Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 15:44

Publié la première fois sur ce blog le 27/03/2020 à 09:39

Il n’y aura pas de rÉvolution Économique sans rÉvolution philosophique, mÊlÉes, unies.

Ces « pensées » qui seront communes dans quelques années peuvent passer pour des « OVNI » aujourd’hui.

 

Il n’y aura pas de révolution économique sans révolution philosophique, mêlées, unies. La révolution ergologique, sur la base de l’analyse scientifique de l’activité étant partie prenante de la révolution philosophique.

 

Et une révolution philosophique et économique, mêlées, unies, c’est la reconnaissance de la personne humaine, sans hiérarchie.

Une reconnaissance de la personne humaine sans hiérarchie, c’est celle des différences dans le commun de l’humanité.

La différence dans le commun ce n’est pas une chose stéréotypée, une abstraction congelée dans le cerveau reptilien, ce sont des propriétés en mouvement que manifeste l’activité de la personne.

La crise de civilisation, celle de l’économie à son centre, de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital propre au système capitaliste et à son extrémité paroxysmique de sa mondialisation financiarisée et numérisée, c’est l’annonce du besoin de construction d’un autre type de mode de production et d’échange ayant les moyens matériels et moraux de placer le développement de la personne humaine comme outil du développement de toute l’humanité.

Le développement de toute l’humanité c’est celui du développement de ses rapports avec la nature, l’univers.

Le développement des rapports de l’humanité  avec l’univers, c’est l’approfondissement  des connaissances de l’univers, la personne humaine en étant un concentré en temps et en espace en relation avec cet univers, donc aussi avec lui-même, en « fonction en unité du mouvement général et des mouvements autonomes mais non indépendants du mouvement général».

Le développement de ce concentré en temps et en espace, c’est celui de la connaissance sur lui-même en tant que concentré de temps et d’espace et non en tant qu’in individu  isolé à ce perfectionner religieusement, mystiquement, mythiquement, ce que nous ont fait croire les siècles passés les idéologies dominantes des classes dominantes. Cette croyance étant au service des intérêts dominants.

L’homme est un être social et la personne une part autonome d’autocréation commune.

Le développement, croissance exponentielle de la connaissance matérialiste, scientifique de l’univers-soi, univers total, est la de la nourriture de base du futur humain. Bien sûr cette nourriture de base ne fonctionne pas hors-sol, elle n’existe que par la base matérielle de l’humain, et d’ailleurs rien n’existe sans une base matérielle.

La différence de l’humain est qu’il est sur cette terre, à notre connaissance, un développement animal arrivé à la pensée, à la construction de concepts, de système de concepts, et de catégories, constats de l’état des choses du moment et dans la durée, sur lesquelles organiser l’évolution des systèmes de concepts, « outils des outils » de survie, de vie et de perfectionnement.

Certes, tout en développant la dignité de l'être humain en tant que fonction avancée de la nature sur cette terre et dans l’univers, ce développement ne peut exister sans la connaissance de ses limites et des possibilités de dépassement permanent de ces limites. Ces limites sont ici et maintenant désignées par les limites de capacité d’observation, qui cependant croissent avec les outils matériels et moraux que l’homme crée sans cesse. Ce développement est pourtant relativement inconscient et le progrès de la conscience humaine de son propre développement fait partie de sa nourriture.

Ces « pensées » qui seront communes dans quelques années peuvent passer pour des « OVNI » aujourd’hui. Je m’en excuse. Amitiés.

Pierre Assante. 27/03/2020 09:14:15

 

Cliquer ci-dessus

Le Recueil "20 thèses" :

lien : http://pierre.assante.over-blog.com/2020/02/lien-sur-le-recueil-20-theses.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25) : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

BESSE Daniel 28/03/2020 07:36

Consciemment ou inconsciemment , ce sont les hommes qui font l'histoire.

Pierre Assante 28/03/2020 09:40

J'aime tes commentaires. Merci.