Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 05:59

PorochenkoLE PCF apporte son soutien et sa totale solidarité aux communistes ukrainiens après les déclarations indignes du président ukrainien Petro Porochenko qui s'est prononcé sans ambages pour l'élimination pure et simple du Parti communiste d'Ukraine à l'occasion des élections législatives anticipées. Le Parti communiste d'Ukraine "n'a pas le droit de figurer dans le paysage politique ukrainien, en raison des crimes commis dans le passé et de nos jours", a affirmé Petro Porochenko. Une autre tête de liste du Bloc Porochenko, Vitali Klitschko a ajouté que "pour la première fois dans son histoire, les forces anti ukrainiennes dont le parti communiste ayant toujours été la cinquième colonne du Kremlin" ne seront pas représentées au Parlement.

Tout cela se fait au nom des valeurs européennes desquelles ces oligarques prétendent s'inspirer.
Faut-il rappeler que ces valeurs sont particulièrement marquées par la lutte contre le fascisme et le nazisme, alors que les activités odieuses des forces néo-fascistes sont aujourd'hui tolérées, encouragées, qu'elles ont largement contribué à la campagne du Bloc au pouvoir, et qu'elles se sont livrées à des exactions et crimes intolérables -hier comme aujourd'hui- contre les communistes, les démocrates et le peuple ukrainien.

Les communistes français ne peuvent tolérer de telles déclarations, alors que les militants, les dirigeants et en particulier le secrétaire général du Parti communiste d'Ukraine ont été victimes d'attaques physiques, menacés d'interdiction et leur parti mis dans l'incapacité de mener campagne dans des conditions démocratiques normales.

Les communistes français appellent donc les forces démocratiques dans notre pays et en Europe à la plus grande vigilance, en particulier pour que cesse cette véritable chasse aux sorcières digne d'un autre temps.

En ce sens ils renouvellent toute leur solidarité envers le Parti communiste d'Ukraine et leur secrétaire général Piotr Simonenko.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 20:47

Article déjà publié sur ce blog le 29/10/2014 

 

eco po 712 713 couv 1 1 jpgPLFSS pour 2015 : l’enlisement dans les politiques d’austérité

Catherine Mills et Frédéric Rauch

http://pierreassante.fr/dossier/PLFSS_2015_CM.pdf

 

Budget 2015 : une dangereuse fuite en avant !

Jean-Marc DURAND.

http://pierreassante.fr/dossier/Rap_Budg15comeco.pdf

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 07:43

KOBANE-2014-11-01-006--10-.jpgVoir les photos 

ici

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 00:05
Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ESSAIS
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 07:56

MOULINS MAUREL LA MARS.141003Transports, Forces productives,

Humanisme et sciences,

 L’atelier du monde.

COUTS de production. TRANSPORTS MARITIMES et FERROVIAIRES.

 

 

Voici 3 articles d’une mini-revue de presse, 3 petites pages en PDF.

 

Le second (Myriam Guillaume) et le troisième sont un constat au jour le jour sur les transports, la politique de privatisation, les conséquences pour les travailleurs des secteurs et de la population et les luttes qu’elles entraînent.

 

Les transports sont au cœur du développement national et régional dans le développement européen et mondial et permettent l’activité première qui est celle de la production des biens matériels nécessaires à la vie humaine.

 

Epine dans le pied du capital, et classe ouvrière sédentaire donc relativement plus facilement organisée dans les conditions historiques du moment (2014), ils ne peuvent pas être délocalisés par essence, mais ils peuvent être privatisés, ce qui est le cas dans de nombreux secteurs.

 

Informations et analyse vont de pair.

 

Le premier (Pierre Ivorra) pose en quelques lignes l’état actuel des forces productives, leurs relations avec la vie quotidienne, une réponse à la puissante  mais non irrésistible agression patronale sur le « coût du travail » : comment évolue et peut poursuivre son évolution la production, l’atelier du monde, les conditions nécessaires mais non suffisantes pour une croissance nécessaire en quantité et en qualité des forces productives.

 

C’est cela poser la question économique réponse au développement humain et renouer avec la vision à la fois anthropologique, philosophique et économique en unité, c'est-à-dire humaniste et scientifique qui est à l’origine du mouvement ouvrier, marxisme en tête.

 

Travail long et patient et quotidien de recherche, d’explication des possibles, de dialogue et d’action rassembleuse, c’est le chemin de plus rapide de l’humanité pour la poursuite de son processus en santé.

 

Pierre Assante, 31 octobre 2014

 

VOICI CES 3 ARTICLES 

ici

http://pierreassante.fr/dossier/COUTS_de_production.TRANSPORTS_MARITIMES_et_FERROVIAIRES_141031.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et philosophie
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 14:02

20mai10 037Celui qui croyait au ciel, celui qui n’y croyait pas.

 

Avertissement : Cet article comporte certainement des réflexions grossières et des définitions lapidaires. Ce n’est qu’une caricature destinée à approfondissement, à prendre comme telle pour qui le veut bien comme début d’un « multilogue », si des rencontres peuvent le susciter, ce que j’espère peut-être naïvement.

 

« Celui qui croyait au ciel, celui qui n’y croyait pas. » Cette phrase, titre d’un poème d’Aragon exaltant l’alliance communistes-croyants, communistes-chrétiens sans doute en particulier, à travers leurs personnes mais aussi leurs institutions particulières, dans la résistance à l’occupation NAZI  ne semble plus beaucoup concerner une majorité de citoyens (1).

 

La bipolarisation chrétiens/communistes, et plus rarement chrétiens-communistes, d’une population a été submergée par l’avancée idéologique libérale, la mondialisation accrue locale des multiples cultures coexistant, dans l’indifférence, le conflit et plus rarement l’échange volontaire et conscient.

 

Que peut-on attendre d’un haut responsable de l’Eglise sinon en priorité la défense de l’Eglise, au-delà du souci général de la situation générale de l’humanité ? Est-ce uniquement une réaction de pouvoir, une réaction d’égoïsme partisan ?

 

Certainement pas. Un comportement partisan découle de choix, que ce soit de choix de classe, ou de choix échappant à une conscience de classe, ou relativement autonomes d’une conscience de classe elle-même relative, ou en lien très lâches avec une analyse quelle qu’en soit l’origine.

 

Ceci dit, une position partisane n’est pas l’apanage d’un chef d’Eglise, mais est largement partagée par tout haut responsable de quelque « Eglise » laïque ou pas, pour les mêmes raisons qu’énoncées précédemment.

 

Autre chose est l’interdépendance et dont la coopération objective et quelquefois subjective entre croyants et non croyants, partant d’objectifs partiels pratiques et-ou théoriques. Mais tout objectif ne peut être que partiel, tendant quelquefois vers le "général". « Ceux qui ne priaient pas, mais qu’importe de ciel, ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux (Jean Ferrat, Nuit et brouillard) »

 

Mais revenons-en à la question de l’alliance croyants-non croyants................................      

 

Pierre Assante, 29 octobre 2014.

 

....LIRE la suite

ici

      http://pierreassante.fr/dossier/Celui_qui_croyait_au_ciel_celui_qui_n_y_croyait_pas.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans PHILOSOPHIE
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 07:55

Article déjà publié sur ce blog le Vendredi 24 octobre 2014

 

Fig.4

Ergologie (1), anthroponomie (2), économie, travail,

synthèse des champs d’activité et de recherche

entre eux.

La difficulté de la pluridisciplinarité

 

Légende de la Fig 4 en bas de page

 

On n’éclaire pas le chemin du processus humain, pour aller de l’avant, comme on veut mais comme on peut.

Les conditions historiques font partie de la nécessité, de l’Anankè, comme les conditions « naturelles », en unité.

 

Il est clair que la période actuelle pose la question d’une transformation de la qualité de croissance du mode de production et d’échange. Il ne suffit pas de dire la chose mais il faut de la réaliser. Et de la réaliser pas tout seul, comme y tendent sans résultat les hommes dans une situation d’immaturité sociale, mais en agissant collectivement sur notre propre processus en tant qu’être social dans le processus social général, son unité-multiplicité-diversité.

 

Constater une situation malsaine et la contester, c’est la négation. Réfléchir à des solutions d’une façon rationnelle en tenant compte de l’humain non en tant qu’objet à manipuler, mais en tant que vivant conscient, être social créateur de lui-même, c’est la négation de la négation, la « positivation » de l’acte humain et du processus social.

 

Agir sur la société en tant qu’individu, c’est participer à des activités, à des champs d’activités de l’humanité. C’est aussi être en contact avec les autres activités afin de nourrir ses propres champs d’activité, dans leurs nombres et leurs diversités.

 

La difficulté de la pluridisciplinarité au sens « savant » comme au sens « populaire » tient aux conditions individuelles et collectives dans laquelle l’individu exerce une activité.

 

L’ergologie, si tant est que l’ergologue soit relativement fidèle à son ascèse ne peut vivre que par la pluridisciplinarité.

 

Il en est de même pour l’anthroponomie.

 

Cette particularité, avancée dans ces deux domaines (anthroponomie et ergologie), champs, par rapport à tous les autres domaines, champs, complexes de travail et de reproduction, ne découle pas d’un hasard, mais d’un besoins lui-même avancé de synthèse.

 

De nombreux champs de recherche sont relativement plus handicapés par un structuralisme qui les conduit non à la synthèse mais à une erreur composée, même si les résultats obtenus, aujourd’hui immenses spectaculaires prouvent leur opérationnalité.

 

La physique, la biologie, mais pas seulement elles,  et leurs résultats technologiques opérationnels reposent sur la synthèse interdisciplinaire et aussi pluridisciplinaire. Mais il n’en est pas de même dans leurs rapports avec une synthèse, une abstraction du et sur le processus social qui pourrait aboutir à une résolution concrète des contradictions sociales, ce en quoi anthroponomie et ergologie, malgré leur jeunesse contiennent des qualités de synthétisation plus avancées, du moins il me semble.

 

Il y a différence entre erreur composée, même opérationnelle, et cela existe souvent, et synthèse.

Le syncrétisme en matière de conscience est une avancée qui peut conduire à la synthèse et à la création nouvelle, mais c’est un chemin plein d’embuches et de voies sans issue.

 

Le structuralisme reste dominant.

 

La critique de l’économie politique, et la négation de la négation de l’économie politique, c'est-à-dire une méta-économie politique lui permettant de résoudre ses contradictions sont au cœur de la recherche des solutions au travail et à la production.

 

Pourtant ces deux domaines, anthroponomie et ergologie, hormis dans les recherches théoriques et les propositions pratiques les plus avancées, souffrent, de par les « urgences » et la modicité des moyens d’interdisciplinarité et de synthèse, relativement, des même barrières-frontière relatives entre les champs d’activité.

 

Au point que se découvre la difficulté de rencontres pluridisciplinaires entre ergologie et anthroponomie et même entre économie et anthroponomie…….

 

Je parle de rencontres dépassant le constat et la négation de l’état existant, c'est-à-dire de rencontre permettant négation de la négation, synthèse débouchant non seulement sur la connaissance mais aussi sur la transformation.

 

Evidemment ces affirmations caricaturales ne veulent pas cacher les immenses avancées pratiques des forces productives dans le monde et les synthèses, les négations de la négation qui les ont permises.

 

Simplement le constat des difficultés, des arrêts relatifs, des blocages relatifs ou absolus peut-être en vue rapprochée, reposent la question de quelle qualité le processus peut être « injecté », comment il être relancé au-delà de ces blocages, en particulier par l’injection des constats et recherches économiques et sur le travail conjointes.

 

Reprenant le titre d’un article de Pierre Ivorra, « AGIR contre la domination de la finance exige de la comprendre » (H.D. 24.10.14), que je partage totalement et auquel j’ajoute, sans prétention de donner de leçon, mais de partager un souci : pour comprendre la finance, c’est avec tout le processus social que l’économie doit se confronter, et en particulier l’analyse et l’organisation du travail sans lesquelles il n’y a pas d’économie, de production et de satisfaction des besoins.

 

Soucis « idéaliste » ne tenant pas compte des conditions historiques, du moment ? Peut-être ou même surement ! Dans le même temps relisant les philosophes tchèques ayant préparé dans leur champ le printemps de Prague, le vrai, pas celui de l’anticommunisme, ou tout simplement pensant aux encyclopédistes avant la révolution bourgeoise de 1789, je ne peux m’empêcher de faire un lien entre l’entrée en profondeur d’un processus social et celle des synthèses et des négations de la négation qui les ont précédés et qui ont baigné consciemment et inconsciemment l’activité pratique révolutionnaire au moment de son « éclatement », en sauts dans la continuité.

 

Pierre Assante, 24 octobre 2014

 

(1) Très résumé :  Analyse pluridisciplinaire des situations de travail.

(2) Très résumé :  Analyse pluridisciplinaire économique et sociale des transformations anthropologiques.

 

Figure  4. extraite de l'essai  " Division sexiste du travail", 2006. Légende :

A1 Contraintes dues au rapport avec la nature.

A2 Contraintes dues aux rapports sociaux.

B1 Echanges égaux.

B2 Echanges inégaux *, « degré d’inégalité ».

 

* Où le plus fort impose les conditions de l’échange au plus faible, celui qui a le plus de richesses à celui qui en a le moins, celui dont les lois de l’accumulation capitaliste détermine la domination dans les rapports de production.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 11:41

Pierre LAURENTLettre reçue :

 Pierre Laurent se rendra au Kurdistan turc du 27 au 29 octobre 2014.

 

À la veille de la journée mondiale de solidarité avec Kobanê, le 1er novembre prochain, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, président du Parti de la gauche européenne (PGE), conduira, du 27 au 29 octobre, une délégation du parti au Kurdistan turc. Elle est formée de Lydia Samarbakhsh, membre de la Coordination nationale du PCF et responsable des relations internationales, Danielle Lebail, responsable du réseau PCF-Kurdistan et conseillère régionale Rhône-Alpes, et Sylvie Jan, présidente de l'Association France Kurdistan Solidarité. Ils iront à la rencontre des populations kurdes qui, attaquées par l'organisation « Etat islamique », ont été sauvées et accueillies par les villes de Turquie dirigées par le BDP (Parti pour la paix et la démocratie) et le HDP (Parti de la démocratie du peuple).

La délégation se rendra à Diyarbakir, Mardin et son district, puis à Suruç à la frontière turco-syrienne face à la ville de Kobanê pour y manifester la solidarité de toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés depuis des semaines pour que la France apporte son soutien aux résistants kurdes et aux réfugiés.

Ils rencontreront des parlementaires, les représentants de différentes forces politiques et les autorités des villes engagées dans la solidarité, et exposeront à cette occasion les propositions du parti pour une conférence multilatérale sous égide de l'ONU pour la paix et le développement du Proche-Orient.

La délégation du PCF sera rejointe par une délégation du PGE formée de représentants de Die Linke, de Syriza, de l'ODP (parti turc), du Parti rouge et vert du Danemark, de Rifondazione-Italie et de la Gauche unie d'Espagne.

Vous pourrez, à travers le  journal l'Humanité et le blog de Pierre Laurent lire les témoignages de la délégation.

Faternellement

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 09:58

cgil-25oct-2014Un milione. O forse più. Lo dice dopo l’una anche l’organizzazione della Cgil. La stessa che fino a pochi minuti prima aveva con­fer­mato di non voler dare numeri. Ma il rag­giun­gi­mento dell’asticella messa così in alto pro­prio da Mat­teo Renzi ieri è come una libe­ra­zione per il sin­da­cato rosso. Che in forma ano­nima si lascia andare all’esultanza: «Ce l’abbiamo fatta», «esi­stiamo ancora» e soprat­tutto «Renzi deve fare i conti con noi».


Lire l'article sur le site de Cambiailmondo

ici

 

Un articles de René MERLE en français explicitant le même sujet 

ici

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici


Repost 0
Published by Pierre Assante - dans TRAVAIL
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 07:25

KRACH DANGER-141027Tandis que la Banque centrale européenne s’est félicitée du succès des banques aux stress tests, des économistes dénoncent une opération « pour rassurer les marchés ». Même le FMI dresse un autre état des lieux, en alertant sur la prise excessive de risque financier des banques. 

 

 

LIRE le début

(Présentation)

de l'article

ici

 

*****

Ajouté le 28, l'article publié le 27.10.14 :


http://pierreassante.fr/dossier

/KRACH_DANGER-141027.pdf

(Pour lire plus facilement cet article sur écran, effectuer une rotation et un zoom inférieur)

*****

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

      Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 12:23

stage COMECO 2012.Pierre IVORRA :

AGIR

contre la domination de la finance exige de la

COMPRENDRE.

 

 

LIRE

ici

 

http://pierreassante.fr/dossier/IVORRA_HUMA_DIMANCHE_141023.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 08:18

Ces 3 articles ont été écrits à Milan, les 12 et 14 octobre, vers 7h30, sur un coin de table d'un café Piazza Venezia, après lecture des jounaux italiens...


MILAN 2014 10 15 001 (12)

 

Le krach financier local et mondial c’est celui de la production.

Le krach de la gouvernance locale et mondiale c’est celui de la production.

 

La crise générale du capitalisme c’est accélérée vers une crise finale dès les années 1970, puis en 2008 pour aboutir dans les semaines, mois et années qui viennent.

 

Il est enfantin (mais notre humanité en est à une dangereuse crise de croissance)d’injecter du capital (par la BCE, la FED etc...., par les banques centrales, via le drainage des capitaux par l’austérité) au-delà du garrot qu’il crée lui-même, …de les injecter pour faire « redémarrer » sa circulation (du capital), dans les dettes par exemple, au lieu de l’injecter dans la production des biens nécessaires à l’humanité, à la personne humaine, au quotidien et dans ses projets sains de tous ordres, la recherche scientifique et les solutions qu’elle peut apporter, entre autres « dépenses »

 

Un budget d’Etat n’est pas un budget familial (on nous le fait croire), il a entre autres les moyens de la création monétaire…

 

Les lois de l’échange en capital, A-M-A+ (voir cette définition dans les articles de ce blog) constituent le garrot grandissant à la circulation des biens et des moyens d’échanges.  ….....

 

...LIRE la suite

ici

http://pierreassante.fr/dossier/Milan_Piazza_Venezia._Les_3_articles.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 08:09

MAGALI-BUZOT-141009.jpg

 

 

 

LIRE

ici

 

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 17:22

REICHLIN.jpgALLER AU-DELA DE CONSTATS SUR LA REALITE, NECESSAIRES ET PERTINENTS DES DITES « MUTATIONS » DU MONDE, MAIS CONSTATS SANS SYNTHESE APPROFONDIE AVEC L’ANALYSE DU MODE DE PRODUCTION ET D’ECHANGE ET SES LOIS-TENDANCES, ET LES SOLUTIONS POSSIBLES EN DECOULANT, AVEC LESQUELLES INOVER ET AGIR, PARTANT DE CES CONSTATS.

 

De nombreux ouvrages, articles, réflexions savante, et réflexions populaires au quotidien conjointes,  font un inventaire RELATIVEMENT des plus pertinents et des plus utiles sur l’état du monde. C'est le cas de "Le silence des communistes [italiens, extrait de la lettre de A. Reichlin]", malgré les limites historiques et surtout économiques de cet ouvrage dans son ensemble, L'arche, 2004 (1).

 

Ils font cet inventaire sur ce que d’aucuns appellent, à mon avis, d’un terme impropre (2) « La mutation », « mutation » du national à la mondialisation, de l’industrie mécanique à l’industrie informationnalisée.


Cette « mutation », révolution technique et civilisationnelle et institutionnelle est « comparable en transformation » à celle du passage de la société agricole à la société industrielle mécanisée.......

 

Ceci tout en sachant que production alimentaire comme production des biens matériels restent des besoins de base de l’humanité.

 

Et que ces besoins et biens de base vont se complexifiant, de pair avec les superstructures qui les accompagnent et forment en unité entre eux et elles, et entre elles, en relation dialectique infrastructures-superstructures avec les services, services de transmission organisée de savoirs au-delà de la transmission « inorganisée de base ou complexe », de la  santé, de la justice, des institutions gestionnaires, de la culture au sens large, etc….dans ce que contient tout produit humain « matériel ou moral, matériel et moral » de normalisation-dénormalisation des gestes objectifs et subjectifs de l’histoire humaine.

 

Il est donc assez facile de comprendre l’unité entre production au sens large et services au sens large et leur dichotomie n’est que l’effet des expériences limitées de la division du travail, de sa parcellisation et de l’incohérence qu’entraine une absence de synthèse......................

 

.....LIRE la suite

ici

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 16:21

MILLS CatherineCatherine Mills,

Famille : «Le gouvernement ouvre la boîte de Pandore »

Entretien réalisé par Yves Housson,

L’HUMANITE. Lundi, 20 Octobre, 2014

 

Modulation des allocations selon le revenu, exonération de cotisations patronales… L’équipe de Manuel Valls s’attaque aux principes qui ont fait l’efficacité de notre système de protection sociale. Entretien avec l’économiste communiste Catherine Mills, spécialiste de la protection sociale.

Quelle est la portée, selon vous, de la modulation des allocations familiales en fonction du revenu?

 

Catherine Mills Cette mesure s’inscrit dans une volonté construite pas à pas, mais de façon ferme et accélérée, de remettre en cause l’ensemble du modèle social français. C’est d’une gravité exceptionnelle. Remettre en cause le principe d’universalité, subordonner les allocations familiales à des conditions de revenu, c’est ouvrir la boîte de Pandore: demain, cela peut être le système de santé publique réservé aux pauvres, les couches moyennes et supérieures étant d’obligées d’aller se soigner dans le privé. On est devant un mécanisme de destruction des principes mêmes de notre Sécurité sociale où, quel que soit le revenu, on peut bénéficier des prestations familiales, d’un système de retraite, d’un système de santé socialisé, solidaire. L’universalité, c’est la nécessité de couvrir le «coût de l’enfant», quel que soit le rang de l’enfant, quel que soit le revenu de la famille. Cela a largement contribué au redressement démographique de la France et à son redressement économique, après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, la politique familiale de la France permet d’atteindre un taux de fécondité de 2 enfants par femme. C’est l’un des rares pays d’Europe assurant le renouvellement de sa population.....

 

....Suite sur ce lien : http://www.humanite.fr/catherine-mills-famille-le-gouvernement-ouvre-la-boite-de-pandore-555103?IdTis=XTC-FT08-AJBXOI-DD-WHJ5-D9WT

 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 16:15

LEFEBVRE-HENRI-copie-1.jpgBonjour,

Je vous prie de trouver ci-joint, en fichier PDF, le numéro 27 de la revue consacrée à la pensée d'Henri Lefebvre : la Somme et le Reste.

Bonne lecture. Amicalement. ARMAND AJZENBERG

 

Sommaire

 - Adriano Botelho : Révolution urbain et droit à la ville… page   2

- Henri Lefebvre à l’Université Pontificale Catholique de Sao Paulo page 13

VERS UNE ÉCONOMIE HUMAINE ? 

  Laurent Loty : Pourquoi cet étrange néologisme « interhumanisme » ? page 15

- Armand Ajzenberg : La production du temps (élémentspage 15

- Sylvain Sangla : Notes sur la critiques lefebvrienne de la vie   quotidienne  page 18

- Alain Bihr et Roland Pfefferkorn : « Dictionnaire des inégalités »  page 20

 

LIRE

 

ici

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans PHILOSOPHIE
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 16:00

CONGRES 2013 02 08 005 (11)"...Prétendre que l’entreprise ne serait plus  « le lieu de socialisation politique » pour les 5 millions de privés d'emploi que compte aujourd'hui la France ne revient-il pas à dire que ces gens-là n'auraient plus à exiger que, au-delà des indemnisations nécessaires à revaloriser, les entreprises créent, pour eux, des emplois et des formations correctement rémunérés ? Mais, le MEDEF qui veut, à la suite de Macron, renégocier la convention chômage avant terme ne demande que ça !..."

 

LIRE LE TEXTE COMPLET

ici

YD_intervCN 15102014.pdf

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 13:49

jan10 001Commentaire en français sur l’article : « La mutazione darwiniana del PD renziano », « La mutation darwinienne du Parti Démocrate de Renzi »,

article de Enzo Scandurra sur Il Manifesto (1).

 

Cet article ci-dessous a été mis en lien brouillon-manuscrit peu lisible sur l'article "Milan, Piazza Venezia 1", de même que celui sur la "Piazza Venezia (suite 2) La stratégie actuelle du capital".

 

Citation de l’article de journal "Il manifesto" du 14 octobre 2014: « Il Partito Democratico (P.D.) è il piu adatto a suppravivere nella geopolitica italiana e europea. Capire perchè vince è compito nostro se la sinistra non vuole fare la fine dei dinosauri ». « Le Parti Démocratique (P.D.) est le plus adapté pour survivre dans la géopolitique italienne et européenne. Comprendre pourquoi il gagne est notre devoir si la gauche ne veut pas faire la fin des dinosaures ».

 

Je ne compare évidemment pas le P.D. au parti NAZI d’Hitler. Mais dans les 2 cas, "l’adaptation" (au moment de leurs progrès électoraux) est celle aux intérêts du moment du grand capital. Adaptation de qui prépare ou qui laisse aller, inconsciemment ou pas, la droitisation extrême de la société en réponse inadaptée, elle, à la crise.

Ceci n’est pas une formule, mais un constat pour qui veut aller au-delà des apparences. L’adresse à la gauche de l’auteur de cet article, Enzo Scandurra, son appel apparent ou réel à la « mutation darwinienne », si j'ai bien compris, a l’odeur de la compromission et de l’abandon, au moment de la reconstruction politique nécessaire et contre la reconstruction politique nécessaire.

 

Certes, une situation historique, particulièrement en période de crise, peut demander des alliances, demande des alliances les plus larges possibles, mais en aucun cas un alignement sur une idéologie héritée de la Démocratie Chrétienne gouvernementale ou pas, devenue très influente dans cette période, et qui est, dans toute l’Europe libérale, celle de la collaboration de classe, du « bon capitalisme » répondant à l’illusion d’une sortie de crise économique et institutionnelle sans transformation sociale radicale et saine.

C’est cette idéologie que reflète, à mon avis, la vision d’adaptation de « type darwinien » qui en somme refuse l’idée de résistance, une résistance correspondant aux situations historiques toujours particulières et semblables à la fois, sauf qu’une crise systémique demande transformation du système, Lapalisse dirait de même.

 

De plus parler de mutation et non d’évolution, de processus pour une situation sociale, sent le « naturalisme grossier » (pratique de longue date de l’extrême droite), le biologisme grossier calqué à l’évolution sociale, appliqué aux sociétés et aux personnes au même titre qu’au minéral et au biologique stricto sensu, sans aucune référence au processus de conscientisation humaine, ce qu’accentue encore plus cette référence au darwinisme.

 

Continuité et sauts sont à considérer dans le processus social sinon le dérapage nous guette.

 

Le « compromis historique » du PCI et de Berlinguer, intéressant essai correspondant à son temps, d’alliance démocratique de poursuite de l’œuvre transformatrice de la Libération de 1945, introduisant des éléments de socialisme dans le capitalisme, pour initier un processus populaire de démocratie avancée vers le socialisme (le réel, pas seulement le nom !), s’est rompu sur le mur de l’offensive de la trilatérale du capital et de l’assassinat d’Aldo Mauro conjoints, comme de celui de la démocratie chilienne.

L’accélération globale de la crise repose la question de la transformation réelle, et la transformation réelle à celle d’une bataille idéologique conséquente, et la « mutation darwinienne », même s’il faut y répondre,  prête plus à sourire qu’à s’enrager.

 

Pierre Assante, Milan, Piazza Venezia, 14 octobre 2014.

 

 (1)Il Manifesto, beau journal à soutenir, reste de la presse italienne « non alignée » sur le libéralisme, mais dont certains articles contredisent, je crois,  l’essentiel de son contenu.

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 13:48

2013 05 03 005Suite de l’article du 12 octobre 2014,

publié manuscrit en lien (peu lisible) sur ce blog 16 octobre 2014,

dans l’article « Piazza Venezia…. » 

 

LA STRATEGIE ACTUELLE DU CAPITAL.

 

"La richesse des sociétés dans lesquelles règne le mode de production capitaliste s'annonce comme une « immense accumulation de marchandises ». L'analyse de la marchandise, forme élémentaire de cette richesse, sera par conséquent le point de départ de nos recherches.

La marchandise est d'abord un objet extérieur, une chose qui par ses propriétés satisfait des besoins (1) humains de n'importe quelle espèce. Que ces besoins aient pour origine l'estomac ou la fantaisie, leur nature ne change rien à l’affaire. Il ne s'agit pas non plus ici de savoir comment ces besoins sont satisfaits, soit immédiatement, si l'objet est un moyen de subsistance, soit par une voie détournée, si c'est un moyen de production"

Karl Marx, première page de « Das Kapital »

Note : (1) « Le désir implique le besoin ; c'est l'appétit de l'esprit, lequel lui est aussi naturel que la faim l'est au corps. C'est de là que la plupart des choses tirent leur valeur. » (Nicholas BARBON, A Discourse concerning coining the new money lighter, in answer to Mr Locke's Considerations, etc., London, 1696, p. 2 et 3.)

 

Ainsi débute le Capital de Marx. Où en est depuis l’état du Monde ?

 

Le capital, le business, ont un gouvernement mondial dont les principales institutions sont le FMI, la CIA, le Pentagone et leurs « succursales » plus ou moins autonomes. Ces institutions ont leurs propres contradictions internes et externes.

 

Sa stratégie, compte tenu des succès des mouvements de libération nationale passés, est d’orienter les mouvements, les moments des hommes et de leurs regroupements organisés (nations, partis, ethnies etc.)

 

Cette orientation se fait au jour le jour à partir de plans, de stratégies à long terme à modifier en fonction des évolutions multiples et diverses. La stratégie d’Obama vis-à-vis de l’E.I. à ce jour (12 octobre 2014) et depuis 40 ans de la "trilatérales et ses suites" (Afghanistan etc.) en donne une idée.

 

Le qualificatif double et sémantiquement divers de « capital » et « business » donne une idée du mouvement du capital qui passe à travers la multitude « d’échelons » de la production et de la finance qui reposent en dernière instance sur la production dite « matérielle ».

 

Les échelons, de la petite entreprise à la multinationale ont un support idéologique qui traverse toutes les couches sociales, toutes les classes sociales.

 

La stratégie de pénétration idéologique des couches dites « moyennes » (attaquées elles aussi aujourd’hui vers leur « prolétarisation » de plus en plus rapide, à l’opposé de la croissance de la minorité des plus riches), et même de la classe ouvrière productrice des biens dits matériels, repose sur le type d’organisation de la production elle-même et sur les valeurs morales instrumentalisées.

 

Une des caractéristiques de cette instrumentalisation est le discours reposant sur les dites valeurs morales, discours les affirmant et actes les contredisant, ce qui sème la confusion et l’illusion, dévoie la générosité comme l’égoïsme populaires vers des voies sans issue.

 

Les mobilisations telles que celles du 16 en France ou du 25 en Italie, nécessaires, utiles, indispensables, ne peuvent aboutir à des rassemblements suffisamment puissants tant que la stratégie du capital n’est pas suffisamment comprise et les solutions des partis de transformation sociale (dont le PCF et sa ComEco) qui s’y opposent, suffisamment connues.

 

La crise mondiale, générale du capitalisme peut éclairer ces solutions à travers les effets de cette crise.

 

Mais il y a une marge importante entre compréhension des conséquences et compréhension des causes. C’est ces marges qu’il faut combler dans un processus politique partant du particulier vers le général en aller-retour.

 

Pierre Assante, 12 octobre 2014, Milan, Piazza Venezia.

 

P.S. Mise au propre à venir sur le commentaire manuscrit peu lisible (publié aussi sur ce blog le 16 oct.) d’un article de Il Manifesto (Journal à soutenir, reste de la presse italienne « non alignée » sur le libéralisme, mais dont certains articles contredisent l’essentiel de son contenu). Cet article affirme une « modernité » du Partito Democratico italien (ex-PCI aujourd'hui à "direction Démocratie Chrétienne" italienne), la gauche ne le « comprenant pas » risquant le « destin des dinosaures ». Fausse affirmation qui assimile alignement sur les intérêts du capital et l’aide qu’il en  obtient, sur le plan des médias et des élections, avec une réelle modernité, celle d’une transformation sociale répondant aux besoins de l’humanité et de la personne, dans une poursuite active, positive du processus partant de la réalité du moment, et de sa connaissance.


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici


Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 13:47

Article déjà publié sur ce blog le Jeudi 16 octobre 2014


MILAN-2014-10-15-001--12-.jpgLe krach financier local et mondial c’est celui de la production.

Le krach de la gouvernance locale et mondiale c’est celui de la production.

 

La crise générale du capitalisme c’est accélérée vers une crise finale dès les années 1970, puis en 2008 pour aboutir dans les semaines, mois et années qui viennent.

 

Il est enfantin (mais notre humanité en est à une dangereuse crise de croissance) d’injecter du capital (par la BCE, la FED etc...., par les banques centrales, via le drainage des capitaux par l’austérité) au-delà du garrot qu’il crée lui-même, …de les injecter pour faire « redémarrer » sa circulation (du capital), dans les dettes par exemple, au lieu de l’injecter dans la production des biens nécessaires à l’humanité, à la personne humaine, au quotidien et dans ses projets sains de tous ordres, la recherche scientifique et les solutions qu’elle peut apporter, entre autres « dépenses »…

 

Un budget d’Etat n’est pas un budget familial (on nous le fait croire), il a entre autres les moyens de la création monétaire…

 

Les lois de l’échange en capital, A-M-A+ (voir cette définition dans les articles de ce blog) constituent le garrot grandissant à la circulation des biens et des moyens d’échanges.

 

Faute de temps, je mets en ligne 5 petites pages de brouillon (sur le lien ci-dessous), faites à Milan sur un coin de table de café, sur la crise mondiale de gouvernance, que je mettrai j’espère au propre plus tard, m’excusant auprès des lecteurs éventuels (merci à eux et à leurs échanges), sachant, eux et moi, le peu d’utilité de ces réflexions…


Le lien en question :    http://pierreassante.fr/dossier/MILAN_2014.10.12.pdf

 

Pierre Assante, Jeudi 16 octobre 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 19:58
Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 08:10

stage COMECO 2012.LIRE

 ici

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 07:02

L'oeuvre de Glaudi Barsotti est marquée par la diversité des genres (photo MN)

Mis à l’honneur à Ventabren le weekend passé, l’écrivain journaliste estime que les langues minoritaires jouent un rôle face à la mondialisation capitaliste. L’occitan idiome de résistance ?.....

 

Lire

ici

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 09:54
Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 05:42

magaliEn ÒC : Magali Bizot-Dargent : « Esquissas per un retrach de l’ombra, racòntes »

« Esquisses pour un portrait de l’ombre, moments racontés »

 

 

A travers une sorte de biographie où apparaissent aussi des personnages « extérieurs » mêlés aux ombres majeures, esquissés par petites touches qui font de chaque « ombre » l’objet d’une sorte de nouvelle littéraire, Magali Bizot nous donne sa vision anthropologique et philosophique de l’univers proche qui nous entoure.

 

Et aussi sa vision politique avec les incertitudes du comment résoudre nos besoins vitaux malgré nos impertinences génériques, celle de notre genre humain et celle de nos appartenances particulières héritées, non choisies, mais assumées jusqu’au point de nos possibilités.

 

Puis ses moments particuliers dans les moments d’un mouvement ouvrier  international auquel les ombres ont été mêlées intimement.


Puis les moments ou seule la personne unique compte avec son travail, son quotidien dans la dureté et la douceur des rapports avec les autres, qui fait son éternité.

 

Subretot lo tròbi fòrça ben escrich, aquest libre. M'agrada l’autritz coma parla e escriu, es pas una paraula de luench nimai una paraula leugiera. Es una paraula fonsa, que siágue d'umor coma dins sei autrei libres, ò que devengue grèva coma aquest còp. Mai Magali saup desperse de segur que fa pas d'umor a la galejada, coma es de mòda, mai un umor que parla de pas ren. E çò que ditz grevament es portaire d'una meteissa filosofìa.
 
E la politica, per ieu, se pensa pas sensa filosofia, l'istòria nimai, nimai l'engatgament de son paire e son oncle. Se jutja pas dins l'absolut, mai dins lo contèxte e dins lo contèxte urosament l'a agut de luchaires coma elei...

 

Çò que me tòca dins aquest libre es subretot una vision, un rapòrt au monde que me sembla pròche de la mieuna vision, çò qu'ai dich d'un autre biais, en francés çai-sus. 

 

« Umblament, pichòta part d’umanitat que siáu, la vòli ajudar la memòria, la vòli transmetre coma m’es estada transmessa, a pena aumentada, a pena transformada per son passage au travèrs de ieu, de ma consciéncia, de ma vida, malhon que siáu, malhon que revendiqui d’estre…. »

Magali Bizot-Dargent, « Esquissas per un retrach de l’ombra, racòntes », IEO Edicions, 195 pages, 15 €

 

Pierre Assante, 5 octobre 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans LETTRES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche