement nécessaire du système financier, s’opposer à la prise de pouvoir du FN est une tâche essentielle, cette accession au pouvoir du FN constituerait un obstacle essentiel à tout changement nécessaire.

-

Préserver ce qu’il reste de démocratie dans cette démocratie malade n’est pas une question secondaire ni une petite tâche. Mais l’horizon ne peut se dégager si l’action de fond ne s’attaque pas à la question financière.

-

Dès aujourd’hui, il existe (encore !) dans les institutions régionales, nationales et européennes (et mondiales !) des leviers pour agir sur l’usage de la finance. Revendiquer d’en user y compris dans l’opposition et par le mouvement ouvrier et populaire est possible.

-

Pardonnez ce ton sentencieux, mais c’est une opinion et je l’assume.

-

Pierre Assante, lundi 7 décembre 2015

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 13:11
1) Une réponse personnelle pour des solutions collectives. 2) Pierre Laurent :   « Nous allons vers une rupture et vers une bataille sur les choix de société »

*

Pierre Laurent :

Nous allons vers une rupture et vers une bataille sur les choix de société.

Les Français peuvent choisir une autre voie que l'état d'urgence ou l'extrême droite, assure le secrétaire national du PCF en appelant à un sursaut républicain et citoyen. Il explique pourquoi les orientations sociales du gouvernement doivent changer. Tout comme sa politique au Moyen-Orient......

*

******

J'ajouterai

1) Ne pas penser qu'une solution miracle réglera l'accumulation pendant des décennies d'incurie économique et politique. Mais un changement tangible favorable au salariat et à la population peut être initié.

2) Dans une situation d'urgence, l'unité des communistes doit être préservée autant que faire se peut, pour une transformation radicale et processuelle du système social qui est leur raison d'être.

3) Bis repetita, tris repetita etc, ce qui peut mobiliser positivement, dans l'immédiat et dans la durée, c'est poser les questions à toute la société telles qu'elle se posent, difficiles ou pas. On ne comprend que quand on explique, la confusion naît de la confusion

P.A., 6 décembre 2015, 23 heures.

****************

……Je reprends ici la fin d’un précédent article résumant lapidairement une orientation globale des solutions :

…Il semble clair que la question de fond est de devenir capable de gérer globalement un monde globalisé. Et de gérer globalement la crise de croissance de l’humanité. Et ceci par l’intervention locale comme par l’intervention globale rendant cohérentes les interventions locales, c'est-à-dire en donnant cohérence à l’activité humaine, à l’activité de la personne.

Pas seulement les gouvernements,

Pas seulement les communautés scientifiques,…..

Certes, le remède existe pourtant et il tient, lui aussi en dernière instance, dans la résolution de la contradiction que provoque l’accumulation et la suraccumulation du capital, et donc dans une révolution des institutions financières locales, nationales, européennes et mondiales, aujourd’hui mises au service de la suraccumulation du capital et demain, par l’action démocratique et populaire à mettre en œuvre, rendant ces institutions financières gestionnaires du moyen d’échange qu’est la monnaie, représentation symbolique d’une valeur concrète, dans son placement répondant prioritairement aux besoins sociaux et à leur orientation démocratique. C’est cela le contenu essentiel de la « nouvelle lutte des classes »……

P.A., Extraits d’un article du Samedi 28 novembre 2015

******************

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 05:28
SVANTE PÄÄBO est le premier à avoir démontré que le génome des humains d’aujourd’hui renferme 1 à 3 % de l’ADN de Neandertal. ENTRETIEN RÉALISÉ PAR ANNA MUSSO

Brève note préliminaire du blogueur : cet entretien n'est pas mis en ligne par rapport à des événements ponctuels récents ou passés, mais pour le merveilleux et le rationnel, le beau et l'utile mêlés de ces recherches sur l'homme, et la notion de temps court contenu dans le temps long, de temps long contenu dans le temps court, l'un dans l'autre, pour l'humain comme pour toute la nature... P.A.

*

ENTRETIEN avec SVANTE PÄÄBO RÉALISÉ PAR ANNA MUSSO

VENDREDI, 30 OCTOBRE, 2015

L'HUMANITÉ

*

SVANTE PÄÄBO est le premier à avoir démontré que le génome des humains d’aujourd’hui renferme 1 à 3 % de l’ADN de Neandertal. De passage en France à l’occasion de la parution de son livre (1), Svante Pääbo, le généticien suédois (2) qui a réécrit l’histoire de l’évolution de l’humanité, en mettant sa discipline au service de la paléontologie, nous livre le fruit de ses recherches sur nos ancêtres et nos origines.

Svante Pääbo, vos recherches montrent que vous êtes partiellement… un homme de Neandertal ! Comment le vivez-vous ?

Svante Pääbo C’est assez ­sympathique et excitant de se dire que les néandertaliens ne sont pas tout à fait morts, puisqu’ils continuent un peu de vivre en nous! Dans quelles proportions suis-je néandertalien? Comme toutes les femmes et tous les hommes qui ne sont pas originaires récemment d’Afrique subsaharienne, j’ai 1 à 3 % de gènes issus des hommes de Neandertal. Les Africains subsahariens n’en ont presque pas, car Neandertal n’est pas allé dans cette partie du monde.

Dans votre ouvrage (1), vous racontez comment, en mettant votre spécialité, la génétique, au service de la paléontologie, vous avez développé des techniques de reconstitution de l’ADN ancien et ainsi pu démontrer qu’il y a toujours 1 à 3 % de gènes néandertaliens en nous. Est-il possible d’estimer le pourcentage exact?

Svante Pääbo Il est très difficile de quantifier exactement cette proportion. Lorsque nous ­disposons de longues chaînes d’ADN, de grands fragments à analyser, nous pouvons être certains de bien cartographier toutes les différences entre les humains d’aujourd’hui et ces préhumains, cette espèce ancienne de plus de 40.000 ans. Mais quand nous n’avons à disposition que des fragments très petits, nous avons moins d’information génétique. Voilà pourquoi nous estimons à entre 1 et 3 % cette part de génétique néandertalienne en nous, Homo sapiens moderne, en Europe et en Asie.

Sait-on à quoi correspondent les gènes néandertaliens dont nous avons hérité?

Svante Pääbo Nous n’avons pas tous les mêmes gènes néandertaliens, mais certains sont quand même plus fréquents dans la population générale. Nous avons reconstitué un génome vraiment complet et de bonne qualité d’un néandertalien il y a seulement un an et demi. Nous commençons donc à peine à découvrir quels gènes, précisément, ce groupe nous a légués. Jusqu’à présent, nous avons identifié qu’il existe des gènes impliqués dans le système immunitaire, nos moyens de défense contre les maladies. Et l’an dernier, nous avons trouvé qu’un gène néandertalien assez fréquent est associé au risque de diabète de type 2, celui qui se développe quand on vieillit. On le retrouve particulièrement en Asie.

Nous avons aussi découvert que le génome d’hommes actuels contient des gènes spécifiques d’un autre groupe d’hommes, contemporains des néandertaliens, mais différent de ceux-ci: les dénisoviens. L’adaptation à l’altitude d’une ­majorité de Tibétains est ainsi liée à un gène hérité de la lignée des dénisoviens: il facilite la survie sur les hauts plateaux où il n’y a pas beaucoup d’oxygène. Toutes ces analyses paléogénétiques bouleversent nos connaissances sur l’histoire de l’évolution humaine et du buissonnement de nos origines...................

............................SUITE SUR CE LIEN : ICI

http://pierreassante.fr/dossier/SVANTE_PAABO_ENTRETIEN.pdf

*

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 05:59
Le prochain du Bulletin Hétérodoxe Très Perso, « La Philo du Prolo » N° 7 s’intitulera « Devenir capable de gérer globalement un monde globalisé. Et de gérer globalement la crise de croissance de l’humanité ».

Le prochain du Bulletin Hétérodoxe Très Perso, « La Philo du Prolo » N° 7 s’intitulera « Devenir capable de gérer globalement un monde globalisé. Et de gérer globalement la crise de croissance de l’humanité ».

-

…Il semble clair que la question de fond est de devenir capable de gérer globalement un monde globalisé. Et de gérer globalement la crise de croissance de l’humanité. Et ceci par l’intervention locale comme par l’intervention globale rendant cohérentes les interventions locales, c'est-à-dire en donnant cohérence à l’activité humaine, à l’activité de la personne.

Pas seulement les gouvernements,

Pas seulement les communautés scientifiques,…..

-

…… Il s’agit que l’être humain, tout un chacun, l’être social, même avec des niveaux de développement inégaux des communautés humaines et des personnes, acquière cette capacité…..

-

……Je reprends ici la fin d’un précédent article résumant lapidairement une orientation globale des solutions :

Certes, le remède existe pourtant et il tient, lui aussi en dernière instance, dans la résolution de la contradiction que provoque l’accumulation et la suraccumulation du capital, et donc dans une révolution des institutions financières locales, nationales, européennes et mondiales, aujourd’hui mises au service de la suraccumulation du capital et demain, par l’action démocratique et populaire à mettre en œuvre, rendant ces institutions financières gestionnaires du moyen d’échange qu’est la monnaie, représentation symbolique d’une valeur concrète, dans son placement répondant prioritairement aux besoins sociaux et à leur orientation démocratique. C’est cela le contenu essentiel de la « nouvelle lutte des classes »……

-

Pierre Assante, 1er décembre 2015. Extraits d’un article du Samedi 28 novembre 2015

-

Ce N° 7 sera consacré à un choix d'articles de la fin de novembre à janvier.

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 16:42
Vidéo du rassemblement du mercredi 2 décembre pour les " 5 d'Air France" devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny :  Pierre Laurent y est intervenu pour demander la relaxe des 5, l'arrêt des plans de licenciements et porter la défense des libertés individuelles et collectives. Il y prend position contre tout tripatouillage de la Constitution.

Ci-dessous, une vidéo du rassemblement du mercredi 2 décembre pour les " 5 d'Air France" devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny :

Pierre Laurent y est intervenu pour demander la relaxe des 5, l'arrêt des plans de licenciements et porter la défense des libertés individuelles et collectives. Il y prend position contre tout tripatouillage de la Constitution.

Nous vous invitons à la voir et la partager dans vos réseaux si vous le souhaitez.

La
urent Klajnbaum

-

VIDEO Sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=5ESfvkv7LaI

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 11:17
La newsletter N°1 de l'Institut d'Ergologie est parue. Parmi les articles : retours sur le séjour d'Yves Schwartz au Brésil.

LIRE LA LETTRE COMPLETE ICI

*

http://pierreassante.fr/dossier/ERGOL.newsletter1.pdf

*

Extrait ci-dessous :

retours sur le séjour d'Yves Schwartz au Brésil :

La newsletter N°1 de l'Institut d'Ergologie est parue. Parmi les articles : retours sur le séjour d'Yves Schwartz au Brésil.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 07:15

Article publié une première fois sur ce blog le 6 février 2014 :

****************************************************************

 

Je reprends un extrait d’un article précédent :

 

Dès la naissance la personne humaine est confrontée à la rechercher de la résolution de ses besoins.

Le développement de son cerveau, sur la base de sa constitution biologique s’effectue à travers le contact social et la résolution de ses besoins qu’elle y trouve.

 

L’être social se constitue.

De la « mise en synergie » des perceptions à la constitution de concepts, de systèmes de concepts, de la dénormalisation-renormalisation de systèmes de concepts, le mouvement cérébral en aller-retour entre le besoin de l’individu et celui de la société humaine se « réorganise » en accumulation en « spirale » et en « strates ».

Chaque strate précédente n’est pas une strate archéologique morte. Elle est réorganisée dans une transformation qualitative qui en se complexifiant simplifie les relations entre les données et leurs interactions.

Les données nouvelles s’intègrent et se « condensent » avec les données anciennes et leurs relation s’assouplit. La synthétisation s’intègre à l’accumulation.

**************************************************************************************************************

J’ajoute :

 

Lorsque l’on utilise moins,  volontairement ou par « oubli », nos systèmes de concepts, ils ne disparaissent pas, ils s’enfouissent dans les profondeurs, ils cessent de s’agiter fortement comme la mer après la tempête mais restent en mouvement « atténué ».

De même que tout souvenir douloureux ou heureux se calme, trouve « une place » dans le « tiroir » d’où un  évènement (une chose qui se passe et le rappelle –appeler de nouveau) l’en tire plus ou moins « au jour » de la conscience et de l’inconscience.

De même le taux d’intérêt psychologique tend à diminuer, l’activité cérébrale à « se mettre en veille » lorsque l’accumulation cérébrale ne trouve pas un usage « intéressant ».

 

Le « capital constant de la mémoire » qui occupe une place de plus en plus grande ne peut que tendre à abaisser le taux d’intérêts psychologique et le profit que peut tirer l’activité cérébrale ne peut grandir que par l’augmentation de la masse de son activité.

Ceci dépend de toutes les possibilités d’activité de tout le corps en rapport avec l’accumulation cérébrale, ce qui justifie la mort de l’être pensant (et de l’animal pensant) en tant qu’individu et la transmission sociale de la pensée (et de l’instinct animal transcendé par la pensée, les rapports sociaux).

Mais ceci justifie aussi l’activité cérébrale « jusqu’au bout » dans la mesure où l’apport extérieur n’est pas le seul fait du seul corps-soi mais de l’interaction qu’il EST, constitue,  entre lui et l’extérieur (tautologie non sans intérêt puisque elle ne saute pas toujours aux yeux de façon évidente).

 

Le taux d’intérêt psychologique dépend donc des rapports sociaux et les rapports sociaux du taux d’intérêt « global » que l’activité « globale » de la société induit. Lorsque les contradictions internes d’un mode de production tendent à réduire la qualité des rapports sociaux et son effet progressiste, processuel, le corps-soi en subit les freins et en même temps les besoins d’activité cérébrale augmentent.

Ce « en même temps » contradictoire, comme toute contradiction, ne trouve pas automatiquement solution, d’autant qu’elle est une contradiction ni minérale ni biologique, mais sociale donc les 3 à la fois, la pensée étant indissoluble de son support « physique », la nature étant des « toutS » particuliers en rapports dialectiques.

 

La volonté est de l’ordre de la pensée et du rapport d’intérêt entre le « profit » d’un mouvement de pensée et « l’investissement » qu’il demande. Il en est ainsi pour tout concept, toute sensation consciemment perçue, tout sentiment.

 

L’autonomie relative de tout concept, toute sensation consciemment perçue, tout sentiment partant du besoin « matériel et moral en unité », par rapport aux conditions qui les ont induits, créés, est l’élément qui permet les dénormalisations-renormalisations sociales dans l’interaction individu-société.

Cette autonomie est d’autant réduite que l’activité dépend d’un usage de soi contraint par l’autre, d’autres. Il y a comme une demande à flâner dans la vie lorsque la contrainte naturelle, l’anankè naturelle et sociale est utilisée par l’autre. A flâner ou à mourir. Le cas se produit de plus en plus.

 

Non que flâner ne soit pas une activité créative. Mais elle n’est plus une activité « suffisamment » productrice ni productive (au sens du capital, au sens de valeur marchande comme de valeur d’usage) lorsque la contrainte établit une frontière plus ou moins étanche entre le besoin d’activité et sa satisfaction, sa réalisation.

La réalisation est bien l’essence de l’humanité. C’est en quoi une pensée spéculative sans débouché « réalisateur » est stérile : autre tautologie non évidente que Marx a développée dans ses thèses sur Feuerbach (on les trouve sur internet). Il l’a développée dans un vocabulaire correspondant aux conditions du débat de son temps, elles sont incomprises si on refuse de les situer dans leur contexte mais on les « lit » dans le notre.

 

Les thèses sur Feuerbach sont pourtant claires pour qui les aborde sans l’à priori d’une éducation dominante inscrite dans l’idéologie variable en fonction des rapports de forces entre classes sociales.

Une pensée spéculative sans débouché « réalisateur » est stérile, et c’est bien ce que recherche le capital dans la lutte idéologique, car il sait que la conscience est un danger pour lui. La conscience permet de rechercher les solutions à la contradiction interne relativement bloquée du système, et en même temps de le dépasser. Le capital monétaire crée donc ici aussi ses propres contradictions en matière d’efficacité de l’activité en développant l’usage de soi des autres* pour lui et la pensée non opérationnelle dans un même mouvement du profit capitaliste, son mouvement « A-M-A+ »**.

 

Le capital ne peut se dépasser par lui-même, par une volonté interne  propre de dépassement mais par les forces contradictoires qu’il crée en lui-même. Le salariat est la « matérialisation » de cette force interne au capitaliste, comme forme achevée mais en mouvement du travail dans le système capitaliste, travail en crise de croissance. Et le frein à la conscience des salariés, des vendeurs de leur force de travail est évidemment un frein au développement des forces productives et au besoin de leur développement quantitatif et encore plus qualitatif.

 

L’on voit ainsi la relation dialectique entre la « condition matérielle » et la « condition morale » de développement du capitalisme, ses limites et le besoin de son dépassement (suppression par transformation dans la continuité du mouvement).

 

« La réforme de la conscience consiste simplement à donner au monde la conscience de lui-même, à le tirer du sommeil où il rêve de lui-même, à lui expliquer ses propres actes » Correspondance Marx-Engels, Editions sociales, T1, 1971.

 

L’amour est un besoin social, et la sexualité humaine, la fusion maternelle puis amoureuse en est un support « sublimé » vers la personne et vers la société. Il ne peut s’accommoder d’un frein durable à la satisfaction des besoins et au besoin premier humain de conscience de la nature sur elle-même, dans le partenariat amoureux heureux et à plus forte raison dans un « contrat social sans amour » ou tant en manque d’amour qu’est notre société en crise du mode de production ou justement le besoin « matériel » comme « moral » est mutilé par l’horizon restreint du profit, d’un échange « Argent-Marchandise-Argent plus », que la caricature de l’égoïsme bourgeois illustre le mieux dans la prise de conscience du mouvement ouvrier.

 

Pierre Assante, 6 février 2014

 

*   Voir la notion développée par le Professeur Yves Schwartz sur « l’usage de soi par soi-même et l’usage de soi par le, les autres » (« L’activité en dialogue 1 et 2 », Octarès), de même que les notions de dénormalisation-renormalisation et toutes les notions d’ergologie qu’il a développées. (« Expérience et connaissance du travail », Editions Sociales, « Le paradigme ergologique ou un métier de Philosophe », Octarès)

 

** « Argent-Marchandise-Argent plus »

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 09:58
Elections régionales P.A.C.A. : "DONNEZ-NOUS LES MOYENS D’ÊTRE PRÉSENTS au 2ème Tour, POUR AVOIR DES ELUS DE GAUCHE et ÉCOLOGISTES !"  (Voir notre programme de "REGION COOPERATIVE, sociale écologiste et citoyenne", sur le lien joint).

"DONNEZ-NOUS LES MOYENS D’ÊTRE PRÉSENTS au 2ème Tour, POUR AVOIR DES ELUS DE GAUCHE et ÉCOLOGISTES ! "

Voir notre programme Sur ce lien : ICI

-

http://pierreassante.fr/

dossier/RC_programme.pdf

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 08:17
Aux Amis de la culture d'OC : Manu THERON, candidat de la liste "REGION COOPERATIVE, sociale écologiste et citoyenne" chante avec son groupe au meeting régional du 2 décembre aux DOCK des SUD :

Aux Amis de la culture d'OC : Manu THERON, candidat de la liste "REGION COOPERATIVE, sociale écologiste et citoyenne" chante "LA LIBERTAT" avec son groupe au meeting régional du 2 décembre aux DOCK des SUD.

-

La libertat La liberté Tu que siás arderosa e nusa Toi qui es ardente et nue Tu qu'as sus leis ancas tei ponhs Toi qui as les poings sur les hanches Tu qu'as una vòtz de cleron Toi qui as une voix de clairon Uei sòna sòna a plens parmons Aujourd’hui sonne sonne à plein poumons Ò bòna musa. Ô bonne muse Siás la musa dei paurei gus Tu es la muse des pauvres gueux Ta cara es negra de fumada Ta face est noire de fumée Teis uelhs senton la fusilhada Tes yeux sentent la fusillade Siás una flor de barricada Tu es une fleur de barricade Siás la Venús. ....... Uei sòna sòna a plens parmons Aujourd’hui appelle, appelle à pleins poumons L'ora es venguda. L’heure est venue.....

-

CETTE CHANSON SUR LES LUTTES POPULAIRES DU XIX°, La Commune de 1871 etc..., ce texte aujourd'hui disponible en entier sur internet, a été trouvé par Claude Barsotti, de Marseille, mis en musique par Manu Théron et interprété par lo Còr dau Lamparo. Cette chanson intitulée sous le générique "Cançon de nèrvi" a été publiée dans le journal "La Sartan" du 6 février 1892 ; elle était dédiée à Pèire Bertas (Fernand Antoine, 1864-1950), instituteur marseillais révoqué pour ses opinions socialistes, adjoint aux Beaux-Arts sous la municipalité Flaissières (1895-1899).

Voir dans le commentaire de René MERLE sur cet article les informations sur cette chanson et son auteur, et sur son contexte historique.

Et voir la Video La Libertat : https://www.youtube.com/watch?v=M4Dek6WLSfo

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 06:33
Partrick LE HYARIC
Partrick LE HYARIC

Il est des interventions présentées comme combattant l’extrême droite qui sont en fait son meilleur support. Celle du président du Medef, M. Gattaz, portée par nos confrères du Parisien, largement relayée par les grands médias, est de celle-là. Le choix de ce journal populaire n’est pas innocent.

-

Reprenant cette abomination selon laquelle «Le Pen – Mélenchon, même combat », M. Gattaz n’hésite pas à expliquer que «le programme de Mme Le Pen rappelle étrangement le programme commun de la gauche de 1981».

-

La ligne de conduite du représentant du grand patronat est de pousser à son terme la banalisation de l’extrême droite en mettant un trait d’égalité entre elle et la gauche de 1981, entre elle et la gauche de transformation sociale d’aujourd’hui, entre un projet ultraréactionnaire, raciste et nationaliste et le progrès social, le partage, la solidarité.

-

Il n’y a rien de tel pour entretenir la désespérance sociale et les divisions sur lesquelles prospère la loi du capital; rien de tel pour suggérer à celles et ceux qui souffrent du chômage, des bas salaires, de la violence, de la précarité, de la désindustrialisation et de la mal-vie, de voter pour l’extrême droite lepéniste, puisque la majorité d’entre eux, en 1981, avait accordé leurs suffrages à François Mitterrand.

-

Il le confirme, quelques lignes plus loin, lorsqu’il répond qu’il «ne dit rien» à ses adhérents qui entretiennent des accointances avec la cheftaine de l’extrême droite. Qui ne dit mot consent!

-

Le président régional du syndicat patronal de Provence-Alpes-Côte d’Azur confirme en disant qu’il était «prêt à s’adapter en cas de victoire de l’extrême droite dans cette région». Bien sûr! Il y a déjà une quarantaine de patrons sur la liste de Maréchal-Le Pen. Au même moment, le président du groupe Michelin déjeunait paisiblement avec le premier de la liste d’extrême droite de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

-

Derrière ce paravent se cache la vraie stratégie du défenseur du grand capital qui avait promis de créer un million d’emplois si le gouvernement lui donnait de l’argent, encore et encore. Il a eu les milliards et il en veut davantage, l’emploi, lui, attendra. Pour cela, c’est la tambouille du projet «d’union sacrée» au service des oligarques qui marine dans les vieilles marmites des puissances d’argent et de certains cercles et officines politiques parisiens - dont nous nous honorons de ne pas faire partie - pourl’après-régionales.

-

M. Gattaz appelle «la droite et la gauche classique» à faire «leur révolution culturelle» en détruisant l’État et en mettant l’entreprise au cœur de leur logique pour que les «alternances politiques soient plus sereines pour les entreprises et leurs salariés». Autrement dit, changez de gouvernement si vous voulez, mais c’est nous qui aurons le pouvoir!

-

Tout est dit! Dans l’actuel climat troublé, angoissant, il s’agit de susciter, d’aider, de promouvoir la montée de l’extrême droite pour créer un choc si puissant qu’il conduirait à réclamer cette «union sacrée» contre le travail et la création, contre les services publics et un projet de «mieux vivre».

-

Il reste quelques jours pour contrer cette sainte alliance avec le vote pour les listes de rassemblement avec le Front de gauche.

-

Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité. 2 décembre 2015

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 07:12
Document d'histoire, Mars 1966
Document d'histoire, Mars 1966

LUCIDITÉ ?

-

Voir avec lucidité, sans concessions, la folle réalité du jour ?

-

Ou tenter, au milieu des autoroutes qui se fracassent sur des murs, de distinguer dans l’imbroglio des sentiers qui se croisent dans le paysage, vers quels horizons ils mènent, pour en trouver qui débouchent sur l’avenir ?

-

Les deux à la fois ?

-

Quelle schizophrénie, courbés, salis, à bout de souffle, ou quelle bonne santé malgré le ridicule des postures pour traverser le redoutable mauvais temps qui secoue atrocement !

-

Va, tu n’es pas seule, tu n'es pas seul ….

-

Et il te reste un peu de temps ouverts,

-

et des instants-devenir du savoir devenir

de l’usage en santé de l’échange

sortir de l’accumulation du capital pour eux contre nous

pour des moyens de production libre

pour vivre

personne et société coopérant

-

Pierre Assante, 2 décembre 2015

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 07:30
« La Philo du Prolo » N° 6 Décembre 2015. Bulletin Hétérodoxe Très Perso  l’EXPERIENCE MONDE.

-

« La Philo du Prolo »

CLIQUER sur l'image ci-contre ou ICI

Bulletin Hétérodoxe Très Perso

l’EXPERIENCE MONDE

N° 6 Décembre 2015

http://pierreassante.fr/dossier/

La_Philo_du_Prolo_N_6_

L_EXPERIENCE_MONDE.pdf

-

PAGES

2. « L’Expérience Monde »,

LE TEMPS essentiel vis-à-vis du temps géologique

3. CO2, réchauffement climatique, alliance du communisme et de l’écologie.

4. Cette Europe « post-renaissantesque » du XXI° siècle.

5. RUPTURES CULTURELLES

6. Il y a ceux qui disent

7. UNITE BRISEE DES SCIENCES ET DE LA PHILOSOPHIE

8. INVENTAIRE DU TERRORISME.

10. DE LA VIOLENCE, DE L’ESPECE HOMO SAPIENS ET DU TEMPS

10. Une vision critique susceptible de faire avancer en santé et en progrès le mouvement des idées

11. DES CHOIX ETROITS AUX CHOIX COMMUNS,

SANS IGNORER LES QUESTIONS ET INTERETS PROPRES A CHAQUE

COMMUNAUTE HUMAINE.

12. DANGERS IMMEDIATS

13. FORME D’ECONOMIE ET TYPE D’ACTIVITE GENERALE HUMAINE

14. PROCESSUS D'HUMANISATION

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 18:31
BREF…..,    …Il semble clair que la question de fond est de devenir capable de gérer globalement un monde globalisé. Et de gérer globalement la crise de croissance de l’humanité. Et ceci par l’intervention locale comme par l’intervention globale rendant cohérentes les interventions locales, c'est-à-dire en donnant cohérence à l’activité humaine, à l’activité de la personne.

BREF…..,

…Il semble clair que la question de fond est de devenir capable de gérer globalement un monde globalisé. Et de gérer globalement la crise de croissance de l’humanité. Et ceci par l’intervention locale comme par l’intervention globale rendant cohérentes les interventions locales, c'est-à-dire en donnant cohérence à l’activité humaine, à l’activité de la personne.

Pas seulement les gouvernements,

Pas seulement les communautés scientifiques,

-

Il s’agit que l’être humain, tout un chacun, l’être social, même avec des niveaux de développement inégaux des communautés humaines et des personnes, acquière cette capacité.

Dans l’incapacité de le faire, la crise de croissance de l’humanité (car l’humanité connaît une crise de croissance inédite et énorme en quantité et en qualité) peut devenir mortelle.

Une double et unique réalité, l’existence des parachutes dorés ou d’énormes inégalités de ce type d’une part, et des communautés humaines entières menacées de mort collective par la misère économique et les dérèglements climatiques d’autre part, sont des exemples illustratifs de la nécessité d’acquérir cette capacité. Un autre est la dépendance des sociétés développées et leur « stabilité » de la situation globale du monde

-

La crise de croissance de l’humanité n’est pas ce que l’on aperçoit superficiellement, par exemple la crise de croissance démographique vue seulement sous l’aspect d’une natalité non maitrisée, mais c’est la crise de l’ensemble de la croissance, de la croissance de la démographie en passant par celle de l’accumulation des sciences et des techniques et de leur usage pratique, et celle de l’accumulation de la conscience-savoir, et celle de l’accumulation du capital.

Ces accumulations ont été réalisées à travers les millénaires dans le cadre de communautés restreintes, s’élargissant au fur et à mesure de l’histoire humaine, et non dans le cadre mondialisé atteint aujourd’hui. Le besoin de cohérence mondiale devient donc essentiel à la poursuite du processus humain. Il s’agit d’une longue construction, mais le temps presse.

-

Cependant le niveau de mûrissement du fruit que serait cette globalisation rendue à la santé est peut-être plus avancé qu’on ne croit et la globalisation de la conscience nécessaire de cette globalisation en santé, de même.

-

L’accumulation du capital est un phénomène nouveau dans l’histoire de l’humanité. La vie humaine dépendant des échanges des biens nécessaires à la vie, et le capital recherchant de par son système l’accumulation avant la production, avant la capacité de cette production à répondre aux besoins dans leur processus social, il s’agit de donner cohérence à ces accumulations, non pour aboutir à une décroissance globale, pauvreté globale, mais à un autre type de croissance, de qualité nouvelle, « concentrée », dans le temps et l’espace.

Je m’en suis déjà expliqué dans d’autres articles avec la métaphore du développement de la pensée chez l’enfant dont le mouvement de la perception, son accumulation, la construction de concepts simples, puis de plus en plus complexes et enfin de systèmes de concepts en évolution aboutissent à une concentration des moyens de pensée, une croissance de la pensée et de la conscience de qualité nouvelle, du l'enfant nouveau né à l'adulte culturé. On peut la comparer grossièrement, mécaniquement, donc d'une façon insatisfaisante mais pédagogiquement "pratique", à l’évolution de l’informatique, du computer-immeuble de 1945 à celui plus performant de 2015 qui tient dans la poche et au futur ordinateur quantique.

De même pour l’énergie (nécessaire au développement) dans la mesure où une coopération internationale des recherches et des techniques et donc de l’investissement cohérent et collectif mondial, permettrait d’aboutir à tirer de la matière une énergie propre, à la différence de l’énergie nucléaire grossière (aujourd’hui encore bien utile), c'est-à-dire à une énergie « concentrée », inépuisable répondant par l’énergie à la crise de croissance de l’énergie.

D’ailleurs j’ai utilisé aussi la métaphore de la crise de croissance de l’humanité en la rapprochant de celle de l’enfant.

Un exemple de croissance non maitrisée : une conquête merveilleuse de l’humanité, les progrès de la médecine se heurtent à la difficulté de développer des moyens de subsistance répondant à l’élévation démographique due à cette médecine dans des zones du monde. La réponse n’est pas une décroissance de la médecine, mais une croissance de la cohérence humaine, de la conscience globale des besoins de cohérence dans la multitude et la diversité de ses activités.

-

Le communisme grossier a voulu imposer cette cohérence par la réglementation autoritaire et la violence, on sait ce que cela a donné, même s’il ne faut pas jeter aujourd’hui le bébé avec l’eau sale du bain.

-

L’outil premier que possède l’humanité pour développer son processus de vie est la pensée, née avec le travail, la création d’outils de plus en plus efficaces, et la transformation de la nature pour se nourrir (l’agriculture etc.) et se développer.

Comment faire en sorte que la pensée aille dans un même sens, celui de donner cohérence à la croissance humaine, préserver sa santé, guérir ses maladies avant quelles ne soient mortelles, elles aussi globalement ?

-

Je reprends ici la fin d’un précédent article résumant lapidairement une orientation globale des solutions :

Certes, le remède existe pourtant et il tient, lui aussi en dernière instance, dans la résolution de la contradiction que provoque l’accumulation et la suraccumulation du capital, et donc dans une révolution des institutions financières locales, nationales, européennes et mondiales, aujourd’hui mises au service de la suraccumulation du capital et demain, par l’action démocratique et populaire à mettre en œuvre, rendant ces institutions financières gestionnaires du moyen d’échange qu’est la monnaie, représentation symbolique d’une valeur concrète réelle, dans son placement répondant prioritairement aux besoins sociaux et à leur orientation démocratique. C’est cela le contenu essentiel de la « nouvelle lutte des classes ».

Paix et développement, c’est la longue recherche de l’humanité contre ses capacités primitives de destruction, lesquelles ont répondu à l’affrontement des intérêts de l’individu ou de la communauté restreinte d’individus à l’intérieur de l’espèce.

-

Le stade actuel de mondialisation informationnalisée tend à dépasser et la communauté restreinte et ces conditions restreintes de développement, avec grandes difficultés et convulsions violentes.

Si solutions il existe, elles passent en grande partie par le dépassement du capitalisme en tant que système social obsolète.

Si solutions il existe, cela ne veut pas dire qu’elles effaceront toute contradiction. Ce sont les contradictions et leur dépassement continu par sauts, lorsqu’elles s’accumulent elles-mêmes, qui permettent la continuité d’un processus. L’humain n’y échappe pas.

-

L'ergologie et les travaux d'Yves Schwartz sont un outil précieux pour mettre en cohérence l'activité humaine, dans la liberté humaine.

-

Pierre Assante, Samedi 28 novembre 2015

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 13:30
Daesh et la crise du capitalisme. Pierre IVORRA.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche