Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 12:58
Pierre IVORRA : "Le ton des récentes prévisions de l’Insee concernant la croissance en France en 2016 est très élyséen..."

.

Pierre IVORRA : "Le ton des récentes prévisions de l’Insee concernant la croissance en France en 2016 est très élyséen..."

.

Les « raffarinades » de l’Insee

.

Le ton des récentes prévisions de l’Insee concernant la croissance en France en 2016 est très élyséen. Certes, on constate une certaine reprise de l’activité (+1,6 % contre +1,2 % en 2015) et de l’emploi qui augmenterait de 210 000, ce qui permettrait une légère diminution du taux de chômage. Pour autant, on ne voit pas ce qui autorise les rédacteurs de la note à expliquer cette augmentation par la politique gouvernementale « d’allègement du coût du travail sur les bas salaires ». Le lien de cause à effet est tout sauf évident.

Loin des satisfécits élyséens, et de l’aveu même de l’Institut, le taux de chômage ne devrait baisser que de 0,4 point à 9,8 % en fin d’année contre 10,2 % au début. Le léger regain de l’activité est aussi un regain de la précarité. Fin 2015, 6,6 % des actifs occupés étaient en sous emploi et, début 2016, le nombre de personnes dans une situation proche du chômage (ce que l’on appelle le halo du chômage) a augmenté de 39 000 par rapport à la fin 2015. Enfin, le chômage de longue durée poursuit sa progression.

Côté finance, on constate une envolée des sorties de capitaux sous forme d’investissements directs à l’étranger, qui s’élèvent à 33 milliards d’euros et ont plus que doublé depuis 2013. Les achats d’actions, d’obligations étrangères par des résidents français ont mobilisé 38 milliards d’euros. La dette publique reste contrôlée aux deux tiers par des non résidents.

En vérité, cette légère reprise de la croissance est en bonne partie due à des facteurs externes. Comme le souligne l’Institut, « le baril de pétrole reste mi-2016 moitié moins cher que mi-2014 (…) ce qui stimule le pouvoir d’achat ». Ces prix bas de l’énergie amplifient les effets des aides gouvernementales massives au patronat, contribuant à redresser le niveau des profits des entreprises, qui devraient presque retrouver leur niveau « d’avant crise ». S’ajoute à cela la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne qui a permis une baisse historique des taux d’intérêt favorisant une relance des investissements des entreprises, principal facteur d’accélération de l’activité cette année.

Les prévisions de l’Insee semblent en outre sous-estimer les risques pesant sur la conjoncture internationale, la menace du Brexit en Europe, la fragilité de la croissance américaine, la stagnation de la croissance des grands pays émergents. Elles les évacuent par une pirouette : « Dans les grands pays émergents, est-il écrit, quelques signes d’amélioration apparaissent, même si le climat des affaires reste globalement déprimé ». C’est beau comme une Raffarinade !

.

Pierre IVORRA, L'Humanité, 22 juin 2016

.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

affaires reste globalement déprimé ». C’est beau comme une Raffarinade !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche