Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 18:44

DURAND Denis

COMMENT S’EST DÉVELOPPÉE LA CRISE, COMMENT EN SORTIR ET RÉTABLIR UN DÉVELOPPEMENT SAIN EN FAVEUR DE LA POPULATION

 *Ce titre a été rédigé pour essayer de résumer le texte de Denis Durand.

 

Denis DURAND. Conseil national du PCF – 13 avril 2013

 

Les effets dévastateurs de l’affaire Cahuzac viennent de ce qu’elle se produit à un moment où le pays est pris de vertige devant une spirale de crise économique et sociale, et où le gouvernement a fait le choix de poursuivre les politiques qui ont alimenté cette crise au lieu de s’attaquer à ses causes profondes, à savoir la domination des marchés financiers sur toutes les décisions économiques et financières.

On parle souvent de la baisse de la part des salaires dans la valeur ajoutée mais elle s’est produite à un moment bien déterminé : entre les premières mesures de libéralisation financière, en 1983 (sous la gauche déjà !) et l’achèvement de la libéralisation avec la libération totale des mouvements de capitaux en 1990. Les paradis fiscaux ne sont qu’un instrument parmi d’autres de ce fonctionnement de l’économie.

Rappelons que le fait déclencheur de la prise de pouvoir par les marchés financiers a été le tournant de la politique monétaire américaine en 1979.

C’est pourquoi, au-delà des mesures réglementaires ou fiscales qui peuvent avoir leur utilité, le seul moyen efficace de s’attaquer à la dictature des marchés financiers, c’est de les priver de ce qui fait leur force : le soutien que leur apportent les banques et les banques centrales avec leur pouvoir de créer de l’argent à partir de rien. C‘est ce que le gouvernement a refusé de faire avec la BPI et avec sa réforme bancaire.

Mais casser le pouvoir des marchés financiers en les privant d’argent ne suffira pas. Il faut, d’un même mouvement, revitaliser la production de richesses pour les êtres humains, en finançant, par la création monétaire, les projets qui développent l’emploi, la formation, la recherche, en économisant sur les coûts matériels, sur l’énergie et les matières premières. C’est sur cette base qu’on pourra relancer la demande en répondant aux revendications salariales et en développant de nouveaux services publics.

Cela ne peut pas être le résultat d’une simple reprise de pouvoir par l’Etat, ni de simples mesures fiscales et réglementaires. Il faut la conquête de pouvoirs par les citoyens et les travailleurs, dans la cité, dans l’entreprise, dans les banques. C’est sur ce terrain qu’une Sixième République sociale peut apporter des changements à la hauteur de la situation. Nos propositions doivent donc être assises sur notre participation aux luttes sociales et politiques.

Par exemple, des projets industriels défendus par les salariés dans les grandes entreprises, des projets dans les PME, des projets dans les collectivités territoriales, mais qui sont  bloqués par l’absence de crédit bancaire, nous en connaissons dans tous nos départements. C’est l’enjeu essentiel des luttes en cours à la Banque de France – il y a encore des appels à la grève la semaine prochaine dans les régions – contre les suppressions d’emplois programmées par le gouverneur Noyer. J’appelle le PCF et ses élus à soutenir la motion type proposée par l’intersyndicale de la Banque de France pour un moratoire sur les suppressions d’emplois et une table ronde publique sur les modalités d’exercice, par la Banque, de ses missions dans les territoires.

Il me semble que l’interpellation des banques et des institutions financières pour obtenir qu’elles s’engagent en faveur de ces projets devrait faire partie des mobilisations du Front de gauche, qu’il s’agisse de la manifestation du 5 mai ou de la campagne pour une alternative à l’austérité, qu’il faut relancer.

Soyons attentifs à l’exemple grec. La montée électorale du Syriza ne repose pas essentiellement sur e aun rejet moral de la classe politique traditionnelle. Elle repose sur un mouvement populaire pour une alternative aux politiques d’austérité au sein de la zone euro, en mobilisant, notamment, le pouvoir de création monétaire de la BCE à travers un fonds de développement économique et social européen.

 

Denis Durand, Conseil National du P.C.F. 13 avril 2013.

 

*Ce titre a été rédigé pour essayer de résumer le texte de Denis Durand.

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 14:38

InterventionS au Conseil National

du Parti Communiste Français du 13/04/2013

 

2012 01 15 001".....L'impact des développements récents de la crise politique est profond et durable.

Il y a deux aspects :

des dangers aggravés, sérieux,  de droite et d'extrême droite,

mais aussi avec le choc dans le PS,  l'affaiblissement et une certaine déstabilisation de Hollande et des éléments les plus libéraux du pouvoir, un peu plus d'espace pour travailler à un mouvement positif de la situation.

Comment obtenir un tel mouvement : c'est la question principale.

Soit la situation s'enlise,  et on aura sous une forme ou une autre une issue droite-extrême droite.
Soit se créent peu à peu les conditions d'un rassemblement sur des bases de gauche, d'un nouveau cap politique, pouvant ouvrir la possibilité d'un nouveau gouvernement.

2012 01 15 002Cela ne se fera pas par la substitution d'une majorité Front de gauche à la majorité socialiste. Imaginer le basculement majoritaire de l'électorat socialiste vers le FdG est une illusion.

Il faut que quelque chose bouge dans le champ socialiste : l'électorat, le parti, des dirigeants.

Il s'agit d'agir d'une manière qui favorise un tel mouvement, à partir de propositions alternatives aux choix actuels et de rassemblements d'action.

Je rappelle que c'est un mouvement de cette nature qui a permis la victoire du NON au TCE en 2005. Notre campagne n'avait pas consisté en une campagne contre des «salopards », mais en une campagne citoyenne de dialogue et de propositions, contribuant à créer les conditions du détachement progressivement majoritaire des électeurs socialistes pour Non, sans lequel le Non ne l'emportait pas….."

 

......Suite sur les liens suivants :

 

l'intervention d'Yves Dimicoli: YD_intervCN_130413

l'intervention de Denis Durand: DD_intervCN_2013_04_13

l'intervention de Jean-Marc Durand: JMD_Interv_CN_1304_2013

l'intervention de Nicolas Marchand: NM_intervCN_2013_04_13

       

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 12:05

2013-04-12-059.jpg

Une loi pour sortir la presse de sa crise.  « Si rien n’est fait, les titres vont s’éteindre les uns après les autres, et le débat d’idées avec ». C’est le constat alarmant qui a présidé à la rédaction par Marie-Georges BUFFET d’une proposition de loi mise en débat vendredi à l’invitation du comité de soutien 13 à la lutte des Presstalis…

Voir l'article de Léo Purguette sur La Marseillaise du 14 avril 2013 :

http://pierreassante.fr/dossier/BUFFET_LOI_PRESSE.pdf

2013-04-12-048.jpg

 

Suite sur ce lien une vidéo :

http://www.lamarseillaise.fr/le-flash/marie-george-buffet-defend-la-presse-a-lassemblee-30077.html

 

Le projet de loi sur ce lien :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion0757.asp

 

2013 04 12 056

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article

Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 07:04

Article déjà publié sur ce blog le 29/10/2012 

Yves SCHWARTZ
Professeur de philosophie émérite (Université de Provence)
 

 

SAM 0472Production, travail et activité, Yves Schwartz sur ce site:

Ouvrir ce lien ci-dessous, puis descendre dans la page ouverte jusqu'à la vidéo du Professeur Yves Schwartz :

http://chspm.univ-paris1.fr/spip.php?article192

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

29 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 05:58

Article publié une première fois le 15 juin 2012


Y.Schwartzàtransformer1

L’ERGOLOGIE, qu’es aquò ? Expérience et connaissance du travail et lutte de classe. Libre réflexion de l'auteur de ce blog sur la question :

 

Peut-être peut-on « condenser » ainsi la motivation « de classe » de l’ergologie :

 

La « taille » de l’aliénation grandit démesurément au fur et à mesure que se développent (en même proportion dialectique) les forces productives basées sur le mode industriel issu du même moule, dans une unité du capitalisme, de ses techniques et de ses lois d’échange.

 

L’aliénation est « d’abord matérielle », et elle est aussi « morale », pas séparément, mais dans un mouvement unique de privation et perception humaine de privation, dans tous ce qu’a d’humain la perception de la privation et la réaction à la privation.

 

L’aliénation consiste à confisquer au producteur sa production. Mais elle est aussi « matérielle » au sens restrictif du mot,  dans un mode de production où « mesure de la valeur d’échange», modèle général de la valeur,  et privation du geste du producteur, mentalement et physiquement, vont de pair, dans les mêmes lois de l’échange du capital.

 

« En gros », on ne peut venir à bout de l’aliénation qui prive le producteur de jusqu’à ses moyens de lutte en les dévoyant à travers l’arme de l’organisation pratique des gestes de travail.

 

On ne peut venir à bout de l’aliénation sans mettre au cœur des luttes des salariés la connaissance et la transformation des gestes de travail, parallèlement et en unité avec toutes les formes et champs de la luttes de classe (salaire, temps de travail, répartition de la plus value et sa transformation en produit social des producteurs dans et pour la population…).

 

Ainsi l’ergologie est bien au cœur de la lutte des salariés et de la population pour créer un nouveau mode de production dont les prémices existent en gésine dans le mode de production actuel et dans les gestes de travail actuels, prémices qu’il faut donc développer, comme ont été développées dans le système capitaliste, par les luttes, des formes d’échanges échappant en partie à l’échange marchand (Exemple : les médicaments et actes médicaux grâce à la sécurité sociale et bien d’autres exemples issus du développement du service public national de la « tradition » de la Libération et des compromissions du capital dans la collaboration avec le nazisme ).

 

C’est alors dans « l’acte d’industriel », au-delà de l’acte service public, lesquels sont cependant totalement intriqués, qu’il faut « mettre l’accent ». Il faut mettre cet accent afin justement que l’acte révolutionnaire ne sépare pas industries et services sous peine d’aboutir à la dichotomie organisée actuelle de l'homme producteur et de l'homme consommateur dans lequel la personnalité humaine se dissout, échappant ainsi à toute maîtrise d'un quelconque choix de son devenir.

 

Nous en revenons donc à cette aspiration incontournable pour la survie humaine, de la démocratie du producteur, dépassant la démocratie restreinte, mutilée et en génénérescence de la société marchande développée à son paroxysme "naturel" et actuel.

 

Cette dichotomie s’est vérifiée y compris dans la période de CME à contenu social (capitalisme monopoliste d’Etat de la période Gaullienne des 30 glorieuses), et ne revienne en arrière et attaque « presque à mort » les forces de transformation, ce qui s’est vérifié encore plus dans la période sarkozyenne, qui n’est pas née de rien et qui n’est pas morte pour la période à venir, ses institutions présidentielles correspondant justement à un mode de production qui s’est « mis à jour » avec le plan Marshall, le gaullisme, puis le giscardisme etc…..(Trilatérale, G3, G7, G20, et leurs avatars institutionnels et d’organisation mondiale du travail, où pourtant peuvent se « glisser » subrepticement les mêmes prémices que les luttes ouvrières et démocratiques induisent).

 

Pour juger de possibilités, il faut juger de rapports de forces à un moment historique et évaluer ce qui est accompagnement ou ce qui est création transformatrice.

 

L’ergologie n’est pas un gadget, c’est la lutte des classes, mais c’est aussi un outil, qui comme tout outil, peut être utilisé à l’encontre de ses aspirations et buts originaux.

 

Pierre Assante, 15 juin 2012

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

Lien :

25 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 05:40

CASSANDRE

►Insoutenable légèreté de l’être.

►Insoutenable fragilité de la civilisation avancée (technique et culturelle, à longue et courte durée).

►Insoutenable beauté savante-sauvage de l’acte 2 de l’humanité, le notre jusqu’à présent (après l’acte 1 tribal sans transformation de la nature ni surproduit).

**** 

►3 éléments premiers ouvrant la voie à de ce qui doit suivre le développement premier de l’individu dans l’espèce (solidarité-concurrence sans conscience, enrichissement par accaparement du surproduit) : le développement second, la conscience personnelle du dépassement de l’enrichissement individuel.

Insoutenable : il faut changer (mot fort galvaudé), pourtant, pour tant, changer.

 

P.A. 11.4.13

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 06:04

     2013-04-09-017.jpg POLITIQUE -  le 9 Avril 201

 

Un combat au cœur des valeurs de gauche, l'éditorial de Patrick Apel-Muller


 

Inlassables, les députés Front de gauche ont combattu dans l’Hémicycle un adversaire qui n’avait aucun droit d’y siéger. Pourtant, le Medef était là, scrutant les amendements, rappelant à l’ordre les contrevenants qui franchissaient la ligne blanche tracée par Laurence Parisot, évaluant à chaque étape ce que lui rapporte tel ou tel article. Le projet de loi de flexibilisation du travail est en effet un accord donnant-perdant, le grand patronat engrangeant les bénéfices, tandis que les salariés perdraient des avantages précieux pour défendre leur emploi....

 

.....Continuer à lire sur ce lien :

http://www.humanite.fr/monde/un-combat-au-coeur-des-valeurs-de-gauche-519770

 

Et sur le vote :

http://www.humanite.fr/politique/lassemblee-vote-le-texte-sur-la-securisation-de-le-519821


*****

2013 03 05 MANIF 001 (5)Dans cette bataille, une fois de plus, ce qui intervient fondamentalement, à mon avis, outre certains "arrangements"  (de ceux qui soutiennent politiquement l'ANI) avec la réalité en général, c'est l'ignorance entretenue, consciemment ou pas, de la réalité de la crise systémique, qui fait tabler pour un accord de diminution des droits des salariés pour "passer un moment difficile" de l'entreprise. 

 

Outre une vue "féodale" de l'entreprise et de l'économie, cela ressemble à l'aveuglement profitable des Subprimes, qui tablait sur un retour d'investissement "productif" sans tenir compte de la crise systémique qui n'accorde plus "suffisamment" ce retour. Aveuglement sur la réalité de l'appauvrissement relatif ou absolu à l'origine de l'incapacité de payer le crédit de sa maison et conséquence de la politique de profit.

 

Il n'y a pas de spéculation possible sans production. Et la spéculation freine ou fait régresser la production, en quantité et en qualité, relativement ou de façon absolue. La récession, si elle n'empêche pas (pour le moment) la spéculation à partir du drainage des capitaux vers elle, et la renforce au contraire, démontre clairement ce phénomène.

 

MARTIGUES-2013-04-10.jpgLa démocratisation (le contrôle économique et politique dans l'entreprise et à tous les niveaux institutionnels régionaux, nationaux, européens, mondiaux) de l'usage de l'argent comme moyen d'échange et de production et non comme drainage de profit, doit être au cœur d'une action populaire, et en premier lieu des salariés menacés dans leur existence, pour aller vers un autre type de développement en France, en Europe et dans le Monde.

 

L'échange "Argent-Marchandise-Plus d'argent" a atteint son paroxysme "naturel" qui le condamne et dont il faut sortir par étapes concrètes et à une vitesse déterminée par les possibilités et les besoins, et la volonté de comprendre et d'agir.

Pierre Assante, 10 avril 2013


  ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

 30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 06:00

Darmangeat-Engels sur les racines de l'inégalité,

entretien avec Baptiste Eychart, sur ce lien :

http://pierreassante.fr/dossier/ENGELS_DARMANGEAT_LETTRES_FRANCAISES_4.4.13.pdf


DARMANGEAT.jpg"Puisque les inégalités et les classes sociales n'ont pas toujours existé, comment rendre compte de leur apparition sans schématisme réducteur ? L'ethnologie éclaire les voies de l'évolution sociale en fournissant la matière d'un récit vivant qui restitue la diversité des sociétés humaines". Conversation sur la naissance des inégalités, Christophe Darmangeat, Agone, 2013


 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 


Partager cet article

Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 08:19

MILLS CatherineLes articles de la Revue ECONOMIE ET POLITIQUE janvier février 2013

http://www.economie-politique.org/3837

Edito de Catherine MILLS

http://www.economie-politique.org/38383

Le site de la revue 

http://www.economie-politique.org/

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 05:42

Article publié une première fois sur ce blog le 30 octobre 2010

 

 

neolithique.jpg

Ce paysan qui vous regarde a 7000 ans. Il fait partie des premiers paysans. Il vivait dans la zone du monde qui est aujourd’hui la Hongrie. La civilisation de l’agriculture s’était répandue à peu après à partir de 3 à 5 millénaires précédents dans le « Croissant fertile », au Moyen Orient (à peu près Palestine, Syrie, Iraq d’aujourd’hui), berceau de notre civilisation agricole (puis industrielle), des cités Etat et des pouvoirs centralisés, et s’était essaimée en suivant la vallée du Danube, avant de suivre les rives de la Méditerranée, retourner dans l’Europe du Nord, traverser l’Atlantique au XIX° Siècle et devenir le mode de production mondial généralisé (même si des résidus d’autres modes de production existent, persistent, résistent).

 

Pourquoi le berceau de notre civilisation ?

Parce pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les techniques de production agricole permettent à l’humain producteur de créer une production quantitativement supérieure à ses besoins élémentaires et donc de pouvoir accumuler des biens d’une façon privée et de  créer le mode de production marchand, l’échange privé du surproduit du travail.

Et donc de créer la richesse, progrès de l’humanité

Puis les choses se compliquent car cette richesse privée va petit à petit créer les conditions d’une opposition entre richesse privée et besoins collectifs, donc opposition avec les besoins personnels, individuels,  par la même occasion, besoins « matériels et moraux » et le processus d’humanisation de la nature, de naturalisation de l’homme.

Elle va accentuer aussi la division du travail hommes-femmes, la division générale du travail, et la division en classes sociales.FLORENCE 2002

 

Ceci est de l’histoire, car la critique de l’économie politique est autre chose, la critique du capitalisme, cette forme moderne de la société marchande, est contenu dans « Le capital » de Marx, avec son histoire de la grande industrie et sa découverte des lois de l’échange capitaliste, plus value, mesure quantitative de la valeur, suraccumulation et dévalorisation du capital, crises systémiques et crise générale ……

 

Quand au capitalisme monopoliste d’Etat, puis sa forme actuelle avec la création mondialisée d’institutions officieuses et officielles d’embryon d’Etat mondial multinational financier en formation et en contradiction encore supérieure avec les formes et besoins d’organisation humaine, elle a été décrite par Lénine dans « l’impérialisme, stade suprême du capitalisme » puis par des équipes comme celle autour de Paul Boccara et d’Economie et Politique pour la France.

 

Pierre Assante, 30 octobre 2010

 

La photo est celle de la couverture de « Les premiers paysans  du monde », Catherine Louboutin, Découvertes Gallimard.              

 

En cliquant sur l'image ci-dessus : "L'unité contradictoire d'une bifurcation progressiste, au Forum de Florence"

 

Et Darmangeat-Engels sur les racines de l'inégalité :

http://pierreassante.fr/dossier/ENGELS_DARMANGEAT_LETTRES_FRANCAISES_4.4.13.pdf

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 07:43

2012 02 25Epistémologie *

 

Ce que nous apprennent les travaux anciens sur la réalisation de nos besoins « matériels et moraux » d’aujourd’hui.

 

Ce que nous apprennent les « classiques », ce que nous apprend la critique d’hier des « classiques » et la critique d’aujourd’hui de la critique d’hier des classiques.

 

Ce que nous apprend le désapprentissage des « classiques » au profit d’une vision à court terme du présent et du passé avec extinction du futur possible et des espérances nées des besoins présents insatisfaits.

 

Ce que ne nous apprend plus la réduction-extinction d’une diffusion-échange « de masse » de l’épistémologie, au profit de la pratique du profit en tant que mode de production et d’échange imbibant tout échange humain, du travail aux activités dites libres, de la famille à l’amitié, des jugements de valeurs à la vision propre du, de soi-même.

 

Epistémologie*. Aujourd’hui ? Un processus contradictoire d’approfondissement, de régression et de bonne et de mauvaise santé dans une production générale à développer et guérir autant que se peut, c'est-à-dire à maintenir en vie, c'est-à-dire sans maladie mortelle ?

 

Il n’y a pas d’indépendance entre l’état « matériel » de l’échange, qui est celui du mode A-M-A’ et l’état « idéel » de l’échange, et l’épistémologie n’en est qu’une « forme ».

 

Ce qui ne nie pas l’autonomie relative de l’échange. Autonomie et dépendance, l’une dans l’autre. Et toutes formes d’échange, « alimentaire », affectif, conceptuel, les seconds dans le premier, l’un dans l’autre.

 

berliguer

Travailler dans et sur  les « marges ». Rassembler les « résidus », paradoxalement un travail « central » et une globalisation positive vers une sortie de la globalisation taylorienne-libérale mutilante.

 

Pour moi, un exemple de « jugement de valeur » personnel, "rassemblant" je crois : J'aime sans restriction Berlinguer.

Pas parce qu'il a été parfait et infaillible, ce n'est pas le cas en tant qu'être humain.

Mais il a tenté d'être à la fois fidèle et innovant, en "marchant sur le fil du rasoir" sans trop tomber d'un côté ou de l'autre.

Et puis cet amour réciproque entre le monde ouvrier italien et lui....

 

Pierre Assante, 6 avril 2013

 

http://www.pierreassante.fr/dossier/Berlinguer1985_19Pages3.88Mo.pdf

 

 

* Branche de la philosophie des sciences qui "étudie de manière critique la méthode scientifique, les formes logiques et modes d'inférence utilisés en science, de même que les principes, concepts fondamentaux, théories et résultats des diverses sciences, afin de déterminer leur origine logique, leur valeur et leur portée objective"

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici 

Partager cet article

Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 07:42

GARO PORTRAITUn extrait d'ouvrage n'est pas l'ouvrage, mais peut en ouvrir la lecture à partir de l'accord ou le désaccord apparents ou réels, de la volonté d'apprendre et de savoir, et de la curiosité qu'il révèle sur l'ensemble inconnu...etc.

 

Voici donc ce tout petit extrait, chapitre 4, "Althuser la sentinelle", partie "De l'idéologie en général"

 

Lire ici

 

 

http://pierreassante.fr/dossier/GARO_ALTHUSER.pdf

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article

Repost0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 07:28

2012 01 15 018

 

 

J'ai eu envie de relire

ça : ICI

 

http://pierreassante.fr/dossier/Cahiers_du_Communisme_mai_juin_1966.pdf

 

 

Ce n'est pas "parole d'évangile", mais les interrogations demeurent et des "réponses" aussi....je crois.

Pierrot

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 06:16

Le Président de la République Italienne, ex-PCI, reconstitue le "gouvernement technique" libéral de l'U.E. en Italie ?!..........


Par Giulietto Chiesa :


http://cambiailmondo.org/2013/04/02/i-dieci-saggi-impresentabili-di-napolitano-volete-la-guerra-civile/

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 10:08

A.N.I._SENAT_HUMA_4_AVRIL_2013.jpg

Extrait de l'HUMA de ce jour, le 4 avril 2013.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 10:00

Partager cet article

Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 06:25

Berlinguer photoPost Scriptum de l'auteur de ce blog au sujet de "l'affaire Cahuzac" et autres : je comprends l'indignation citoyenne. Une remarque cependant : il y a une vingtaine d'années, une grande opération politique a eu lieu en Italie, sous le nom de "MANI PULITE", c'est à dire "mains propres". cette opération, dirigée entre autre contre les corruptions de la droite démocrate chrétienne italienne, du P.S.I. de Craxi.... qui se sont effondrés depuis,  était tout à fait justifiée. Cependant SI une telle opération ne va pas jusqu'à la question des inégalités sociales, légales ou non, jusqu'aux fortunes accumulées légalement, ne fait des "affaires" que des questions de personnes, et va encore moins jusqu'aux SOLUTIONS ECONOMIQUES INDISPENSABLES à la sortie de crises économique et de civilisation conjointes, ALORS une telle opération, dis-je, ira dans le mur ou à la mer, comme en Italie...Où en est la propreté à ce jour dans ce pays et dans tant d'autres, France comprise évidemment ?

ALORS L'article de Pierre Ivorra (lien ci-dessous) répond brièvement à la question économique

A chacun de se saisir du sujet.

Et l'intervention d'Enrico Berlinguer (lien ci-dessous) répondait déjà à la question morale.

 

Pierre Assante, 3 avril 2013

 

L'article de Pierre Ivorra :

 

http://pierreassante.fr/dossier/IVORRA_2.4.13.pdf

 

Enrico Berlinguer sur la question morale :

 

http://pierreassante.fr/dossier/BERLINGUER_LA_QUESTION_MORALE.pdf

 

Enrico Berlinguer, secrétaire du PCI (Parti Communiste Italien, dissout par ses successeurs sous la direction d'Occhetto, après le départ d'Alessandro Natta) est mort en 1984, frappé en plein meeting national à Padoue d'une congestion cérébrale.

J'ai eu le grand honneur d'assister au meeting précédent, en duplex entre Rome et Milan.

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 05:00

Article publié une première fois le Mercredi 3 avril 2013

     

Avec Rassegna

Au Théâtre Armand, Salon de Provence.

Compte rendu du concert, La Provence,  ici

http://pierreassante.fr/dossier/CONCERT_SALON_LA_PROVENCE.pdf

 

Les chansons ici : http://ensemble-multitudes.fr/actualites-rassegna.html

Les poèmes ici :  ce que j'aime

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

 


Partager cet article

Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 13:50

HUMA 2013 03 14

BOCCARA PORTRAIT

"...On peut considérer que les communistes se sont beaucoup trompés sur beaucoup de sujets, cependant force est de constater que, sur cette question de la nature de la crise, ils ont eu en grande partie raison avant tout le monde..."


Lire la suite : ici

http://pierreassante.fr/dossier/IVORRA_2.4.13.pdf

 

 

 Photo : présentation du livre "La crise systémique, Europe et Monde" par Paul BOCCARA.


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 22:14

2012 02 25

Article publié une première fois sur ce blog le Vendredi 29 mars 2013

Nous avons tous plus ou moins vu cette image (note en bas de pagede l’univers accessible à nos sens et à nos appareils, "notre" cosmos, qui est la lumière apparue 380 000 ans après la « naissance » de cet univers, il y a 13,8 milliards d’années, nous disent les astronomes.

 

Planck

 

La vie n’a pas besoin, apparemment, de ces données pour se développer et se poursuivre.

 

 Une arapède (une patelle, en français, coquillage en forme de petit chapeau chinois qui se fixe sur un rocher) trouve les ressources pour se nourrir, se reproduire et se perpétuer, malgré son « arrêt » apparent d’évolution, son absence d’angoisse ou sa faible quantité d’angoisse  face aux agressions qui la menacent.

 

Il y a une certaine « distance » entre la «conscience » débutante d’un chimpanzé ou d’un mammifère au développement avancé et celle de l’humain capable de percevoir et de formuler sur cette lumière émise par cet « univers accessible ».

 

Les chimpanzés ne se posent pas de questions philosophiques sur les raisons de leur existence sur terre, pourtant leur conscience primaire est bien plus évoluée, c’est le moins qu’on puisse dire, que celle de l’arapède.

 

Et pourtant ce brouillard de la connaissance humaine sur les raisons de sa présence sur terre, que Socrate comparait à la vision des ombres de l’univers extérieur sur les parois d’une grotte dans laquelle serait cantonné l’humain, est bien un brouillard, ce qui n’empêche cet humain de perfectionner chaque jour  ses moyens de répondre à ses besoins de survie, de nourriture et de développement, en perfectionnant sa connaissance de cet univers, et sa conscience de cet univers.

 

Marx a été un des premiers à formuler aussi clairement que l’humanité est la conscience en mouvement de la nature sur elle-même, car l’humain, c’est bien une « parcelle » de nature dans son unité, c'est-à-dire pas seulement une part de la nature isolé de la nature, mais  au contraire une fonction de la nature unifiée à sa fonction générale, énigmatique, inaccessible, que l’on soit « croyant » ou pas, ce qui ne veut pas dire grand-chose.

 

Il y a aussi quelque chose de nouveau dans cette nature, depuis disons 7000 ans, après l’invention de l’agriculture il y a 12 000 ans, de la transformation de la nature par le travail humain et non plus seulement de sa « cueillette », aux des cités-Etats et de la société marchande et de son paroxysme, le capitalisme mondialisé et informationnalisé.

 

Ce qui est nouveau après l’invention de l’agriculture ouvrant la voie à l’industrialisation mécanique puis informatique, c'est l’appropriation du surproduit du travail c'est-à-dire de la part du produit du travail non consommé par son producteur et accaparé par le possesseur dominant.

 

Ce qui est paradoxal, dans l’évolution de la conscience de la nature sur elle-même, c’est que les accapareurs réussissent jusqu’à ce jour à confisquer, avec la part et de concert avec le surproduit possible,  la part de la conscience nécessaire à la mise en commun de ce surproduit, et de fait accaparent tout ce qui permettrait à trouver une issue à l’accaparement….

 

La « collection » des revendications nées des conséquences de cet accaparement, c'est-à-dire d’une insatisfaction croissante des besoins de développement humain est une bonne et une mauvaise chose, comme la langue d’Esope.

 

Une bonne parce qu’elle accroit l’insatisfaction et donc les possibilités de se mobiliser contre ces insatisfactions.

 

Une mauvaise chose parce qu’elle limite cette mobilisation à la seule protestation et par là se heurte au mur du manque de solutions.

 

On pourrait penser qu’insatisfactions, conscience et solutions avancent de pair. Ce n’est pourtant pas ce que l’évènement et son processus vérifient pour l’instant.

 

On peut même dire que l’influence de l’extrême droite, des Pirates et autre Grilli d’une part et celle des groupements communistes, celle de la théorie de la mise en commun des forces humaines d’autre part,  ne montrent pas ce front commun de l’insatisfaction et des solutions.

 

Ce qui ne m’empêche pas de m’enthousiasmer sur l’échec des solutions économiques « bidon » et les modestes avancées des solutions économiques remettant  modestement mais surement en question le système d’échange capitaliste pur et dur dans le monde.

 

Modestement ? Peut-être pas. Dans cet éclair de temps de nos vies, et l’éclair de nos vies dans l’unité instant-infini, ce qui se passe est peut-être bien plus immense qu’il n’y paraît.

 

Allez, une dernière idée pour compléter le tableau. Je ne ferai pas de roman de science fiction, mais je me contenterai d’en fournir des idées pour qui en a envie : conscience de la nature sur elle-même…....et si finalement cet humain-là était l’auto-création de la nature, avec ses hasards, ses bifurcations qui s’amplifient et explosent en infinies modifications et-de structures dissipatives, en bouleversement permanent tempestif et calme de l’évolution entropique.

 

Auto-création de la conscience de la nature, mais pas à la mode de Berkeley, qui voit la pensée créer magiquement  la nature, c'est-à-dire sans le média de la matière, de la nature, du mouvement que la matière est et des multiples états de cette matière en fonction de son, ses « mouvements ».

 

Le mouvement de la pensée, des fonctions électriques et chimiques du cerveau par exemple, à l’intérieur des interactions de la société et de la société et de la nature « extérieure » dans leur unité,  n’est pas  une âme, entité surnaturelle « à part ». La connaissance approfondie sans cesse de la matière est donc un moteur de la conscience sur elle-même, en passant par les médias de la matière en tant que fonctions matérielles « diverses » non séparées mais « distinctes ».

 

Lorsqu’on s’approche de telles réflexions on n’est pas loin de tomber dans les élucubrations de Mach, dénoncées par Lénine dans son « Matérialisme et empiriocriticisme ».

 

Pourtant les dé-adhérences conceptuelles que la pensée autonome relativement des causes « externes », la réalité « externe » fait naître, sont bien nécessaires pour établir en aller-retour le reflet le plus exact de la matière, de son mouvement et de la conscience d’elle-même sur elle-même que nous constituons.

 

Dé-adhérence nécessaire mais périlleuse, évidemment.

 

Mais périls bien moins grands que l’immobilisme, car la dé-adhérence peut ou pas être moteur de la conscience, mais l’immobilisme, jamais, en aucun cas.

 

Ce qui ne veut pas dire qu’il faille attribuer un satisfécit aux de-adhérences conceptuelles "sans retour", telle celle de Mach…

 

Alors, on en reste à l’assurance de l’arapède sur son rocher pour se nourrir, se reproduire, confortable et sans souci ? C’est ce que préconise tout mouvement conformiste et conservateur.

 

A chacun de juger, car on ne convainc que celui qui a déjà une « intuition », c'est-à-dire un savoir et une observation conjoints, de la « bonne réponse ».

 

Et il est tout à fait humain que chacun croie à la sienne, aux siennes, de réponses.

 

Sans doute avez-vous compris quelle est la mienne, en particulier quand je soutiens un mouvement progressif mais radical de contrôle des banques qui accumulent sous forme de valeur notre surproduit et la spéculation qu’il leur permet. C’est un élément incontournable de libération du mouvement de la conscience de la nature sur elle-même, et « accessoirement » de notre vie quotidienne d’humain, avec ses besoins et les désirs y adhérant.

 

Pierre Assante, 29/03/2013 18:42:40

 

Note. Illustration, photo d'un article de l'Humanité du 29 mars 2013 : retour sur les images révélées la semaine dernière par le satellite européen Planck et sur ce qu'elles nous disent du big bang, de l'inflation et des premières lumières émergées de la matière.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 19:37

armanac 2013ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, MERCREDI 10 AVRIL 2013, LA BOUILLADISSE (B-du-R)

 Car(a) Amic(ga),

 Notre prochaine assemblée générale se déroulera le MERCREDI 10 avril 2013, à partir de 14 h, dans la salle de la mairie de La Bouilladisse, à l’invitation de Monsieur Andrieu Jullien, maire de cette commune, et de Francés Pellissier, ancien maire, ancien conseiller général. L’assemblée générale sera précédée d’une séance de travail. Vous trouverez joints à cet envoi les documents relatifs à notre activité pour l’année écoulée et celle en cours. IMPORTANT ! POUR CEUX QUI LE DÉSIRENT, REPAS À 12 HEURES À LA BOUILLADISSE . S’INSCRIRE AUPRÈS DE TONIN OLLÈS, tonin.olles@laposte.net .

 La culture d’Oc est coincée entre deux conservatismes. Celui qui consiste à vouloir reproduire une culture issue d’un moment d’histoire dont les particularités ne peuvent jamais être les mêmes. Et le consevatisme « moderne » qui consite à n’accorder d’attention qu’à ce qui semble avoir une utilité immédiate et concrète.

Ces deux conservatismes mettent à mort toute culture et font régresser l’humanité qui a besoin de toutes ses créations empilées par l’histoire et qui construit une résultante en marche de tous les gestes de chacun, collectifs et individuels.

Lorsque se succèdent des pouvoirs qui ne voient que devant leur nez et sont incapables de réagir à la domination des représentants de la finance, il est naïf de croire qu’il peut en êtrre autrement sur la question des cultures lorsque les moyens élémentaires de survie sont menacés : salaires, retraites, services publics…

La défense des cultures va de pair avec la défense des droits sociaux. Rectifier nos erreurs politiques en corrigeant celles des dernières élections au lieu de nous projeter dans une prospective des actes à venir, c’est renouveler tous les dix ans un retard de dix ans dont les effets s’aggravent sans cesse.

Il en est de même de la bataille pour la culture d’Oc dont la tendance est de reproduire des illusions qui nous ôtent en partie notre force revendicative en matière culturelle.

La richesse de la culture d’Oc n’est pas à démontrer. Dans ses créations du passé comme dans ses créations présentes malgré le recul des locuteurs, si elle ne touche plus qu’une partie de la population, sa richesse concerne tout le monde qui peut en profiter selon ses goûts et sa volonté, si ne sont pas réduits les moyens d’y accéder en raison de la fameuse utilité immédiate. Celle qui fait diffuser un anglais à une population à laquelle on ne fera jamais apprécier Shakespeare ! « Ça sert à rien »…

Les « petites choses » que mettent en œuvre Leis Amics de Mesclum, c’est cela l’utilité et la longue patience des « petits » acteurs sociaux, qui malgré les dominations poursuivent leur chemin et sauvent non seulement ce qui peut l’être, mais bien d’autres choses qui n’apparaissent pas immédiatement, mais dont l’avenir leur rendra raison.

L’almanach en est, et tout le reste des choses qui se font par et avec Leis Amics de Mesclum, de même.

RÉUNION DE TRAVAIL

 À l’occasion de cette réunion, nous évoquerons les projets réalisés depuis le début de l’année 2012, ceux actuellement en cours de réalisation, et les propositions pour l’avenir. 

Armanac de Mesclum : établir le nombre exact d’armanacs de chaque année publiés depuis 1995 qui demeurent disponibles (Joanina Dugas).

Armanac de Mesclum 2013 : résultat des ventes (Joanina Dugas).

Armanac de Mesclum 2014 : adressez rapidement les textes à Glaudi Barsotti ; les derniers  doivent parvenir avant le15 juillet.

Concours « Enfance Jeunesse en Langue d’Oc » : résultats et préparation ; il serait souhaitable d’avoir un responsable consacré à ce concours car il y a une ouverture à faire.

Concours « Escriure en Lenga d’Òc » : résultats 2011/2012 (remise des récompenses à Nîmes, dans le cadre de l’Universitat Occitana d’Estiu, au mois de juillet) ; lancement du concours 2013/2014.

État des subventions : résultat et obtention pour l’Armanac (Joanina Dugas,  Tonin Ollès), ainsi que pour l’association.

Participation à « Mesclum ».

Émissions à des radios associatives: (Joseta David, Tonin Ollès).

Dictée en Langue d’Oc : organisée en collaboration avec la section des B-du-R de l’Institut d’Estudis Occitans et le Centre Regionau d’Estudis Occitans-Provença, avec l’aide de la commune de Septèmes-les-Vallons.

Colloque : « Autour de l’action occitane (1930-1950) : Paul Ricard, Jòrgi Reboul, Carles Camproux, Max Rouquette ».

Exposition Coll’Oc Paul Ricard : en collaboration avec la commune de Septèmes-les-Vallons, la section des B-du-R de l’Institut d’Estudis Occitans.

Toponymie : où en est-on ? (Joseta David, Cristian Sourri, Tonin Ollès).

Site « Mesclum » sur internet : vos impressions, suite à donner (Joan-Glaudi Latil).

Questions diverses.

 

Cotisation : 10 € (o mai qu’aquò se volètz !), c’est le moment de vous mettre à jour si ce n’est dejà fait pour 2012 ; chèques à l’ordre Leis Amics de Mesclum, à adresser à dòna Joanina Dugas, 52, allée de la Grande Bastide Cazaulx, 13012 Marseille.

 N’oubliez pas le site Leis Amics de Mesclum : http://www.amesclum.net ; vous y trouverez « un fais d’entre-senhas » !

 LEIS AMICS DE MESCLUM, « LA MARSEILLAISE », 17, cours Honoré d’Estienne d’Orves, B.P. 1862, 13222 Marseille Cedex 01 ; contacts : Pèire Assante ( p.assante@wanadoo.fr ), Ramond Bizot ( raymondbizot@yahoo.fr ), Tonin Ollès (tonin.olles@laposte.net).

 POUR CEUX QUI EN DISPOSENT, NOUS COMUNIQUER VOTRE ADRESSE ÉLECTRONIQUE ! GRANDMERCÉ !

 

suite : ici

http://pierreassante.fr/dossier/Acamp_Amics_2013.pdf

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 00:00

P1010153Le système actuel de relations sociales est le produit historique de longs combats.

Il doit être réformé.

Mais il ne s'agit pas de rétrograder ni de se contenter du statu quo.

Quelques brefs rappels montrent ses évolutions, dont les luttes sociales et politiques ont été le principal moteur ....

 

.....SUITE SUR CE LIEN : ici

http://pierreassante.fr/dossier/MAGNIADAS.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 12:09

resturation scolaire 0002A Saint Denis, le repas est à 0,15 centimes pour les familles les plus modestes.

Et à 3,84 € pour les plus aisées.

20% des familles sont au taux le plus bas.

Lire : ici

http://pierreassante.fr/dossier/RESTAURATION_SCOLAIRE.pdf

 

resturation scolaire 0001

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 08:36

2012 02 25trois bifurcations importantes, je crois….


Trois  bifurcations importantes cette semaine dans l’évolution du processus de l’humanité.

 1)      A Chypre, l’U.E., décide de mesures qui vont freiner fortement la circulation du capital productif, du capital tout court par conséquent, sang de l'échange capitaliste,  au lieu de la relancer. La contradiction entre l’échange et son mode basé sur le profit bloque toute solution interne au capital, et ouvre le choix possible vers un autre mode d’échange. Décidément ce ne sont pas les dominants qui seront capables de fournir une issue à la crise de production-civilisation.


 2)      Les « BRICS » lancent leur nouvelle banque commune d’investissements, qui ouvre, en échappant en partie au FMI et au dollar, la possibilité d’un autre type d’investissement que l’investissement « purement » financier : une bifurcation saine possible.


 3)      Une partie des élus sociaux démocrates et de la base du PS (+ de 1000 à ce jour ont pétitionné) s’inquiètent du vote de l’A.N.I. et sa contradiction avec la vraie sécurisation de l’emploi, c'est-à-dire la garantie d’un travail productif pour tous, développant une saine activité, personnelle, collective et libérée,  répondant aux besoins de production de « biens matériels et moraux » nécessaires au développement de la vie humaine.

 

Les solutions émanant des producteurs eux-mêmes (Ce que le terme de prolétariat désigne bien, malgré la « désuétude » dont l’idéologie dominante voudrait l’habiller et l’y cantonner), peuvent donc avancer !

 

Suite de ces 3 éléments à observer…

 

Pierre Assante, 28 mars 2013.

 

P.S. ce mandat de la C.E.S. sur les négociations U.E.-U.S.A. est aussi un évènement, sans doute. Cependant  un évènement c'est aussi une manifestation de continuité, et de "sauts" multiples plus ou moins "grands". Il faut donc considérer un processus dans son ensemble : http://www.etuc.org/a/11066

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 06:35

L'alternative à l'insécurisation de l'emploi c'est possibleLe projet de loi dit de «sécurisation de l'emploi» qui sera discuté au Parlement début avril, en procédure accélérée, retranscrit l'Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013.

Fruits de la « Grande Conférence Sociale » de juillet 2012 prônée par le gouvernement HollandeAyrault, cette négociation sur «la sécurisation de l'emploi» prétendait aboutir à l'élaboration d'un « nouveau compromis social historique ». En réalité, le « nouveau modèle social» qu'elle prône constitue une rupture avec les acquis historiques du modèle social français en visant l'intégration et la division des forces syndicales. Marquée par une violente offensive du Medef, elle a atterri sur une refonte régressive de très grande ampleur du Code du travail, de la législation du contrat de travail et des licenciements. Loin de sécuriser l'emploi, elle accentue la « flexi-précarité » des salariés au service de la rentabilité financière des entreprises et sécurise le droit de licencier au moindre coût des employeurs.

Ce texte se situe clairement dans le prolongement des attaques de Sarkozy et du Medef prétendant viser la « modernisation du marché du travail». Il complète et aggrave son arsenal régressif.

Parmi les plus importants de ces 30 dernières années, il cherche à introduire dans la loi le principe d'une rupture civilisationnelle revendiquée depuis longtemps par le Medef, notamment dans son projet de Refondation sociale du début des années 2000, qui fait exploser le cadre de l'ordre public social de ces 100 dernières années. Ouvrant sur un renversement de la hiérarchie des normes, il opère un glissement de la source de l'intérêt général au cœur du droit social de la personne du travailleur vers l'entreprise.

C'est en ce sens et pour toutes ces raisons que le Wall Street Journal a pu écrire dès le 12 janvier 2013 qu'avec cet accord «le patronat français avait remporté une victoire historique ».

Particulièrement grave pour les salariés, ce texte convoque une riposte politique et sociale à la hauteur des enjeux.

La prise de conscience du danger gagne du terrain. La contre-offensive monte dans le pays avec l'exigence de propositions alternatives radicales. La bataille et les possibilités de rassemblements grandissent.

Pour notre part, nous voulons contribuer à la construction d'une alternative véritable avec notre projet de sécurisation de l'emploi et de la formation, en travaillant sa co-élaboration par toutes les forces de progrès, en lien avec la bataille pour un véritable redressement industriel.

La bataille contre ces régressions et leur enjeu civilisationnel est donc vitale. Elle doit être menée au Parlement avec la plus grande détermination et sur le terrain dans le cadre d'un vaste rassemblement permettant la construction d'un rapport de forces capable de renverser cette logique et d'imposer des alternatives de progrès social.....


....SUITE, ici

Le numéro spécial complet d'Economie & Politique sur ce lien :

http://www.economie-politique.org/sites/default/files/eco_po_702_703_dossier_pdf_0.pdf

 

Et un argumentaire en 11 fiches 

sur la loi dite de « sécurisation de l’emploi »

et ses alternatives sur cet autre lien :

 http://www.economie-politique.org/sites/default/files/argumentaire_ani_pour_internet_4.pdf

 

Vous pouvez aussi accéder au site complet d'Economie & Politique listé dans les liens de ce blog.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche