Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 07:33

l'activité en dialogues 0001Ergologie* : sa situation contradictoire et fertile entre démocratie micro du travail concret (de la personne au travail et son équipe) et suraccumulation du capital

 

Le mouvement général de la société est constitué de multiples mouvements. Il y a à la fois autonomie relative de chaque mouvement, et interaction du mouvement d’ensemble qu’ils constituent, formant une unité de mouvement, du miro au macro.

 

L’autonomie de mouvement entraîne des inégalités de développement de mouvements dans le mouvement général.

 

Agir sur un mouvement et donc sur un champ d’activité humaine ouvre des possibilités de progrès à condition que dans l’inégalité de développement d’un mouvement l’écart de mouvement n’entraine pas disfonctionnement. Dans l’action humaine consciente sur un mouvement, il y a aussi l’indispensable action de recherche, de compréhension relative de ce mouvement.

 

Dans l’ensemble des actions humaines il y a un « porteur, transporteur » sur lesquels ces mouvements translatent dans une direction globale particulière, résultante des mouvements et de la multitude de leurs directions.

 

Ce support c’est l’économie et la direction que lui donnent les intervention conscientes et inconscientes des humains, des choix conscients et inconscients qu’ils font dans chacun des gestes « matériels et moraux », « physiques et idéels » dans leur unité ; c’est l’économie en tant qu’organisation de la façon de produire et d’échanger, et son mouvement, son processus, champ central de la satisfaction des besoins « matériels et moraux » personnels dans ceux de l’humanité, de l’espèce humaine avec ses caractéristiques d’espèce travaillante, pensante.

 

La connaissance relative de l’ontologie de l’être social est la porte à franchir pour entrer dans la compréhension relative de l’économie, son processus, son état à un moment donné, son état actuel.

 

Dans l’échange A-M-A’ (Argent-Marchandise-Plus d’argent’) qui conduit à la suraccumulation de capital et les crises cycliques conjoncturelles et la crise systémique générale, c’est la part substituée au passage au travailleur producteur dans le processus de production et d’échange de marchandise, qui entraine suraccumulation.

 

Cette part substituée n’est pas remise en circulation en fonction des besoins mais en fonction du taux de profit, lequel tendrait « mécaniquement » à la baisse si les technologies ne permettaient pas d’augmenter relativement la masse du profit ; mais la recherche du profit handicapant le progrès des technologies répondant aux besoins qui libèreraient le processus, la production du capital entre en conflit avec la production des valeurs d’usage, la production des besoins dans le processus de complexification-conscience, leur santé…

 

La suraccumulation du capital et ses conséquences sur le mouvement de la société va donc imbiber toutes les activités et tous les champs d’activité humaine. En ce sens faire vivre la démocratie dans l’activité pose in fine la nécessité de dépasser un mode d’échange et une suraccumulation qui bloque le processus micro et macro de conquête de cette démocratie.

 

Ce qui veut dire que l’action ergologique pour le développement de la démocratie micro et macro dans l’activité est un élément fondamental à développer mais qui va, dans l’inégalité de développement des champs, se heurter à la suraccumulation du capital, sa crise et la pénurie relative de moyens de développement qu’elle induit.

 

Ainsi l’action ergologique pour le développement de la démocratie micro et macro ne peut qu’inclure une action pour transformer un mode d’échange qui entraine cette suraccumulation et ses conséquences.

 

Dans l’état actuel de la société, avec les restrictions imposées à la recherche sur le mode d’échange et les conséquences que cette restriction induit sur le contenu des luttes sociales, inclure dans l’action ergologique l’action pour une critique de l’économie politique comporte de grandes difficultés à surmonter par l’action collective revendicative et éducative, syndicale, politique, écologique, ergologique.

 

L’effort de chacun dans son champ d’activité, et dans le champ ergologique, pour l’ergologie ne doit pas souffrir des retards dans un autre champ. Ce n’est que par l’acte propre dans un champ que peuvent se rejoindre les efforts et les champs.

 

Cependant, pour que les champs se « rejoignent », il faut toutefois la volonté commune de ce « rassemblement » des champs dans une direction, et des choix y correspondant.

 

Une des grandes difficultés de compréhension est la situation diffuse du capital, sa masse énorme dans le capitalisme mondialisé et informationnalisé par rapport aux sommets de l’industrialisation mécanique qui ont vu un somment de l’organisation politique ouvrière, et la rapidité actuelle de sa circulation à la fraction de seconde qui rend aveugle l’acte isolé du travailleur producteur.

 

Autre difficulté, la compréhension de la formation des prix et des salaires locaux dans cette économie mondialisée : La valeur de la force de travail n’est pas celle des marchandises produites  mais celle des biens nécessaires à son renouvellement, hors plus value, biens correspondant à une situation historique, une économie, une culture etc. locales et nationales, tout en subissant les effets des péréquations et dominations nationales à l’intérieur de la mondialisation. Ceci entrainant encore et provisoirement la concentration des salaires et biens produits dans les zones initialement développées ou la formation des salaires inclut l’influence de besoins complexes de formation, de consommation correspondantes et de leur pesanteur et autonomie au-delà des conditions qui les ont créées précédemment. Evidemment, l’action humaine sur ces inégalités de développement peuvent aller dans le sens d’une coopération pour une « harmonisation vers le haut » du développement général ou des confrontations de toutes sortes et à tous les niveaux.

 

La dimension mondiale généralisée de la formation des salaires et des prix, et de l'organisation des populations productrices est une dimension nouvelle de la civilisation humaine difficile à saisir au moment de sa formation. Il en sera autrement post-festum, ce qui aidera au processus de conscientisation.

 

La part substituée au passage au travailleur producteur dans le processus de production et d’échange de marchandise (la plus value) au passage de l’échange des marchandises, de la marchandise-travail, et dans l’explosion de la spéculation  induite par l’explosion de la masse des profits, malgré la baisse tendancielle des profits et de leurs marges de manœuvre, cette part substituée l’est de la même façon massive, globale et diffuse, « aveugle » pour la victime,  et l’intervention contre cette substitution semble hors de portée. Aveugle globalement, même si elle apparaît avec évidence sur des « cas isolés » en particulier dans des luttes ouvrières.

 

L’interaction invisible et l’organisation des travaux, la parcellisation des actes, la confusion entretenue et les différentes fonctions sociales contribuent à l’incohérence des visions. La production de biens matériels stricto-sensu alimentant les services, les services en tant que tels stricto sensu, les spéculations productives de profit mais improductrices de valeurs d’usage, tout cela n’apparaît pas dans une vision d’ensemble, ni pour l’ouvrier, ni pour le paysan, ni pour l’employé, le chercheur, le technicien, l’artiste... et cela à de graves conséquences pour les choix d’orientation des actes de chacun.

 

L’action de l’ergologue, la posture ergologique ne peut être qu’handicapée dans une telle confusion.

 

Mais la force de l’ergologie est sa proximité avec les travaux concrets, ceux qui produisent un objet ou un effet particulier parmi toutes les autres productions et peut ainsi rapprocher les productions entre elles et tendre à proposer dans l’action leur cohérence et par conséquent une cohérence générale de l’activité, dans ses trois pôles, gestion, politeïa, marché. Marché transformé in fine, à travers le temps biologique et social et générationnel, en échange libre.

 

Trouver au sein du travail à observer et la démocratie micro à développer le lien nécessaire avec la posture et l’action ergologique n’est pas simple mais sans doute indispensable, et c’est ce qui se fait de mieux et avec bonheur dans l’ergologie pratique.

 

Pierre Assante, 2 septembre 2014

 

* Etudes pluridisciplinaires des situations de travail. Voir définitions, vocabulaire et concepts d'ergologie sur le site de l'Institut d'Ergologie de l'Université d'Aix-Marseille. Et dans les travaux du Professeur Yves Schwartz.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

 

http://pierreassante.fr/dossier/LANGUES.pdf

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ERGOLOGIE
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 07:30

Article écrit et publié une première fois sur ce blog le 30 Août 2014,

jour de l'annonce de ce sommet.


2013 10 01 002-copie-1Sommet européen sur la croissance le 6 octobre…

Un pas en avant deux pas en arrière.

 

Désireux de mettre la relance économique au sommet de l'agenda européen, François Hollande et Matteo Renzi ont annoncé aujourd’hui Samedi 30 août 2014, la tenue, le 6 octobre en Italie, d'un sommet de l'UE sur "la croissance et l'emploi" suivi d'un éventuel sommet des 18 pays de la zone euro.

 

On peut dès à présent paraphraser le fameux compte rendu critique de 1904 du congrès du POSDR (Parti Ouvrier Social Démocrate de Russie) intitulé « Un pas en avant deux pas en arrière ».

 

Certes des réformes partielles permettent d’ouvrir sur des transformations de fond répondant aux besoins d’un Pays, d’une Communauté de pays, du Monde et de la Personne humaine, de l’Humain dans son processus général.

 

Mais aucune Réforme ne pourra faire avancer une politique positivement, et éviter sa faillite sans s’attaquer, par exemple au travers d’un autre crédit possible, contrôlé politiquement et démocratiquement et impulsant la production des biens nécessaires à la vie humaine dans le cadre d’une démocratie du producteur, de l’élargissement général des droits des travailleurs (voir l’ouvrage de Denis Durand) et de la coopération internationale.

 

Aucune réforme ne pourra faire avancer une politique positivement si elle ne trouve pas remède à la Suraccumulation du Capital, remède au mode actuel de production et d’échange des biens nécessaires à l’humanité dans la circulation du capital A-M-A’ (Argent-Marchandise-Plus d’argent), c'est-à-dire l’Accumulation de Capital aboutissant à sa suraccumulation Stérilisante et Bloquante à terme des Échanges humains.

 

Et tout nouvel échec est une menace supplémentaire contre la démocratie limitée et malade d’aujourd’hui.

 

Un peu de critique de l’économie politique éloigne des solutions à la crise, beaucoup de critique de l’économie politique rapproche des solutions à la crise économique, générale du système, morale comme civilisationnelle.

 

Pierre Assante, 30 août 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 08:06

armanc 2009Langues, langue d’Òc, économie, dominations et pouvoirs.

les "3 niveaux"  et les "3 pôles" de l’activité et du développement humain.

 

Je Suis relativement illettré dans la langue d’Oc.

Au sens que même si je la parle partiellement dau brès (de « naissance »), et du côté paternel et grand maternel fortement dominant –domination familiale dans la domination générale!-, je n’en possède que les éléments de l’enfance c'est-à-dire de la période où les concepts complexes ne sont pas encore développés, et donc l’écriture en est mutilée par la culture dominante.

La domination linguistique est l’archétype de toute domination impérialiste. C’est la raison de cette mutilation qui fait dominer aussi une graphie d’une langue sur une autre langue. Il y a d’ailleurs dans la graphie du français un point d’appui à un maintien d’une autonomie de pensée passant par le local qui s’oppose encore au taylorisme mondialisé et à l’échange par la circulation du capital et du profit. Perdre cette graphie – non figée-, ce qui se déroule dans des SMS par exemple est une perte de résistance et un handicap au développement d’une mondialisation démocratique, à la renaissance d’une démocratie. Et une domination de la graphie française sur la langue d’Oc est du même ordre d’effet dans les deux sens.

Une démocratie non formelle ne peut exister et vivre sans la démocratie locale et la naissance et le développement d’une démocratie du producteur, celle du développement des droits du travail et son contrôle sur l’organisation de la production et du travail, de ses gestes et de la propriété de ses gestes physiques et mentaux dans leur unité par les travailleurs en tant que personne humaine.

La résistance à une domination s’avère quasi-totale lorsque la langue locale s’efface devant la langue de la puissance économique dominante, et donc de la puissance militaire dominante.

Une mondialisation qui porterait la mise en commun des efforts des humains dans une cohérence planétaire verrait la coexistence et la coopération de l’expression locale, nationale et mondiale. Une langue d’expression mondiale ne nait que d’une réalité du processus humain tel qu’il existe dans une réalité du moment, c'est-à-dire la combinaison d’un passé, d’un projet et d’un temps présent dont la conscience n’est pas immédiate.

Une fois encore, les trois pôles de l’activité humaine se trouvent confirmés cette fois dans le moyen de communication linguistique, et si l’un des pôles est mutilé, toute l’activité est menacée de maladie ou de mort. L’activité linguistique est comme toute activité dépendante de l’interaction entre le pôle de gestion, celui de la politeïa et celui du marché.

Le marché s’est l’échange. Si l’échange est mutilé par le système de production et d’échange, une maladie de développement et de fin de système, la langue est menacée de crise et de mort comme toute autre activité car son contenu est menacé par sa correspondance-inadéquation avec le développement des besoins nécessaires et insatisfaits.

Dans les trois pôles la forme d’échange qu’a pris le marché et qui substitue une part de l’échange au passage, àtravers lui, pour accumuler du capital, stérilise une part de plus en plus grande de l’activité, du besoin d’échange et du contenu de la langue, de la communication humaine expression et interaction de l’échange…et de la production sans laquelle il n’y a pas d’échange.

Dans l’autonomie relative de mouvement des champs d’activité, et des pôles de l’activité humaine et leur unité de mouvement, l’autonomie relative de la langue et de l’unité-interaction des langues ne peut se détacher de la réalité locale, nationale, mondiale de l’activité générale, du travail producteur des biens –« matériels et moraux »-nécessaires à la vie humaine.

Il nous faudra donc être capable de faire vivre socialement et géographiquement les trois pôles de l’activité et de l’échange, et non se replier ni sur une communication impérialiste mondialement et nationalement, ni se replier sur un « local » sans lien avec le processus mondial de développement.

Il nous faut transformer la domination mondiale de l’anglais ou de toute autre langue se développant sur la base d’une domination économico-institutiano-militaire, en une coopération-interaction avec les trois lieux de constitution de l’expression linguistique, les trois lieux de l’échange.

Mais cela passera aussi par le remède qu’est l’action populaire organisée pour un autre mode d’échange et de production dont l’obsolescence de l’actuel démontre de plus en plus l’évidence et le besoin de transformation à travers le développement impétueux de la crise économique, morale et de civilisation qu’elle induit.

Ce n’est que lorsqu’un mode de production et d’échange devient obsolète et que sa crise et les douleurs humaines qu’elle induit se manifeste concrètement que peut se développer une réaction à cette crise et une possible et nouvelle construction sur le substrat de l’ancienne.

Que tous ceux qui, dans le mouvement populaire, affirment l’inutilité de la bataille pour les « langues régionales », vernaculaires, se disent bien qu’en condamnant celles-ci ils condamnent les langues véhiculaires à l’incapacité à répondre aux besoins de développement du monde, de l’humanité.

Il n’y pas de contradiction antagonique entre les trois niveaux de communisation. Il n’y a  contradiction antagonique qu’entre un mode d’échange qui les nie en niant l’autonomie d’activité qu’est le taylorisme et une circulation monétaire prélevant et stérilisant une part croissante du travail au passage, circulation qui porte le nom du capital.

Toute autre opposition anthropologique réelle est recouverte par cette opposition dominante au développement humain qu’est l’échange Argent-Marchandise-Plus d’argent, à son activité « matérielle et morale » dans son unité.

L’homme (l’être humain) est le mouvement, le développement de la conscience de la nature sur elle-même (Marx).

Pierre Assante, 31 août 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ÒC
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 08:16

Pierre-Laurent.jpgPierre Laurent :

« Le coup de force de Valls

peut réveiller beaucoup d’ardeurs »

Entretien. Entretien réalisé par Julia Hamlaoui.

Vendredi, 29 Août 2014, L'Humanité

 

Alors que s’ouvre, aux Karellis (Savoie), l’université d’été du PCF, son secrétaire national, Pierre Laurent, estime que « la critique de la politique gouvernementale est maintenant massive » et que la « responsabilité du rassemblement » incombe notamment au Front de gauche.

Vous avez déclaré que «l’échec sera une nouvelle fois au rendez-vous», après l’annonce du nouveau gouvernement. Pourquoi?

Pierre Laurent Cet échec est programmé parce que ce gouvernement est plus étroit et plus droitier que jamais. Le premier gouvernement Valls a été incapable de rassembler les Français autour du cap du pacte de responsabilité, incapable de rassembler la gauche et même les socialistes. C’est aussi un échec économique. Le chômage progresse, la création de richesses est en panne, la demande intérieure est moribonde. Ces résultats catastrophiques sont le fruit de l’austérité, de la baisse des salaires, des cadeaux accrus accordés à la finance. Le nouveau gouvernement, qui avec l’expulsion des récalcitrants est plus minoritaire que jamais, prévoit d’amplifier tous ces axes politiques. Nous irons donc inévitablement vers son échec. C’est pourquoi il est pour nous hors de question de laisser faire, nous devons agir et rassembler sans tarder.......

Suite de cet entretien : ici

http://pierreassante.fr/dossier/Pierre_Laurent_29.08.2014.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 08:31

TRAVAIL ET TEMPS 2-copie-1ERGOLOGIE, POLITIQUE, POUVOIR.

Libre réflexion partant de concepts schwartziens n'engageant que son auteur

 

Pour répondre à l’impression ou la réalité de grossièreté notée par un lecteur d’un de mes précédents articles, je poursuis ma réflexion, le priant de m’excuser…

 

Il n’y a pas si longtemps, dans un colloque le Professeur Yves Schwartz insistait sur la XI° thèse sur Feuerbach : « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde de différentes manières, mais il s’agit de le transformer ».

 

Bien sûr l’ergologie ne donne pas une « formule mathématique » ni « économique » etc. permettant cette transformation, et il ne s’agit pas ici d’attribuer à Yves Schwartz telles ou telles idées ou propositions multiples que l’humanité formule par l’intermédiaire de telle ou telle personne ou telle ou telle organisation…

 

Il s’agit simplement de noter cette remarque d’Yves Schwartz.

 

Autres remarques, qui peuvent faire écho à la première : dans l’activité tripolaire, l’étude les pôles des gestions, de la politeia, du marché, peut-elle être envisagée autrement  que pour transformer leurs interactions dialectiques et leur UNITE de mouvement ?

 

La recherche ergologique partant de l’activité micro fait-elle abstraction de l’activité macro et de l’interaction et l’unité du micro et du macro ?

 

L’économie qui est le champ d’activité de gestion de la production et de l’échange des subsistances, n’est elle-donc pas en interaction tripolaire, et dans ce cas est-il possible de penser l’ergologie en faisant abstraction de ce champ et de ses interactions ?

 

Certes la recherche sur les épistémicités et son effet sur l’éthique nécessaire à toute action nous pose la question de l’usurpation toujours possible dans « l’acte précipité » et l’acte dit « dans l’urgence ».

 

Le manifeste pour un ergo-engagement prévient : « La question du « pouvoir » est sinueuse, complexe et suppose diverses trajectoires d’approche. Mais lorsqu’on a séjourné quelque temps dans ce l’on a appelé des dispositifs à trois pôles, on ne se pose plus comme avant la question du pouvoir ». Cela voudrait-il dire qu’on ne se pose plus la question du pouvoir ?

 

Dans ce dernier cas quel rapport pouvons-nous ou devons-nous faire entre économie et subsistances, économie et pouvoir ?

 

Quelle légitimité (et quelle usurpation éventuelle) acquiert un choix politique qui sépare micro et macro, croit absurdement pouvoir unir  taylorisme et ergologie dans une même « aspiration », nie le besoin de continuité dans le changement, dans la transformation qualitative, confisque les institutions et leur mouvement au profit de choix de classe ?

 

Car finalement, n’est-ce pas avant tout dans l’immensité de l’accroissement des inégalités sociales et l’acceptation du mode d’échange entre humain qui les produit que se reconnaît l’usurpation « matérielle et morale » de ce mode d’échange et de ceux qui en animent la logique, à travers ses produits et les producteurs.

 

Certes un « éloignement » de l’ergologie due à une polarisation sur un champ, dans le pôle de la politeia par exemple ne peut qu’aboutir à une confusion quand à la recherche ergologique et à la posture ergologique comme au champ de l’économie et son rapport au pôle de la le politeia.

 

Les « énoncés » et  références de ce texte aux concepts schartziens ne sont en aucun cas issus d’un échange entre le Professeur Schwartz et moi-même, mais de mes propres réflexions et ne mettent en cause que ma responsabilité. Espérant toutefois la réflexion échangeable sans dommage pour ces concepts.

 

Pierre Assante, 28 août 2014

 

http://pierreassante.fr/dossier/LE_TRAVAIL_ET_LE_TEMPS%202.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ERGOLOGIE
commenter cet article
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 07:02
AAA triple huma 16.1.12Oui, "J'aime les entreprises" dit Valls....
Jusqu'à présent, les états ont eu souvent des politiciens s'appuyant dans leur progression de carrière sur l'organisation patronale ici et ailleurs.
Là nous avons des politiciens tellement nuls  en économie (seulement en économie ?) qu'ils croient eux-mêmes, aveuglément,  à 100%, à ce qu'il disent et font, c'est à dire qu'ils n'ont eux-mêmes aucun garde fous à leurs  aventures périlleuses pour tous.
Malheureusement, ils ne sévissent pas qu'en France mais se généralisent en Europe et dans le monde....
Nous nous acheminons rapidement vers la preuve et la réalité d'un nouvel échec, d'une explosion de la bulle et des conditions de non reproduction des forces productrices  contenue  dans l'échange "Argent-Marchandise-Argent plus" ( A-M-A' selon la formule de Marx) à son stade final.
Le processus du capital est chose complexe mais il n'est pas difficile de comprendre que dans cet échange A-M-A', ce qui est détourné de l'investissement producteur pour l'accroissement du capital, crée la suraccumulation-dévalorisation du capital au détriment des besoins humains.
Il est des humains capables d'une autre orientation, d'une autre action personnelle et collective, parmi les travailleurs en premier lieu : ils sont l'avenir de l'humanité.
Bises
Pierrot
 
Trois liens :
 
 

et...

•  DANGER : crise générale de la TRANSMISSION DES SAVOIRS !

      P.S. Suite à un échange sur cet article je précise "qu'aimer les entreprises" n'est pas un reproche. Dans cet article, il s'agit d'une critique d'une gestion à courte vue, ni rationnelle ni généreuse où, dans ce soit-disant "amour des entreprises" l'homme producteur est ignoré, l'indifférence vis à vis de l'acte productif concret de même; cela au nom d'un taux de profit dont la recherche aggrave concrètement la vie du pays dont les hommes d'Etat du pouvoir actuel se réclament, aggrave la vie de l'individu, de la personne humaine et son libre développement. L'entreprise avant tout ce sont des femmes et des hommes, et une division du travail encore de classe sociale et de domination qui ne peut qu'handicaper la "productivitée" recherchée unilatéralement et dissymétriquement....C'est sur cette question de la division de classe du travail que les "réformes" actuelle dérapent, les inégalités s'accroissent, et les capacités productrices sont en crise, et l'hypocrisie politique s'affirme. P.A. 29.8.14

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 23:22

BANQUE BRICS 14.07.30Qu'est ce que le néolibéralisme ?

Interview de F. Boccara au Quotidien du peuple, 2014

 Comment expliquez-vous le néo-libéralisme? D'après vous, qu'est-ce que le néo-libéralisme? Quelles sont ses racines historiques, sociales et économiques? Quelles sont ses principales caractéristiques?

Le néo-libéralisme est une idéologie et une politique qui dominent dans le capitalisme mondialisé et financiarisé.
Il exacerbe les marchés au nom de la libre concurrence systématique. Il s’oppose à l’intervention publique, prône les privatisations des entreprises publiques.
Une raison fondamentale  de la montée du néo-libéralisme, c’est de récupérer de façon capitaliste la révolution technologique informationnelle de partage des informations au service des firmes multinationales et de leur rentabilité, avec des partages monopolistes à l’échelle internationale au lieu d’entreprises publiques purement nationales.
Une autre raison est l’exigence de rentabilité financière des capitaux face aux difficultés de la crise économique systémique depuis le début des années 1970, et à la montée des gâchis des dépenses publiques.
Il y a enfin la montée des idées conservatrices et de droite contre les idéologies socialistes antérieures qui se sont effondrées au niveau mondial.

Vous estimez qu'il est indispensable de rendre compte de sa dimension plurielle. Pourriez-vous nous expliquer un peu cette réflexion?

 Le néo-libéralisme a des dimensions économiques, politiques et idéologiques. Il prétend promouvoir la liberté. En réalité, c’est la liberté du « renard libre dans le poulailler libre ». C’est un rejet des droits et pouvoirs démocratiques des citoyens et des travailleurs sur la gestion des entreprises et sur l’économie.
La dimension plurielle est aussi géographique.
La social-démocratie, en France et en Europe,  s’est convertie à cette domination des marchés financiers.
Les politiques impérialistes des États-Unis, du dollar et de leurs multinationales mettent en rivalité les travailleurs du monde entier et s’efforcent de dominer les pays émergents, même si ceux-ci peuvent aussi tirer part des relations nouvelles de façon indépendante. Sur 300 Mds de $ d’excédent commercial de la Chine, les firmes multinationales ressortent plus de 200 Mds de $ de profits financiers et de revenus vers l’étranger.

Historiquement, y a-t-il des erreurs dans la pratique du néo-libéralisme? Si oui, lesquels par exemple?

On ne peut pas parler d’erreurs, mais de tromperie et de ravages. La tromperie, c’est de prétendre à ce grand idéal de liberté. Alors que plus les pays suivent les préceptes néo-libéraux, plus les droits démocratiques reculent, avec une dictature des marchés financiers. C’est la liberté de licencier à tout va.
Les ravages, c’est la contribution du néo-libéralisme en Europe aux politiques d’endettement sur le marché  financier et aux politiques d’austérité contre les dépenses publiques, les services publics, l’emploi, les salaires.

La crise financière internationale de 2008 a-t-elle mis en évidence les insuffisances et les limites du néo-libéralisme?

La crise financière internationale de 2008 a fait éclater, non pas les insuffisances, mais les contradictions du néo-libéralisme, avec un cortège de misère et d’appauvrissement de Detroit (USA) à Athènes en passant par les banlieues de Paris, Madrid, etc.,  les énormes endettements des ménages, des entreprises, des Etats. Après  des mesures étatiques de compensation, on a recommencé à suivre les préceptes du néo-libéralisme. Les États se sont vu imposer une austérité terrible en contrepartie des aides reçues, mais la BCE a fourni 1.000 Mds d’euros aux banques sans aucune condition.
En réalité, il y a besoin de changements très profonds face aux défis politiques et de civilisation.

La question est selon quelles règles faut-il utiliser l’argent. Changer les principes du crédit, avec des crédits bancaires à bas taux, d’autant plus bas que les investissements  programment  plus d’emploi et de formation. Mettre en œuvre d’autres critères de gestion des entreprises, basés sur l’efficacité du capital et la valeur ajoutée disponible pour les travailleurs et la population, au lieu de la rentabilité financière et du profit. Transformer profondément le FMI en un FMI de création monétaire pour les besoins des peuples, avec une monnaie commune mondiale émancipée du dollar, à partir de Droits de Tirages Spéciaux.

Pensez-vous que le néo-libéralisme s'applique à la réalité chinoise? D'après vous, est-ce qu'il peut résoudre des problèmes de la Chine ou est-ce que la Chine doit compter sur ses propres pratiques innovantes pour résoudre ses problèmes?

La Chine est en mesure d’apporter des réponses originales à ce défi avec ses propres pratiques. Le défi est celui d’une autre croissance contre la domination du capital financier, en développant les salaires, la protection sociale et les services publics (recherche, formation, santé, retraites). Ces dépenses ont deux faces : une amélioration de l’efficacité productive côté offre, et une demande plus intérieure et moins matérielle. A l’opposé des économistes dominants qui préconisent pour la Chine plus de … marché financier. Exactement la recette qui ne marche pas chez nous !

Monte aussi le défi d’autres alliances de la Chine particulièrement avec les pays émergents et les pays européens, pour une autre logique que celle du capital financier, le développement des dépenses publiques et sociales, des salaires, de la formation, pour des nouveaux pouvoirs.

Comme je l’ai développé lors du colloque organisé en octobre 2013 à l’Académie des sciences sociales de Beijing, il y a besoin d’une tout autre coopération internationale, d’alliances pour une autre construction mondiale. Il s’agit de « dépasser » les marchés avec d’autres règles. Cela participerait  à un renversement de la dite révolution néo-libérale.

 

Interview parue dans Le quotidien du peuple chinois sur le libéralisme: version française. 2014

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

 

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 11:07

Article déjà publié sur ce blog le 15 août 2014


2012 02 25Il n’y a pas d’alternative à la crise de croissance de l’humanité

sans connaissance économique sérieuse.

D'où le rôle des chercheurs, des praticiens  et de l'éducation populaire en économie


Il n’y a pas d’alternative à la crise de croissance de l’humanité sans connaissance économique sérieuse…

C'est-à-dire sans répondre à crise de la production des biens de toutes sortes nécessaires à la vie humaine, aux besoins humains en mouvement et en santé.

…Sans connaissance économique sérieuse, celle qui demande effort, apprentissage, critique et non celle à la mode des médias dominants qui nous enfument dans l’intérêt de leurs maîtres.

Le capital ne prévient pas des crises, et des maladies sociales qui en sont; au contraire les crises sont sa règle de vie. Mais il lui est de plus en plus difficile d’en sortir et se relancer, suraccumulation et dévalorisation du capital oblige, dans sa phase paroxysmique finale.

Il est bien plus difficile de guérir un moribond que de mettre en œuvre une prévention. Cette maxime, le capital ne peut se l’appliquer à lui-même pas plus qu’il ne peut l’appliquer à la société.

Il n’est pas un secteur, pas un champ de la vie humaine, et  en particulier ceux qui demandent des immenses investissements collectifs à la recherche requis aujourd’hui comme la mise en  œuvre de nouvelles techniques énergétiques révolutionnaires répondant à une croissance saine de l’humanité vivante, ou l'édification d'une formation scientifique et culturelle généralisée de très haut niveau pour tous etc., qui n’échappe à l’austérité inhérente à la  baisse tendancielle du taux de profit que génère la suraccumulation du capital.

De cette baisse tendancielle du taux de profit, de son enseignement, que d’aucun mal intentionné ou ignorant par force ou par choix considère comme une vieille barbe, il nous faut faire la découverte ou la redécouverte scientifique plus ou moins approfondie selon nos occupations et préoccupations diverses.

Une bonne part d’explication et de propositions est donnée dans ce blog par les liens faits sur le site d’Economie & Politique. Mais c’est d’une formation permanente dont nous avons besoin en fonction de la transformation permanente de la société, de ses forces productives en mouvement et  en expansion-régression relative ou absolue. Et ceci incombe en premier lieu aux forces démocratiques organisées et à leur  expression propre, et dans les médias et institutions partout où c’est possible….

Les atrocités auxquelles nous assistons dans cet été, la lutte que nous menons contre elles, la guerre des marchés qui en sont l’origine et que  nous ne constatons souvent superficiellement plongent leurs racines dans ces lois du capital, son développement mondialisé et informationnalisé et sa phase paroxysmique finale de suraccumulation du capital, au-delà de toute caractéristique anthropologique de l’espèce humaine (tautologie !).

C’est là, parmi les tâches urgentes au quotidien que nous attend la reprise des luttes pour  le pain et la paix, et pour le développent d’une humanité-conscience de la nature sur elle-même en marche, dans ses progrès et ses convulsions.

La mise en commun des efforts humain pour le libre développement de tous, c'est le communisme.

Pierre Assante, Vendredi 15 août 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 10:38

2011 04 13 001SOCIOLOGIE DE MARSEILLE

Raymond Mattéi

 

André Donzel est le sociologue très important pour l'étude de Marseille (CNRS, LAMES Laboratoire méditerranéen de sociologie, MMSH Maison méditerranéenne des sciences de l'Homme, Aix-Marseille Université). Voir aussi les géographes, économistes et sociologues M.Roncayolo, P.Langevin, B.Morel, P.Fournier, S.Mazzella, etc.

Nous aborderons le chômage, la formation professionnelle, l'industrie, le Port. C'est une suggestion de Pascal Posado, maire honoraire des Quartiers Nord.

Le chômage

A Marseille, le taux de chômage s'élève à plus de 17 % de la population active contre un peu plus de 10 % pour le reste de la France (40% dans le 3ème arr.: Belle de Mai, St-Mauront, etc).Source INSEE.

Le taux de chômage des moins de 25% est de 30% (50% dans les quartiers nord).

A Marseille, le taux de pauvreté atteint 26% contre 14% au niveau national. Un fait très grave: un enfant sur deux (45%) est considéré comme pauvre, pour 19% au niveau national.

 La formation professionnelle

 Une mesure phare est à proposer: créer dans les quartiers nord (sur une carte, 2ème, 3ème et 15ème arr. sont imbriqués) un grand centre de formation et de recherche. Pour cela, il faut rapprocher, pour un travail en commun (pas simplement une coordination)-cf. Yves Schwartz, l'ergologie, sciences du travail humain- un rapprochement entre Aix-Marseille Université, l'AFPA, les lycées techniques et professionnels, l'Ecole de la Deuxième chance, le CNAM, etc.

A Marseille, 25% des élèves sont en échec scolaire, plus de 32% des adultes sont sans diplôme, contre 20% à Lyon et 18% à Bordeaux. En 2012, avec une population inférieure de moitié, Toulouse a consacré à son Ecole autant d'argent que Marseille.

Enfin, il manque, à population constante, entre 80 et 100000 emplois dans l'agglomération marseillaise, pour se comparer à Lyon.

L'industrie

 La Ville a sombré pour une grande part dans la crise économique et sociale, crise du capitalisme mondialisé: désindustrialisation, fort chômage et paupérisation relative.

Mais Marseille a des atouts considérables: la mer, le Port, un potentiel scientifique de haut niveau. Il y a des entreprises industrielles qui peuvent se développer (dans un ensemble industrialo-portuaire, c'est le Port qui est déterminant) par exemple citons l'agroalimentaire, la chimie fine, la pharmacie, les biotechnologies, la robotique, l'instrumentation, l'informatique industrielle (Cybernétix et d'autres), l'industrie du logiciel –révolution informationnelle, voir Jean Lojkine-, les télécommunications, l'optronique (ce qui est lié à l'astrophysique), l'hydraulique, l'offshore, la réparation navale, le transport maritime et ferroviaire, etc,etc.

De tout cela, ne doivent pas être exclus les travailleurs, les jeunes, les seniors: l'instruction publique et la formation professionnelle ont un rôle clef et stratégique. C'est la sécurité du travail, de l'emploi et de la formation, la sécurité sociale professionnelle. Il faut une volonté politique, de nouvelles économie politique et sociologie, l'intervention des intéressés.

Le Port

Le Port de Marseille est un port mondial, global, un port complet. Il y en a deux en Europe: Rotterdam et Marseille, un peu Gênes. Le port est polyvalent, global, y compris les bassins est, un port qui peut traiter tous les trafics maritimes, un port diversifié.

Marseille bénéficie d'une situation géographique exceptionnelle. La SNCF de plus a un rôle clef en synergie avec le Grand Port Maritime (le Canet, Arenc, Mourepiane…). Marseille est la porte principale d'entrée du Sud de l'Europe pour les échanges internationaux, notamment pour  les économies émergentes d'Asie et d'Afrique. L'atout du fer, du fleuve (importance de la desserte ferroviaire et fluviale malgré les menaces de "Bruxelles").

Conservons, amplifions une logique de service public (Port; SNCF…): Marseille est une ville portuaire.

 

Conclusion provisoire

La lutte contre la désindustrialisation est prioritaire. Enfin, pour la SNCM, Société Nationale Corse Méditerranée, fleuron de la Mer Méditerranée, voici une dernière donnée: la Caisse des Dépôts et Consignations, présidée par Henri Emmanuelli est l'acteur en fait principal. Comme la SNCF, la SNCM doit redevenir un établissement public d'ETAT

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 21:47

PIERRE LAURENT"Valls 2: une politique annoncée plus droitière que jamais" (P. Laurent)

 

"Valls 2: une politique annoncée plus droitière que jamais"

La démission du gouvernement Valls, cinq mois après son entrée en fonction, était un premier et terrible constat d'échec.

La liste du gouvernement Valls 2 en est un second, tout aussi éclatant, avec une équipe toujours plus étroite politiquement et une politique annoncée plus droitière que jamais, symbolisée par l'arrivée d'Emmanuel Macron, homme-clé des banques et de la finance.

L'exécutif s'enfonce dans une impasse dangereuse pour la France.

La politique Hollande-Valls n'obtient aucun résultat. Les causes sont connues : une austérité draconienne, une dépression de la demande par la baisse des salaires et du pouvoir d'achat, des libertés et des cadeaux accrus pour la finance et et le capital, une offre productive saignée par la rémunération des dividendes. Le nouveau gouvernement va amplifier cette politique, l'échec est programmé d'avance.

La France peut  gravement dévisser. L'autoritarisme et la brutalité comme méthode de gouvernement ne feront qu’accélérer cette grave crise politique.

Ce gouvernement sera incapable de rassembler les Français, la gauche et même les socialistes, pour renouer avec les exigences d'une politique de redressement national. Nous ne pouvons pas laisser faire car le prix à payer est déjà et sera plus lourd encore pourla France et les Français.

Notre colère est d'autant plus grande que des solutions et des forces existent pour une autre politique.

Le temps est venu pour tous ceux qui refusent ce cap suicidaire d'entrer en action, de débattre et d'agir en commun, de rassembler la gauche et le peuple pour construire une autre politique. Des fronts larges d'action et de solutions doivent maintenant se constituer partout dans le pays pour la relance sociale, la justice fiscale, la lutte contre les gâchis de la finance, les créations d'emplois utiles aux services publics, au logement, à l'industrie et à la transition écologique, et pour la refondation démocratique de la république.

Je donne rendez-vous à la fête de l'Humanité à toutes celles et ceux qui y sont prêts.

 

26 août 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 12:52


PIERRE-LAURENT.jpgPierre Laurent, secrétaire national du PCF appelle "dans tout le pays à la convergence et à la mobilisation contre les mauvais coups qui s’annoncent, et à la construction d’un projet politique de gauche alternatif."

 

Pierre Laurent Secrétaire national du PCF :  


 « La démission du gouvernement Valls est un terrible constat d’échec. La politique mise en œuvre depuis cinq mois n’obtient aucun résultat. La France s’enfonce dans la crise parce qu’elle s’enfonce dans l’impasse de l’austérité, de la baisse des salaires et du pouvoir d’achat, des cadeaux sans contrepartie aux dividendes et au capital. Incapable de rassembler les Français, la gauche et même les socialistes sur cette politique, Manuel Valls vient pourtant de recevoir le mandat du président de la république de persévérer avec une équipe à sa botte, plus droitière encore. L’autoritarisme et la fuite en avant sont donc la seule ligne de conduite de l’exécutif. L’échec sera une nouvelle fois au rendez-vous. Il n’est pas possible de laisser faire car le prix à payer pour le pays est déjà et sera plus lourd encore. Devant tant de dogmatisme et d’inconscience, de mépris pour les électeurs, les paroles critiques, si justes soient-elles, ne suffiront pas. Le temps est venu pour tous ceux qui refusent ce cap suicidaire d’entrer en action, de débattre et d’agir en commun, de rassembler la gauche et le peuple pour construire une autre politique, avec une autre équipe, décidée à renouer avec les exigences de redressement social et de justice fiscale, de lutte contre les gâchis de la finance, de créations d’emplois utiles aux services publics, au logement, à l’industrie et à la transition écologique, de refondation démocratique de la république. J’appelle dans tout le pays à la convergence et à la mobilisation contre les mauvais coups qui s’annoncent, et à la construction d’un projet politique de gauche alternatif.»

25 Août 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 10:00

Abou AmmarLe président palestinien Mahmoud Abbas a confirmé aujourd'hui officiellement un accord de cessez-le-feu dans la bande de Gaza

l'Humanité.fr avec agences

Mardi, 26 Août, 2014

Crédit: 

ROBERTO SCHMIDT / AFP

Le président palestinien Mahmoud Abbas a confirmé aujourd'hui officiellement un accord de cessez-le-feu dans la bande de Gaza. L’Egypte a officialisé cette trêve. « Israéliens et Palestiniens sont parvenus à un accord de cessez-le-feu dans la bande de Gaza et à une levée progressive du blocus », a annoncé mardi le porte-parole du Hamas à Gaza.

"Un accord a été conclu entre les deux camps et nous attendons l'annonce du Caire pour déterminer l'heure de son entrée en vigueur", a déclaré Sami Abou Zouhri, porte–parole du Hamas. Un accord qualifié de "victoire pour la résistance", a partagé sur les réseaux sociaux Moussa Abou Marzouq, numéro deux du Hamas en exil qui participait aux négociations en vue d'un cessez-le-feu au Caire.

Mais aucun commentaire n’a encore été fait, côté israélien. Et rien n’a encore été officialisé par l’Egypte, pays médiateur, depuis le début des hostilités, entre Israéliens et Palestiniens. Malgré ce silence, un responsable des Comités de résistance populaires palestiniens, a dit « s'attendre à une annonce égyptienne dans les deux prochaines heures », relate l’AFP.

Quant au président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, il devait annoncer à l’ouverture d'une réunion de la direction palestinienne, prévue à 16H00 GMT, les détails de cet accord qui prévoit notamment "la levée du blocus de la bande de Gaza" mis en place par Israël en 2006, la principale exigence des Palestiniens, a précisé ce même haut responsable palestinien, sous le couvert de l'anonymat.

Ce cessez-le-feu permanent mettrait fin à 50 jours de guerres où ont été tués plus de 2. 130 palestiniens et 68 israéliens et  « permettrait une levée progressive du blocus imposé à l'enclave », selon des responsables palestiniens.

Le cessez-le-feu entre le Hamas et Israël doit entrer en vigueur mardi à 16H00 GMT (19H00 locales, 18H00 heure française) dans la bande de Gaza, a annoncé à l'AFP un haut responsable palestinien sous le couvert de l'anonymat. 

L'Egypte et le président palestinien Mahmoud Abbas a confirmé aujourd'hui officiellement un accord de cessez-le-feu "illimité" dans la bande de Gaza. Cette annonce a été corroborée par l'Etat hébreu.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 06:42
  1. Article déjà publié le 30 juillet 2014

 

30/07/2014 2014-07-19-044.jpg PROTECTION_SOCIALE_MILLS_COUV.jpg

JAURES BANQUE_BRICS_14.07.30.jpg

 

10537115_920837907942689_5921401042809551867_n.jpgARAFAT DEC.83

 

eco po 712 713 couv 1 1 jpg 2014 06 24 007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 21:45

josiane_durrieu.jpgStop à la barbarie et aux persécutions contre le peuple kurde et les minorités en Irak

Communiqué de Presse PCF 13

 

L’offensive conduite par les djihadistes de l’EIIL en Irak relève de la barbarie la plus extrême. Des villages entiers sont massacrés, tous les hommes sont systématiquement fusillés, les femmes violées, éventrées lorsqu’elles sont enceinte, les jeunes filles enlevées pour être vendues comme esclaves. Il n’y a pas de limite dans l’horreur. Des dizaines de milliers de réfugiés ont fuient sur les sentiers de montagne, abandonnant tout, l’aide humanitaire est dérisoire.

Tout doit être mis en œuvre pour vaincre les djihadistes et assurer la protection des populations. De toute urgence, la solidarité internationale doit se déployer.

La communauté internationale et en particulier l’UE et la France doivent soutenir activement les forces kurdes qui depuis des années, souvent seules, en Turquie, en Syrie, en Irak, agissent pour bâtir des sociétés démocratiques, solidaires et plus justes. Aujourd’hui, ces mêmes kurdes sont les seuls à protéger les minorités persécutées et combattent les armes à la main l’EIIL. Les combattants du PYD de Syrie et du PKK de Turquie sont aux côtés de leurs frères d’Irak pour défendre la liberté et les droits humains. Ils ont déjà permis de sauver du massacre 100 000 yézidis et repris plusieurs villes.

L’ONU doit agir pour une paix durable et intervenir en envoyant une force pour protéger en urgence les populations menacées. Le soutien aux kurdes est une priorité. Tout ce qui peut y contribuer, comme le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes, doit être fait ( liste établie par les Etats-Unis et l’UE). Les autorités françaises et le ministre des affaires étrangères doivent s’exprimer et agir dans ce sens.

L’ONU doit exiger des sanctions immédiates contre les Etats qui soutiennent, financent et arment l’EIIL: Qatar, Turquie… La France doit cesser toute compromission avec ces pays et prendre ses responsabilités.

Le PCF exprime tout son soutien et sa solidarité aux démocrates irakiens et aux forces kurdes engagées contre l'EIIL. Dans cette terrible épreuve, les communistes ne ménageront pas leurs efforts pour que s’imposent la paix ,le droit et la démocratie.

Nous appelons toutes les femmes et hommes attachés à la démocratie et aux droits humains à se faire entendre en participant à la Manifestation de soutien au peuple Kurde et minorités d’Irak persécutées.


Samedi 23 Aout 2014 à Marseille aux Mobiles (métro Réformés) à 18h30


Josiane Durrieu, Responsable relations internationales PCF 13

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 21:00

Palestine-Israël : Une paix juste et durable 

Je graverai le numéro de chaque parcelle

de notre terre violée

et l’emplacement de notre village et ses limites

et ses maisons qu’ils ont dynamitées

et mes arbres qu’ils ont déracinés

et toutes les fleurs sauvages qu’ils ont arrachées

afin de me souvenir.

Je graverai inlassablement

toutes les saisons de mes douleurs

toutes les saisons de l’infortune

de la graine

à la coupole

sur l’olivier

dans la cour de ma maison.

 

Tawfiq Zayyad

poète palestinien et maire de Nazareth (1929-1994)

 

Ouvrir la brochure Palestine-Israël ici

http://www.pcf.fr/sites/default/files/palestine-israel.pdf

 

Et 

Notre appel pressant. Pour une protection internationale du peuple palestinien ici

http://13.pcf.fr/57294

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 23:02

14mai10 003L’homme sans qualité, puis

l’homme sans projet, puis

l’homme nouveau issu de leur pourrissement fécond.

 

L’élite (la bourgeoisie) a découvert dans les années 1930 « l’homme sans qualité(S) ». Le roman inachevé de Musil n’en est ni la découverte ni l’apologie, mais le constat semi-conscient, savoir sans savoir, tout en sachant en se couvrant le visage.

 

Nous n’en sommes plus là, mais à « l’homme sans projet », issu de l’homme sans qualité, qui fait fonctionner la mécanique, qui sans effort, qui en suant, mais sans conscience, conscience elle-même mécanique, en prison de ses capacités créatrices mutilées.

 

Le réveil est aussi la suite du seul projet bourgeois imposé à tous, l’homme sans projet. Un réveil, un printemps en quelque sorte, inattendu, issu du fruit pourri mais non mort de « l’homme sans qualité(S) » et de « l’homme sans projet », deux phases dans laquelle les forces contradictoires couvaient « l’homme communiste » dans la phase nouvelle des conditions matérielles des forces productrices qui le permette et non le projette seulement.

 

Projet issu du sans projet qui n’est qu’une maturation des forces contradictoires dont une nouvelle surgit du pourrissement-maturation. Le nouveau nait de l'ancien, ne pas l'oublier..."vous autres qui savez que les plus belle fleurs poussent sur le fumier..."

 

« L’homme sans qualité(S) » comme « l’homme sans projet(S) », n’étaient ni sans qualité ni sans projet malgré ceux qui les voulaient tels. Le travail n’était pas abstrait, sinon sa représentation monétaire dans le mode d’échange de son produit et dans la stérilisation croissante de la part substituée à l’homme producteur…

 

Poème socio-économique, Pierre Assante, 20 août 2014.


http://pierreassante.fr/dossier/1_LA_METAMORPHOSE_DU_TRAVAIL.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans PHILOSOPHIE
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 12:00

      Article déjà publié sur ce blog le 14/08/2014 


BOCCARA FREDERIC 2011 03 28 012Ci-dessous, 

audition en juin dernier par une mission d'information

du Sénat français,

menée par la sénatrice Michelle Demessine (PCF)

et Charles Guéné (UMP)

Les exonérations, leur perversité

(et pas seulement leur "inefficacité"),

le coût du capital, et des alternatives possibles.

L'exposé liminaire en VIDEO :

http://videos.senat.fr/video/ videos/2014/video23288.html

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog :

Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog....

Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (18 et fin).POEMES 1969-copie-1

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 18ème. Les autres les jours ... précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

pour contempler un vol d’oiseaux

 

 

pour contempler un vol d’oiseaux

ou le silence des étoiles

il faut élever son regard

car il est des gestes

inexplicablement

essentielsCE QUE J'AIME DEPOT LEGAL

 

 

quand un fracas de nuit blanche

s’étend dans tes nerfs

ronge ta peau et tes certitudes

souviens-toi

que les hommes

      six jours durant

 

attendent le Dimanche

 

Le recueil complet : ici

http://pierreassante.fr/dossier/CE_QUE_J'AIME.pdf

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (17).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 17ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

J’avais dix ans

 

 

 

J’avais dix ans

 

 

 

J’avais                                    dix ans

      Dans les blés sifflent                  les criquets

 

 

 

Le soleil                          commence à rougir les herbes

    Je voyais                                               sa maison

 

 

 

Le moulin à eau qui entraîne la pompe

Mêle                                                                ses cris au bourdonnement de l’air

 

 

 

un mas                                           sur le coteau

 

 


  la charrette de foin                            frais

                                                elle riait

roule                             dans une ornière

             et blonde

penche                           dangereusement

           de si jeunes yeux

 

 

 

 

tout cela      est encore                     ici

              toi                  que j’aime

 

 

 

 

qu’y a-t-il        de changé

                 ceci                                     est

ce sont des souvenirs                                         qu’on arrache par lambeaux

                                  mon enfance

et dont le métal                                                terni

                         regarde

porte la gravure de songeries                            nouvelles

 

                                              mon enfance

J’a 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (16).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 16ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

je suis un révolté je l’écris

 

Ma jeunesse ce soir

 

je suis un révolté          je l’écris

qui crie de vivre mal son amour

et ce sont les jours qui passent à mon

écoute  sans trouver la façon

à chercher la ligne des labours

l’on croit perdre son temps et sa vie

 

ni plus ni moins les arbres meurent

et les animaux s’amourachent

je n’y peux rien les villes poussent

 

puis les uns ont le regret des mains

des seins purs et de leur cœur qu’ils n’ont

pu user jusqu’au bout   les autres

la jeunesse       oui       compte les fautes

les chaînes les rivières sans pont

à perdre le sens de leur besoin

 

je suis le jeune et je suis le vieux

eux deux que seule l’heure sépare

le bonheur instant de jouissance

et la poursuite de sa vivance

cela est le miel brun de leur espoir

et la raison des songes pieux

 

 

la plus forte lame de l’émoi

la brise du conte réel c’est

encore la femme et l’enfant que

l’on tient dans ses bras que l’on marque

ou l’on croit à soi cela est vrai

pas à pas de sa bouche à sa voix

 

il est des reflets qu’il faut défendre

celui des cheveux celui du vent

ce n’est pas le motif d’une croix

un signe qu’on prend pour une foi

ni une étrange meute pourtant

cette raison commune à comprendre

 

là-dessus vient se mêler la pluie

les intermittences du rire

les défauts e communication

mes poèmes d’été mes soupirs

 

mes ruisseaux de gel mes oublis

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (15).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 15ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

une grande race sans nom

 

 

une grande race sans nom

inscrite au flanc des vents qui passent

mon ami mon ami au fond

tirant les blocs qui se défont

ride les eaux à la surface

 

froides sans cesse elles s’en vont

cachant de leur pli les crevasses

à peine nées déjà s’effacent

l’écume éperdue et les traces

que fait l’effleur des tourbillons

 

mais les oiseaux de haute taille

que la mer longuement poursuit

survolent en criant les failles

où le doigt des algues bataille

à crever au-dessus de lui

un miroir de larges entailles

            tandis que la plaie se détruit

            vague après vague au loin les pluies

            l’eau des marécages et les puits

            dans la forêt cachent leurs entrailles

 

un jour viendra la race vive

mon ami mon ami viendra

ayant repoussé le gravât

hors des lames des entrelacs

où le monde étonné dérive

 

sa voix volant arrive arrive

qui s’étend dans le contrebas

approche en oscillant la rive

et crie de vivre vivre vivre

au vent rauque qu’elle combat

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (14).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 14ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

je ne peux séparer ce qui est devant mes yeux

 

je ne peux séparer

ce qui est devant mes yeux

 

les balcons blancs et les arbres

le linge étendu et la mer

 

tout petit j’ai habité une maison indépendante

d’où je voyais vivre la vallée

 

je suis monté sur un canasson de labour

et j’ai amené la chèvre brouter

 

j’ai vu les oliviers et parfois la neige

des sentiers de colline jusqu’à la mer

 

plus tard j’ai connu la mer

et les dessous de la mer

j’ai pêché au milieu des vagues et des rochers

 

maintenant je fais partie de l’accent et des maisons

j’imagine facilement les sables du Lacydon

et le départ d’Euthymènes accosté aux docks antiques

 

je connais les joies et les peines

de ceux qui parlent dans les bars ou autre part

j’ai bien aimé celui qui a dit dans le temps

« Marseille n’est pas Chicago

mais la ville des dockers

 

et des travailleurs »

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (13).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 13ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

ah qu’importe la césure et la rime aux mots que j’écris

 

 

ah qu’importe la césure et la rime aux mots que j’écris

toi qui vécut cent fois et mourut et sua sur ta propre poussière

et qui fut à souffrir à aimer à haïr simplement pour ma vie

je demande pardon aujourd’hui par ma voix de ta propre misère

 

 

ah tout ce temps passé pour cet instant présent

tous ces rêves perdus pour fabriquer mes rêves

tous ces chagrins flétris pour ces chansons d’antan

et tous ces arbres morts pour ces gouttes de sève

 

quel malheur cet espoir sans fin sans issue sans recours

ah frère que sur toi tombe enfin une larme un sourire une flamme

une flamme à la douceur triste et forte un frôlement de l’âme

 

une femme un abri un silence un ciel bleu un amour

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (12).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 12ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

mon tout petit mon amour

 

 

mon tout petit mon amour

ils ont mis tu vois          même des noms de fleurs

                                                                                  sur elle

ils ont mis des noms de tous les jours

de choses qu’ils aimaient pèle mêle

 

 

de rose ou de volubilis

en orient

                 ou en Espagne de femme

aimée comme tu en pleureras de joie

                                                                       des noms de

flamme

comme l’étoile sur les édifices

 

 

de choses qu’on s’arrête pour voir

                                                               sur le bord de la route

la vie est longue et voilà longtemps que nous sommes partis

on la respire en tirant sur les chaînes

                                                                   mon fils

mais la mort vient sans qu’on les ait rompues

                                                                                    toutes

 

 

alors laisse crier

                              fais voile vers la terre

des pétales ont peut-être jauni

tant qu’existe le désert la soif persiste

                                                                       la peur aussi

mais en 17 l’oasis a fait trembler la mer

 

 

vois-tu il est dur de chanter pas à pas sur ces noms

mais ils sont aussi sûrs qu’il te reste de rires et de larmes

on le dit de plus en plus et en Grèce on en meurt sans vacarme

pour l’étoile ou la fleur

                                          pour la révolution

 

la brise que le roc dispersait

                                                    quelle affaire

les matins sont plus forts les vagues vont monter

je crois que ce rayon dans les eaux est celui de l’été

je crois que ce clairon est celui des batailles sans guerre

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (11).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 11ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

 

et puis

et puis les grèves          les manifestations           les élections

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche