Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 22:58

« ….Je pense à ce qui a trait à l’acquisition de la parole. Et moins à la toute petite enfance, dont je n’aurai pas la prétention de disputer les savoirs aux praticiens, qu’à des moments plus tardifs, dont chacun a souvenance. Songez à ces heures qu’on a passées aux genoux d’une mère à contempler des images simples, auprès de chacune desquelles voici les premiers mots qu’on aura rencontrés sous leur forme écrite. « Regarde, c’est le chien » ; ou « le chat » ; ou « l’arbre », disait notre initiatrice. Et on regardait, on voyait – quoi ? Certes, des figures tout à fait caractéristiques d’un chien…..

Et il s’en suit  qu’on pourrait penser que la désignation de ces êtres ou choses sur la page, c’était déjà et précisément un enseignement de la pensée conceptuelle au ras des mots qui vont la véhiculer….

Mais croire ceci serait une erreur…..

Deux pôles de l’initiation à la vie. L’un institue dans les mots la mémoire de la présence, l’autre les asservit à l’autorité du concept, l’un appelle à la poésie, l’autre à l’action - cette action où s’inscrira le désir, si bien que c’est là aussi le côté du rêve : et au total de quoi nourrir  - ne croyez-vous pas ? – d’autres relations du petit enfant aux parents que celles que la situation œdipienne aura déjà pu mettre en place. Par exemple, ne peut-on dire que cet enfant qui fait l’expérience de la présence en sait plus, poétiquement, que le père, qui a eu à faire taire en lui cette voix ? Il en sait plus que lui quand à la capacité des mots. Et il peut s’irriter, se faire son adversaire : le père n’a-t-il pas trahi celle, l’éducatrice, à laquelle pourtant il avait donné sa parole, au matin de la vie commune ? Mais il avoir aussi de la compassion, vouloir parler à celui qui ne parle plus et, ce faisant, le réconcilier à celle dont il le redoute séparé. La tâche poétique de l’enfant n’est-elle pas de remarier le père et la mère ? Je crois que la plus importante époque de l’être du monde enfantin, riche du sentiment d’une responsabilité décisive, ce n’est pas la première saison de la vie, celle dont les faims précédaient toute perception des ambigüités du langage, mais ces moments de déjà plus tard où la parole se révèle un carrefour, une schisis en vérité mystérieuse….. »

.

Yves Bonnefoy, dans « l’inachevable, Entretiens sur la poésie », entretien avec Yannick Mercoyrol et Jean-Louis Thibault, 1997. Ed. Albin Michel, biblio, Livre de poche.

.

Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche