Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 08:45

Un camarade qui travaille très sérieusement et à un haut niveau d'intervention, la question de la crise, des orientations politiques, des stratégies à élaborer, me pose à juste titre la question sur mon  NI FERMETURE NI DISSOLUTION: ni, ni mais quoi encore ? Peut-être ma réponse est trop dans les hauteurs d’un horizon lointain. Quoi qu’il en soit le pas à pas n’exclue pas de regarder au loin pour comprendre où on va. Le débat se poursuit.

 

MARX-1851.jpgCher camarade N…..,

 

Ce n’est pas seulement ni…ni.

 

OUI, c’est appeler à voter Chassaigne et en donner les raisons, pour agir sur l'orientation du Front de Gauche mais surtout du Parti:

 

La cohérence de ses propositions partant du développement de la production pour assurer les ressources nécessaires au « catalogue » des revendications (1).

 

C’est pour cela populariser les propositions de financement et de gestion des crédits que la commission économique du PCF a été la première à lancer il y a plusieurs années et qui est reprise et déformée par les autres forces politiques (comme bien MARX-1871.jpgd’autres propositions : tout changer pour que rien de change). Mais pas comme un but en soi mais comme une transition vers un autre mode de production et d’échange.

 

C’est pour cela indiquer en quoi le mode de production et d’échange est obsolète et repose sur une mesure quantitative de la valeur d’échange marchand (B-A-BA de la pédagogie marxiste, de « Das Kapital » à « Matérialisme et empiriocriticisme ») qui après avoir permis l’explosion de l’échange est devenue un frein à l’échange et un frein à la satisfaction des besoins.

 

C’est pour cela ne pas se limiter (même si c’est l’essentiel de ce qui est saisissable en l’état de réceptivité de la population et des questions ici et maintenant, entre autre de par la confiscation des médias par le patronat), à un catalogue, mais partir de quoi part le marxisme : une autre vision de l’homme, une anthropologie basée sur le matérialisme dialectique, même si l’on n’utilise pas le mot mais si l’on en donne des exemples concrets.

 

En fait le contraire du titre du programme populaire et partagé : "L'humain d'abord". Ce titre détaché d’un contenu plus explicite s'attirera (de mauvaise foi peut-être ?) les critiques althussériennes (je ne suis pas althussérien) parce qu'il ne définit pas l'humain. Cela va de la charité à la solidarité, en passant par une vision matérialiste, dialectique de l'anthropologie...Confusion ou horizon mobilisateur ?

 

Je crois à la nécessité d’un travail d’une direction politique, d’un travail théorique sur lequel appuyer l’action pratique. Le retard pris en ce domaine pousse à revendiquer cette mise à jour théorique. Quand on ne sait plus ou l’on en est il faut bosser pour essayer de mieux comprendre.

 

Une nouvelle génération de dirigeants communistes vient de se hisser sur les épaules de ces vieux adhérents et militants qui font encore la majorité du PCF.

Souhaitons à cette nouvelle génération bonne chance.

Mais surtout faisons en sorte de travailler avec elle pour remédier à l’affaissement théorique et pratique.

Le vote Chassaigne y contribue à condition qu’il donne un aliment à plusieurs niveaux.

Tout héritage, pour rester vivant, doit être trahi.

Mais souhaitons donc aussi que cette trahison aille dans le sens du communisme dans le monde en mouvement, dans  ce capitalisme impérialiste mondialement informationnalisé, pour le dépasser.

 

Par exemple, dans les propositions de Chassaigne sur l’énergie: un des objectifs essentiels sur l’énergie est je crois la coopération scientifique internationale et la mutualisation démocratique des moyens pour que dans 20 ans nous n’en soyons pas comme aujourd’hui à proposer des solutions techniques dépassées parce que nous n’avons pas su utiliser les capacités inventives humaines qui réclament bien d’autres techniques de l’énergie que celles actuelles et qui sont à notre portée dans l’évolution humaine impétueuse scientifique, technique et "morale" mais bloquée par le profit.

 

Bien sûr je ne renvoie pas le peuple (pardon de ce terme prétentieux, mais j’en suis…) au futur, mais je renvoie les proposions immédiates à une transition vers ce futur. Le peuple n’est pas imbécile, il (pardon encore) comprend très bien le présent et le comprend d’autant mieux qu’on situe ce présent dans un horizon mobilisateur et d’espoir.

 

Pardonne moi ce condensé peu pratique, mais comment dire autrement que politique, économie, philosophie marxiste, vont de pair et qu’en les séparant on aide ni à cet horizon ni à cet espoir.

 

Nous sommes dans une période où le débat sur communisme ou social démocratie, coopération ou impérialisme revient comme dans la période du début XX° siècle à un niveau supérieur de construction d’un mouvement ouvrier national et mondial cohérent et non d’un Programme de Gotha. Il s’agit de le gagner ou de le perdre. Par exemple aussi la vision de la classe ouvrière non seulement ici et maintenant, mais dans sa situation mondiale en mouvement, c’est un moyen d’avoir une vision du monde autre que celle de la mort de la classe ouvrière qu’on nous inflige même dans le Parti.

 

J’essaie d’alimenter mon blog sur toutes ces questions, faute de trouver autre chose, même dans le Parti, que les perpétuelles répétitions de ce que nous savons et que les silences de ce que nous avons oubliés….

 

Les évènements sont pédagogues et les besoins et les désirs en espérance.

 

Amitié.

Pierrot Assante, 06/06/2011

(1) Une intervention d'Yves Dimicoli : http://storage.canalblog.com/06/14/157203/65385540.doc

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Philosophie et politique
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 08:40

MARX PORTRAITLe vote de chaque militant va vraiment compter !

rien n'est joué

(Blog de l’ANR-PCF)

 

Un évènement important s'est produit à la Conférence nationale du PCF ce week end: le projet, défendu par le rapport d'ouverture, de réduire le vote des militants à un plébiscite pour ou contre le choix de Jean-Luc Mélenchon a été repoussé; un vote démocratique va pouvoir avoir lieu, sur les trois candidats restant en présence, André Gerin s'étant retiré pour "favoriser le rassemblement des communistes".

 

C'est une nouvelle donne. Rien n'est joué. Plus que jamais, soutenons le choix d'André Chassaigne comme candidat du Front de gauche.

Voici un lien vers son intervention à la Conférence nationale: http://andrechassaigne.over-blog.com/article-intervention-lors-de-la-conference-nationale-du-pcf-75854732.html

 

Nous mettons aussi en ligne ici, au fur et à mesure de leur réception, un certain nombre d'interventions à la conférence nationale, y compris celles de camarades qui ont été écartés du débat par un tri sélectif et orienté, notamment dans la 2eme journée, et aussi, parce que le temps de débat général a été volontairement réduit par les organisateurs. Comme nous l'avons déjà fait, nous publions des interventions de camarades de sensibilités diverses. Notre blog entend contribuer à l'information, à l'action et au rassemblement des communistes.

 

En cas de difficulté d’ouverture des liens, voir si votre écran affiche : « Pour protéger votre sécurité, internet explorer a bloqué le téléchargement de fichiers de ce site vers votre ordinateur. Cliquer ici pour afficher plus d’options ». Dans ce cas, suivez cette indication et cliquez sur cette indication.

 

l'intervention de Gisèle CAILLOUX (92): INTERVENTION_DE_GISELE_CAILLOUX

l'intervention d'Yves DIMICOLI (75): YD_intervconf_nat_3_50611 

l'intervention (np) de Pierre GARZON (94): Pierre_Garzon_Intervention_conf_rence_nationale_juin_2011

l'intervention (np) de Nicolas MARCHAND (94): NM_intervConfNat_np

l'intervention (np) de Thierry DOULAUD (91): IntervThierryDOULAUD_91_

l'intervention (np) de Christian JUTEL (Eure): ChJutel_interv_non_prononc_e_ConfNat_3__4_et_5_juin_2011_RV

l'intervention (np) de Pasquale NOIZET (75): PasqualeNoizet__75__intervCOnfNatPCF

l'intervention (np) de Jean-Marc DURAND (Drôme): JMDurand_26_intervConfNat_juin2011

l'intervention de Paule BALLUT (92): PAULE_BALLUT_92_intervConfnat__4_et_5_JUIN_2011_1_

l'intervention (np) de Paul BARBAZANGE (Hérault): PBarbazange_34_2011_06_02_Conf_rence_nationale

l'intervention (np) d'Anne LAFAURIE (94): Anne_Lafaurie_intervConfNat

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 08:04

 

BROCHURE ECO ET PO persoChose simple, même si elle paraît hors de portée :

 

Au stade actuel de développement de l’humanité, des forces productives de l’humanité, la nécessité de mutualiser mondialement les moyens de développement pour passer à un stade supérieur de technique, de culture, d’humanité, nous semble évidente, surtout en comparaison de la préhistoire tragique et épouvantable que nous vivons encore.

 

Pourtant cette mutualisation passe aussi par la capacité de développement de l’activité de la personne, des entités humaines constituées en mouvement et en transformation.

 

C’est un double mouvement en fait unique.

 

Cette mutualisation, c’est le communisme. Ce n’est pas la mentalité de gagnant, ni dans les élections, ni où que ce soit, qui répond à ce mouvement, mais le travail, la recherche et l’honnêteté, c'est-à-dire, l’intégration de la personne comme élément créatif du développement humain, la dignité.

 

Ceci n'exclue ni courage ni détermination. 

 

Qu’on ne nous fasse pas sortir de cette voie pour des voies qui, succédant à la tragédie des grands rassemblements populaires, entre dans la comédie de leur copie mécanique vide d’espoir et de savoir.

 

Cette mutualisation, c’est le communisme, pour les nourritures, pour l’énergie consommée par l’activité humaine et intriquée dans elle, la santé de la personne et de la planète, pour l’humanisation de la nature et la naturalisation de l’homme.

 

Pierre Assante, Samedi 4 juin 2011

 

http://pierre.assante.over-blog.com/article-economie-et-immateriel-54720642.html

 Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 14:00

BOBIN.jpg« J’aimerais beaucoup partager ce que je vois,

mais je le vois seulement parce que ça m’a coûté de le voir,

et ce coût, il faut que les autres en fassent l’expérience.

Le chemin est à faire pour chacun. Malheureusement,

on ne peut amener l’autre à un degré de plus de vérité

s’il n’en a pas déjà le pressentiment ».

Christian Bobin

 

Ce qui est dit n’est jamais entendu tel que c’est dit : une fois que l’on s’est persuadé de cela, on peut aller en paix dans le monde…..

(L’éloignement du monde)

Christian Bobin

 

« Je voudrais arriver à moins comprendre

parce que je réfléchirais de plus en plus ».

Christian Bobin, « l’enchantement simple »

 

« La vie des livres est très personnelle. On ne peut pas amener quelqu’un à une lecture en lui disant : « Lis, tu verras, c’est magnifique », ni à une amitié en lui disant : « Tu devrais fréquenter untel, c’est quelqu’un de formidable. » Ça ne marche jamais comme ça. Il faut trouver soi-même. Enfant je ne voulais pas qu’on me dicte mon temps ou mes lectures. Le vrai ne peut passer que par soi, quitte à vous renverser et vous illuminer. Il n’y a aucun modèle en la matière. Tout le reste peut s’imiter. Mais néanmoins, on ne peut s’empêcher de parler de ce qu’on aime et d’essayer de le faire partager…. »

Christian Bobin, « La lumière du Monde ».

 Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 15:42

CERTEAU.jpg

L'écriture de l'histoire

 

«.... De se trouver ainsi proche des problèmes politiques, mais pas dans la place où s’exerce le pouvoir politique, l’historiographie reçoit un statut ambivalent qui se montre, plus visible, dans son archéologie moderne. Etrange situation, à la fois critique et fictive….Lorsque l’historien cherche à établir, à la place du pouvoir, les règles de la conduite politique et les meilleures institutions politiques, il joue au prince qu’il n’est pas; il analyse ce que devrait faire le prince. Telle est la fiction qui ouvre à son discours l’espace où il s’écrit. Fiction en effet que d’être à la fois discours du maître et celui du serviteur, - d’être permis par le pouvoir et décalé par rapport à lui, dans une position où le technicien peut, en retrait, comme maître à penser, rejouer les problèmes du prince. Il dépend du « prince de fait » et il produit le « prince possible ». Il doit donc faire comme si le pouvoir effectif était docile à sa leçon alors que, contre toute vraisemblance, cette leçon attend du prince qu’il s’introduise dans une organisation démocratique ....».

 

Michel de Certeau, « L’Ecriture de l’histoire ».

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans HISTOIRE
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 10:21

NI FERMETURE NI DISSOLUTION

 

MARX PORTRAITIl n’est pas question de nier l’apport du PCF et des adhérents et directions du PCF aux luttes et succès ouvriers et démocratiques, il s’agit de surmonter une maladie politique préjudiciable aux peuples alors que le mouvement qu’il représente et anime est indispensable à la santé humaine :

 

Lorsque le PCF (et les Partis Communistes dans le monde) était encore forts, avec une classe ouvrière forte dans un marché national fort caractérisé par les luttes historiques françaises, les directions nationales et locales verrouillaient ou limitaient fortement les échanges, en particulier dans la période “Marchais”, entre forces politiques et positions critiques justes ou erronées avec l’extérieur du parti et à l’intérieur du parti.

 

  C’est la raison de mon adhésion à Futurs à un moment de cette période.

 

Mais Futurs à reconstitué les même clivages et comportements, souvent “à l’envers” évidemment : au lieu de se renforcer en dialoguant avec les autres et en affirmant ses propres analyses dans ce dialogue, c’est l’abandon de la pensée unique pour en venir à une pensée dissoute qui a prévalu.

 

Aujourd’hui les directions du PCF, alors qu’il est considérablement affaibli par ce double sectarisme de droite et de gauche, et essentiellement par la réorganisation mondiale du travail par le capital, directions dont nombre de camarades qui ont pratiqué la fermeture aux autres restent responsables encore aujourd’hui, en viennent à cet abandon de la pensée unique pour en venir à une pensée dissoute.

 

Oui à l’ouverture Jaurésienne, non à un congrès de Tours à l’envers. La rupture de la guerre de 1914 dans le mouvement ouvrier sévit encore, mais la première raison de cette rupture est quand même l’alignement d’une partie de ce mouvement sur l’impérialisme, sous des formes plus ou moins aigues tout au long du siècle. Le débat reste intact. Il s’agit bien d’élargir les positions de classe à toute la société par le dialogue et l’identité.

 

Ni fermeture, ni dissolution. Ce n’est pas la forme qui compte, c’est le fond, ce n’est pas la bouteille mais son contenu.

 

La référence au marxisme et à sa continuation créative dans l’impérialisme capitaliste mondialement informationnalisé pour le dépasser, non la référence déclamatoire, mais la référence dans la réflexion, les décisions et l’action, sont bien loin. C’est sans doute par là que l’action au quotidien peut reprendre force et le salariat prendre hégémonie dans le monde, en diffusant dans tout le mouvement politique, syndical, associatif, organisé et “spontané”.

 

Le Front de Gauche, dans l'état actuel, et le PCF dans le Front de Gauche, dans l'état actuel, ce peut être et la fermeture et la dissolution de  sa raison d'être. Il n'y a pas besoin de nouveau parti social-démocrate. Il y en a bien assez aujourd'hui. Ce dont nous avons besoin, c'est au contraire une force qui propose au mouvement populaire une orientation relativement raisonnée, relativement consciente du processus en cours de l'impérialisme capitaliste mondialement informationnalisé et des mesures de transition et à long terme pour son dépassement en partant de sa réalité et des aspirations à mieux vivre.

 

Il n’est pas question de nier l’apport du PCF et des adhérents et directions du PCF aux luttes et succès ouvriers et démocratiques, il s’agit de surmonter une maladie politique préjudiciable aux peuples alors que le mouvement qu’il représente et anime est indispensable à la santé humaine.

 

Pierre Assante, 67 ans, adhérent au PCF depuis 1963, Mercredi 1er juin 2011

http://www.pierreassante.fr/dossier/NI_FERMETURE_NI_DISSOLUTION.pdf

Le Parti et la transformation sociale, 13 octobre 2007
Question de démocratie, 17 décembre 2007

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Philosophie et politique
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 11:45

Matérialisme-et-Empiriocriticisme-Lénine-1909A la suite de l’échec de la révolution russe de 1905, Lénine agit pour le regroupement des majoritaires du Parti Ouvrier Social-Démocrate de Russie sur des positions philosophiques, économiques, politiques, stratégiques de classe, au moment où l’impérialisme s’organise. Cette réorganisation du monde par le capital impérialiste va donner une de ses plus grandes crises (dont et la guerre de 1914-18), de laquelle les bolcheviques et le peuple russe sortiront vainqueurs pour un temps en contribuant à une orientation relativement raisonnée (3) du mouvement populaire.

Au-delà de la  « prise de pouvoir », l'évolution de l'humanité appelle aujourd’hui plus que jamais à une intervention consciente des peuples sur le processus inconscient de production et d’échange, aujourd’hui mondialement informationnalisé; ce que peuvent permettre  et les techniques, et l’abondance qu'elles ouvrent, et la culture d’un changement démocratique du mode de production : le dépassement de la mesure quantitative de la valeur marchande du produit de l’activité humaine. Les formes actuelles nouvelles de révoltes peuvent laisser à penser, souhaitons-le,  que cette intervention consciente sur le processus inconscient est en train de mûrir.

 Voici comment Lénine, dans son ouvrage de lutte contre l’idéalisme et pour le matérialisme dialectique « Matérialisme et empiriocriticisme » (1908-1909), « résume », en quelque sorte, la préface d’Engels (1884) à « Misère de la philosophie (1) » (1846-1847) de Marx critiquant l'ouvrage de Proudhon "Philosophie de la misère" (1846). (2)

 

La citation :

 

Lenine portrait« Marx aborda l’étude du socialisme français et de l’économie politique avec une conception socialiste, afin de donner à celle-ci une « assise théorique » dans le domaine de la connaissance, et de lui « assurer » une valeur originelle. Marx avait trouvé chez Ricardo la loi de la valeur, mais…les déductions tirées de Ricardo par les socialistes français ne purent le satisfaire de manière à « assurer » sa valeur-E, amenée à sa variété vitale, c'est-à-dire à la « conception du monde », car elles étaient déjà partie intégrante de sa valeur initiale, sous la forme de « l’indignation suscitée par la spoliation des ouvriers », etc. Ces déductions furent repoussées comme « formellement fausses économiquement parlant », car elles étaient simplement  « une application de la morale à l’économie ». Mais ce qui peut être formellement faux au point de vue économique, peut être encore exact au point de vue de l’histoire universelle. Si le sentiment moral de la masse regarde un fait économique comme injuste, cela prouve que ce fait lui-même est une survivance ; que d’autres faits économiques se sont produits grâce auxquels le premier est devenu insupportable, insoutenable. Derrière l’inexactitude économique formelle peut donc se cacher un contenu économique très réel. »

 Note:

(1) l'edition de "Philosophie de la misère" de Marx par les Editions Sociales est précédée d'une présentation  d'Henri Mougin, mort des suites des maladies contractées dans les camps de prisonniers en Allemagne. 

(2) Ce bref chapeau précédent la citation est une note de Pierre Assante, 31 mai 2011.

(3) cliquer ici

 http://www.pierreassante.fr/dossier/Ventimiglia_28.05.2011_Sciences_Lenine_mat.et.emp_1909_2011.pdf

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Philosophie et politique
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 07:06

Rodolfo RicciITALIA: con le vittorie della sinistra a Milano e a Napoli termina una fase storica

(Avec les victoires de la gauche à Milan et à Naples s'achève une phase historique)

 

E' la fine di una fase storica. I risultati del ballottaggio a Milano, Napoli, Cagliari, Trieste e di numerose altre città minori e provincie soprattutto del nord, indicano la conclusione della fase politica del berlusconismo.
La vittoria dei candidati di sinistra affermatisi nella primarie interne al centrosinistra con percentuali altissime anche rispetto alle migliori attese, sconvolge il panorama politico e indica una grande voglia di cambiamento.
Gli esiti delle elezioni amministrative di mezzo termine, avvenute nel guado della grande crisi economica e sociale, ne sono fortemente caratterizzate e si coglie il richiamo ad una ultima opportunità che viene offerta alla politica: i cittadini determinano le scelte e i candidati...

 

Suite de l'article cliquer : ici

 

http://www.emigrazione-notizie.org/news.asp?id=8821

http://www.emigrazione-notizie.org/

 

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Philosophie et politique
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 10:00

MARX PORTRAIT« Résumer » la crise et appeler à

la com-préhension et à la conjonction de

l’économie et de la philosophie,

du travail.

 

Au-delà et en deçà des mesures de transition nécessaires qui peuvent ouvrir des voies (voir la revue « Economie & Politique » avril 2011), c’est la mesure quantitative de l’échange marchand portée à sa généralisation et à son extrémité dans un capitalisme impérial mondialement informationnalisé qui demande dépassement sous peine d’une crise de l’échange mortelle pour le développement humain. Cette mesure, demande son dépassement. Elle ne mesure pas la totalité de l'activité et crée les conditions de l'aliénation de l'activité dans l'échange. Elle a permis un développement impétueux de l'échange mais aujourd'hui le stérilise et le mutile plus qu'elle ne le développe.

 

Il y a nécessite de la conjonction des luttes de protestation, de leur coordination, et de l’analyse économique et philosophique des conditions du développement humain passé, présent et futur. Une telle analyse popularisée et généralisée peut créer les conditions d’une intervention consciente sur le  processus inconscient de production et d’échange humain, de civilisation.

 

Ce n’est qu’une intervention consciente qui peut rompre avec le despotisme réactionnaire ou progressiste, avec la prise de pouvoir délégataire qui a sévi dans toute l’histoire humaine depuis l’invention du marché.

 

Les conditions techniques et culturelles, les capacités de production, atteintes par l’humanité aujourd’hui laissent prévoir la possibilité de cette intervention consciente majoritaire. Les mouvements sociaux actuels, leurs formes, le laissent présager.

 

Cette conjonction est réclamée par l’inconscient collectif en particulier dans le salariat ouvrier dont la fuite actuelle de la démocratie bourgeoise restreinte, malgré ses acquis populaire internes (Capitalisme monopoliste d’Etat Social) et un signe d’une demande autre.

 

Economie et philosophie ont partie liée, ce que nous rappelle les thèses sur Feuerbach et ce qui s’en suit.

 

Pierre Assante, 30 mai 2011

 

Ci-dessous, liens sur des réflexions et articles concernant les travaux de Paul BOCCARA, d’Isabelle GARO, d’Yves Schwartz (ordre alphabétique)

 

http://pierre.assante.over-blog.com/article-passion-et-patience-paul-boccara-2-dvd-1-l-oeuvre-2-12-lecons-d-economie-et-politique-71717726.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/article-dans-la-revue-du-projet-actualite-du-communisme-isabelle-garo-74344278.html

 

http://pierre.assante.over-blog.com/article-epistemicite-reflexion-sur-les-travaux-d-yves-schwartz-73735796.html

 

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 09:23

IMG-copie-7.jpg

 

 

sur le lien ci-dessous ou :

 

 

ici

 

http://www.pierreassante.fr/dossier/ROLET_FREDERIQUE_30_MAI_2011.pdf 

 

 

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Syndicalisme
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 20:57

ECO&PO Mars.Avril 2011 SOMMAIRE

  Sommaire : ici

 

ECO-PO_Mars.Avril_2011_UNE.jpg

  

 

 Bulletin d'abonnement  :

 

 ici

 

 Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:07
Témoignage de mai 68

"L'Humanité" du 8 mai 2008

 

HUMA-8-AVRIL-2008-copie-1.jpg

Le texte dactylographié :

http://www.pierreassante.fr/dossier/sur_68.pdf

 

 Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 06:01

MARX PORTRAITDépasser la vision franco française du salariat et nourrir de cette nouvelle vision les luttes

On peut dire que malgré les avancées des com-préhensions humaines, nous connaissons un recul relatif des conditions globales de synthèse des conditions de transformation sociale. Il y a, paradoxalement, relative dilution de la com-préhension du général dans la com-préhension du particulier, au mauvais profit du second sur le premier au lieu d’une vision unitaire dialectique. Plus que jamais nous baignons et dans un programme de Gotha et dans les limites étroites des solutions franco-française, quand le paysage social est plus que jamais l’imbrication internationale des conditions de production et de vie. Bien sûr on part toujours de ce qui est, du donné historique. La nation constitue donc toujours un élément relativement fort du processus, mais un élément fort qu’il ne s’agit pas d’isoler d’un contexte et des inégalités de développement dans l’unité du développement mondial humain. C’est avant tout le mouvement des cultures, au sens large (et donc évidemment aussi les arts) de toutes les activités humaines en interaction, leurs frontières relatives et ultra poreuses, qui caractérisent les « donnés » historiques locaux, nationaux, personnels. Dans ce contexte, une vision mondiale des classes et couches sociales et de la classe ouvrière de main d’œuvre de production au sens strict, ses conditions d’exploitation et de lutte, ses perspectives générales dans le processus concret de développement des forces productives et leurs conséquences dans le mode de vie et les alliances qu’elles peuvent susciter, est centrale parce que reflétant bien, peu, ou pas une approche de la réalité en mouvement.

 

L’idée fausse de la prépondérance en première instance de la communication ou des institutions sur l’organisation du travail et de l’activité humaine dans leur processus un, handicape ET la conscience que nous avons sur le processus humain ET la conscience de l’importance et le  poids indubitable de la communication, comme celui des les institutions elles-mêmes. C’est le processus concret des forces productives, les moyens de nos subsistances et l’action de l’économie en dernière instance sur l’ensemble des activités « matérielles et morales » unes, que nous devons com-prendre.

De la même façon que l’exploitation capitaliste (et « même » la guerre impérialiste) a mis femmes et enfants au travail et permis, contradictoirement, avec les luttes pour le pain et la justice, de donner (par exemple) un début d’indépendance à la femme, le processus d’exploitation dans l’impérialisme capitaliste mondialement informationnalisé ouvre des formes d’activités et des conditions nouvelles d’activité qui contiennent les prémices avancées de la libération du travail, au-delà de toute indépendance humaine relative vis-à-vis des contraintes de classe et naturelles au sens propre.

 

La vision franco française du salariat, de la classe ouvrière, de son poids numérique et idéologique limité à la France bien qu’essentielle à la compréhension de la situation française ne peut se suffire à elle-même. Le contexte numérique et idéologique mondial des classes sociales et de la classe ouvrière est l’élément en dernière instance d’une vision opérationnelle.

Pierre Assante, 21 mai 2011

 

Témoignage de mai 68 ,

Pour lire cet article paru dans L'Humanité du 8 mai 2008, cliquer :  ici

 Témoignage de mai 68  

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 05:59

1844C’est dans le rapport à l’égard de la femme, proie et servante de la volupté collective, que s’exprime l’infinie dégradation dans laquelle se trouve l’homme vis-à-vis de lui-même….

….Le rapport  immédiat, naturel, nécessaire, de l’homme [générique, c'est à dire de l'être humain en général (1)] à l’homme [générique] se confond avec le rapport de l’homme à la femme…

….Dans ce rapport apparaît donc de façon sensible, comme un fait concret, à quel point l’essence humaine est devenue naturelle pour l’homme [générique], à quel point la nature est devenue l’essence humaine de l’homme….

….En partant de ce rapport, on peut donc juger du niveau culturel de l’homme…..

…..Le rapport de l’homme à la femme est le rapport le plus naturel de l’homme à l’homme…..

…..Dans ce rapport, apparaît aussi  dans quelle mesure le besoin de l’homme est devenu un besoin humain, donc dans quelle mesure l’autre homme en tant que tel est devenu  un besoin pour l’homme, dans quelle mesure l’homme dans son existence la plus individuelle est devenu en même temps un être social….

........

« Si tu supposes que l’homme [générique] devient humain et que son rapport au monde devient un rapport humain, tu ne peux échanger que l’amour contre l’amour, la confiance contre la confiance, etc. Si tu veux jouir de l’art, il te faudra être un homme ayant une culture artistique ; si tu veux exercer  de l’influence sur d’autres hommes, il te faudra être MARX PORTRAITun homme pouvant agir d’une manière réellement incitative et stimulante sur les autres hommes. Chacun de tes rapports à l’homme –et à la nature- devra être une manifestation déterminée, répondant à l’objet de ta volonté, de ta vie individuelle réelle. Si tu aimes sans susciter l’amour réciproque, c'est-à-dire si ton amour, en tant qu’amour, ne suscite pas l’amour réciproque, si par ta manifestation vitale en tant qu’homme aimant tu ne te transformes pas en homme aimé, ton amour est impuissant et c’est un malheur »

 Karl. Marx, 1844.......

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

 

(1)"L'homme générique" : l'homme en général (femme ou homme) au sens de "la femme est un homme comme un autre" utilisé souvent et malheureusement en plaisantant, ce qui n'est pourtant qu'une réalité générique,  et qu'on pourrait subtituer par un hommes est une femme comme une autre....

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 05:58

Recherches internationale 46 1965

Recher.Internat.51 1966Le corps résout ses besoins en fonction de ses capacités.

 

L’espèce et le corps soi ont des capacités communes et particulières, unies. Les capacités communes font l’essentiel de notre activité. Et les capacités particulières habitent les capacités communes dans leur totalité d’exercice. Entre autre, les capacités de travail « dans » les capacités « générales » d’activité et leur unité. Les capacités particulières peuvent alors avoir des effets importants mais n’existent qu’en relation avec les capacités « communes », au sens premier.

 

Les capacités humaines sont à la fois remarquables à nos yeux, et merveilleuses, aussi limitées, souvent impuissantes dans notre appréhension du cosmos et de la réalité donnée....

 

...suite : ici

 http://www.pierreassante.fr/dossier/Le_corps_resout_ses_besoins_en_fonction_de_ses_capacites.pdf

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 18:48

Goblot civilisationJEAN-JACQUES GOBLOT "Matérialisme historique et histoire des civilisations", extraits (11 pages)

Editions Sociales 1969, Revue "La Pensée" juin, août, décembre 1967, en relation avec un travail collectif inauguré par le CERM (Centre d'Etudes et de Recherches Marxistes en 1964.

 

cliquer : ici

 

http://www.pierreassante.fr/dossier/GOBLOT621KB.pdf

 

Cette étude reste à bien des égards essentielle pour une com-préhension de l'histoire et de l'homme.

Elle est aussi une réflexion sur la vision marxiste, son actualité opérationnelle aujourd'hui encore, et ses impasses passées qui se renouvellent ou peuvent se renouveler.

La couverture de son "Prométhée Enchaîné" (Traduction et monumentale présentation qui en fait une histoire de la révolution Athénienne) d'Eschyle fait la presentation illustrée (Ci-contre, en haut à droite) de ce blog depuis son origine.

 

Lucien DEGOY sur Jean-Jacques GOBLOT, hommage :

http://www.pierreassante.fr/dossier/Goblot_Degoy_Huma_sept_2009.pdf

 

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 18:47

 

Depuis quelque temps, le retour de la question communiste se présente avec l'insistance d'un fait. Mais de quel type de fait peut-il bien s'agir, alors que notre présent est celui de la victoire sans partage du capitalisme sous pilotage néolibéral et cela en situation même de crise ouverte ?

C'est donc d'abord un gigantesque paradoxe que désigne aujourd'hui le terme, paradoxe qu'on peut décliner de deux façons : On peut d’abord considérer que le communisme est un signifiant qui ressurgit au moment même où son référent semble avoir disparu, moins défait par son adversaire qu'effondré sur lui-même. De ce fait, il est logique mais très problématique que son retour s'effectue avant tout sur le terrain de la théorie et tout particulièrement de la philosophie, sa pertinence politique demeurant très incertaine, au rebours de ce que fut pendant longtemps sa forte présence politique et sa moindre théorisation.Mais à rebours, et selon un second angle, on peut le considérer comme le seul terme du vocabulaire politique contemporain qui puisse tracer une ligne de partage entre les diverses versions du ralliement au libéralisme d'un côté, et le projet d'un dépassement-abolition du capitalisme de l'autre. .....

.....Suite : ici

http://www.pierreassante.fr/dossier/Actualite_du_communisme_Isabelle_Garo.pdf

http://projet.pcf.fr/9730

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 18:45

Article déja publié le 14 avril 2011

Le film d'Aude et Olivier Servais est un moment de bonheur.

Sur un théoricien qui a marqué et marque l'histoire de la recherche et de la pratique en économie et dans l'émergence de l' anthroponomie et un militant de création et de fidélité aux luttes ouvrières et populaires et à son adhésion d'une vie.

Ces DVD peuvent être commandés à : ECONOMIE ET POLITIQUE, 2 Place du Colonel Fabien, 75019 Paris.

L'oeuvre : 20€. La vie de Paul Boccara : 15 €. Le double DVD: 25 €. Frais de port 1€

  BOCCARA2.jpg

BOCCARA1

  Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 18:44

Commentaires libres n'engageant que moi-même, interprétation personnelle  à partir du travail sur les épistémicités développé par le Professeur Yves Schwartz lors du passionnant Séminaire du 6 mai 2011, Université de Provence.

 

EPISTEMICITES

 

Schéma N°1

 Copie-de-2011-05-06-012.jpg

Dans la constitution en mouvement de concepts en mouvement, et dans leur expression individuelle dans l’expression collective, on peut distinguer des objets en mouvement, en interaction entre eux, objets tangibles de la nature et « objets subjectifs », idéels de la pensée.

 

On peut séparer arbitrairement ces objets qui « fonctionnent » dans une unité, pour les besoins de l’étude. Il ne s’agit pas de les réifier.

 

Les 2 schémas de cet article sont l’œuvre d’Yves Schwartz. Ils contribuent à poursuivre l’analyse du travail pour le transformer « en santé », particulièrement dans notre temps où le travail est en crise sous l’effet majeur le l’échange capitaliste de l’activité humaine.

 

Il s’agit de comprendre, dans une « classification » théorique (Schéma N° 2) comment un concept ou un  système de concepts scientifiques s’éloigne plus ou moins (Schéma N°1) du réel et nie le corps soi lors des normalisations du travail, des allers retours

 

 Schéma N° 2

 

entre l’activité,  sa perception et les prescriptions  pour travailler. Il s’agit d’agir sur la continuité de l’activité humaine et particulièrement de l’activité de travail, de l’activité de production pour la transformer « en santé » lors des dénormalisations renormalisations des normes antécédentes de l’activité générique, d’une activité particulière.

 

Pour aller dans le sens de la « classification » d’Yves Schwartz des épistémicités (en cours d’élaboration et de recherche et mise à la disposition des étudiants d’ergologie), je propose… :

 

1 …de considérer leurs champs en, comme, des « fonctions », mouvements, actes…

2 … ce qui fait reprendre le schéma N°1 aussi en mouvement, dans son ensemble et dans ses « frontières mouvantes » entre les mouvements des activités, fonctions décrites…

3 …d’y « intriquer », y mettre en contact le champ de la thermodynamique prigogienne qui somme toute a des affinités contradictions avec la dialectique marxiste…

4 …de renverser le concepts et le terme de « naturalisation » en ce qui concerne ou définit une norme sociale « générale » ou « particulière » comme un fait de nature, naturel par réification et momification d’une, de normes.

 

A) Si l’on considère que le mouvement n’existe, et donc qu’il n’y a d’existence que dans le déséquilibre et la tendance à l’équilibre, et la création qu’il en résulte, on peut considérer que la tendance en mouvement de la  « possession » idéelle de la norme est une tendance à l’équilibre inaccessible, ce que confirme le débat sur l’impossibilité de sa possession (exemple de l’étendue du champ de l’épistémicité de la Grèce antique et des savoirs ici et maintenant de notre XXI° siècle).

 

Copie-de-2011-05-06-005.jpgLe mouvement de conceptualisation, et le seul,  est donc dans la desadhérence et dans elle seule et si dans le schéma N°1 on entoure, on « isole » arbitrairement le mouvement de  « desadhérence », on peut faire entrer tout le schéma dans cet ensemble constitué. C’est la contradiction dialectique entre une « fonction globale » et les « composantes » de cette fonction, fonctions à la fois particulières d’une fonction globale, de son unité. Laquelle unité dans une unité « universelle » qui nous est inaccessible. Je crois que les interrogations d’un certain nombre de participants au débat sur la construction de la vision de l’épistémicité vient de notre difficulté à voir l’unité d’un processus et des champs en action dans le processus de conceptualisation. Vygotski, nous aide dans son étude « Pensée et Langage » (Editions « La Dispute », traduction de Françoise SEVE) sur la constitution de la conceptualisation, des « généralisations » simples  de l’enfant (exemple : un vêtement est une généralisation de pantalon, veste, etc., puis les généralisations de généralisations jusqu’au concepts) dans ses milieux sociaux, de l’élève dans l’école, jusqu’aux systèmes de concepts de la conceptualisation scientifique.

 

B) Petite digression. Outre le rapprochement des « diverses » épistémicités avec les représentations minérales, biologiques, psychologiques (pour faire simple, « résumer »), peut-on ( ?) faire un « rapprochement » des trois pôles de l’activité tripolaire (concepts d’Yves Schwartz) avec :

1 l’état existant (normes)

2 la négation de l’état existant par le contact avec « les matières étrangères »

3 la négation de la négation et la résultante de la contradiction = activité du champ, activité générale = desadhérence

Ceci dans la conceptualisation scientifique que l’on peut étendre et au « langage ordinaire » et à l’activité en général (ce qui n’est pas le sujet dans l’étude des épistémicité).

 

C) Dans la classification, ne faut-il pas donner l’éclairage

1 du processus inconscient qu’est l’acte « en soi » dans le savoir en mouvement comme dans tout acte.

2 de la conscience du processus inconscient et donc de son expression

3 de « l’empilement », la « stratification » des états des choses différents et en mouvement, du mouvement de  « l’état des choses » à travers l’histoire, et dans leur « perduration » dans l’état du mouvement historique considéré (exemple, question sur les normes claniques ou féodales ou rurales persistantes dans un état des choses de normes citadines, industrielles, etc.)

 

 

D) Sur la « naturalisation » : dans la mesure où il ne s’agit plus de conservatisme de classe consistant à considérer un état historique social « donné » comme un « état naturel », le dépassement continuité (Aufhebung de Marx, Hegel) ne consiste-t-il pas à rendre naturel le mouvement humain de coopération et de la totalité des normes en mouvement qu’elle contient, dans le concept, la conception des manuscrits de 1844 (naturalisation de l’homme – humanisation de la nature).

Sur ce sujet Ernst Bloch nous donne quelques réflexions dans « Droit naturel et dignité humaine », entre autre dans ses références et sa critique de la pensée de Kant (je peux dire… peu sur ceci).

 

E) Qu’on me pardonne ma connaissance autodidacte, donc mes « trous de norme » considérables. J’essaie de penser « avec » bien sûr. Et aussi avec une relative « mise en contact » de champs variés et sans doute hétéroclites d’un vieux militant, de ses expériences et recherches non « normées ». Je remercie entre autre Yves Schwartz pour ce qu’il nous apporte dans son travail « hors normes », son humanisme dans sa relation de recherche et dans  et son travail de recherche tout court.

 

Pierre Assante, 7 mai 2011.

 

2011 05 06 002« Ingrédients d’une compétence » et « épistémicités ».

 

Autre commentaire libre (n’engageant que ma responsabilité. P.A) du tableau des épistémicités

 d’Yves Schwartz

 

 « Ingrédients d’une compétence » et « épistémicités » ne sont pas des concepts gratuits. Il est cependant difficile de les maîtriser, d’accéder à en avoir une possession relative. Pour ma part, je suis loin d’en avoir la maîtrise relative et minimale nécessaire.

Ce n’est pas non plus une possession d’ordre « purement intellectuelle ». Elle contribue à une connaissance du monde et de soi non en soi mais pour agir, changer, transformer en santé le rapport à la réalité, et cette réalité du corps-soi dans l’espèce et la nature.

 

Avoir une conscience des ingrédients et des épistémicités, c’est augmenter et affiner, transformer la qualité de la vision de l’activité et de sa propre activité. De la même façon que se voir dans un miroir, s’entendre chanter permet et d’avoir une plus grande conscience de son acte pour le modifier, le parfaire, le « contrôler », l’intégration de, dans la conscience des ingrédients de compétence et des épistémicités c’est faire un saut qualitatif immense au travail, à l’activité. Conscience des « Ingrédients d’une compétence » et « épistémicités » est de cet ordre du « retour d’acte » à un niveau supérieur.

 

Bien sûr cette conscience des ingrédients et des épistémicités, c’est une renormalisation nouvelle et créatrice, d’un « niveau très élevé » du développement humain qu’on peut théoriser dans la recherche fondamentale et dans la recherche des applications techniques, mais qui ne peut entrer dans la vie que par et dans le processus général de socialisation des activités de la personne. Le corps-soi ne vit pas indépendamment, ce n’est ni une réalité ni un concept issu d’une « rebinsonade ». Les trois pôles de l’activité de la société, isolés dans la recherche du concept, sont en rapports dialectiques, sont un même mouvement constitué de multiples mouvements qui se diversifient de plus en plus, même s’ils contiennent dans une société en blocage relatif une tendance à l’uniformisation, et dans cette diversification la connaissance en mouvement des « Ingrédients d’une compétence » et « épistémicités » est elle-même la transformation qualitative du reflet de la réalité sur la conscience et de leur rapport dialectique.

 

Conscience des « Ingrédients d’une compétence » et « épistémicités » une fois de plus demande l’aller retour entre activité générale de la société et activité du chercheur. Elle est un pas vers l’abolition de la division de classe du travail et de la transformation politique dialectique de la société vers une libération générale de l’activité. Ce n’est pas le but de la recherche ergologique, mais cette recherche ergologique contribue à mon sens à la libération générale de l’activité. Le rapport dialectique entre recherche et activité générale, chercheur et travailleur « en général », et la « coupure » relative mais forte  que la société de classe impose par son type de division du travail, est partiellement stérilisé, ce qui n’est pas sans conséquence pour le chercheur et la recherche en général, mais particulièrement sur la recherche sur l‘activité.

 

Cette stérilisation partielle aggrave aussi les « frontières » des champs de recherche, les difficultés « naturelles » de contact entre champs et isole le chercheur des autres chercheurs, comme elle isole le chercheur de l’ouvrier, l’employé, le paysan, le « cadre »….Elle est témoin et causalité de la coupure « travail intellectuel » et « travail non intellectuel » et fait fonctionner en champ clos la recherche et les recherches entre elles. C’est pourtant dans ce travail fondamental d’affinement de la connaissance  ergologique que peut s’entrouvrir l’échange « hors division du travail » car elle trouve dans cet approfondissement le contre-poison à la régression relative de tous les champs d’activité. Dans le concept de régression relative il y a aussi bien sûr tout le contenu progressiste du processus qui se poursuit. Si l’on « n’intègre » pas ce double mouvement, on ne peut qu’entraver, même de façon critique une démarche « en santé ».

L’ergologie peut être une « tarte à la crème » comme tout ce qui est récupéré par l’échange marchand dans tous les champs de progrès humain. Mais si cette recherche est capable d’échapper à la récupération comme l’on fait ses fondateurs, ce peut être le signe et l’acte d’un autre rapport au travail et à l’activité annonçant les conditions matérielles nouvelles d’une transformation sociale où les valeurs sans dimensions deviennent des valeurs d’usages (tangibles ou non tangibles) reconnues, où le besoin prendra le pas sur la mesure quantitative de la valeur d’échange.

 

Pierre Assante, 22 juin 2011

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 06:00

2011-05-09-021.jpgNous, habitants-es des quartiers de : La Madrague de Montredon – la Verrerie – Sous la Rose – Saména – l’Escalette – Les Goudes – La Grotte Roland – la Pointe Rouge
déclarons être opposés au projet de Marina sur le terrain de l’ancienne Usine « Legré-Mante »..... (suite liens ci-dessous)
Copie de 2011 05 09 009


2011-05-09-017.jpg 

 

 

 

 

 

Cliquer  : ici

 

Retrouvez cet article sur :

http://www.13.pcf.fr/Petition.html

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 05:42

Remacle.Le-trace-bleu.jpgLa graine

               n'a jamais

la forme

               de la fleur.

 

André Remacle, "Le tracé Bleu"

 

 

"Morale au Soleil", extrait de

"Le tracé bleu" : iciRemacle-dedic-jpg

 

http://www.pierreassante.fr/dossier/Remacle_Le_trace_bleu_extrait.pdf

 

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans POESIE
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 11:16

14mai10 003Forum - Programme :

Contribution de Pierre Assante

Donner une autre dimension au débat politique.

24 avril 2006

Dans tout acte humain, dans le travail comme dans toute activité, l’individu interroge ses propres valeurs. Il y trouve les motivations de ses actions. Mais cette diversité positive se dissout dans la valeur fétiche de l’accumulation privée, laquelle met au second plan la cohérence d’ensemble de la cité. Ignorer cela c’est aussi un effet de cette valeur fétiche.

Aujourd’hui où s’amplifient les révoltes, fièvres d’une maladie à laquelle le corps social réagit, jetons un regard sur nos actes, pour les poursuivre et leur donner d’amples objectifs. Le « retour de nos actes », c’est l’équivalent du « retour » pour le chanteur, qui lui permet, en s’entendant chanter, de chanter juste, de chanter tout court. Ce « retour de nos actes », ce regard qui nous permet de les voir de plus loin, de plus haut, collectivement, c’est ce dont nous avons besoin pour nous voir agir en conscience du monde tel qu’il est et tel que nous pourrions le vouloir et le faire.

Le capitalisme se transforme. Un fruit peut devenir pousse de végétal puis arbre. La transformation se fait effectivement à l’intérieur du capitalisme, stade ultime de la société marchande, et en particulier elle se fait dans le marché. Le marché, s’il fonctionne sur la base des dominations établies, il n’en est pas moins un échange, inégal, mais un échange. La bataille pour le pouvoir d’achat, pour l’échange équitable avec le Sud et à l’intérieur du Nord...etc., sont des éléments parmi les multiples qui indiquent la maturation du fruit. Mais rien ne dit aussi que le fruit ne pourrira pas, ni que la pousse deviendra un arbre....Un des éléments de la maturation, c’est nous, alors.......

Les débats politiques ont besoin de prendre en compte cette dimension, c’est-à-dire la dimension philosophique, qui ne rendra pas pour cela le débat éthéré, mais le dégagera des opérations politiciennes que nous concocte sans cesse l’élite dominante du capital. La dimension philosophique du débat peut être populaire tant est que nous voulions la rendre populaire.

Pierre Assante (avril 2006)

http://www.bdr13.pcf.fr/Contribution-de-Pierre-Assante.html?var_recherche=assante

http://www.emigrazione-notizie.org/downloads.asp?id=198

http://www.emigrazione-notizie.org/public/upload/LA_METAMORPHOSE_DU_TRAVAIL_Pierre_Assante.pdf

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 07:40

Recherches internationale 46 1965

  Insister en cas de difficulté d'ouverture.

 

 Cliquer :  ici  

 

  ou sur ce lien :

http://lem.pcf.fr/7767

 

 

 

La chronique de Pierre Ivorra

Réfléchir sur les crises pour trouver une alternative au capitalisme

Comment anticiper l’évolution du capitalisme mondialisé et peser sur elle? Nous l’indiquions la semaine dernière, l’étude des cycles économiques passés marqués par des périodes de croissance, suivies par d’autres de difficultés, permet une certaine anticipation des crises et peut aider à leur trouver des solutions. La réflexion sur la grande dépression des années 1930, au siècle dernier, a été de ce point de vue un moment très important. Elle a notamment nourri les propositions du grand économiste anglais John Maynard Keynes en faveur d’une intervention publique de soutien à la fois à l’investissement et à la demande sociale afin de lutter contre le chômage et redresser l’économie. Celles-ci, en opposition avec les théories libérales dominantes, ont aidé à trouver une issue à la crise après guerre -et contribué à la phase d’essor de l’économie occidentale durant la période dite des trente glorieuses.

Cette crise des années 1930 a également inspiré un autre grand économiste, l’Autrichien Joseph Schumpeter (1883-1950). Lui s’est particulièrement intéressé aux cycles longs d’une soixantaine d’années mis à jour par Nicolas Kondratieff en centrant son explication sur le rôle de l’innovation. C’est l’apparition d’innovations majeures, d’un progrès technique, stimulé par la recherche du profit, qui entraîne le développement de l’économie. Durant cette période d’une trentaine d’années, l’économie progresse. Mais la généralisation de l’innovation épuise la capacité de celle-ci à assurer des profits et à promouvoir la croissance et explique le retournement du cycle, la crise qui s’étale elle aussi durant une trentaine d’années.

Dès la fin des années soixante, tirant parti notamment de ces travaux, l’économiste marxiste et communiste Paul Boccara a affirmé que le capitalisme entrait dans une nouvelle phase de difficultés après l’essor de l’après-guerre. Poussant plus loin les analyses de Marx, il a montré que l’accumulation effrénée de capitaux matériels et financiers par rapport à la production, l’excès d’exploitation des travailleurs exacerbés par la révolution technologique en cours sont à l’origine des crises. Il a aussi montré le rôle des transformations institutionnelles et politiques, avec, par exemple, les nationalisations à la Libération, dans la résolution des crises. Sur quoi peut déboucher cette fin de longue phase de difficultés que nous vivons aujourd’hui avec la crise de 2007-2008 et ses suites? Pour Paul Boccara sur un possible dépassement du capitalisme et un début de changement de civilisation. Mais cette histoire-là n’est pas encore dans les manuels, elle est à écrire.

Pierre Ivorra, l'Humanité, 2011

 

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 21:04

POLITZERUn ami que je remercie m'adresse malicieusement cette demande et j'y réponds sérieusement car finalement, la question vaut d'être revisitée à partir des "élémentaires" dans l'histoire  du marxisme pédagogique.

 
"Marx emploie souvent le terme procès......
Peux tu m'éclairer...
Remerciement fraternel".

 

Commençons par les "Principes élémentaires de philosophie"

de Georges Politzer (Extraits, 10 pages): ici

 

Et renvoyons non pas à Lucien Sève (Il faut lire son livre) mais aux références des pages de son  "Une Introduction à la philosophie marxiste" : ici

 

Ensuite pour ne pas tomber dans une conception déterministe, volontariste, dogmatique du processus et par là mal saine pour le développement humain, il faut poursuivre la réflexion et l'observation, l'expérimentation saine, les hypothèses partant de la multitude des "bifurcations" passées ou possibles dans le futur d'un processus, la part de la volonté humaine, l'aléatoire et l'énigmatique hors de portée humaine, la part des lois physiques, biologiques, psychologiques et des lois sociales à notre portée qu'on ne peut assimiler les unes aux autres, mais qui sont pour l'humain contenues les unes dans les autres....

Cela nous renvoie, pour l'activité humaine, consciente et inconsciente, à la l'étude de la "fabrication des concepts" scientifiques, politiques, etc., par exemple aux recherches d'Yves Schwartz sur les "épistémicités" , ou de Vygotski sur "Pensée et langage", etc.

http://www.pierreassante.fr/dossier/Politzer_10_pages_principes_elementaires_philo.pdf

http://www.pierreassante.fr/dossier/Lucien_Seve_introduction_philosophie_marxiste.pdf

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

 

Rappel de la parution du livre d'Isabelle GARO, cliquer sur ce titre :

Isabelle Garo : "FOUCAULT, DELEUZE, ALTHUSSER & MARX, la politique dans la philosophie (12/05/2011 publié dans : PHILOSOPHIE )

Vient de paraître : Isabelle Garo FOUCAULT, DELEUZE, ALTHUSSER & MARX la politique dans la philosophie Editions Démopolis 432 pages - 21 euros A distance de tous les a priori, cet ouvrage aborde ...
Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 16:20

l'activité en dialogues 0001Penser autrement la vie, l'activité, le travail

 

 2 et 3 février 2012 :   Premier Congrès de la Société Internationale d’Ergologie à Strasbourg

 

Sur le thème général « PENSER AUTREMENT LA VIE, L’ACTIVITE, LE TRAVAIL», le bureau de la société Internationale d’Ergologie et les organisateurs du congrès proposent d’organiser les débats autour des trois thématiques ci-dessous :  

·                                 La diversité des formes d’interventions ergologiques dans la vie, l’activité, le travail 

·                                 Le patrimoine ergologique comme point d’appui pour penser autrement la vie, l’activité, le travail

·                                 La mise en débat de la démarche ergologique pour penser autrement la vie, l’activité, le travail

Sur chacune de ces trois thématiques, le bureau de la SIE et les organisateurs du Congrès souhaitent que des propositions d’intervention leur parviennent avant le 15 septembre 2011.

Ces propositions devront être résumées en 1 page maximum.

Elles permettront d’élaborer un programme du Congrès (les formes de ce programme sont encore ouvertes : séances plénières, ateliers, conférences, tables rondes, etc.).

 

Le programme du congrès : ici

 http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/29/58/68/0-Documents2011-a/Appel-a-intervention-SIE-2012.pdf

 

Report de la date du congrès ici

 

Information recueillie sur le site public de l'O.R.T. (Observatoire et Rencontres du Travail). 

Tous les articles de ce blog en cliquant   :  ici

 

 

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche