Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 07:57

SILENCE.jpg

Poème : SILENCE

ici

http://pierreassante.fr/dossier/SILENCE.pdf

 

aux silences qui nous parlent encor

****

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 07:50

Publié une première fois sur ce blog le 04/06/2013 

Les politiques d’austérité en Europe et en France vont dans le mur : besoin d’une alternative véritable à  gauche

Les politiques d’austérité en Europe et en France vont dans le mur : besoin d’une alternative véritable à gauche

Editorial

La France est entrée à nouveau en récession au premier trimestre, avec une contraction de son PIB de 0,2% après un repli de même ampleur au trimestre précédent.

Les principaux indicateurs sont au rouge. Demande intérieure (-0,1 point) et commerce extérieur (-0,2 point) ont contribué négativement à l’activité. Les dépenses de consommation des ménages ont diminué de 0,1%, après avoir stagné depuis un an. Cela s’explique par la montée du chômage et de la précarité, la faiblesse des salaires, pensions et retraites,le recul des droits sociaux. Tandis que le pouvoir d’achat des ménages a encore reculé, après avoir enregistré, l’an dernier, un repli considérable de 0,9%, le premier depuis 1984. Dans ces conditions, l’investissement chute lourdement (-0,9%)......

 

......Suite de l'article sur ce lien : http://www.economie-politique.org/40516

Le site : http://www.economie-politique.org/

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 07:42

TRANSFORM12UNETransform ! Revue européenne pour une pensée alternative et un dialogue politique [édition en français]. Pierre Laurent :

ici

 

http://pierreassante.fr/dossier/TRANSFORM_12_P.LAURENT.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

2 questionEt «  2 questions pour procéder  ». Sur ce lien :

 

http://pierre.assante.over-blog.com/article-2-questions-pour-proceder-118937707.html

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 14:28

 

1844

 

 

 

 

Propriété privée et personnalisation,

réflexion : ici

 

 

Coût du capital, données, l'Humanité, 22 juillet 2013 : ici

 

http://pierreassante.fr/dossier/PROPRIETE%20PRIVEE%20ET%20PERSONNALISATION.pdf

http://pierreassante.fr/dossier/COUT%20DU%20CAPITAL.HUMA.22.07.2013.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 12:48

LUKACS2LUKACS 1970 ONTOLOGIE DE L’ÊTRE SOCIAL, EDITIONS DELGA 2012. CITATIONS.

 

…Ce phénomène délimité par Marx…peut être formulé ainsi : le développement des forces productives entraîne nécessairement un développement simultané des capacités humaines. Mais – et c’est le phénomène de l’aliénation qui est mis en lumière- le développement des capacités humaines n’entraîne pas nécessairement celui de la personnalité de l’homme. Au contraire le perfectionnement de capacités particulières peut déformer, dégrader la personnalité...

...Dans l’acte réel, les deux moments sont néanmoins indissociables ; chaque geste, chaque réflexion, pendant (ou avant) le travail vise au premier chef l’objectivation, autrement dit une transformation téléologique de l’objet du travail. Lorsque le processus aboutit, l’objet qui existait auparavant de manière purement naturelle a connu une objectivation, c’est à dire il est désormais susceptible d’être utilisé socialement.

...Et la dimension ontologique nouvelle qui apparaît ainsi....

 

Page 276

…C’est pour cette raison, que dans le marxisme, tel qu’il est appliqué aujourd’hui, c’est encore la tactique qui prévaut sur la théorie. …

…La théorie marxiste est,…comme nous l’avons montré, une synthèse inédite entre la philosophie et la science. Sa régénération doit donc être organiquement liée à la connaissance théorique de la situation contemporaine…

…Il s’agit…de découvrir scientifiquement la voie économique qui mène à la situation actuelle, à ses problèmes, aux moyens de l’affronter. L’éloignement du marxisme, en tant qu’unité de la science et de la philosophie, a pour conséquence que les marxistes cherchent à appliquer au présent mécaniquement, sans critique, les catégories formulées il y a quarante ou quatre-vingts ans. Tant qu’on n’aura pas comblé cet écart scientifique pour le capitalisme, pour le socialisme, pour les peuples sous-développés, il sera impossible de faire prévaloir la spécificité du marxisme dans le déroulement des conflits sociaux….

…Nous nous proposions seulement de montrer que la méthode de Marx occupe cette place spécifique dans l’évolution de la réflexion  de l’homme sur le monde, qu’elle recèle donc la possibilité de prendre part en tant qu’idéologie au déroulement des conflits puisqu’elle est en mesure, en vue de leur solution, de produire les éléments intellectuels de leur fondement scientifique objectif, ainsi que la perspective humaine, générique, d’une issue à ces conflits, la transformation du genre humain en-soi en un genre humain pour-soi. …

…Il est évidemment impossible de dire si cette renaissance du marxisme aura lieu, où et quand elle se produira….

…Nous nous devions cependant de conclure ces réflexions par la démonstration ontologique de l’existence de cette possibilité….

 

Page 282-284

…Ce qui est en cause ici, c’est que le développement des forces productives entraîne immédiatement un accroissement des capacités humaines, qui comporte néanmoins la possibilité de sacrifier les individus (et même des classes entières) au cours du processus. Cette contradiction est inévitable, car elle présuppose des moments réels du processus du travail social, que nous avons déjà identifiés dans d’autres contextes come des éléments indispensables de son fonctionnement en tant que totalité. Avant, l’un de ces faits est que si le processus de production est une synthèse  de positions téléologiques, il est en lui-même purement causal et ne peut en aucun cas avoir un caractère téléologique. Les positions téléologiques individuelles sont les points de départ de séries causales individuelles qui se conjuguent dans le processus d’ensemble, acquièrent en lui des fonctions et des déterminations nouvelles, toutefois sans jamais perdre leur caractère causal…

…Bien entendu, au sein des ensembles de positions, les hétérogénéités, leurs interrelations, etc., produisent ce que Marx désigne généralement comme inégalité du développement…

…Une évolution téléologique objective générale (si elle pouvait exister en réalité, et pas seulement dans la représentation de théologiens ou de philosophes idéalistes), ne pourrait guère avoir un caractère inégal…

…Ce phénomène délimité par Marx…peut être formulé ainsi : le développement des forces productives entraîne nécessairement un développement simultané des capacités humaines. Mais – et c’est le phénomène de l’aliénation qui est mis en lumière- le développement des capacités humaines n’entraîne pas nécessairement celui de la personnalité de l’homme. Au contraire le perfectionnement de capacités particulières peut déformer, dégrader la personnalité…

…Il suffit de penser aux effets destructeurs sur la personnalité, chez de nombreux spécialistes dans le contexte d’un travail d’équipe, de la culture poussée à l’extrême de certaines aptitudes spéciales…

… En conséquence, les aliénations peuvent aussi, aux différentes étapes, avoir des formes et des contenus extrêmement différents. Il n’en reste pas moins que l’opposition fondamentale entre développement des capacités et déploiement de la personnalité est à la base de leurs différentes manifestations…

Notre lecteur se rappellera que si Marx décrit l’acte de travail dans une terminologie unitaire, mais variée, je l’ai décomposé analytiquement en objectivation et en extériorisation…

…Dans l’acte réel, les deux moments sont néanmoins indissociables ; chaque geste, chaque réflexion, pendant (ou avant) le travail vise au premier chef l’objectivation, autrement dit une transformation téléologique de l’objet du travail. Lorsque le processus aboutit, l’objet qui existait auparavant de manière purement naturelle a connu une objectivation, c’est à dire il est désormais susceptible d’être utilisé socialement…

…Et la dimension ontologique nouvelle qui apparaît ainsi, c’est que les objets de la nature, ont, en tant que tels, un en-soi, leur transformation en pour-soi suppose une assimilation cognitive de la part du sujet humain – même si de nombreuses répétitions en font une routine- et que les objectivations impriment directement, matériellement, l’être pour-soi dans l’existence matérielle de leurs produits. Il est désormais inscrit dans leur structure matérielle, même si les hommes qui n’ont jamais été confrontés à ce processus de production spécifique ne sont pas en mesure de la percevoir…........

 

.....Suite dans l’ouvrage, EDITIONS DELGA.

 

2 questionET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Et «  2 questions pour procéder». Sur ce lien :

 

http://pierre.assante.over-blog.com/article-2-questions-pour-proceder-118937707.html

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 08:30

2013-07-12-006.jpg

 

 

 

 

Les plus riches

tirent profit de la crise. Données : 

ici

http://pierreassante.fr/dossier/Les_plus_riches_tirent_profit_de_la_crise.Suite_sur_l'HUMA_12.07.pdf

 

2 questionET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Et "2 questions pour procéder". Sur ce lien :

http://pierre.assante.over-blog.com/article-2-questions-pour-proceder-118937707.html

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 18:02

2013-07-07-002.jpg

 

ici

http://www.giorgiomaddoli.it/

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 10:17

DURAND CREDIT

 

 

 

Lire la conclusion de l'ouvrage

sur le lien

ici

 

 

 

Et mes commentaires plus bas dans la page.

http://pierreassante.fr/dossier/D.DURAND_UN_AUTRE_CREDIT....pdf

 

Un autre crédit est possible, Denis Durand, 2005.

Commentaire libre de la part de l'auteur du blog.

 

Ce livre date de 2005.

 

Certes, les mouvements de la société sont rapides, comme s’accélèrent les mouvements et les bifurcations dans un liquide qui se réchauffe (métaphore à prendre au deuxième degré).

 

Les évènements dans le monde se sont multipliés. Evidence.

 

Les mouvements populaires, les décisions politiques nationales et mondiales, institutionnelles et militaires,  autoritaires ou démocratiques ont transformé le paysage de l’humanité.

 

Mais les problèmes exposés dans ce livre restent posés, les solutions qu’il propose se voient confirmées subjectivement dans leur validité, à la lumières des expériences faites, négatives comme positives, en partie ou globalement, car le fond du problème demeure : la crise du mode d’échange (A-M-A+) et de production et de consommation, les trois dans leur unité, le système capitaliste et son mouvement ; la crise et sa réalité concrète, c'est-à-dire comment elle se présente et se déroule pratiquement et idéologiquement, avec le rapport dialectique entre le « pratique » et l’idéologique qui sont inséparables.

 

L’on peut dire que les solutions adoptées par le capitalisme, en Europe et Partout démontrent par leur faillite que d’autres solutions sont à rechercher et que cette faillite pose à la société, à tous les niveaux d’organisation et de diversité humaine l’obligation de s’intéresser à d’autres solutions.

 

Ce sont les luttes qui peuvent orienter le processus en cours vers les solutions que proposent les communistes français pour leur pays, l’Europe et le monde. Pour que ces solutions soient confirmées objectivement, il est besoin d’une expérience progressive mais massive de leur mise en œuvre. Seul un fort et immense mouvement populaire dans la durée peut l’imposer.

 

Marx disait (il n’était pas le seul, mais il le faisait avec une telle lucidité, dans le cadre des connaissances de son temps) que c’est en observant l’homme d’aujourd’hui qu’on comprend ce qu’étaient ses ancêtres biologiques. Le contraire est vrai aussi, en relation dialectique, mais c’est « ce que l’on a sous les yeux » qui éclaire ce que nous cherchons à voir du passé. Et la relation dialectique nous aide à vivre notre quotidien, notre présent dans lequel s’intègrent nos projets, fruits de nos expériences fécondes et-ou stériles sur la longue durée.

 

C’est bien le rapport dialectique entre nos constatations « ici et maintenant » et la lecture de l’analyse économique et de civilisation de 2005 faite par Denis, que les solutions qu’il propose, et issues du débat et de l’élaboration collective, à partir d’une longue séries de travaux (lire Paul Boccara, sur la longue durée de ses travaux, les travaux de la COMECO du PCF, la Revue ECO&PO….), que s’éclaire le processus des propositions, des luttes pour les promouvoir et des avancées qu’elles ouvrent, si ce n’est qu’elles ont, d'une certaine façon,  déjà promu des avancées de part le monde.

 

Voilà la conclusion de ce livre ci-dessous qui dit peu et beaucoup, qui surtout fixe un « cadre de processus civilisationnel » partant de nos besoins humains et de leur causalités et déterminations possibles sur le « que et comment produire » pour les satisfaire et satisfaire le processus de la conscience humaine, instrument propre d’une espèce pensante pour survivre et se développer.

 

Un mot avant de finir sur des remarques qui m’ont été faites sur mes écrits, remarques qui ne peuvent que m’aider et dont je remercie les auteurs. Je n’en donnerai que deux, à l’opposé ou au contraire en complémentarité ?

« Il faut que tu réécrives tout pour rendre tes exposés, qui sont très intéressants, compréhensibles. Tu es quasiment illisible… »

« Je tiens à vous dire ma sidération devant la puissance de la dialectique en présence… ».

 

Je voudrais m’expliquer.

 

1) Soit on développe séparément des angles d’attaque du mouvement (champs d’activité, champs de recherche, champs de mouvements de l’objet…) d’un objet à décrire, et l’on met par la suite en relation ces divers angles d’attaque pour en tirer une vision en processus et agir sur ce processus.

2) Soit on place « dans la même phrase » les éléments divers du mouvement et ses contradictions fertiles.

 

Le second « soit », c’est en général le mien ( sans doute aussi ma « formation d’esprit », je n’ai pas fait d’études « organisées »), non en opposition avec le premier, mais en complémentarité si cela s’avère nécessaire « à moi-même » pour permettre une lecture qui ne dichotomise pas les éléments de description de l’objet.

 

Chez les peintres, cette volonté de montrer l’objet en mouvement s’est appelée le cubisme…

Mais ce n’est pas le seul mouvement « dialectique » dans l’expression artistique, bien sûr.

 

Voilà donc un côté de ce qui fait de mon expression, un « cubisme littéraire »… Il n’aide sans doute pas à une lecture facile. Il tente d’éviter des contresens. Il y réussit ou pas, si tant est que le texte lui-même ait un sens « suffisamment sensé ».

 

Ce que l’on peut plaider par contre, tous en commun, c’est la pauvreté dialectique des vocabulaires dans une humanité qui n’a pas encore fait de saut dialectique massif de conscience de son propre processus. Nous y sommes tous, dedans  cette difficulté et cette humanité, nous en possédons les capacités et les limites (en mouvement).

 

Je ne m’excuse pas, c’est à d’autres de le faire si tant est que cela ait la moindre importance dans les échanges collectifs, « les miens évidemment », leur usage et leur utilité supposée.

 

Voilà donc le texte proposé extrait de « Un autre crédit est possible, Denis Durand, 2005 » dont la relation entre aujourd’hui et 2005 me semble particulièrement didactique pour la compréhension et l’action. Pas seulement cet extrait mais tout le livre. L’extrait n’est qu’une illustration générale.

 

Particulièrement au moment où s’étend la lutte populaire pour une autre économie et où les surenchères sur les solutions révolutionnaires ou pas fleurissent dans « la gauche de la gauche ». Les plus rassembleurs pour sortir de la crise ne sont pas les plus spectaculaires, mais les plus conscients. Ceux qui travaillent sur le fond. Cela ne se décrète pas. Cela s’expérimente dans la réalité du mouvement de la société.

  

 

Pierre Assante, 14 juillet 2013

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 22:40

Publié une première fois sur ce blog le Jeudi 11 juillet 2013

DURAND Denis H.D.1.3.12 0001

UN IMPORTANT DEBAT SUR L'EURO

Présenté sur le site ANR-PCF et tiré de l'HUMANITE

et la revue ECONOMIE & POLITIQUE


La publication le 13 juin dans l'Humanité d'une tribune des responsables de la Commission économique du PCF, "Contre l'austérité en Europe, luttons pour un autre euro", a suscité une réaction particulièrement violente de Jacques Sapir, puis une tribune de Jacques Nikonoff et Jean-Claude Danglot du M'PEP, textes auxquels ont répondu les économistes communistes.

Voici ces documents:

"Contre l'austérité en Europe, luttons pour un autre euro", tribune de Paul Boccara, Frédéric Boccara, Yves Dimicoli, Denis Durand, Jean-Marc Durand et Catherine Mills, publiée le 13 juin dans l'Humanité: contre_aust_rit__autre_euro__Huma_

Réaction de Jacques Sapir, 16 juin, diffusée sur internet:euro_reactionSapir_aux__conomistescommunistes

Réaction de Jacques Nikonoff et Jean-Claude Danglot, publiée le 2 juillet dans l'Humanité:euro_r_actionNikonoff_Danglot

Réponse de P.Boccara, F.Boccara, Y.Dimicoli, D.Durand, JM. Durand et C. Mills,  "Rassembler dans les luttes pour l'alternative radicale d'un autre euro", publiée le 9 juillet dans l'Humanité:Autre_euro___r_ponse___Sapir__Nikonoff__Danglot

 

L'illustration de cet article est tirée d'un article paru dans l'HD dont le titre me semble assez bien dans l'esprit du débat présenté par ANR-PCF, mais le débat  et les tribunes ne sont pas l'oeuvre du seul auteur présenté dans l'illustration. Les auteurs des 2 tribuneS sont Paul Boccara, Frédéric Boccara, Yves Dimicoli, Denis Durand, Jean-Marc Durand et Catherine Mills.

 

Voici la première publiée sur ce blog le 14/06/2013  :

http://pierre.assante.over-blog.com/article-contre-l-austerite-en-europe-luttons-pour-un-autre-euro-contribution-collective-118458185.html

 

Et la deuxième :

http://pierreassante.fr/dossier/TRIBUNE_ECO_HUMA_9.7.13.pdf

 

A retrouver sur le site d'ECONOMIE & POLITIQUE.

http://www.economie-politique.org/

  

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 21:30

Vous trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous l'éditorial d'Yves SCHWARTZ et Dominique EFROS, le SOMMAIRE et un article de Jean-Philippe KUNEGELnotre ami, publié dans ce numéro, qui nous a quitté en Août dernier et que nous avons lu avec extrême émotion. Merci à  ERGOLOGIA.


ergologia

 

 

 

Cliquer :

ici

 

http://pierreassante.fr/dossier/Ergologia_9_mai_2013.pdf

 

Directrice : Dominique Efros
Directeur adjoint : Xavier Roth
Conseiller scientifique : Yves Schwartz
Responsable du secrétariat : Christiane Mirtillo
 
ADMINISTRATION - SECRETARIAT DE LA REVUE
Institut d’Ergologie-Département de Philosophie
Université Aix Marseille
29, avenue Robert Schuman
13621 Aix en Provence, cedex 1
04 13 55 33 29
 
VOIR AUSSI la S.I.E. Société Internationale d'Ergologie sur ce lien:

 

Sur ce blog, publication du mémoire de Jean-Philippe :

Dimanche 17 avril 2011

Sous la direction de Renato DI RUZZA, Professeur

Université de Provence

Mémoire soutenu pour l’obtention du

Master d’Ergologie le 20 septembre 2010

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 21:07

-cid_tie_8D049D07899D31F_EB8_663AA.jpg

Article déjà publié sur ce blog

le Lundi 8 juillet 2013

 

N°25 Cliquer :


ici

 

 

 

La Somme et le Reste est un réseau international d'Etudes Lefebvriennes animé par Armand Ajzenberg.(ajzenberg@aol.com)

 

N°25 sur ce lien :

http://pierreassante.fr/dossier/S&R%2025.pdf

Vous trouverez de nombreux N° sur ce lien :

 http://www.lasommeetlereste.com/

 

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 21:46

2012 01 29 001POEME

 

Plus on se rapproche de ce point infini de la connaissance du temps

Plus on s’approche de la perception du temps

 

Ceci est à la fois une tautologie, une répétition  et deux réalités séparées en une.

 

Temps physique et temps perçu.

 

Présent, passé proche le plus « immédiat » perçu dans lequel s’intègre de savoir d’un possible futur le plus immédiat imaginé.

 

Double anticipation. Inconscience et conscience. L’une dans l’autre.

 

Plus on se rapproche de ce point infini de la connaissance du temps, plus on s’approche de la perception du temps : ceci est à la fois une tautologie, une répétition et deux réalités séparées en une : temps physique et temps perçu.

 

Qu’est-ce que le présent physique physique et le présent physique perçu : passé proche le plus « immédiat » perçu, dans lequel s’intègre le savoir d’un possible futur le plus immédiat imaginé.

 

Vécu. Imaginé.

 

Double anticipation. Base de l’espoir de construction d’un futur lointain qui vit dans le quotidien nécessaire et beau, face au renoncement et à la perte de l’instinct de vie humaine, face au renoncement de sa soif de conscience.

 

Plus on se rapproche de ce point infini de la connaissance du temps, plus travail et temps se respectent l’un l’autre ; laissent  leurs exploiteurs se dissoudre dans la contradiction.

 

Naissance

Renaissance

Autre naissance

 

 

Pierre Assante, 11 juillet 2013

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 08:50

2011 09 19 048Temps, Travail-Activité, Corps-Pensée.

Recensement des points et des ponts entre ces points d’autopsie du TEMPS "passé":

 

a) Dialectique entre les besoins individuels/collectifs. Production-distribution-consommation.

Unité et différences.

 

b) Espèce humaine et société humaine. « Empreinte digitale » du besoin individuel (mais pas indivis, malgré l'échange en capital "A-M-A+", "Argent-Marchandise-plus d'Argent"), à la fois commun et infiniment différent. « Empreinte digitale » de tout mouvement dans le mouvement « général ».

 

c) Langage, écriture, artifices de communication humaine.

 

d) Artifices de communication humaine mais correspondance intime avec le rapport réalité extérieure/intérieure.

Leur réalité en tant que reflet et en tant que lien exact, unité du pensé et de la structure « physique » qui l’induit en rapport dialectique unitaire, unité physique.

 

e) « Structure fine », mot que j’utilise tentant de décrire ce qui dans l’infiniment petit ne nous est plus accessible et qui contient le mouvement de la matière, son « essence » et sa mémoire. Mot-parole-artifice et réalité intuitive de la mémoire particulièrement impressionnant (à tous les sens du mot) lorsqu’il s’agit du corps vivant pensant (le corps-soi), mais aussi de quoi qu’il s’agisse dans la nature en général.

 

f) Reprise du « a ». Un exemple parmi tant d’autres : le stalinisme. Les militants « à tous niveaux » du PCF des années 1930 ont-ils été trompés, se sont-ils trompés, ont-ils trompé leurs concitoyens sur la répression stalinienne et son « niveau » ? La militarisation puis la « chef-isation » du mouvement ouvrier en réaction aux répressions par la bourgeoise dominante de 1830, 1848, 1871, 1936 en Espagne, la guerre de 1914, les guerres coloniales…était-elle évitable ? Et sous quelle forme ?

Peut-on imaginer que l’acte humain individuel puisse « s’intégrer » à l’acte collectif sans que le besoin, sous la forme qu’il présente à un temps historique déterminé, puisse être accompli « majoritairement » par des individus ne présentant pas les mêmes besoins immédiats pressants ?

Quel est à ce moment le rôle de la part consciente du processus inconscient dans cet « accompli majoritairement » et quelle est la part de cette conscience dans la construction d’un « novum » dépassant le « temps présent » ?

Pour « résumer », quelle part de la réaction ouvrière et populaire « immédiate » aux répressions contient-elle de dépassement de « l’état existant des choses » ?

 

g) Reprise du « e » en relation avec formation, apprentissage. Quel déjà « su » de et par la « structure fine » celle-ci contient-elle du fait de sa « constitution », son essence, son mouvement « général » au-delà de ses formes particulières dans le temps ?

 

h) Hommes du moment dans le besoin (limité) du moment qui vont agir dans le « cadre » du moment.

Quelles limites et quel « dépassable » ?

Normes antécédentes et normes en construction. Poïesis-création et pesanteurs, progrès et conservatismes dans le progrès et dans la réaction au premier degré au progrès.

 

Pierre Assante, 8 juillet 2013

 

 

 ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 07:00

Notes élémentaires!cid 4F04DF98-72DE-41BB-B047-A2258CC1F91B@Belkin

sur l’état actuel du mouvement des choses du monde

et ce qu’il nous montre.

Article déjà publié sur ce blog le Mardi 2 juillet 2013

 


BOCCARA CMEI)
La course de vitesse entamée par la trilatérale dans les années 1970 et qui avait pour but de réorganiser le marché, le travail, les institutions nationales et mondiales correspondant aux mouvements réciproques de la société capitaliste, en dialectique.

 

L’accord de marché transatlantique actuel en est la suite et une nouvelle accélération.

 

IMG 0001


II) Cette course de vitesse a une unique et double raison.

a) Adapter le marché à la révolution scientifique et technique pour répondre à sa contradiction d’accumulation-dévalorisation du capital, baisse tendancielle du taux de profit, drainage mondial de la masse en extension rapide des capitaux résultant de l’explosion des forces productives

b) Contrer les avancées démocratiques de années 60-70 qui prévoyaient et permettaient la maîtrise des capitaux sur les plans nationaux en fonction des conditions historiques nationales.

 

CHANGER DE CAP 1972-copie-2

III) Il fallait donc pour le capital que dans cette course de vitesse soit dépassée très rapidement la cohérence nationale des marchés issus des révolutions bourgeoises nationales et des acquis ouvriers et démocratiques dans leurs luttes au sein de ces nations.

Cette course de vitesse gagnée à ce jour par le capital s’est donc déplacée des marchés nationaux mis en in-cogérence locale vers une course de vitesse de cohérence de drainage des capitaux mondialisé. Et dans le cadre d’une « féodalité mondiale » du capital.

Ce qui ne veut pas dire que l’action sur la production et gestion locale d’existe plus, ni pour le capital, ni dans les luttes des salariés.

Et ce qui veut dire qu’il faut tenir compte de la réalité de la mondialisation par rapport au "temps des marchés nationaux autonomes", des luttes nationales qui ont porté des avancées sociales telles celles de l’après victoire contre le nazisme qui a porté, dans ces conditions historiques, l’intervention populaire à un très haut niveau.

 

Boccara quelles réponses

IV) L’accord de marché transatlantique « Europe Etats-Unis » actuel est la suite de la mondialisation de la trilatérale, du G7, 8,20….et une nouvelle accélération (bis).

 

Accélération qui porte à un niveau encore supérieur les contradictions et blocages du mode de production et d’échange capitaliste.

 

DURAND CREDIT

V) Contradictions qui portent aussi à un niveau supérieur les besoins de développement humain, leurs insatisfactions, et le besoin de conscience du processus économique, politique et culturel que nous vivons, localement, nationalement (car la nation existe encore !) et mondialement.

 

Les partis de transformation sociale progressiste, encore actuels interprètes conscients du processus inconscient ont la tâche première de lier action et conscience réciproque de l’action, en aller-retour « simultané ».

 

Pierre Assante, 2 juillet 2013.

 

Marx Gotha

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 06:30

 

MARX CRITIQUE 1859

 

Sur ce lien :

ici

http://pierreassante.fr/dossier/FORD_HD_4.7.13.pdf

 

L'HUMANITE : http://www.humanite.fr/

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 06:38

 2012 01 15 001

 

 

Article déjà publié sur ce blog le 14/06/2013     

LIRE : ici

 

 

 

 

 

 

2012 01 15 002

 

Et sur le site d'Economie et Politique sur ce lien :

http://www.economie-politique.org/41453

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

http://pierreassante.fr/dossier/EURO_HUMA_13.6.13.pdf

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 06:34

Mis en ligne une première fois le 29/06/2013 Copie de 2011 05 06 005

 

EPISTEMICITES ET TROUS DE NORMES (suite) *

 

Le défaut de normes antécédentes (N.A.) est la contradiction propre au mouvement des normes.

Et sur un plan philosophique on pourrait dire que c’est le « centre » du mouvement humain, espèce pensante, donc fabricante de normes.

 

Les trous  de normes sont destinés à être « emplis », qu’ils soient « anciens » ou présents, c'est-à-dire « tout contre » l’instant écoulé (notions de temps et de présent).

Mais cela ne veut pas dire qu’ils peuvent « automatiquement » l’être. C’est là aussi la question du processus en santé, des possibles et des choix (DU possible, Ananké, le couple UN « contrainte-possible ») qui est ainsi posé. Posé.

 

Il n’y a qu’à voir à quel point le déplacement de normes « locales » vers d’autres « normes locales » peut côtoyer la folie, c'est-à-dire l’incapacité de répondre aux besoins vitaux du corps-soi.

La maladie de normes est bien notre problème à résoudre, dans le changement d’environnement général brutal actuel, dans notre période de transition historique « hors norme », c'est-à-dire loin de la continuité "ordinaire", les deux ensemble.

 

On peut aussi dire, sans jeu de mots que défaut de normes égale (=) non application de norme. Absence dans une présence, c'est-à-dire temps « vide » dans un espace-temps qui devient Non Opérationnel, Non Applicable (N.A.). Inopérationnel, non au sens de la nature en général, mais au sens d’un besoin humain qui peut être vital au sens strict.

 

Je reviens sur le temps car sa mesure humaine, comme je le répète sans cesse, c’est celle de l’échange marchand, c'est-à-dire du travail aliéné, l’acte et le produit en résultant.

 

Il ne peut y avoir de représentation d’un objet, temps y compris, que dans son unité avec les autres objets « disséqués » par la pensée afin de les travailler avec nos outils tangibles comme idéels, dans le sens des besoins.

Ainsi il ne peut y avoir de représentation progressiste dans l’échange marchand parvenu à ses limites, et à son paroxysme….

 

Il n’est donc pas étonnant que nous ayons un effort immense à faire pour nous extraire ne serait-ce que superficiellement, qu’un tout petit peu, et pour un temps très bref, d’une représentation qui nous cantonne tous, sans exception, aux limites du mode d’échange.

 

Il n’est donc pas étonnant par conséquence, que c’est le mouvement réel et le processus inconscient créant le nouveau qui peut donner à ce tout petit peu les forces « matérielles et morales » de la transformation relativement consciente de ce réel, partant des besoins « matériels et moraux » insatisfaits, des conséquences de ces insatisfactions sur la création du nouveau.

 

La désadhérence conceptuelle en santé (« bonne », si l’on utilise un terme caricatural) de la réalité perçue puis représentée, partant des normes antécédentes « retravaillées »,  est celle qui tient compte intuitivement ou relativement consciemment de ces conditions de la représentation.

Dans le cas contraire elle stérilise la perception, qu’elle soit savante ou non.

Les choix de science, c’est la vie de demain, à long terme, mais aussi « immédiate », présente.

 

Et encore une fois dans la vision de l’humanité en tant que conscience en mouvement de la nature sur elle-même, en mouvement,

 

Pierre Assante, 29 juin 2013

 

* Ces réflexions n'engagent que moi-même (P.A.)

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 06:33

Mis ligne une première fois le 21/06/2013

  

Si l’on est bien persuadé que l’évolution humaine passe par son processus culturel, et que la survie de l’espèce humaine passe par la poursuite d’une évolution lui permettant de s’adapter aux transformations de son milieu par des modifications « extérieures » et par lui-même…

Alors….

 ….les choix, le choix dans la recherche de construction de concepts, de systèmes de concepts et des technologies qui les permettent est une question vitale.

 La réflexion sur les épistémicités est donc bien au cœur de l’évolution humaine en santé…. !!!

 Et en aucun cas il ne s’agit d’un gadget de chercheur.

 Mais c’est aussi une préoccupation très anticipatrice qui demande donc une forte concentration d’effort et de diffusion pour un avenir proche, qui demande hâte et patience mêlées.

 Pierre Assante, 21 juin 2013


Ces articles, écrits à la suite de cours et de séminaires sur les concepts du Professeur Yves Schwartz n'engagent que leur auteur, Pierre Assante.


ECRITS-SUR-L-ERGOLOGIE-copie-1.jpgCopie de 2011 05 06 012

 

LIRE LE RECUEIL D'ARTICLES

ici

 

 

ET en introduction au concept d'épistémicité : voir ci-dessous le schéma du concept d’épistémicités du Professeur Yves Schwartz, partant de son autre concept de desadhérence conceptuelle* : 

 

EPISTEMICITES0002

 

 

* Desadhérence conceptuelle (autre concept établi par Le Professeur Yves Schwartz, que j’essaie de « résumer »…), concept du détachement par la conceptualisation en mouvement de son objet concret, qu’il soit « matériel » ou « idéel », ses deux formes d’existence matérielle de toute façon. Desadhérence « saine » ou pas, répondant à un besoin permettant  le processus humain, et entre autre celui du travail, et du travail de recherche, en santé. (P.A.)

 

Le recueil d'articles sur ce lien :

http://pierreassante.fr/dossier/ERGOLOGIE_La_somme_et_le_reste.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 06:31

!cid ii 13faf662a8dd5eacLUNDI 08 JUILLET à 22h00 

Cours de l'Archevêché - Museon Arlaten

FESTIVAL LES SUDS À ARLES

http://www.suds-arles.com/creations.html

 

Poursuivant son action de redécouverte des trésors de la culture populaire occitane, Manu Théron nous propose une création vocale sur la « Cantinella », autrefois interprétée par des chanoines de la cathédrale de Marseille. La Cantilène à « Sancta Maria Magdalena » constitue un texte d'une coloration plébéienne évidente, qui imprègne aujourd'hui encore de nombreux aspects de la sociabilité méridionale, ce qui nous permet de la raccorder à d'autres rites méditerranéens de la spiritualité populaire tels que la Taranta d'Italie du sud ou les Hadra-s du Maghreb. À la redécouverte du plus ancien texte occitan sur la Madeleine, Manu Théron a associé vingt-trois chanteuses d'expression occitane, issues de différents territoires de création musicale, et partageant une même habitude de chanter en chœur. L'exhumation de ce texte par un groupe de femmes représente une forme d'appel à une spiritualité dégagée du truchement religieux, s'exprimant par la musique et le collectif.



www.cie-lamparo.net

 

LO CÒR DE LA PLANA :
http://www.youtube.com/watch?v=pJ-w8GoUFGA 
http://www.youtube.com/watch?v=pM0UzhYcHEI 
www.myspace.com/locordelaplana

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 18:34

 

http://ensemble-multitudes.com/actualites.html


Cie Rassegna : Bruno Allary [guitare, direction artistique] Carine Lotta [chant sicilien] Sylvie Paz [chant hispanique] Carmin Belgodère [cetera, chant corse] Fouad Didi [violon, oud, chant arabo-andalou] Marc Filograsso [chant napolitain et d’Italie du Sud] Julian Babou [percussions] Philippe Guiraud [basse, clavier] Luca Scalambrino [batterie]

La Cie Rassegna réveille les chansons des grandes villes de Méditerranée des années 1950 et 1960 avec ses voix puissantes et à l’ombre bienveillante d’instruments traditionnels colorés de sonorités électriques.

 


 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 09:21

000 1830Métaphore en Ut Majeur

 

A K. et J.,*

 

Donc, nous en sommes d’accord, il nous faut poursuivre (réinventer ?) la parabole (double sens ?) ? Avec notre niveau d’accumulation scientifique.


Comme je vous l’ai dit, il y a plusieurs possibilités dans la métaphore ; la métaphore « Physique », la métaphore « Biologique », la métaphore « Psychologique ». Chacune correspond à des degrés chronologiques d’états d’organisation de la matière qui s’interpénètrent. Nous l’avons vu, il y a danger de « mécanisme » si l’on s’en tient aux deux premiers types de métaphores sans précautions de représentation de leur triple unité. Tous les systèmes de pensée stagnant un tant soit peu dans le dogmatisme en ont fait et en font les frais, et nous-mêmes, ensemble des humains de même.

 

Qu’est-ce qui nous garantit l’usage de « Métaphores pluridisciplinaires multiples », complémentaires et en opposition. Rien évidemment, rien, car rien  n’est plus précaire que la pensée humaine, la pensée « individuelle » encore plus que la « pensée collective », bien que cette dernière en situation de dérapage collectif est redoutable. Il y a cependant une auto-sagesse commune possible, qui prend son temps, qui a le soucis de comparer les avis divers, et qui va ainsi bien plus vite que toutes les erreurs composées.


Ce ton doctoral, c’est ce qu’on attend d’un « penseur ». Aussi je vais tenter de prendre l’attitude intérieure la moins prétentieuse qui soit, celle du « JE ». Non que je croie être l’auteur de mes œuvres. Je ne suis, comme tout le monde, qu’une expression individuelle, un soi issu du nous, de cette dépendance aux autres et de cette autonomie si difficile à exprimer sans quoi nous ne sommes pas grand chose, c'est-à-dire un(e) hominidé(e) avançant seul(e) dans un désert  de pensée, avec le souvenir lancinant, quelquefois hébété,  de l’acquis en commun.

 

La métaphore, je la puise dans ce cerceau de pensée, en boucle avec mes enfances, mes contraintes, mes travaux un peu libres, un peu absurdes, peu payés, beaucoup acceptés. Quels souvenirs ces champs cultivés autour de la maison d’enfance et  quels souvenirs cette vieille ville, héritière de la cité-état autour des maisons de mes anciens ! Et quels souvenirs dans ces maisons, douceurs et inquiétudes, attentes et sérénités, les oui rassurants, les non stimulants, les sourires et les caresses, les rejets excédés et les renoncements rassérénés, les paroles inutiles et les silences précieux…


....Suite sur ce lien :

http://pierreassante.fr/dossier/METAPHORE_EN_UT_MAJEUR.pdf

 

Pierre Assante, Marseille, 23 juillet 2006

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 14:06


HUMA 28.6.13Plutôt que de se laisser séduire par les sirènes des droites  (UMP, Centre...)  et d'extrême droite ("Souverainistes", FN...) qui feignent de préparer une alternance pour sortir de la crise (mais ce n'est qu'un discours électoral), débattons des propositions sérieuses que les médias ignorent volontairement et qu'en conséquence nous ignorons souvent.

Oui, nous ne sommes pas responsables des mensonges qui nous trompent, mais rien ne nous empêche de nous pencher sur les propositions du Parti Communiste Français et du Front de Gauche, pour les connaître plutôt que de les mépriser sans savoir. 

Certes notre humanité est bien petite dans l'univers, mais bien grande pour nous : c'est la notre ! Et c'est notre vie !!!

  • Comment réussir l’appropriation sociale des entreprises ?

     

    L’exacerbation de la crise systémique depuis 2008-2009 fait saillir la nécessité d’une extension nouvelle des entreprises publiques, avec des nationalisations. Mais, comme l’indique l’expérience ratée des nationalisations de 1981 en France, cela exige une transformation radicale de la façon de les traiter.

     

     

    L’ entreprise publique est une grande conquête de la Libération. Au cœur de l’essor rapide des « Trente glorieuses », ce modèle est entré en crise avec la montée des dettes et déficits publics, dans les années 1970. La réponse capitaliste a été de privatiser. Le choc de la crise de 2008-2009 a suscité le besoin de nouvelles interventions publiques. Mais, conçues pour soutenir les marchés financiers, elles ont fait exploser les dettes publiques et s’effondrer l’emploi, particulièrement en Europe......

    ....Suite sur ce lien : ici

  • http://www.economie-politique.org/40165

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 14:04

GARO PORTRAITMarx, théoricien de l’art ? Isabelle Garo

 

La question portant sur les rapports de Marx à l’art est complexe, multiple.

 

Le plus simple est de commencer par une remarque aussi évidente que déroutante : en dépit des théories marxistes de l’art qui ont cherché leurs sources dans son œuvre, ce qui n’est en rien illégitime, il faut reconnaître qu’une telle esthétique marxienne est introuvable. Il n’en demeure pas moins que la question de l’art apparaît régulièrement, tout au long de son œuvre et en des points cruciaux de l’analyse. Elle mérite donc qu’on s’y arrête….

 

 

…..Suite sur ce lien :   http://projet.pcf.fr/41443

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 07:56

Partager cet article

Repost0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 07:46

Cliquer sur les couvertures ou sur les 2 liens

 

http://projet.pcf.fr/41240

 

http://www.pcf.fr/sites/default/files/progressiste_ndeg1-avec-hyper-lien_0.pdf

 

La Revue du Projet, N° 28, juin 2013n°1 Juin-Juillet-Aout

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche