Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (18 et fin).POEMES 1969-copie-1

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 18ème. Les autres les jours ... précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

pour contempler un vol d’oiseaux

 

 

pour contempler un vol d’oiseaux

ou le silence des étoiles

il faut élever son regard

car il est des gestes

inexplicablement

essentielsCE QUE J'AIME DEPOT LEGAL

 

 

quand un fracas de nuit blanche

s’étend dans tes nerfs

ronge ta peau et tes certitudes

souviens-toi

que les hommes

      six jours durant

 

attendent le Dimanche

 

Le recueil complet : ici

http://pierreassante.fr/dossier/CE_QUE_J'AIME.pdf

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (17).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 17ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

J’avais dix ans

 

 

 

J’avais dix ans

 

 

 

J’avais                                    dix ans

      Dans les blés sifflent                  les criquets

 

 

 

Le soleil                          commence à rougir les herbes

    Je voyais                                               sa maison

 

 

 

Le moulin à eau qui entraîne la pompe

Mêle                                                                ses cris au bourdonnement de l’air

 

 

 

un mas                                           sur le coteau

 

 


  la charrette de foin                            frais

                                                elle riait

roule                             dans une ornière

             et blonde

penche                           dangereusement

           de si jeunes yeux

 

 

 

 

tout cela      est encore                     ici

              toi                  que j’aime

 

 

 

 

qu’y a-t-il        de changé

                 ceci                                     est

ce sont des souvenirs                                         qu’on arrache par lambeaux

                                  mon enfance

et dont le métal                                                terni

                         regarde

porte la gravure de songeries                            nouvelles

 

                                              mon enfance

J’a 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (16).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 16ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

je suis un révolté je l’écris

 

Ma jeunesse ce soir

 

je suis un révolté          je l’écris

qui crie de vivre mal son amour

et ce sont les jours qui passent à mon

écoute  sans trouver la façon

à chercher la ligne des labours

l’on croit perdre son temps et sa vie

 

ni plus ni moins les arbres meurent

et les animaux s’amourachent

je n’y peux rien les villes poussent

 

puis les uns ont le regret des mains

des seins purs et de leur cœur qu’ils n’ont

pu user jusqu’au bout   les autres

la jeunesse       oui       compte les fautes

les chaînes les rivières sans pont

à perdre le sens de leur besoin

 

je suis le jeune et je suis le vieux

eux deux que seule l’heure sépare

le bonheur instant de jouissance

et la poursuite de sa vivance

cela est le miel brun de leur espoir

et la raison des songes pieux

 

 

la plus forte lame de l’émoi

la brise du conte réel c’est

encore la femme et l’enfant que

l’on tient dans ses bras que l’on marque

ou l’on croit à soi cela est vrai

pas à pas de sa bouche à sa voix

 

il est des reflets qu’il faut défendre

celui des cheveux celui du vent

ce n’est pas le motif d’une croix

un signe qu’on prend pour une foi

ni une étrange meute pourtant

cette raison commune à comprendre

 

là-dessus vient se mêler la pluie

les intermittences du rire

les défauts e communication

mes poèmes d’été mes soupirs

 

mes ruisseaux de gel mes oublis

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (15).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 15ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

une grande race sans nom

 

 

une grande race sans nom

inscrite au flanc des vents qui passent

mon ami mon ami au fond

tirant les blocs qui se défont

ride les eaux à la surface

 

froides sans cesse elles s’en vont

cachant de leur pli les crevasses

à peine nées déjà s’effacent

l’écume éperdue et les traces

que fait l’effleur des tourbillons

 

mais les oiseaux de haute taille

que la mer longuement poursuit

survolent en criant les failles

où le doigt des algues bataille

à crever au-dessus de lui

un miroir de larges entailles

            tandis que la plaie se détruit

            vague après vague au loin les pluies

            l’eau des marécages et les puits

            dans la forêt cachent leurs entrailles

 

un jour viendra la race vive

mon ami mon ami viendra

ayant repoussé le gravât

hors des lames des entrelacs

où le monde étonné dérive

 

sa voix volant arrive arrive

qui s’étend dans le contrebas

approche en oscillant la rive

et crie de vivre vivre vivre

au vent rauque qu’elle combat

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (14).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 14ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

je ne peux séparer ce qui est devant mes yeux

 

je ne peux séparer

ce qui est devant mes yeux

 

les balcons blancs et les arbres

le linge étendu et la mer

 

tout petit j’ai habité une maison indépendante

d’où je voyais vivre la vallée

 

je suis monté sur un canasson de labour

et j’ai amené la chèvre brouter

 

j’ai vu les oliviers et parfois la neige

des sentiers de colline jusqu’à la mer

 

plus tard j’ai connu la mer

et les dessous de la mer

j’ai pêché au milieu des vagues et des rochers

 

maintenant je fais partie de l’accent et des maisons

j’imagine facilement les sables du Lacydon

et le départ d’Euthymènes accosté aux docks antiques

 

je connais les joies et les peines

de ceux qui parlent dans les bars ou autre part

j’ai bien aimé celui qui a dit dans le temps

« Marseille n’est pas Chicago

mais la ville des dockers

 

et des travailleurs »

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (13).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 13ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

ah qu’importe la césure et la rime aux mots que j’écris

 

 

ah qu’importe la césure et la rime aux mots que j’écris

toi qui vécut cent fois et mourut et sua sur ta propre poussière

et qui fut à souffrir à aimer à haïr simplement pour ma vie

je demande pardon aujourd’hui par ma voix de ta propre misère

 

 

ah tout ce temps passé pour cet instant présent

tous ces rêves perdus pour fabriquer mes rêves

tous ces chagrins flétris pour ces chansons d’antan

et tous ces arbres morts pour ces gouttes de sève

 

quel malheur cet espoir sans fin sans issue sans recours

ah frère que sur toi tombe enfin une larme un sourire une flamme

une flamme à la douceur triste et forte un frôlement de l’âme

 

une femme un abri un silence un ciel bleu un amour

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (12).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 12ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

mon tout petit mon amour

 

 

mon tout petit mon amour

ils ont mis tu vois          même des noms de fleurs

                                                                                  sur elle

ils ont mis des noms de tous les jours

de choses qu’ils aimaient pèle mêle

 

 

de rose ou de volubilis

en orient

                 ou en Espagne de femme

aimée comme tu en pleureras de joie

                                                                       des noms de

flamme

comme l’étoile sur les édifices

 

 

de choses qu’on s’arrête pour voir

                                                               sur le bord de la route

la vie est longue et voilà longtemps que nous sommes partis

on la respire en tirant sur les chaînes

                                                                   mon fils

mais la mort vient sans qu’on les ait rompues

                                                                                    toutes

 

 

alors laisse crier

                              fais voile vers la terre

des pétales ont peut-être jauni

tant qu’existe le désert la soif persiste

                                                                       la peur aussi

mais en 17 l’oasis a fait trembler la mer

 

 

vois-tu il est dur de chanter pas à pas sur ces noms

mais ils sont aussi sûrs qu’il te reste de rires et de larmes

on le dit de plus en plus et en Grèce on en meurt sans vacarme

pour l’étoile ou la fleur

                                          pour la révolution

 

la brise que le roc dispersait

                                                    quelle affaire

les matins sont plus forts les vagues vont monter

je crois que ce rayon dans les eaux est celui de l’été

je crois que ce clairon est celui des batailles sans guerre

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (11).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 11ème. Les autres les jours suivants... ou précédents, plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

 

et puis

et puis les grèves          les manifestations           les élections

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 10:00

CE QUE J'AIME (10).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 10ème. Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

ouvrez vos yeux dit le poète

 

 

ouvrez vos yeux dit le poète

encore une heure encore un pas

les soucis qui joignent vos doigts

ne les verrait-il pas peut-être

 

« à chaque pas il est des reîtres

qui vous brisent genoux et bras »

des portes qui ne s’ouvrent pas

avez-vous donc la clef cher maître

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (9).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 9ème . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

cinq soleils de la nuit

 

cinq soleils de la nuit

 

nos voix

ce tremblement de feuilles

de feuilles minuscules et aiguës

perdues

dans la forêt

                         mon cœur

 

nos cœurs

ce jaillissement de sang

qui enfle le corps au fil des guerres

perdues ou gagnées

sur le tapis des jeux nécessaires

 

nos jeux

ce déploiement rectiligne

des floraisons mêlées

                                       inverses

vers l’issue d’une nouvelle saison

 

nos saisons

ce soleil qui s’ouvre sur le réveil

inonde le lit

bouscule les menaces au contour

oublié

             des pluies

 

nos pluies

ce dos courbé dans l’ombre continue des nuages

l’oreille attentive avec

le souffle adouci

l’averse printanière

la dissonance dégradée

                                          du murmure de nos voix

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (8).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 8ème. Les autres les jours suivants...plusieurs jours ou précédents

Pierre Assante

 

 

je vous dis comme je vous vois

 

 

je vous dis comme je vous vois

 

dès que le soleil se lève

 

je vous dis courbés de sommeil

 

quand la ville au matin s’éveille

 

quand je vous dis j’entends vos voix

 

et vous que dites-vous de moi ?

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 13:10

JAN10 010Les publicités de ce blog ne sont pas de ma responsabilité mais de l'administration d'Over-blog.

La suite du blog sur les articles suivants.

Entre autre un poème chaque  jour extrait du recueil "Ce que j'aime" (19 articles consécutifs)

Pierre Assante

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (7).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 7ème . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

 

je dis que ces rues ne m’intéressent pas

 

 

je dis que ces rues ne m’intéressent pas

cependant tu sais bien que je ne peux m’empêcher

même lorsque nous sommes ensemble

d’écouter

d’ausculter pour ainsi dire

les foules qui les parcourent

 

tu sais aussi que je ne peux entrer dans un bar

sans arrêter mon regard sur chaque visage

 

ces rues et ces hommes

je ne peux en fait que les aimer

ils font partie de ce qui est en moi

depuis mon enfance

 

ma rue

ma ville

 

ils sont uniques             comme toi

 

et je ne sais plus lequel appartient à l’autre

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 00:07

CE QUE J'AIME (6).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 6ème. Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

ma douceur terne au midi

 

 

ma douceur terne au midi

éclatée des miettes silencieuses

sorte de courbe unique et belle

je te tourne serrée et polie

aux yeux des œuvres miséreuses

je te déchire et te dentelle

 

je définis ton apparence

l’ordinateur émerveillé

les buildings en pente tragique

suivant tes traits et ta mouvance

dans cet univers ruellé

et la messe des prisunic

 

je t’ai conduite et veillée

surprise et déferlée encore

dans l’abri de repli et de sable

les vagues échangent leur nausée

le grand froid et le nord

pour ton sang vulnérable

 

 

puis ton effort irrespirable

ton pas d’orage s’éclaire

les éclats d’haleine les phares

tendent et fondent les câbles

le ciel jaunit les brumes errent

le flot s’unit et se sépare

 

les fumées ballantes les marées

pèsent et s’enlisent au matin

ma douceur terne il faut partir

la buée d’herbe disparaît

viens le vent s’étire et s’éteint

 

ma caresse claire mon navire

 


 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (5).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le second . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

je tourne         je tourne

 

 

je tourne          je tourne

un pétale de rire

un pétard         deux pétards

doux                doux

 

un silence

dans une assiette bien au frais

une grappe d’étoiles     je tourne          je tourne

 

des fleurs au milieu de mon nez

pourquoi pas

                         deux yeux

 

jolis jolis

oh la la le rire

quel rire un bruit fumant

un pas  deux pas

une suite pour la vie

 

pour la vie

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 07:00

CE QUE J'AIME (5).

 

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 5ème . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

un petit enfant roux attend le temps qui passe

 

 

un petit enfant roux attend le temps qui passe

 

il tourne autour de l’arbre qui tend ses feuilles

 

une   deux    trois feuilles et l’arbre saute la barricade

 

un petit enfant roux et l’arbre me saluent

 

de la main je tamise le vent

 

une   deux    trois le vent saute l’arbre

 

quand j’ai tourné trois fois autour de la barricade

 

le temps est passé où je t’attendais

 

 

tu es là

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 07:00

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 4ème . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

tu pourras traverser la ville

 

tu pourras traverser la ville

encore courir et perdre ton assurance

pas un doigt ne déborde

les portes de la vie

 

tu es comme une barque qui s’entrouvre

sans que craquent les cordages de la forêt

 

une pluie dans les arbres

passe un café recuit

où le grand vent s’accorde

 

tu t’élanceras dans mes bras

et les portes de la vie

noueront une odeur de marbre

 

un long défilé de statues

crie une géométrie circulaire

 

tu diras que tu m’aimes

 

un écho longuement circule dans mes nerfs

à la millième fois tu rouvriras les bras

silencieusement

 

il fallait qu’il en soit ainsi

car tout écho est l’appel du millième besoin de vivre


 

en traversant la ville

du fond des temps

une étrange météorologie des sentiments et des heures

est là patiemment assemblée à partir de quel mal

 

à tes lèvres converge l’enchevêtrement

de mes gestes quotidiens et futurs

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 07:00

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le 3ème . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

tu lis mes poèmes

 

tu lis mes poèmes

ici il fait chaud

 

mon amour

nous avons marché longtemps

dans cette ville

où l’hiver rend tout encore plus sale

où l’on se sent plus seul encor

où l’on ne peut se séparer d’un ami

lâcher sa main

sans avoir peur du froid qui nous attend dehors

 

ma vie s’arrête un moment jusqu’à la prochaine rencontre

car ces rues ne m’intéressent pas

 

nous avons marché un long moment

l’un vers l’autre à notre rencontre

jusqu’à ce grand abri de béton et de verre

 

chaud et bourdonnant

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 07:00

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le second . Les autres les jours suivants...plusieurs jours

Pierre Assante

 

dehors le vent

 

dehors le vent

affûte un long nuage

 

plus près c’est un crépitement

qu’il faudrait

                        serrer

entre les draps rigides

 

la chaleur est une amie

que l’on sent

                        mais

l’outil secret

                        le sommeil tranche

sa part d’ombre et de rumeur

                                                    petite enfant

 

le feu brun du silence

attise l’obscurité

 

tu dors

             ma femme

et ta proche radiation

effleure le secret mécanisme de ma peau

 

le moindre frémissement retrouve son calme

                                                                                  tandis que

je reste prisonnier de mon immobilité


 

réveille-toi

 

La lune les murs le froid

                                            crèvent mon souffle

dans cette armée qui serre les coudes

                                                                    j’étouffe

réveille-toi

 

ces visages me tordent les yeux

 

n’y plus penser

être seuls moi

                          ton corps

toi

 

mon désir assourdit la nuit

nos sexes interrogent les minutes

les seins les jambes le lit

le cri de la nuque et des vertèbres

 

clameurs  clameurs 

                                     clameurs

 

un dernier écho apaise les nuages

                                                            l’orage finit

                                                                          réveille-toi

 

 

donnons leur la main

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 07:00

"Ce que j'aime" est un recueil de poèmes écrits dans les années....1960.

Le groupe RASSEGNA et Bruno ALLARY en a choisi quelques uns pour accompagner le spectacle BUENA SOMBRA

Voici le premier. Les autres les jours suivants...

Pierre Assante

 

Ces poèmesCE QUE J'AIME DEPOT LEGAL

 

ces poèmes

j’imagine les avoir écrits sur une petite table

comme celle-ci

 

nous serions chez nous et en silence

 

j’écrirais près de toi

 

rien d’original sans doute

mais peut-être un instant

qu’un ami aimerait retrouver en lisant

en me lisant

ou bien une petite histoire avec des mots

banals et tendres

en jeu scandé

jusqu’à ce que la parole suive le pas

 

d’une danse gaie ou langoureuse

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 10:08

Article Déjà publié sur ce blog le Samedi 12 juillet 2014


Quels sont les principaux éléments2013 05 03 005

de la transformation sociale actuelle ?

Quel « état du monde » et de la personne ?

Réponse personnelle :

 

 

Les immenses transformations que le capitalisme a connues n’en font pas un nouveau mode de production et d’échange.

 

Elles ont cependant modifié les conditions de l’initiation d’une construction d’un nouveau mode de production et d’échange.

 

Dans un processus, saut et continuité sont nécessaires et « fonctionnent » en unité, dans les mouvements conjoints des forces contraires, à l’instar du fruit qui murit et donne naissance à l’arbre, et en matière sociale, de plus, dans le mouvement des consciences.

 

Quels sont les principaux éléments de cette transformation ?

Ils sont apparus dans l’extension à toute la société de prémices discrètes existant dès l’origine du capitalisme, les rendant dominants après la deuxième guerre mondiale de 1939-1945.

 

Cette explosion de nouveaux éléments du processus du capital tiennent à l’introduction « objective et subjective », « matérielle et morale » (« réelle et idéelle » pour reprendre la terminologie de Lukács) de nouveaux moyens de production qui vont modifier l’efficacité des forces productives, la multiplier, la généraliser mondialement.

 

C’est dans les années 1970 que cette transformation prend son élan pour devenir prédominante aujourd’hui. L’industrialisation va s’informationnaliser dès cette période, ainsi que la distribution et la consommation qui vont dépendre de cette informationnalisation de l’industrie.

 

Cette nouvelle efficacité, en multipliant la production va engendrer la multiplication de la masse de profit, malgré sa tendance à la baisse en %, ainsi que multiplier la masse de manœuvre d’usage du profit par le capital, tout en en réduisant relativement, paradoxalement et dialectiquement les marges de manœuvre à l’intérieur de cette accumulation.

 

Une des conséquences en a été la possibilité de la déconnection de la monnaie en tant que moyen d’échange et d’accumulation de capital, d’avec la marchandise-équivalent valeur marchande-or, et les tensions-distensions des relations complexe valeur marchande-prix de monopoles et de mondialisation.

 

L’autre conséquence d’agrandissement relatif de ces marges, c’est l’augmentation relative de la productivité en matière de profit, au détriment du rapport entre profit et investissement producteur de valeur d’usage, c’est à dire au détriment de ce dernier, et son autre expression, le rapport profit-salaires, même dans une situation de péréquation mondiale, c'est-à-dire de détention locale des moyens d’échange mondiaux, ou de poids historique des conditions de l’échange, enfin de valeur historique de la force de travail.

 

Enfin, l’explosion de la production et de la masse relative de profit engendre une escalade de la baisse tendancielle du taux de profit, un drainage conséquent en explosion aussi des capitaux vers les monopoles et leur appareil financier au détriment, entre autre, et en %, des services publics, via les institutions nationales et internationales (Tafta, projet d’accord international sur les S.P., et tout ce qui les précède depuis ….1958….

 

Ces 3 éléments entrainant une crise de la production, une crise politique l’accompagnant, une crise de civilisation que les causes de la pré-crise de production préparaient de longue date, entrant aujourd’hui en paroxysme avec le paroxysme de la crise systémique, ses inadaptations aux transformations anthropologiques de tous ordres, en relations dialectiques.

 

La circulation générale du capital est marquée par ces éléments nouveaux, mais elle a toujours pour objectif le renforcement de la masse et du taux de profit dans le système capitaliste, dans l’échange « Argent-Marchandise-Argent’ plus ».

 

Toutes les opérations économiques démocratiques pour répondre à la crise et tendant à affaiblir le capital au profit des salariés passent par un détournement de cette circulation du capital de son objectif capitaliste de profit, contre lui, et au profit de l’investissement producteur de valeur d’usage et des cultures des personnes et des groupes, condition de la cohérence démocratique entre l’activité de la personne et de son libre développement et des entités de production simples et élargies.

 

C’est le but des mesures en direction des banques, du crédit, de nouveaux critères de gestion et de nouveaux critères d’organisation du travail, de l’investissement, mesures financières nationales et internationales que préconisent la Commission Economique Nationale du PCF (COMECO) auprès du Front de Gauche, du Parti de la Gauche Européenne, de l’ensemble des forces sociales, populations et salariés d’Europe et du monde,  souhaitant redonner santé au processus humain.

 

Toute mesure économique, partant de la nationalisation, passant par l’économie sociale et solidaire, la coopération simple et élargie… et de toute autre invention de forme d’appropriation sociale et démocratique, y compris et essentiellement par le simple fonctionnement du crédit, du capital, ne peut passer que par ce simple fonctionnement du capital, mais dans le détournement démocratique de sa circulation, détournement qui fait du capital, à partir d’une « masse critique de détournement », non plus du capital, mais un moyen d’échange nouveau dans un nouveau mode de production et d’échange.

 

Certes, cet objectif ne se réalise pas dans un grand soir.

 

Notre monde, son état, est bien encore celui de la préhistoire de l’humanité, malgré le passage quantitatif du clan restreint au clan mondial illustré par les politiques de présidentialisation généralisée, locales, nationales, mondiales.

 

Mais les possibilités de transformation qualitative du mode de production et d’échange et de ses effets solidaires sur l’échange entre personnes, s’ouvrent en fonction des capacités productives de capital et productrices de valeurs d’usage, de l’état du monde, au profit progressif lent ou rapide des secondes (capacités productrices de valeurs d’usage), et s’accélèrent au rythme des capacités productives dans leur deux propriété actuelles contradictoires (même quand elles sont gaspillées par la suraccumulation-dévalorisation actuelle du capital), que la révolution scientifique et technique continue de susciter en grand, et malgré l’écart actuel croissant entre élites et peuple ; écart que la réalisation de cet objectif réduira et supprimera, au profit du développement général de la personne, dans sa diversité.

 

L’instillation-création financière actuelle de milliers de milliards de dollars, par doses massives ou doses ponctuelles et progressives, au-delà des points-garrots de ralentissement-étranglement de la circulation du capital et par là de la circulation des valeurs d’usage, font démonstration de l’obsolescence du type systémique actuel de circulation, d’échange et de production ;  font démonstration du besoin de sa transformation qualitative, d’un saut dans la continuité du processus de production-satisfaction de besoins de l’humanité, ses biens matériels, la conscience qui en découle.

 

Il s'agit de repérer et comprendre les causes des points-garrots de ralentissement-étranglement de la circulation du capital et de définir dans le débat et l'intervention populaires, économiques et de civilisation, les "bifurcations" nécessaires à la poursuite du processus humain en santé.

Entre autre dans l'organisation du travail et de la personne dans le travail, de la cohérence entre la personne et les entités productrices locales et "générales". Sans oublier le lien organique entre "personnels" de recherche et populations concernées.

 

Pierre Assante, 12 juillet 2014 

 

Voir aussi ce petit rappel d'économie politique

que j'ai écrit en novembre 2009 et que mon syndicat d'alors a utilisé et diffusé :

ici

http://pierreassante.fr/dossier/petit_rappel_economie_politique_elementaire.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 10:00

Talon de ferL’art de la guerre

 

OTAN, offensive mondiale

 

Manlio Dinucci

 

Pas de vacances, mais un super travail d’été à l’OTAN. On prépare le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement qui, les 4 et 5 septembre à Newport au Pays de Galles, fixera les lignes de l’ « adaptation stratégique » en fonction anti-russe. Comme l’a déjà annoncé le général étasunien Philip Breedlove, Commandant suprême allié en Europe, cela « coûtera de l’argent, du temps et des efforts ». Les travaux ont déjà commencé.

    En Ukraine, pendant que l’OTAN intensifie l’entraînement des forces armées de Kiev, financées par Washington avec 33 millions de dollars, on est en train de réactiver trois aéroports militaires dans la région méridionale, utilisables par les chasseurs bombardiers de l’Alliance. En Pologne vient à peine de se tenir une manoeuvre de parachutistes étasuniens, polonais et estoniens, largués par des C-130J arrivés à la base allemande de Ramstein. En Hongrie, Roumanie, Bulgarie et Lituanie sont en cours diverses opérations militaires OTAN, avec des avions radar AWACs, chasseurs F-16 et navires de guerre en Mer Noire. En Géorgie, où s’est rendue une délégation de l’Assemblée parlementaire OTAN pour accélérer son entrée dans l’Alliance, les troupes revenues d’Afghanistan sont re-entraînées par des instructeurs étasuniens pour opérer dans le Caucase. En Azerbaïdjan, Tadjikistan et Arménie sont entraînées des forces choisies pour opérer sous commandement OTAN, dont le quartier général accueille déjà des officiers de ces pays. En Afghanistan l’OTAN est en train de reconvertir la guerre, en la transformant en une série d’ « opérations couvertes ». L’ « Organisation du Traité Nord-Atlantique », après s’être étendue à l’Europe orientale (jusqu’à l’intérieur de l’ex URSS) et à l’Asie centrale, pointe maintenant sur d’autres régions.

   Au Moyen-Orient l’OTAN, sans apparaître officiellement, conduit à travers des forces infiltrées une opération militaire couverte contre la Syrie et se prépare à d’autres opérations, comme le montre le déplacement à Izmir (Turquie) du Landcom, le commandement de toutes les forces terrestres de l’Alliance.

   En Afrique, après avoir démoli la Libye en 2011 par la guerre, l’OTAN a stipulé en mai dernier à Addis Abeba un accord qui potentialise l’assistance militaire fournie à l’Union africaine, notamment pour la formation et l’entraînement des brigades de l’African Standby Force, à qui elle fournit aussi « planification et transport aéronaval ». Elle a de ce fait une voix déterminante sur les décisions concernant où et comment les employer. Un autre de ses instruments est l’opération « anti-piraterie » Ocean Shield dans les eaux de l’Océan Indien et du Golfe d’Aden stratégiquement importants. A l’opération, conduite de concert avec le Commandement Africa des Etats-Unis, participent des navires de guerre italiens y compris avec la mission d’établir des relations avec les forces armées des pays riverains : dans ce but le contre-torpilleur lance-missiles Mimbelli a fait escale à Dar Es Salam en Tanzanie du 13 au 17 juillet. 

   En Amérique latine, l’OTAN a stipulé en 2013 un « Accord sur la sécurité » avec la Colombie qui, déjà engagée dans des programmes militaires de l’Alliance, peut en devenir rapidement un partenaire. Dans ce cadre le Commandement méridional USA effectue actuellement en Colombie une manœuvre de forces spéciales sud et nord-américaines, avec la participation de 700 commandos. 

   Dans le Pacifique est en cours la Rimpac 2014, la plus grande manoeuvre maritime du monde, en fonction anti-Chine et anti-Russie : y participent, sous commandement USA, 

25 000 militaires de 22 pays avec 55 navires et 200 avions de guerre. L’OTAN est présente avec les marines des USA, Canada, Grande-Bretagne, France, Hollande et Norvège, et avec l’Italie, l’Allemagne et le Danemark comme observateurs.

  L’ « Organisation du Traité Nord-Atlantique » s’est étendue au Pacifique.

 

Edition de mardi 29 juillet 2014 de il manifesto

(Lien introuvable ce matin, 29 juillet)

 

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio


 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 06:14

Article déjà publié sur ce blog le 01/06/2014 


Cahiers du Communisme 1966

C.C.1980

La construction de l’alliance,

Pierre Duharcourt.

(extraits)

 

Le problème de l’alliance … ne se pose pas en termes métaphysiques. L’alliance

 est quelque chose qui se construit, un processus qui doit se développer dans les luttes… C’est un combat difficile, dont on se saurait se contenter d’expliquer les difficultés par l’insuffisance du travail du Parti. Car, même s’il y a des retards ou des insuffisances, c’est du fait d’obstacles réels à la construction de l’alliance.

La sous-estimation par les intellectuels ou leur réticence devant le contenu de classe du changement nécessaire sont des données de fait. Elles tiennent…à la situation particulière des couches intellectuelles elles-mêmes très diverses, par rapport au procès de production et dans le jeu des rapports sociaux. La spécificité des intellectuels se traduit par des représentations et des attitudes particulières. Elle a un fondement objectif qu’il serait illusoire de nier.

 

Il est nécessaire à la fois d’éclairer la convergence des intérêts fondamentaux de la classe ouvrière et des couches intellectuelles, et de situer les contradictions secondaires qui les opposent afin de mieux les surmonter et de travailler à les dépasser. Il ne suffit pas de procéder  à une photographie instantanée de ces contradictions ; il faut les analyser dans leur développement. La construction de l’alliance ne peut se comprendre et se forger que dans le mouvement….La crise développe les inégalités, les tensions et les réflexes de crainte, en même temps qu’elle favorise les convergences des différentes catégories de travailleurs, tout en frappant plus brutalement encore les ouvriers et les couches les plus défavorisées, en montrant que l’issue à la crise pour tous passe par la lutte prioritaire pour la réduction des inégalités et pour l’obtention par la classe ouvrière du rôle qui lui revient, qu’on pourra amener les intellectuels dans leur masse à prendre part au combat contre le grand capital et pour la transformation socialiste et autogestionnaire de la société….

….Monteux a montré que la crise de l’Université pouvait aviver les oppositions catégorielles, encourager l’enfoncement des universitaires dans leurs problèmes, favoriser les réflexes corporatistes, les penchants technocratiques, l’attachement à des hiérarchies dépassées…

 

…Mais il ne suffit pas de mettre en évidence les obstacles à l’union, ni même de théoriser  la possibilité de les surmonter. La construction de l’alliance exige de mener l’action…Le 23° Congrès a proposé  -sur la base de l’expérience passée-  une vision renouvelée de l’avancée au socialisme. Il a précisé la liaison entre les pratiques de sommet et l’union dans l’action à la base. Il a éclairé la dialectique entre les acquis arrachés par la lutte quotidienne et la transformation permise par les changements réalisés au niveau de l’ensemble de la société. Il appelé chacun d’entre nous à être un agent actif de la lutte. L’avenir se construit dans l’action dès maintenant ; c’est aujourd’hui qu’il faut commencer le processus d’avancée démocratique au socialisme, en développant les luttes  immédiates et en capitalisant leurs acquis. Cette question de l’avancée pas à pas, par la lutte quotidienne et son inscription dans une perspective révolutionnaire, est au centre de la deuxième partie de la résolution…

 

…La démarche du pas à pas dans l’action à la base n’est pas acceptée d’amblée par les intellectuels, y compris communistes…

 

Pierre Duharcourt, 1980, au CN du PCF sur les intellectuels, la culture et la révolution, a été membre du Conseil Economique et social et Co-secrétaire général de la FSU

 

Note du blog : peut-on replacer cette réflexion au niveau de la lutte dans une situation de mondialisation informationnalisée des forces productives ? Les obstacles qui ont empêché hier d’avancer plus avant et qui ont même fait reculer dans des domaines importants, sont-ils insurmontables aujourd’hui ? La transformation n’est pas une perspective Nevsky, mais les bases « matérielles » des forces productives se sont élargies pour le permettre. La question est de s’instruire pour être capable de le faire, d’en développer la conscience des moyens et des possibilités, à commencer par la question de la production, du travail et de son organisation cohérente pour la personne dans une cohérence générale de l’activité humaine. La "surpopulation salariale" inhérente à l'organisation du travail dans le système capitaliste, et le fait qu'elle entraîne la formation "d'élites de la qualification" d'une part, et la déqualification relative généralisée du travail d'autre part, c'est à dire une organisation toujours plus inégalitaire de l'accès au travail et de la qualification dans le travail, accroit les phénomènes décrits par pierre Duharcourt. C'est une raison supplémentaire de mettre en avant la question de l'alliance et des conditions de sa réalisation. P.A.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 08:14

JAURESLettre à M....,

 

En pièce jointe le discours intégral de JAURES à Albi, en complément de la belle vidéo du PCF "Jaurès, réveille-toi, ils sont devenus fous !" 

 

Mais avant d'y accéder, je te propose cette réflexion d'aujourd'hui :

 

"Nous avons trop russifié le mouvement ouvrier international" : voilà ce que disait Lénine à la fin de sa vie, ainsi que des textes essentiels sur la gestion et l’économie (NEP, réorganisation de l’Inspection Ouvrière et Paysanne etc.). Ce n'avait pas été un choix mais la conséquence de la répression séculaire des mouvements populaires puis du monde du travail (1830, 1848, Communes de Paris, colonialisme etc.), et enfin de l'immense massacre international de la guerre de 1914 déclenchée par le partage du marché mondial et des colonies pour les capitalismes nationaux (Le capitalisme porte la guerre comme l'orage porte la nuée, disait JAURES). La militarisation du mouvement ouvrier est une des conséquences de la répression de classe par la bourgeoisie triomphante. Et ce n’est pas fini !

 

JAURES est un exemple génial de rassemblement des forces de progrès sur la base des conditions et cultures nationales et locales. C'est ce mouvement qu'a coupé la guerre de 1914, et que n'ont pu entièrement "rattraper" les mouvements qui ont suivi (Front populaire, expérience de la libération), entre autre parce que les répressions ont massacré les avant-gardes ouvrières formées théoriquement et les expériences de masse qu'elles contenaient.

 

Je me rappelle avoir glissé, dans des débats, dans les mains de camarades responsables nationaux ces considérations sur JAURES il y a plus e 10 ans.

 

Il ne faut pas oublier non plus la répression des partis ouvriers allemands, en avance dans leur organisation dès la fin du XIX° siècle, raison de leur massacres y compris par la social démocratie 1918.

 

Il y a quelque chose dans la politique nationale, européenne et mondiale des communistes qui se construit aujourd'hui, dans les "retrouvailles" avec JAURES.

Dans ce mouvement positif, une remarque importante : autant Jaurès a été un "modèle" de rassemblement, même s'il a échoué" en 1914, autant la faiblesse de Jaurès comme du mouvement ouvrier a été son insuffisance dans la connaissance et l'action partant de l'économie politique, qui est quand même la question première de l'humanité, celle de ses subsistances...

Cette faiblesse demeure, il ne faudrait pas que la "retrouvaille" d'avec JAURES contienne cette faiblesse paralysante car elle contient l'impuissance à une transformation concrète, réelle. Impuissance que contient, parallèlement le « indignez-vous » nécessaire mais insuffisant.

Il ne s'agit pas de donner clef en main des solutions économiques, mais de faire des questions économiques un débat populaire pour l'action et la réussite du mouvement ici et ailleurs, dans le monde, ce que tente de faire avancer en tâtonnant avec succès la COMECO (Commission économique nationale) du PCF.

 

Lorsque depuis plus de 3 décennies au moins, l'activisme a souvent remplacé l'éducation, la sociologie a totalement supplanté l'économie politique au lieu de s'y allier, dans ce qu'on appelait le mouvement ouvrier, il ne peut en résulter relativement qu’une bonne dose de bancal et de superficiel.

 

Ceci dit dans le mouvement de la société, l'humain étant toujours incertain, on peut se placer, moralement et pratiquement quand même plus près des uns que des autres, sans réflexe "religieux", ce que nous sommes nombreux à faire sans doute, malgré et avec nos différences et nos façons d'être singulières ?

Sans oublier dans nos difficultés de rôle mortifère de ceux qui détiennent les moyens techniques, politiques, militaires et institutionnels du savoir et ...de l'embauche qui est notre condition de vie et de survie matérielle...en particulier pour les jeunes en activité salariée ou sans.

 

Peut-on être optimisme malgré tout, à la Gramsci ? Je crois que oui.

 

Pierre Assante, 23 juillet 2014

 

P.S. Mes annotations sur le discours sont de 2003. Ce merveilleux discours est celui d'un homme issu d'un  milieu social qui lui a permis d'acquérir les moyens de s'exprimer, et qui s'est battu pour les mettre au service des travailleurs et de tous les exploitées et exploités, une parole populaire et savante. Ils s'agit que cette parole devienne possible pour tous pour que l'humanité fasse un bond en avant. La bataille qu'a mené Jaurès allait dans ce sens, contre la subalternité. Vous trouverez d'autres articles anciens sur JAURES dans ce blog.


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 08:03

Lettre de Pierre Laurent à Bernard Cazeneuve2014-07-19-043.jpg

Voici la lettre qu'a adressé Pierre Laurent au Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve

 

"Monsieur le Ministre,

L'intervention militaire israélienne à Gaza suscite une vague d'indignation en France et dans de nombreux pays. Partout dans le monde, des rassemblements et des marches citoyennes sont organisés pour dénoncer la violence de cette opération, réclamer un cessez-le-feu et soutenir une issue politique, pacifiste et juste à ce conflit.

En France, plusieurs dizaines de manifestations de solidarité au peuple palestinien se sont déroulées sur l'ensemble du territoire. Dans la quasi totalité des cas, ces marches ont eu lieu dans un climat pacifique, sans aucun incident. A Paris, des heurts ont opposés les forces de police à une minorité de groupes extrémistes. L'interdiction du rassemblement parisien par la Préfecture de police, décision unique dans le monde, a largement contribué à attiser les tensions et à encourager les comportements inacceptables de quelques individus isolés.

Le « collectif pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens » auquel participe le Parti communiste français appelle à une nouvelle manifestation de solidarité ce mercredi 23 juillet. Dans ce contexte, il est indispensable que l'ensemble des acteurs œuvre au bon déroulement de cette marche. Le Parti communiste français mettra pour sa part ses équipes d'accueil sécurité au service de l'encadrement de la manifestation. Celles-ci ne sauraient cependant en aucun cas remplir les missions fondamentales des forces de police. Il est, en effet, de votre seule compétence et de votre devoir, Monsieur le Ministre, de mobiliser l'ensemble des moyens disponibles pour garantir la sécurité de ce rassemblement et assurer ainsi le droit fondamental de manifester. C'est une des fonctions régaliennes de l’État.

Par ailleurs, il serait sage, que les représentants politiques notamment parmi les plus hauts responsables du gouvernement, n'attisent pas les tensions par des déclarations hâtives et caricaturales à l'encontre des manifestants. Les désaccords de fond sur la situation ne peuvent en effet justifier les amalgames et autre raccourcis qui ne font qu'entretenir un climat délétère. Il en va de l'intérêt de tous.

Recevez, Monsieur le Ministre, l'expression de mes salutations distinguées.

Pierre Laurent, 21 juillet 2014


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche